Obama appelle l'Afrique à la prudence vis-à-vis des investissements chinois

Le président américain dit observer avec bienveillance "l'attention" portée à l'Afrique par les pays émergents comme "la Chine, le Brésil, l'Inde et la Turquie" (...) mais "il est important que les Africains s'assurent que ces interactions sont bonnes pour l'Afrique". Il demande aux Africains de regarder si les investissements se traduisent par de l'emplois en Afrique, ou par le maintien sur le continent des ressources africaines. Il propose au contraire un partenariat plus équitable avec les Etats-Unis, dans l'intérêt même des Etats-Unis

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Pool via Bloomberg)

Il n'y a pas de « guerre froide » en cours sur le continent africain. C'est ainsi que le président américain Barack Obama, en tournée en Afrique pour une semaine, a minimisé vendredi les rivalités entre investisseurs étrangers en Afrique. "C'est une bonne chose que la Chine, l'Inde, la Turquie et d'autres pays, comme le Brésil, prêtent de plus en plus attention à l'Afrique", a-t-il déclaré vendredi à bord de l'avion présidentiel Air Force One, qui le conduisait de Dakar à Pretoria. "Ce n'est pas un jeu à somme nulle. Ce n'est pas une Guerre froide. Il y a un marché mondial et, si les pays qui sont en train de devenir des pays à revenus moyens considèrent qu'il y a des opportunités pour eux en Afrique, cela peut potentiellement aider l'Afrique." Mais il a appelé à la prudence vis-à-vis de la Chine, qui à l'occasion de la venue du nouveau président Xi Jinping en Afrique, a signé un grand nombre de contrats commerciaux ou dans le domaine de l'énergie.

Accéder aux ressources naturelles africaines

Pour rappel, les échanges entre la Chine et l'Afrique ont dépassé les 200 milliards de dollars (150 milliards d'euros) l'an dernier. "Au cours de mes discussions, beaucoup de gens m'ont dit être ravis que la Chine s'implique en Afrique", a expliqué Barack Obama. "Mais ils reconnaissent que l'intérêt central de la Chine est d'accéder aux ressources naturelles d'Afrique pour nourrir ses industries." "Du coup, a-t-il relevé, l'Afrique se retrouve souvent dans la position d'un simple exportateur de matières premières, sans valeur ajoutée, ce qui ne crée pas beaucoup d'emplois en Afrique et ne soutient pas un développement à long-terme." Une pique pour promouvoir les sociétés américaines, alors que des chefs d'entreprise américains ont regretté que le continent ne soit pas dans le viseur diplomatique de la Maison-Blanche. "Nous voulons que les entreprises américaines voient que l'Afrique est prête à faire des affaires et qu'il y a un grand potentiel ici", a commenté Barack Obama. "Ce que les pays africains ont à faire (...) c'est assurer la stabilité et une bonne gouvernance".

Rebelotte à Pretoria

Ce samedi, à Pretoria, en Afrique du Sud, le président américain en a remis une couche. A l'occasion d'une d'une conférence de presse avec son homologue sud-africain Jacob Zuma. Il a encouragé les Africains à poser davantage de questions aux investisseurs étrangers pour s'assurer que les contrats profitent bien au continent. "Nous regardons ce que les autres pays font en Afrique et notre seul conseil est le suivant: assurez-vous que ça profite bien à l'Afrique", a-t-il déclaré. Observant avec bienveillance "l'attention" portée à l'Afrique par les pays émergents comme "la Chine, le Brésil, l'Inde et la Turquie" (...) "il est important que les Africains s'assurent que ces interactions sont bonnes pour l'Afrique", a-t-il souligné.
Barack Obama a suggéré de poser des questions: "Des gens veulent construire quelque chose ici: est-ce qu'ils emploient des ouvriers africains? D'autres veulent vous aider à développer vos ressources naturelles: quelles sommes resteront en Afrique?"

Partenariat plus équitable
Rappelant que l'Afrique souffre d'une "longue histoire d'extraction de ses ressources" naturelles, le président a mis en garde contre ce modèle économique: "Les matières premières sont envoyées ailleurs, parfois transformées et elles sont revendues à l'Afrique." Mais "les profits et les emplois restent là-bas et quasi rien ne reste en Afrique".
Barack Obama a assuré qu'il proposait un partenariat plus équitable, dans l'intérêt même des Etats-Unis qui "pourraient vendre des iPods, des avions et pleins de biens", à des pays qui seraient plus riches. "Franchement, nous n'avons pas besoin des ressources énergétiques de l'Afrique", a-t-il ajouté, en soulignant l'existence de grands projets dans les domaines du gaz, des énergies vertes et du pétrole aux Etats-Unis.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 01/07/2013 à 10:14
Signaler
C'est ça... se méfier des Chinois, mais accueillir les OGMs made in USA pour le grand bien des agriculteurs africains ! Il serait peut-être temps d'arrêter de prendre les gens pour des c*ns...

à écrit le 30/06/2013 à 17:28
Signaler
Bonjour, et oui l'oncle Sam er rends compte que les chinois sont entrain de mettre la main mise sur les ressources non exploiter du continent africain... Il paie avec des dollars américain que les USA sont bien obliger de payer d'une ânière ou d'une ...

à écrit le 30/06/2013 à 13:01
Signaler
Mort le leader du monde, vive le nouveau leader du monde. Pourquoi me méfier des chinois? ils ont autant hypocrite que les américains. peut être pas raciste comme les américains et pas psychopathe et moins tonton flingueur du monde...il y'a un comiqu...

à écrit le 30/06/2013 à 9:42
Signaler
Malin les Chinois, en Afrique veulent faire le commerce avec le Yuan pas avec les dollars US papier, donc de coup les États-Unis commence à se rendre compte que la leur hégémonie du dollar est terminé et ne pouvant plus déclaré la guerre a toute l'Af...

le 30/06/2013 à 16:44
Signaler
@leo: tu ne sembles pas avoir suivi l'actualité :-) La Chine est un des principaux créanciers des US et a dans ses coffres des trilliards de dollars...et ce sont ces dollars que la Chine investit avant justemnet qu'ils ne valent plus rien tant les US...

à écrit le 29/06/2013 à 19:28
Signaler
Obama occupe toi de ton pays..... J'espère que la chine va mettre les choses à leur place avec cette marionnette d'Obama..... De toute façon les Usa n'auront plus le monopole dans l'avenir :) Le temps du changement arrive trés bientôt .... Ps J'att...

le 30/06/2013 à 9:29
Signaler
Si je partage votre avis sur la perte de suprématie américaine, je ne suis pas certain que la prise de pouvoir des chinois ne soit positive pour quiconque...

le 30/06/2013 à 10:26
Signaler
+1 Réaliste, la suprématie chinoise risque d'étre Rock and Roll Lol .........Petits francais, vous allez le voir dans vos assiettes MDR

le 30/06/2013 à 10:56
Signaler
La prise de pouvoir par quiconque sur autrui n'a jamais été positive pour les "soumis"... Les livres d'histoire ne sont que l'expression de cela, malgré les retombées positives que l'on essaye de mettre en avant au maximum.. ela ne suffit jamais a fa...

le 30/06/2013 à 14:24
Signaler
Nous verrons dans l'avenir si nous sommes encore vivant lol.. L'empire des States tombes de toute façon.... ^^

le 30/06/2013 à 15:20
Signaler
"L'empire des States tombes de toute façon.." Euh... Vous voulez dire comme le Twin Center, un certain 11 sept 2001 ? ;-)

le 30/06/2013 à 17:25
Signaler
@Boss Anova Ais-je parler du 11 Sept 2001? -:) remarque fallait bien qu'il tombe lol

le 30/06/2013 à 21:06
Signaler
Boss Anova Twin Center ou twin towers.....

à écrit le 29/06/2013 à 19:26
Signaler
au bal des Ypocrites il y a l amerique et l europe ils commenceNT a perdre leur jardin qu il ont tourjour colonnisse.. je crois que dans les annes a venir la chine si elle reste stable est pacifique va changes les cartes du mondialisme jespere pou...

à écrit le 29/06/2013 à 19:13
Signaler
Effectivement, la démarche prête à sourire ! Ceci dit, la Chine est très intéressée par les matières premières africaines, et l'occident a fait la même chose pendant des années, mais également par la main d'oeuvre pour pouvoir délocaliser des product...

à écrit le 29/06/2013 à 18:50
Signaler
De l'avis général des internaute Obama est pathétique à l'image des milieux d'affaire de ce pays : je recommande l'intervention de jean Michel quatrepoint dans xerfi canal plus à propo du parché euro atlantique, qui sera, pour la France un marché de ...

le 29/06/2013 à 20:34
Signaler
Je me sentais déjà de moins en moins seul en citant upr et Asselineau, mais bravo et merci, vous avez tout compris. Les masques tombent tous les jours, attendez-vous à d'autres développements et plus que jamais, François ASSELINEAU, upr.fr, le seul ...

le 29/06/2013 à 21:03
Signaler
Réponse@Franck69... Vous avez tout dit..... Je vous nome premier ministre -:) Cdt

le 30/06/2013 à 19:34
Signaler
Il faut inclure dans votre liste Sarkosy.

à écrit le 29/06/2013 à 18:27
Signaler
L'impérialiste américain met l'Afrique en garde contre l'impérialisme chinois!! On croit rêver! Le plus grand bandit de la Terre a peur (et surtout n'a plus les moyens de s'y opposer!) de se faire doubler par les chinois: pathétique! Et maintenant qu...

à écrit le 29/06/2013 à 18:23
Signaler
Obama va en Afrique pour donner des conseils aux Africains ? La honte. Pa thé tique

à écrit le 29/06/2013 à 18:10
Signaler
L'occident a interet a faire les stocks de vaseline car le 21eme siecle est celui de l'Asie et de l'Afrique.

le 29/06/2013 à 20:05
Signaler
de l'afrique ? MOUARFFFFF

à écrit le 29/06/2013 à 17:51
Signaler
Ça me désole Obama donne les conseils aux africaines se méfient des investissements de chinois mais quand l'économie de l'Occident vas bien à l'époque on avait rien apporter aux africains de mieux et maintenant on avait des concurrences pour améliore...

à écrit le 29/06/2013 à 17:45
Signaler
Parec qu'Obama pensait que les Chinois allaient rester assis sur leurs dollars en attendant que celui-ci soit dévalué pour ne plus rien valoir !!! Et bien non, les Chinois ont investi leur monnaie de singe (dollar US) dans les pays émergents. Est-ce ...

à écrit le 29/06/2013 à 17:45
Signaler
Il ferait mieux de s'occuper de déférer les grandes oreilles de la NSA pour contrôle abusif de s populations y compris autres qu'américaines plutôt que de jouer les gendarmes avisé du monde.

à écrit le 29/06/2013 à 17:40
Signaler
Assez pathétique Obama qui arrive comme un cheveu frisé sur la soupe...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.