Obamacare : 14 millions d'Américains pauvres laissés sur le carreau ?

 |   |  512  mots
Selon une analyse du Times, 14 millions de citoyens américains pourraient être exclus du système de santé
Selon une analyse du Times, 14 millions de citoyens américains pourraient être exclus du système de santé (Crédits : AFP)
La loi sur la santé va laisser des millions de pauvres sans assurance maladie. Ce qui est pourtant contraire à la philosophie de la réforme du système de santé “Obamacare” visant à rendre l'assurance santé obligatoire pour tout Américain. Explications.

L'"Obamacare" vise à rendre l'assurance maladie obligatoire pour tout Américain, sous peine d'amende. Pourtant, des millions de pauvres pourraient se retrouver sans assurance maladie, faute de pouvoir prétendre au Medicaid -  la couverture maladie publique pour les personnes à faible revenu et ressource - dans les États gouvernés par des républicains, indique le New York Times.

A chaque Etat ses conditions d'accès à l'assurance maladie

En effet, il faut savoir que chaque État définit son propre système de remboursement des soins. Mais pas seulement. Chaque État choisit aussi ses propres conditions d'admissibilité au programme de couverture santé.

Or, en terrain républicain - les Républicains sont farouchement contre l'"Obamacare" -, les autorités refusent d'étendre la couverture publique Medicaid (le nombre de citoyens éligibles à ce système étant censé augmenter).

Dans ces États, la limite du revenu médian pour pouvoir prétendre au programme Medicaid est ainsi de 5.600 dollars par personne et par an, soit un peu moins de la moitié du seuil de pauvreté fédéral. Alors que dans les autres, la limite se situe au-dessus du seuil de pauvreté à environ 12.200 dollars par an.

La solution, déménager dans un autre État

Nombre de pauvres, dont les revenus se situent juste au-dessus du seuil de pauvreté se verront ainsi refuser l'accès à la couverture santé publique. A moins de déménager dans un autre État.

Ce qui peut sembler absurde, écrit le quotidien américain. A tel point qu'une cinquantenaire venue habiter chez son frère en Virginie après avoir perdu son emploi a d'ailleurs confié au New York Times qu'elle avait d'abord cru à un problème informatique:

"Comment quelqu'un qui est dans la pauvreté ne peut être admissible à des subventions ?"

Du coup, elle hésite à retourner vivre dans le Maryland - un État où le Medicaid sera étendu - quitte à habiter dans sa voiture.

Les exclus sont surtout des Noirs et des mères célibataires

Au total, 26 États auraient ainsi rejeté l'expansion du programme Medicaid. Or ces États abritent environ 68% de pauvres, des Noirs non assurés ainsi que des mères célibataires, indique le New York Times. Parmi les exclus du système, on compte environ 435.000 caissières, 341.000 cuisiniers et 253.000 aides infirmières, poursuit le journal. Près de 14 millions d'Américains vivant dans la pauvreté se retrouveront ainsi sans couverture santé, selon une analyse du Times.

Cité par le NYT, le Dr H. Jack Geiger, l'un des fondateurs du modèle de centre de santé communautaire, pointe ainsi:

"L'ironie est que ces États qui ont rejeté l'expansion de Medicaid sont ceux où la concentration de la pauvreté et du manque d'assurance santé est la plus forte. Ce sont leurs populations qui ont les plus gros soucis et coûts de santé "

Evidemment, ces citoyens n'auront pas à payer d'amende pour défaut de couverture santé comme le prévoit la réforme de santé dite "Obamacare". C'eut été un comble.

 Pour aller plus loin: Etats-Unis: les républicains vont-ils paralyser l'Etat fédéral ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2013 à 11:54 :
rien n est gratuis le systeme social francais; et basse sur la solidarite de tous pour tous ; si aujourdhui il et deficitaire, c est du au manque de travailleurs cotissant ils suffirais que la reprise economique reparte pour que tous AILLE MIEUX ,,??? CEST CE QUE DEMANDE LE PEUPLE A LA DROITE ET A LA GAUCHE ??? ON LES PAYE ASSEZ GRASSEMENT POUR CELA???
Réponse de le 07/10/2013 à 5:01 :
La vérité, y a trop de retraités à cause du papy boom, donc pas assez d'actifs pour payer leurs retraites. Et ya plein d'autres problemes aussi, comme les délocalisations qui provoquent le chomage de masse. Et le secteur tertiaire qui recrute quasiment que des femmes au smic. etc etc etc
Réponse de le 07/10/2013 à 20:28 :
IL FAUT TROUVE D AUTRE MOYENS EN ATTENDENT QUE LA REPRISSE EST LIEUX ? EST SURTOUT FAIRE RENBOURSSE TOUS SE QUE LES GOUVERNEMENTS ONT PRIS DANS LES CAISSES DE RETRAITES. LES SYNDICALISTES LE SAVENT DEMENDAIS LEURS ???
a écrit le 04/10/2013 à 17:05 :
Qu'ils viennent en France, c'est gratos...
a écrit le 04/10/2013 à 16:33 :
Si l'état américain veut une assurance maladie obligatoire sous condition de revenu, c'est pas pour aider les pauvres. Ils sont logiques avec leur système : c'est pour que leur main d'oeuvre reste en bon état pour maintenir leur productivité. Il est en effet constaté que la main d'oeuvre américaine se soigne de moins en moins bien, et cela a un impact négatif sur l'économie américaine. C'est aussi simple que cela et il ne faut pas y voir un quelconque humanisme : ça n'existe pas aux USA :)
a écrit le 04/10/2013 à 14:12 :
dans le raisonnement !
ça fait autant d'électeurs qui voteront assurément pour les démocrates lorsque l'election des sénateurs aura lieu !!!
ne pensez vous pas que les Républicains mettront de l'eau dans leur vin pour récupérer une partie de ces 14 millions d'électeurs !!!
Réponse de le 04/10/2013 à 16:10 :
Si c'est pour faire plaisir aux queteux oubliez cela.
a écrit le 04/10/2013 à 13:43 :
Obama veut faire des US un pays de queteux comme en france.On est loin de Thatcher qui obligeait a retrousser ses manches.
Réponse de le 04/10/2013 à 15:20 :
Considérez vous comme un queteux si cela vous convient, mais n'insultez pas les autres français, car la France, vous ne la connaissez pas.
Réponse de le 04/10/2013 à 15:38 :
@Queteux

Il n'y a que la vérité qui fâche... Les queteux (parfois polygames) sont nombreux en banlieue et creusent la dette du pays en profitant de la solidarité nationale. Il faudrait mettre fin à la politique familiale nataliste (cf. allocation familiale) pour endiguer le phénomène et mettre enfin les géniteurs/génitrices face à leurs responsabilités. Pour ma part je ne me sens pas offensé par le constat déplorable qui est dénoncé par Queteux.
Réponse de le 04/10/2013 à 16:09 :
"Mettre fin à la politique nataliste" ? Pour devenir comme l'Allemagne, NON MERCI ! Faites des voitures et brassez de l'air, si vous voulez ! TOUT sauf la politique malthusienne allemande ou débilitante de Thatcher (voyez l'état de l'industrie anglaise).
a écrit le 04/10/2013 à 13:24 :
Les Etats-Unis est une ploutocratie infatuée d'elle-même. Tout ça parce qu'une poignée de millionnaires qui ne veulent pas payer d'impôt sur leur stock-option bloque le pays. La sanction électorale va tomber !
Réponse de le 04/10/2013 à 14:34 :
Les USA (riches ricains) payaient des d'impôts avant Obama ?!? Tiens ? Il y a eu des changements ? La sanction électorale, MDR comme on dit, il n'y a que 47% d'Américains qui votent, la plupart s'en tape et parle de Foot; Bière "hurray it's Friday" ! Voter aujourd'hui ne sert qu'à donner l'illusion d'être dans une démocratie, vous avez vu une révolution en France contre l'Europe à laquelle on a dit non !!!! Obamacare c'est bidon, il y avait avant lui Medical et Medicare ! sauf que ... TOUT n'était pas gratos, ça vous rappel un autre pays !
a écrit le 04/10/2013 à 13:09 :
Obamacare pour les USA c'est sans espoir pour la raison simple que personne n'a imposé des tarifs aux médecins et aux labos, c'est en réalité une énorme arnaque financé par l'Etat et dont la matière première est "les pauvres", il faut juste réfléchir un peu en connaitre les USA pour savoir qu'ils ne font JAMAIS rien si ce n'est pas pour du Fric.
a écrit le 04/10/2013 à 13:00 :
C'est étonnant cette propension qu'ont les français à croire que la France est au top pour tout, et que le Monde entier doit suivre..
Réponse de le 04/10/2013 à 13:25 :
Y a pas que la hausse du PIB dans la vie ! Contrairement à ce que pensent les Etats-Unis ! Et surtout quand ce sont 20% de la population qui engrangent 80% de la croissance !
Réponse de le 04/10/2013 à 14:20 :
Prestations sociales 30 pour cent du PIB qui n'augmente malheureusement pas..c'est trop!
Réponse de le 04/10/2013 à 18:15 :
Êtes vous sur de ne pas confondre les prestations sociales avec l'aide sociale ?
a écrit le 04/10/2013 à 12:49 :
les américains ont raison de refuser de se laisser entrainer vers le socialisme. La sécu et son pendant l'urssaf on fait la ruine de notre pays et nous ont plongé dans la misère
Réponse de le 04/10/2013 à 13:26 :
C'est cela, revenons au Moyen-Age ! C'était la belle vie !
Réponse de le 04/10/2013 à 13:45 :
Tout à fait ! certains , ici, se languissent de retourner au moyen âge, d'après leurs écrits lamentables !!!
Réponse de le 04/10/2013 à 14:58 :
peut etre des fils de nobles?
a écrit le 04/10/2013 à 12:02 :
Et en France, nous nous acheminons tout doucement vers le modèle américain. Business is business et celui qui n'a pas les moyens de payer doit se taire, mourir, et le plus vite possible s'il vous plaît. Les US, l'Allemagne, la G.B, des modèles? Pour les riches.
Réponse de le 04/10/2013 à 12:18 :
En France on ne s'achemine pas du tout vers ce modèle. Votre commentaire est complètement faux. Votre racisme anti-riche vous aveugle.
Réponse de le 04/10/2013 à 12:51 :
Si seulement vous pouviez avoir raison. En pratique le gouvernement incapable que nous avons nous amène vers du collectivisme. a moyen terme vous avez raison car le socialisme appauvri le pays et détruit notre économie donc dans quelques temps tout va exploser et on se libéralisera.. vivement !
Réponse de le 04/10/2013 à 13:49 :
Avant d'atteindre le modèle américain, il y a de la marge... Quant au collectivisme, ce n'est pas pour demain.
a écrit le 04/10/2013 à 11:53 :
Je maintien que ce président est le plus mauvais depuis Carter. Bilan catastrophique tant à l'intérieur qu'à l'exterieur.
Réponse de le 04/10/2013 à 13:05 :
Et pour cause, Bush Junior a laissé une belle ardoise avec ses 2 guerres (Afghanistan et Irak), maintenant il faut payer, et je na parle pas de la crise des subprimes, rappel du discours, un maximum d'américains doivent devenir propriétaires, bilan, une bulle spéculative qui fait boum. Comme en France, même discours de Sarko en 2007, même résultat (80% des français propriétaires). Comme quoi !!!!!. Et l'histoire se répète avec l'austérité, le contraire de ce qu'avait prévu les grands économistes libéraux
Réponse de le 04/10/2013 à 14:07 :

@8889A Oui mais il connaissait la situation de l'Amerique quand il a ete elu, YES WE CAN ca ne vous rappelle rien ?? que dire du deuxieme mandat ? politique economique nulle et desastreuse pour l'economie mondiale (augmentation de facon deraisonnable de la masse monetaire mondiale), ils sont obligé d' imprimer 6$ pour 1$ de croissance (qui est en faite due a 73% de depenses federales) et le ratio ne cesse d'augmenter !! concernant les guerres il pouvait les stopper tout simplement, comme la promesse de fermeture du camp de Guantanamo, qui n'a jamais eu lieu !!!
Sur ce point je rejoinds l'avis de Celestin !
La couleur de peau n'a strictement rien a voir avec ce constat, car avec un autre cela aurait ete pareil, car le pouvoir est desormais detenu par les organes financiers et les differents lobbys du pays !!!
a écrit le 04/10/2013 à 11:52 :
14 millions d'Américains pauvres laissés sur le carreau c'est vraiment beaucoup trop ... mais la France 10 fois plus petite en a 8 millions de pauvres dont 5 millions de miséreux et pour le coup, c'est éééénnnnoooorrrrmmmmeee à mettre au débit des élus en bandes organisées UMP Nouveau Centre déguisés en UDI et maintenant PS qui poursuit en bandes organisées le même objectif servile au profit des grands voyous de la fiance
Réponse de le 04/10/2013 à 12:20 :
Le chiffre de 8 millions de pauvres est un calcul à partir de "seuils" : si on multipliait par 10 les revenus de tous les français, il y aurait tjs autant de pauvre.
La pauvreté est compliquée à quantifier et à comparer d'un pays à l'autre.
a écrit le 04/10/2013 à 11:33 :
pour un pays solidaire c est bien triste , ils ne sont solidaire que dans les guerres .
des milliards engloutis dans des conflits sans fin et le peuple crèvent de faim , il ont manger leurs pain blanc, la ils grignote les croutes
Réponse de le 04/10/2013 à 13:47 :
Pour une fois qu'un président voulait quelque chose de bien pour les gens ! HONTE aux républicains !!
a écrit le 04/10/2013 à 11:17 :
Et dire que dans ce pays ils ont comme devise " In God We Trust", je me pose la question si ce ne serai pas
in the Devil ? Mais lorsque l'on voit les dérives du social dans notre pays je me pose pas mal de questions, d'autant plus que les contrôles si ils étaient aussi énergiques que pour taxer, ce serait parfait
Réponse de le 04/10/2013 à 12:17 :
Le dieu de la bible est cruel, ceci explique cela.
a écrit le 04/10/2013 à 11:09 :
A quand l'AME au pays de l'oncle Sam? Les mexicains et haïtiens clandestins seront ainsi tous couverts aux frais du contribuable. Vive le rêve américain!
a écrit le 04/10/2013 à 11:01 :
Ce n'est pas un défaut de l'Obamacare, c'est un mode d'application (ou plutôt de non-application) par les républicains qui est un scandale !!!
Réponse de le 04/10/2013 à 13:48 :
Tout à fait d'accord avec vous !! Obama, ne lachez pas! HONTE aux républicains !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :