Bientôt vous pourrez faire votre Coca-Cola

 |   |  294  mots
La firme américaine attaque frontalement le marché de l'israélien Sodastream, leader mondial des sodas à domicile.
La firme américaine attaque frontalement le marché de l'israélien Sodastream, leader mondial des sodas à domicile. (Crédits : Reuters)
Le géant d'Atlanta est entré au capital du fabricant de machines à café Green Mountain. Ce dernier est en train de développer pour 2015 une machine à boissons fraîches.

La guerre est déclarée entre Coca-Cola et l'israélien SodaStream, leader mondial des sodas à domicile.

Coca-Cola a annoncé mercredi prendre une participation de 10% dans Green Mountain, le fabricant des machines à café Keurig, pour quelque 1,25 milliard de dollars (924 millions d'euros). Par cette opération, la firme américaine obtient l'assurance que ses marques seront les seules servies par la future machine à boissons fraîches que Green Mountain est en train de développer pour 2015. Coca-Cola mettra au point ses propres dosettes de sodas.

Baptisé Keurig Cold, ce nouveau système devrait ainsi permettre de réaliser chez soi des eaux aromatisées, des jus de fruits, des boissons pour le sport, mais aussi les sodas phares de Coca-Cola (potentiellement Fanta, Sprite, Powerade, et bien d'autres).

Sodastream menacé

En s'alliant avec Green Mountain, le géant de la boisson gazeuse vient frontalement rivaliser avec les machines à sodas de son concurrent israélien Sodastream. Rendu célèbre avec ses machines permettant de transformer l'eau plate en eau gazeuse, la jeune pousse de Tel Aviv a lancé depuis quelques mois un système de dosettes aromatisées (plus de 150 parfums disponibles) permettant à chacun de réaliser des sodas à la maison.

"L'accord (entre Coca-Cola et Green Mountain) met hors course le meilleur partenaire potentiel pour SodaStream et fait monter d'un étage la concurrence", explique un analyste de Canaccord Genuity.

La fabrication de boissons gazeuses à la maison est une tendance que les fabricants de "soft drinks" ne comptent pas laisser passer. L'an dernier, des rumeurs prêtaient à PepsiCo l'intention de mettre deux milliards sur la table pour racheter SodaStream. La multinationale américaine avait démenti. Mais désormais, face à la menace Coca Cola, SodaStream pourrait bien demander à se faire racheter. La guerre ne fait que commencer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :