Le revenu minimum déclenche une pluie d'or sur le parlement suisse

Les défenseurs d'un revenu minimum pour tous en Suisse ont déversé devant le Parlement 8 millions de pièces de monnaie. Un moyen de montrer que l'argent nécessaire pour une telle mesure était bien là.
Mounia Van de Casteele
Les initiateurs d'un référendum pour instituer en Suisse un revenu minimum pour tous ont déversé devant le Parlement suisse 8 millions de pièces de monnaie pour montrer que l'argent nécessaire pour une telle mesure est bien là.
Les initiateurs d'un référendum pour instituer en Suisse un revenu minimum pour tous ont déversé devant le Parlement suisse 8 millions de pièces de monnaie pour montrer que l'argent nécessaire pour une telle mesure est bien là. (Crédits : Reuters)

Une pluie d'or ? Presque. Le parvis du Parlement suisse s'est en effet retrouvé jonché de pièces jaunes flambant neuves vendredi. Une opération orchestrée par les instigateurs d'un référendum pour instituer en Suisse un revenu minimum pour tous, actifs ou non, une sorte de RSA français amélioré.

Un parterre de 8 millions de pièces

Le spectacle était impressionnant. Le Comité, qui n'a le soutien d'aucun parti politique traditionnel, avait commandé les pièces à la Banque Nationale. Un camion affrété par les organisateurs a ainsi déversé huit millions de pièces de monnaie devant le siège du Parlement bernois.

À raison d'une pièce de 5 centimes pour chacun des huit millions d'habitants, le tapis doré valait ainsi quelque 400.000 francs suisses, soit 325.192 euros, ont indiqué les organisateurs. Une façon, pour eux, de montrer que l'argent nécessaire à la mesure qu'ils défendent était bien là... ou presque. Les organisateurs ont en effet reconnu avoir emprunté pour acheter quelques pièces.

Les signatures récoltées ont permis d'organiser une consultation

Quoi qu'il en soit, les militants en faveur d'un revenu pour tous ont réuni 125.000 signatures en faveur d'une telle initiative, alors que 100.000 suffisaient pour la convocation d'une consultation par le gouvernement.

Selon ses défenseurs, un revenu pour tous - qui serait financé par divers impôts et une redistribution d'une partie des cotisations sociales - permettrait de repenser à long terme le fonctionnement de la société et le rapport de chacun au travail. Oswald Sigg, un ancien haut fonctionnaire fédéral estime ainsi:

"C'est une utopie maintenant, mais il s'agit d'en faire une réalité. Nous avons la chance en Suisse de réaliser les utopies"

 Reste que l'épilogue semble moins utopique. La Commission de l'économie et des redevances du Conseil national a en effet rejeté mardi l'initiative sur le salaire minimum:

Pour la majorité de la commission, les bas salaires ne concernent qu'un nombre relativement réduit de personnes et il s'agit souvent d'un état provisoire caractérisant l'entrée dans la vie active. Il n'y a donc pas lieu de changer une politique qui a fait ses preuves et qui repose sur un partenariat social solide et une faible intervention de l'Etat dans la réglementation du marché du travail.

 Voir la scène en vidéo:

 

Mounia Van de Casteele

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 53
à écrit le 10/10/2013 à 11:43
Signaler
Si l'assistanat et les aides sociales permettaient d'améliorer le sort des gens, cela se saurait. Si une politique de gauche ou socialiste améliorait le sort des pauvres, cela se saurait. Elle n'améliore que le sort des apparatchicks chargés du bonhe...

le 10/10/2013 à 12:14
Signaler
ben voyons, supprimons toutes les aides sociales et laissons les pauvres crever dans la rue, c'est ça votre monde ?

le 10/10/2013 à 12:40
Signaler
@ los angeles : ben voyons, ce sont les aides sociales étatiques qui empéchent les pauvres de crever de faim dans la rue en France ? Non, c'est la charité privée, cad les restos du coeur, bien plus efficace que la charité d'état. Donc le monde idéal,...

le 10/10/2013 à 13:52
Signaler
@Francisco: Vous oubliez que beaucoup de ces associations privées reçoivent des subsides de l´état. Les deux doivent travailler ensemble. Le privé ne peut pas tout prendre en charge.

le 10/10/2013 à 14:35
Signaler
@Frisco Je pense que vous êtes sincère et en adéquation personnelle avec votre conception de la charité. Malheureusement, votre idéalisme et votre générosité ne suffiront pas à stopper les dérives congénitales liées à votre modèle de société. De ce ...

à écrit le 10/10/2013 à 9:53
Signaler
y a qu'en suisse qu'on voit autant de milliardaires et de l'argent qui tombe du ciel...un pays béni des dieux ? d'où vient leur richesse, ça fait envie.

le 27/11/2013 à 9:01
Signaler
"d'où vient leur richesse" des pays limitrophes qui apportent des travailleurs. Un travailleurs suisse rapporte a la suisse et coute a son pays d'origine. On rajoute des lois facilitant les flux financier et voila. Autre ex le Luxembourg

à écrit le 10/10/2013 à 9:43
Signaler
"Le problème du socialisme, c'est qu'il finit toujours par être à court de l'argent des autres" ...

le 10/10/2013 à 14:43
Signaler
En effet mais le problème du thatcherisme, c'est qu'il finit toujours par être à court de sueur des autres !

à écrit le 10/10/2013 à 9:40
Signaler
Dans une société de marché libre et non entravée, la richesse d'un acteur économique est le résultat de sa capacité à servir efficacement le consommateur. Plus des gens s'enrichissent, plus les consommateurs sont servis efficacement, et plus le sort ...

le 10/10/2013 à 10:14
Signaler
Et pourtant le revenu de base inconditionnel est parfaitement compatible avec le libéralisme historique (pas celui tel qu'il est communément compris et dépeint aujourd'hui en France). Je suggère que vous vous documentiez en détail sur cette idée avan...

le 10/10/2013 à 10:57
Signaler
@ Cerise : le revenu de base inconditionnel est parfaitement incompatible avec le libéralisme (historique ou pas, quel sont vos sources ?) car il implique que certains doivent travailler pourd'autres, cad un nonrespect des droits fondamentaux. La ric...

le 10/10/2013 à 13:11
Signaler
@Von Mises Je n'ai pas une connaissance universelle du libéralisme mais j'en parle de façon éclairée .Je fais la distinction entre le libéralisme social (historique) et le libéralisme darwinien (ploutocratique) de même que je fais la différence entr...

le 10/10/2013 à 14:03
Signaler
@Cerise : le libéralisme social et le socialisme libéral sont des contradictions dans les termes. Le libéralisme darwinien vient d'être inventé par vous. drôle de façon éclairée deparler de ce que vous ne connaissez manifestement pas. Le libéralism e...

le 10/10/2013 à 15:16
Signaler
@Von Mises Vous citez la France comme exemple du libéralisme social alors qu'il s'agit de socialisme libéral. Depuis plusieurs décennies, la France ploie sous l'étatisme, l'interventionnisme et le clientélisme du socialisme de gauche et du socialism...

à écrit le 10/10/2013 à 9:35
Signaler
Dans la mesure où les choses dont l'homme a besoin pour survivre doivent être produites, et où la nature ne garantit le succès d'aucune entreprise humaine, il n'y a pas et il ne peut pas y avoir de garantie d'une sécurité économique. L'employeur qui ...

le 10/10/2013 à 10:06
Signaler
J'ai lu le roman "Atlas Shrugged" ("La grève" en français) de votre homonyme. Je connais ce réquisitoire à l'encontre de la doctrine socialisme. La première moitié du roman est très juste dans sa description des mécanismes d'affaiblissement de toute ...

le 10/10/2013 à 10:44
Signaler
@ Cerise : pouvez vous développer sur ce "miroir" dans le contre modèle proposé par Ayn Rand ? Il correspond juste à une société minarchiste où l'état s'occupe juste des ses fonctions régaliennes. A aucun moment elle ne blame l'altruisme comme compo...

le 10/10/2013 à 10:45
Signaler
@Cerise, "le reflet dans un miroir de la caricature qu'elle veut combattre. " De quelle caricature parlez vous ? Le socialisme applique bel et bien les préceptes combattus dans ce livre : il suffit de constater la loi anti Amazon que le gouvernemen...

le 10/10/2013 à 13:49
Signaler
@Ayn Rand et @Gragol Je vous prie de relire plus attentivement mon commentaire qui est élogieux pour la première partie du roman. Par contre, le contre-modèle objectiviste est faussement idéalisé dans la seconde partie. Entre le socialisme doctrinai...

le 10/10/2013 à 14:10
Signaler
@ Cerise : manifestement, vous n'avez pas compris ce que c'est que l'objectivisme, qui est une philosophie de l'individu, pas de la vie en société. vous comparez une philosophie politique avec une philosophie indivduelle, vous êtes hors sujet. Ayn Ra...

le 10/10/2013 à 16:00
Signaler
@Ayn Rand Oui c'est un raccourci inexcusable de ma part. En d'autres termes, si vous imposez à la société qu'elle se conforme à l'objectivisme, vous construisez un modèle de société tel qu'idéalisé dans le roman (lieu de villégiature des héros du ro...

à écrit le 10/10/2013 à 8:53
Signaler
Pourquoi donc devrait on verser un revenu à ceux là même qui n'apportent rien à la société ? Nous vivons à une époque où l'incompétence, l'inutilité, la non adaptation, nécessiterait une prise en charge via une solidarité imposée à ceux qui produisen...

à écrit le 09/10/2013 à 22:53
Signaler
L'effet recherché doit dépendre de celui qui le perçoit, car en ce qui me concerne, tout ce que je retiens de cette mascarade malsaine, c'est la décontraction de ceux qui veulent donner l'argent des autres... un "parterre" de pièces jaunes neuves... ...

à écrit le 09/10/2013 à 19:59
Signaler
la richesse mondiale et de 178000milliard d euros ou de 241000 milliard de dollard DONT LA MOITIER EN AMERIQUE L AUTRE EN EUROPE VOUS NE PENSSER PAS VOUS LES INGREDULES DE SE SITE . QU IL Y DE QUOI DONNE UNE COUVERTURE SOCIAL AU X PAUVRES DE LAME...

le 09/10/2013 à 20:39
Signaler
euh.... NON

le 09/10/2013 à 20:48
Signaler
@Vérité Comme hier soir, je vous signale qu'un texte écrit en majuscules est souvent perçu comme crié. De plus, la lecture est moins fluide. Certains seront agacés, d'autres se détourneront de vos commentaires. N'utilisez les majuscules qu'occasionn...

à écrit le 09/10/2013 à 19:55
Signaler
"À salaire égal, travail égal", faudrait-être bête pour en faire plus dans une société capitaliste. L'intelligence me disait un prof de math, c'est d'en faire le minimum pour un effet maximum... Et les profs sont connus pour leur grande intelligence.

à écrit le 09/10/2013 à 17:04
Signaler
J'étais très sceptique la première fois que j'ai entendu parlé du Revenu de Base Inconditionnel (alias Allocation Universelle). En réalité les avantages sociétaux sont énormes. Pour le financement, les exemples chiffrés foisonnent sur internet, vous ...

le 09/10/2013 à 18:58
Signaler
75% c'est une juste valeur? rassurez vous tt le monde baisse les bras, le slogan a la mode c'est ' a salaire egal, travail egal'... votre prochaine transplantation cardiaque sera faite par un rmiste qui a les memes competences en vertue de la loi fr...

le 09/10/2013 à 20:36
Signaler
@churchill Les points que vous citez ne sont pas en rapport avec le revenu de base ! Pourtant vous vous êtes déjà exprimé en mai 2013 sur ce sujet et vos contradicteurs vous ont expliqué les principes et les avantages http://www.latribune.fr/actua...

le 10/10/2013 à 10:15
Signaler
(idem) Et pourtant le revenu de base inconditionnel est parfaitement compatible avec le libéralisme historique (pas celui tel qu'il est communément compris et dépeint aujourd'hui en France). Je suggère que vous vous documentiez en détail sur cette id...

le 10/10/2013 à 11:02
Signaler
@ Cerise : idem que plus haut : c'est parfaitement incompatible avec le libéralisme, je vous suggère de vous documenter plus sérieusement et en détail sur ce qu'est le libéralisme.

le 10/10/2013 à 13:30
Signaler
@Von Mises : idem plus haut : C'est fait pour ma part. Je vous suggère à mon tour de vous documenter sur le revenu de base inconditionnel.

le 10/10/2013 à 14:06
Signaler
@ Cerise : vu votre réponse plus haut, vous ne comprenez strictement rien au libéralisme. Je me suis documenter sur cette absurdité bien avant vous il me semble. Thomas Paine l'avait déjà évoqué au 18ième siècle, comme Baboeuf et certains autres, et ...

le 10/10/2013 à 16:39
Signaler
Dès lors que les sociétés se sont développées, elles ont mis en place des mécanismes de redistribution plus ou moins élaborés. L'essentiel c'est que la "production" de chacun lui bénéficie personnellement pour une très grande part et que l'ensemble d...

à écrit le 09/10/2013 à 16:24
Signaler
C'est dans l'intérêt des riches de supprimer la pauvreté. L'insécurité provient d'une trop grande précarité. L'accroissement de la violence en France en est le parfait exemple. On fait croire aux riches que plus de pauvres leur rapporte plus : c'est ...

le 09/10/2013 à 18:59
Signaler
oui mais c'est pas dans l'interet du socialisme! lenine disait deja ca dans les annees 20, c'est rien de nouveau!

à écrit le 09/10/2013 à 14:55
Signaler
Les Suisses voteront le 9 février sur le plafonnement de l'immigration, le remboursement de l'avortement et le financement du rail.et un autre sur le GRIPEN leur futur avion de chasse Pouvons nous en faire autant ? NON Nous on nous impose tout, avo...

le 09/10/2013 à 16:25
Signaler
Bien d'accord avec vous ... Quand on voit comment la démocratie fonctionne en Suisse alors cela laisse réveur ...

à écrit le 09/10/2013 à 13:23
Signaler
Ces Suisses...!!! Un grand Pays , plus grand que l'Allemagne ou les USA...où les pauvres crèvent la gueule ouverte...!!!

le 09/10/2013 à 15:40
Signaler
pour l allemagne je vous rassure, il n y a pas de pauvre qui crevent la bouche ouverte sur les trottoirs. les sdf c est en france, pas en RFA

à écrit le 09/10/2013 à 13:16
Signaler
Mais que sont devenues les pièces ???Et une pièce qui tombe de 10 m de haut ça peut faire mal sur la caboche... Un billet c'est plus doux et sa vole mieux... Ah la Suisse...

à écrit le 09/10/2013 à 13:05
Signaler
La pièce jaune chez les helvètes correspond à 5cts et non 50cts. D'ailleurs, il suffit juste à regarder l'image.

le 09/10/2013 à 14:19
Signaler
Absolument. Vous avez raison. Il s'agit de 5 centimes et non de 50 !

à écrit le 09/10/2013 à 12:53
Signaler
Visiblement la gauche en Suisse n'est pas plus fûtée que celle en France. Ce qui sauve la Suisse, c'est que le peuple a le dernier mot; heureusement.

à écrit le 09/10/2013 à 12:49
Signaler
8 millions de pièces fois 50 centimes = 4 millions (dans l'article c'est marqué 400 000)

le 09/10/2013 à 14:03
Signaler
Vous pouvez refaire le calcul, la seule pièce de couleur jaune en monnaie helvétique est la pièce de 5 centimes (et non de 50 centimes)

le 09/10/2013 à 14:20
Signaler
Oui, parce qu'il s'agit de pièces de CINQ centimes et non pas 50.

le 09/10/2013 à 14:22
Signaler
c'est des pièces de 5 centimes.

à écrit le 09/10/2013 à 12:45
Signaler
si ces gens veulent assurer un revenu minimum a leurs concitoyens avec leur argent, grand bien leur en fasse, c'est un principe de la bible; par contre a l'avenir ils devront etre un peu moins mesquins, et remplacer leur obole de pieces jaunes par de...

le 09/10/2013 à 17:58
Signaler
Non, billet violet 1'000.- francs suisse

le 09/10/2013 à 19:01
Signaler
je commencais modeste!!! la generosite est bienentendue fortement conseillee !!!!! ( bizarrement, ce genre de personne repond plutot ' je peux pas car je n'en n'ai pas les moyens MOI', ce qui sous entend que les autres ont ces fameux moyens...)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.