Italie : le président tente de débloquer l'impasse politique

 |   |  450  mots
Pier Luigi Bersani a renoncé à former un gouvernement Copyright Reuters
Pier Luigi Bersani a renoncé à former un gouvernement Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le président italien, qui n'envisage plus de démissionner, va confier à deux groupes de personnalités le soin de tenter de former un gouvernement

Le président italien Giorgio Napolitano a annoncé samedi avoir décidé de charger "deux groupes restreints de personnalités différentes" de chercher une solution et de doter l'Italie d'un gouvernement, un mois après les législatives. Le chef de l'Etat a rejeté toute possibilité de démissionner avant la fin de son mandat le 15 mai, en se disant déterminé à "prendre des initiatives jusqu'au dernier jour pour débloquer" la situation d'impasse politique dans laquelle se trouve le pays. Leurs noms seront rendus publics dans l'après-midi.

Fin de la tentative Bersani

Cette annonce rend de facto caduque la tentative qui avait été confiée il y a une semaine jour pour jour au chef du centre gauche Pier Luigi Bersani de chercher via des consultations avec les autres forces politiques une majorité parlementaire "sûre" avant de pouvoir former un exécutif. A l'adresse des partenaires étrangers de l'Italie, M. Napolitano a toutefois souligné que le pays n'était pas sans gouvernement ni à la dérive. "Le gouvernement bien que démissionnaire reste en charge et il n'a pas été mis en minorité au Parlement", a tenu à souligner le président âgé de 87 ans.

Monti continue de prendre des mesures

Le chef de l'Etat a en particulier précisé que l'exécutif de l'ex-commissaire européen Mario Monti "était sur le point d'adopter des mesures urgentes pour l'économie, en accord avec l'Union européenne et avec la contribution essentielle du nouveau Parlement", constitué depuis la mi-mars. Les deux "sages" -- comme les a déjà surnommés la presse à propos des personnalités distinctes désignées pour tenter la formation d'un gouvernement -- seront choisis "en pleine autonomie" par le président de la République et aucune échéance n'a été fixée pour la fin de leur travail exploratoire, selon des sources de la présidence.

Le président n'a pas précisé si les personnalités en question seraient des figures neutres et issues des institutions ou des dirigeants de formations politiques, appréciés par les autres. Ils devront "formuler des propositions de programme précises pouvant être partagées" par les forces politiques en vue de la formation d'un gouvernement à la fois sur les questions institutionnelles (réforme de la loi électorale) et économico-sociales (sur la gestion financière du pays). L'Italie est dans une impasse politique depuis les législatives des 24/25 février dernier qui ont permis au centre gauche de s'assurer une majorité absolue à la Chambre des députés mais pas au Sénat disputé entre trois forces antagonistes de poids similaire: la gauche, la droite de Silvio Berlusconi et les contestataires de l'ex-humoriste Beppe Grillo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2013 à 18:05 :
J'offre des prêts à des organismes commerciaux et privés,à un taux de 2 % et vous aurez l'argent en 48H. Des prêts personnels, prêts de consolidation de dettes, le capital-risque, des prêts commerciaux, prêts étudiants, prêts au logement ou prêts pour une raison quelconque! J'offre des prêts allant d e 3000$ à 800000$. Pour toutes vos demandes faites par rapport aux taux et aux échelonnements de paiements et je serai à votre aide. Enfin pour plus de compréhension veuillez me contacter sur :melaniechavrance12@outlook.fr
a écrit le 01/04/2013 à 14:02 :
Avec l ITALIE on a un exemple frapant pour nous faire voir ce qui ce passe et si nous ne changeons pas notre fusil d épaule c'est ce qui nous guette car c'est la gauche qui a gagnée les élections aussi on s apperçoit que ce pays n a plus de gouvernement et qu iil est sur la cordre raide et qu il ne peut pas faire sur la meme planete la droite et le conglomerat socialiste qui n arrive pas a s entendre aussi il faut insister sur ce sujet pour que nous évitions une telle gabgie;
a écrit le 30/03/2013 à 17:35 :
Ah ? On n'a donc pas le droit de proposer un projet économique lorsque l'on a été "humoriste" ? Berlusconi a peut-être été garçon de bain et Monti pizzaïolo mais on ne nous le serinne pas a chaque citation. Je pense moi que la démocratie revient en Italie après les méfaits européens. Ces gens s'arrangeront pour gouverner leur pays et Grillo en vaut bien un autre.
Réponse de le 25/09/2013 à 18:09 :
J'offre des prêts à des organismes commerciaux et privés,à un taux de 2 % et vous aurez l'argent en 48H. Des prêts personnels, prêts de consolidation de dettes, le capital-risque, des prêts commerciaux, prêts étudiants, prêts au logement ou prêts pour une raison quelconque! J'offre des prêts allant d e 3000? 800000? Pour toutes vos demandes faites par rapport aux taux et aux échelonnements de paiements et je serai à votre aide. Enfin pour plus de compréhension veuillez me contacter sur :melaniechavrance12@outlook.fr

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :