Mohamed Morsi retenu par l'armée

 |   |  232  mots
Le président égyptien déchu Mohamed Morsi est retenu par l'armée / Reuters
Le président égyptien déchu Mohamed Morsi est retenu par l'armée / Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président égyptien, Mohamed Morsi a été renversé par l'armée mercredi soir. Il est actuellement détenu par les militaires. Le président du Conseil constitutionnel va assurer l'intérim en attendant l'organisation des prochaines élections. Leur date n'a pas encore été définie.

Le premier président égyptien démocratiquement élu, Mohamed Morsi, a été renversé par l'armée mercredi soir. Il est actuellement retenu au ministère de la Défense. Plusieurs membres de son équipe sont également détenus dans un bâtiment militaire.

Mercredi 3 juillet, l'armée a suspendu la constitution. Le président du Conseil constitutionnel, Adly Mansour; a été nommé président par intérim en attendant l'organisation de prochaines élections, dont la date n'a pas encore été définie. Un coup d'Etat qui suscite l'inquiétude des Etats-Unis et de l'Union européenne.

Paris réclame la "paix civile"

Barack Obama s'est dit "profondément inquiet", appelant à l'élection rapide d'un nouveau gouvernement civil. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a jugé "préoccupante" l'intervention de l'armée. Paris a "pris acte" de la tenue de futures élections. Le gouvernement français a  appelé les militaires à maintenir "la paix civile". De son côté, le roi Abdallah d'Arabie saoudite a été le premier dirigeant étranger à féliciter Adly Mansour.

Dès l'annonce de son éviction, le chef d'Etat déchu des Frères Musulmans, s'est redéclaré "président élu d'Egypte" dans une vidéo, faisant craindre de nouvelles violences à l'issue d'une année de présidence marquée par des crises meurtrières.

>> En Egypte, la vraie bombe à retardement c'est l'économie

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2013 à 15:33 :
on ne peut pas renverser Normal 1er ????
a écrit le 04/07/2013 à 11:46 :
Beaucoup de commentaires disaient déjà que les pays Islamistes ne 'marchaient pas'. Les dirigeants ne savent pas diriger le pays et le peuple ne sait pas qu'il faut respecter la loi du pays dans lequel on vit. Ils veulent vivre comme des Nomades. Ils ne savent pas vivre correctement. Beaucoup ne savent pas aussi ce qu'est le vrai Islam. Certains disent que c'est la loi Coranique, alors qu'ils ne savent même pas ce que c'est. Si seulement au moins le minimum des gens savaient, le fonctionnement des états ne seraient pas détériorés. Le problème Proche-Orient n'aurait pas eu lieu. Qu'on soit Musulman ou Juif, la n'est pas la question. On a tous le droit de vivre librement. Chacun a droit à un lieu déterminé. La phrase sera moche, mais il faut dire que tous les pays Musulmans doivent être dirigé soit par la dictature, soit par l'armée, la force, ou bien les Occidentaux peuvent venir prendre le contrôle de ces pays. Nous avons déjà essayé, Libye, Irak, Égypte.... d'enlever les dictateurs et les remplacer par l'élection démocratique. Mais ou est le résultat ? Est-ce que ça a marché ? Tout les pays sont dans le même état ? déplorable. 'L'élu démocratique' se transforme en dictateur encore plus vil et cruel. Depuis plus de 40 ans, le Bangladesh, un pays islamique, se voit venir avec un gouvernement remplis de loi laïques. Mais après sa venue au pouvoir, sa première réaction est de défendre le Coran. (MOI) Nous ne sommes pas contre le Coran, mais Ils disent ( Le Gouvernement du Bangladesh) aux Occidents : 'Nous sommes un pays laïc'. Alors qu'ils disent à la populace 'Nous sommes les premiers respectueux des lois Coraniques'. Récemment, la Chef de l'actuel gouv'' du Bangladesh, Sheike Hassina, a recherché tous ceux qui ont brûlés, ou pas, le Coran et les a châtiés. Juste pour montrer une fausse image au peuple. En réalité, la nuit du 5 Mai, plus de 10 000 personnes ont été massacré par son armée, avec l'aide de la police. Tous les corps ont disparus. N'est-ce pas une sorte de dictature. La manière de gérer les pays Islamistes doit se faire par la force. Il n'y a pas d'autres solutions.
a écrit le 04/07/2013 à 9:52 :
j'en déduis que les médias ne font pas leur boulot !
a écrit le 04/07/2013 à 9:50 :
La boucle est bouclée ... il va être remplacer temporairement par Mohammed El Baradei, avec la bénédiction d?Israël et des usa .... bien entendu tout le monde demandera des élections anticipées .. histoire d'occuper le terrain médiatique ... l'essentiel est de conserver le passage du canal de suez !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :