Obamacare : le président a souscrit sa police d'assurance in extremis

 |   |  230  mots
Barack Obama a choisi la formule bronze pour son assurance santé.
Barack Obama a choisi la formule "bronze" pour son assurance santé. (Crédits : reuters.com)
Le président américain a choisi au cours du week-end sa police d'assurance dans le cadre de la réforme du système de santé. Il a repoussé à ce mardi soir la date limite pour signer un contrat d'assurance santé.

Bonus de Noël. La campagne d'inscription pour obtenir une assurance santé désormais obligatoire outre-Atlantique prendra fin ce mardi à minuit, soit vingt-quatre heures après la date butoir initialement prévue. Ce programme a connu bien des déboires, notamment en raison de bugs informatiques. Pour mémoire, il s'inscrit dans le cadre de la réforme "Affordable care act", rebaptisée Obamacare, qui vise à étendre la couverture santé des Américains. 

>> Quels sont ces bugs qui plombent Obamacare?

La formule de base pour le président

Le président lui-même a signé son propre contrat au cours du dernier week-end avant la fin de la campagne depuis Hawaï où il se trouve pour les vacances. Sa police d'assurance, une formule de la catégorie "bronze" dans la classification, soit la plus basique, lui coûterait entre 263 et 367 dollars par mois selon Time Magazine

La prise en charge de cette assurance lui incombera totalement, ses 400.000 dollars de revenu annuel le rendant inéligible pour une subvention fédérale, indique le Washington Post. Or, comme ses proches, il est soigné par le personnel médical militaire de la Maison Blanche. Selon un communiqué de la présidence, il s'agit donc d'un choix symbolique pour "montrer le soutien" du chef de l'Etat envers les millions d'Américains que l'administration souhaite ainsi voir couverts par une assurance santé. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2013 à 17:16 :
Rien n'empêche la Maison blanche d'envoyer les factures à l'assurance!!
Réponse de le 26/12/2013 à 16:23 :
Ce serait plutôt aux américains de renvoyer la facture à M. Obama (à titre personnel post-mandat) pour sa police d'assurance de "confort" offerte à son ambition politique.
a écrit le 24/12/2013 à 13:32 :
Ce choix "symbolique" coûtera de l'argent aux américains. Beau symbole en effet!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :