Le gouvernement argentin se dit satisfait de la dévaluation du peso

 |   |  418  mots
Jorge Capitanich indique avoir atteint son objectif en terme de dévaluation. (Reuters/Marcos Brindicci)
Jorge Capitanich indique avoir atteint son objectif en terme de dévaluation. (Reuters/Marcos Brindicci) (Crédits : Reuters)
Le cours du peso argentin, en chute libre depuis quelques jours, inquiétait les marchés et les observateurs. Vendredi, le gouvernement s'est montré rassurant en affirmant que son objectif était atteint. Il a par ailleurs annoncé la levée de restriction d'achats de dollars pour les particuliers.

19% en trois semaines. C'est ce qu'a perdu le peso argentin face au dollar, laissant craindre une accélération de l'inflation. Dans un contexte d'incertitude générale sur les réserves de devises, l'inflation et la compétitivité de l'économie argentine, le taux de change a fait un bond historique à 8,34 pesos pour un dollar, avant de retomber à 8,01 pesos à la clôture jeudi.

Changement de stratégie

L'autorité monétaire, la Banque centrale, a décidé de laisser le peso se déprécier, après une politique interventionniste depuis 10 ans. Selon Juan Pablo Rondero, économiste au cabinet d'études Abeceb.com :

Nous assistons à un changement de stratégie (du gouvernement) qui passe par une très forte accélération de la dévaluation, une sorte de traitement de choc, et pas aussi graduelle que par le passé, car au cours du dernier mois et demi, elle n'avait pas été suffisante, et les réserves ont continué de diminuer.

Levée de restrictions

Vendredi, Jorge Capitanich, chef du gouvernement argentin s'est montré rassurant en indiquant avoir atteint son objectif de dévaluation du peso argentin , révélant ainsi qu'il s'agissait d'une stratégie du gouvernement :

Dans le cadre de la politique monétaire de flottement administrée du taux de change, le gouvernement considère que le prix du dollar a atteint un niveau de convergence acceptable, conforme aux objectifs de la politique économique.

En parallèle, des restructions sur l'achat de dollars ont été levées : "nous avons décidé d'autoriser l'achat de dollars pour les personnes physiques en fonction de leurs revenus déclarés", a indiqué Jorge Capitanich.

Épargnes en dollar

La levée du contrôle de l'accès au dollar va soulager les Argentins, habitués à épargner en dollars après que la crise économique de 2001 a emporté les économies de milliers de petits épargnants

Depuis l'instauration du contrôle des changes établi en 2011 pour freiner la fuite des devises, l'accès aux devises est tellement limité que les Argentins achètent sur le "dollar blue" (dollar bleu) sur le marché parallèle. 

Taxe maintenue sur les achats à l'étranger

L'évolution du taux de change officiel a tiré dans son sillage le change au marché noir, propulsé à plus de 12,5 pesos par dollar avant que les opérations soient temporairement suspendues, faute de visibilité. 

En revanche, le gouvernement a maintenu une taxe sur les achats effectués à l'étranger à l'aide de cartes bancaires argentines, baissant cependant de 35 à 20% la rétention.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2014 à 21:31 :
C'est là où encore une fois on comprend l'immense utilité de l'euro et d'une façon plus générale des monnaies communes qui se mettent en place dans le monde sous réserve que ce soit bien fait avec des politiques communes : moins de fluctuations, moins de frais, moins de problèmes etc. N'en déplaise au le Pen !
Réponse de le 25/01/2014 à 18:46 :
L euro = moins de problemes ? Allez le dire aux chomeurs grecs ou espagnols ( ou aux jeunes des banlieux )
a écrit le 24/01/2014 à 17:33 :
C'est le moment d'aller danser le tango à Buenos aires et visiter des amis à bariloche ou faire trempette à iguasu.L'argentine en promo à condition de ne pas passer par une agence car elle n'a pas encore répercutée les 20%
a écrit le 24/01/2014 à 15:32 :
Voilà ce que sera la France dans quelques temps Grace à nos énarques qui envahissent chaque année les rangs des fonctionnaires et qui font augmenter les impôts et la corruption
Réponse de le 24/01/2014 à 21:33 :
Et aux gens qui à 15h32 ne fichent rien alors qu'il devraient travailler ;o))
a écrit le 24/01/2014 à 15:32 :
Voilà ce que sera la France dans quelques temps Grace à nos énarques qui envahissent chaque année les rangs des fonctionnaires et qui font augmenter les impôts et la corruption

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :