L'accueil (chaleureux) d'Edward Snowden en Russie "déçoit" Barack Obama

 |   |  336  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président américain s'est dit "déçu" de l'asile dont bénéficie Edward Snowden en Russie. Il a décidé d'annuler une rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine. Pendant ce temps, dans son nouveau pays d'accueil, une collecte de fonds est organisée pour l'ancien consultant à l'origine des révélations controversées sur le système de surveillance américain.

 En Russie au moins, Edward Snowden peut compter sur des soutiens. L'ex-informaticien qui a dévoilé des informations confidentielles sur la principale agence américaine de renseignement, la NSA, accueilli sur le sol russe depuis une semaine bénéficie même d'une collecte de fonds. Russlan Gattarov, sénateur russe membre d'une commission sur le respect des données privées, a ouvert un compte bancaire à cette fin, comme l'indique le journal Izvestia.

Des citoyens russes inquiets

 L'élu dit avoir reçu des messages "de concitoyens et de blogueurs" qui s'inquiétaient pour l'ancien consultant à l'origine du scandale Prism et demandaient s'il disposait de quoi se loger et se vêtir. Le sénateur a également annoncé le lancement un site internet, helpsnowden.ru, destiné aux Russes qui souhaiteraient porter secours au fugitif américain. Il lui a surtout proposé de travailler avec ses services.

En matière d'emploi, les sollicitations se multiplient pour Edward Snowden, qui bénéficie d'un droit d'asile provisoire d'un an. Pavel Durov, le patron du réseau social local, Vkontakte, lui a ainsi proposé de rejoindre son entreprise pour travailler sur la protection des données personnelles.

Obama évoque une "mentalité de la Guerre Froide"

Ces propositions risquent d'accroître un peu plus le mécontentement de Washington. Barack Obama a indiqué mardi lors d'une interview être "déçu" de l'accueil d'Edward Snowden sur le territoire russe, même si aucune convention d'extradition n'existe entre les deux pays. "D'une certaine manière cela reflète des défis sous-jacents que nous avons eus avec la Russie dernièrement", a commenté le chef de l'Etat américain lors d'une émission sur la chaîne NBC. "Il y a eu des moments où ils sont revenus à la (...) mentalité de la Guerre Froide, a-t-il ajouté précisant cependant qu'il se rendrait bien au G20 de Saint-Pétersbourg en septembre. Le président américain a toutefois annulé une rencontre avec Vladimir Poutine ce mercredi. 


(Article créé le 07/07/2013 à 12h10, mis à jour à 15h28)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2013 à 16:55 :
Après deuxième censure, je ferais ce commentaire sur un site intelligent. Je vois que La TRibune n'aime pas que l'on chatouille ses maîtres...
a écrit le 17/08/2013 à 16:30 :
Après avoir lu tous les commentaires concernant ce chapitre, j'aimerais apporter une remarque et poser une question à tous ces courageux commentateurs.
1) L'Amérique est trahit par une infime minorité de ses citoyens (Comme nous en France). La grande majorité des américains est formée de braves gens que l'on a bernés, abrutis et même fanatisés jusqu'à l'inconscience. Donc qu'arrivera-t-il lorsque ce vilain système implosera et que feront les mauvais-perdants ayant à leur disposition l'arsenal militaire le plus puissant que l'Humanité ait connu ? Ayant vécu pendant 20 ans sur ce continent, je sais de quoi je parle.
2) Maintenant que fait-on avant que tout nous saute à la figure ? Suggestions: D'abord faire l'audit de la situation et l'exposer aux Nations-Unies. Abandonner la fourberie diplomatique traditionnelle et entrer dans le vif du sujet. Il est impératif que le brave peuple américain comprenne ce que quelques ign
a écrit le 11/08/2013 à 13:41 :
Les Russes sont les seuls qui ont le courage de dire ce qu'ils pensent aux USA. Raison pour la quelle ils sont respectés par l'Oncle SAM. Nous nous sommes de simples vassaux.
a écrit le 09/08/2013 à 17:39 :
UAS ET RUSSIE c 'est "je t'aime mois non plus". Avant de laisser partir ce jeune homme, les services Russes vont tout vouloir savoir des moyens de la NSA etdes méthodes. Snowden est dans une cage dorée et quand Poutine ne voudra plus jouer il le livrera sans problèmes à Obahama, sauf qu'il en aura pris un tour d' avance.
a écrit le 08/08/2013 à 14:39 :
Il faut rappeller et ne pas zoublier que la France n'a pas levé un petit doigt pour aider Snowden donc en théorie elle approuve les américanos et est pareil qu'eux ... pétoche ? .. oui surement !
Réponse de le 08/08/2013 à 19:14 :
Non pas la pétoche mais une obéissance aveugle de traitres au service des maîtres du monde.
a écrit le 08/08/2013 à 13:31 :
Si j'avais écrit les mêmes commentaires que ceux produits par FT aujourd'hui, j'aurais été censuré (Ce qui m'est arrivé hier). Hors je fais une différence entre le brave peuple des USA, berné et abbruti comme nous le sommes en France par une infime minorité de salopards. Plutôt que de généraliser, comme vous le faites, tous, je préfère essayer de réveiller les américains pour qu'ils fassent le ménage. Ils en sont capables parce qu'ils sont moins lâches que les français; et ils sont armés. Celà avait faillit se produire en 1968. Je le sais parce que j'y étais; ayant vécu en Amérique de 1964 à 1985. Ce peuple n'a qu'à se souvenir de ce que le président Eisenhower avait dit le 21 Janvier 1961, réapprendre sa Constitution et honorer les valeurs de ceux et celles qui ont fondé les USA...
a écrit le 08/08/2013 à 8:17 :
Balaye devant ta porte car elle n'est pas belle ta démocratie, Barak
a écrit le 08/08/2013 à 4:05 :
Il aurait préféré quoi? Qu'on lui jette des cailloux? Rrrah, toujours aussi vindicatifs ces z'américains!!
a écrit le 07/08/2013 à 20:13 :
Enfin un bras de fer politique intéressant qui met a mal les états unis qui ne respecte pas le droit des personnes utilisant internet. Dommage que la Russie ne fasse sa que pour faire parler d'elle et que sa ne soit qu'un acte réactionnaire du au précèdent conflit entre les ces deux nations.
a écrit le 07/08/2013 à 20:03 :
Et hop... Une réunion bidon, inutile & gloriolo-autosatisfecito en moins !
Obama n'est qu'un pâle politicien moderne, comme partout ailleurs... d'ailleurs!
Au marché, quand on veut des tomates et qu'elles ont toutes des taches... on prend celle qui en a le moins puisque celles sans taches n'existent plus nulle part.
a écrit le 07/08/2013 à 19:15 :
Pauvre Obama, l'empire est en train de faire long feu malgré toute ton arrogance...
a écrit le 07/08/2013 à 17:09 :
Tout ce travail de sape montre à quel point Snowden est un atout de valeur dangereux pour les États-Unis.
a écrit le 07/08/2013 à 15:53 :
C'est sûr que c'est pas fait pour plaire à l'adversaire, mais les Russes seraient idiots de ne pas utiliser les compétences de Snowden qui de toute manière n'a aucun avenir aux US. Certains diront que c'est pas bien, mais que feraient les US dans la même situation...probablement la même chose :-)
Réponse de le 08/08/2013 à 10:54 :
exemple US: récupérer les dignitaires nazis en 45 pour développer leur industrie spatiale et militaire! moralité bien US: ne faites pas ce que je m'autorise à faire
a écrit le 07/08/2013 à 15:00 :
"Il y a eu des moments où ils sont revenus à la (?) mentalité de la Guerre Froide". Ben voyons ! Parce qu'on ne fait pas comme veut l'Empire, on en revient à la "Guerre Froide" ? L'Empire n'a pas suffisamment d'emprise sur le monde, qu'il en voudrait encore ? Les dirigeants des USA n'ont jamais évolué depuis qu'ils ont commencé à répandre leurs idées dans le monde comme une infection. Heureusement, ce monde reste multipolaire avec des pays non alignés comme les BRICS, dont fait partie justement la Russie.
a écrit le 07/08/2013 à 14:55 :
Faut-il vraiment s'étonner de la position us quand on se rend compte que ce pays - le seul état du monde en état de guerre perpétuel depuis les années 1940 et qui n'hésite pas à attaquer illégalement des états souverains à l'autre bout de la planète - est en réalité une vraie dictature et le plus grand état terroriste du monde ? Dans cet état de non droit qui bafoue le droit international et vit au rythme des lois d'exception, la démocratie à été remplacée par la dictature et ce ne sont pas les pastiches d'élection qui y changeront quoi que ce soit (le show est bien rôdé entre républicains et pseudo-démocrates qui ont confisqué le pouvoir et se la partagent très équitablement). Dans ce pays qui à une flotte illégale de navires-prisons et qui continue à utiliser des camps de concentration (Guantanamo, notamment), dans ce pays qui attaque illégalement des états souverains (forcément militairement plus faibles, sinon les ricains ne s'y risquent pas) à l'autre bout de la planète et qui ne sont une menace pour personne, dans ce pays qui a instauré le terrorisme sécuritaire, la démocratie et le droit n'ont plus aucune valeur et, surtout, sont devenus manifestement condamnables. Il n'y a plus qu'une poignée d'états-voyous qui, souvent par lâcheté, continuent à bêler comme le dictent les usa. Il est vrai que les terroristes ont toujours eu leurs collabos. mais on sait comment les uns et les autres finissent, heureusement !
a écrit le 07/08/2013 à 13:39 :
Je me pose bien des questions, mon ordi a été bloqué, impossible d'avoir internet, même avec le cable
ethernet ? j'ai du faire une restauration compléte, c-a-d au jour où je l'ai acheté. Ce qui mepose comme question
pourquoi je ne pouvais plus imprimé ? no PDF Dans périphérique et imprimante j' avais deux imprimante dont
une XPS microsoft ? n messages pour payer divers logiciels ? J'en arrive à la conclusion : JE NE SUIS PAS
METTRE DE MON ORDI; jE regarde la presse mondiale arabe aussi, je ne suis pas un espion ni unterroriste
Avec Snowden je me pose des questiobs. Je compare la LIBERTE DE LA PRESSE A L ENRACINEMENT DES
ARBRES, QUEQUE PUISSE ETRE LA FORCE DU VENT LA FORCE DES PROBLEMES LA DEMOCRATIE
COMME L ARBRE RESISTE ET C EST UNE BONNE CHOSE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :