100 millions de visites médicales prévues dans le monde pour 2014

 |   |  439  mots
Le nombre des visities médicales virtuelles devrait exploser de 400% cette année par rapport à il y a deux ans. Notamment grâce au smartphone. (Photo : Reuters)
Le nombre des visities médicales virtuelles devrait exploser de 400% cette année par rapport à il y a deux ans. Notamment grâce au smartphone. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
L'avenir est aux visites médicales virtuelles. Un moyen de faire des économies grâce à l'avènement des nouvelles technologies.

Les médecins du monde entier réaliseront cette année cent millions de consultations par internet, soit une augmentation de 400% par rapport à il y a seulement deux ans, affirme une étude publiée jeudi au Panama dans sa version espagnole.

"En 2014 on prévoit qu'il y aura cent millions de consultations médicales virtuelles dans le monde entier", a assuré à l'AFP Francisco Martín, gérant du cabinet conseil Deloitte chargé de l'étude.

Une prescription sans se déplacer

Les visites médicales par internet (eVisits) ont pour spécificité d'obtenir des informations sur le patient et sa condition via des formulaires, des questionnaires et des photographies sensés remplacer une interaction directe avec un médecin. Ce processus utilise différents programmes, applications et supports technologiques afin d'obtenir un diagnostic et une prescription sans se déplacer.

Selon Francisco Martin, cette augmentation est dûe aux "nécessités de réduire les coûts sanitaires dans de nombreux pays industrialisés et au meilleur accès de larges parties de la population aux nouveaux supports et technologies"

Des technologies propices au développement des visites virtuelles

En 2014, les ventes mondiales de smartphones, tablettes, ordinateurs personnels, téléviseurs et consoles vidéos vont dépasser les 750 milliards de dollars (541 milliards d'euros), soit jusqu'à 50 milliards de dollars (36 milliards d'euros) de plus qu'en 2013 et près du double d'en 2007, selon l'étude.

L'usage généralisé des ordinateurs et d'Internet, la familiarisation plus importante avec la technologie des personnes âgées - qui vont le plus chez le médecin - et l'utilisation massive de dispositifs mobiles combinée à un réseau haut débit sans fil à prix abordable devrait générer un engouement pour les consultations virtuelles, prévoit l'étude.

États-Unis, Canada et... Kenya

Selon l'étude, les consultations par Internet seront particulièrement prisées aux Etats-Unis et au Canada, qui pourraient en compter jusqu'à 75 millions en 2014. Les médecins de famille américains et canadiens reçoivent chaque année 600 millions de patients dans leurs cabinets, et, dans environ la moitié des cas, il s'agit de cas "qui pourraient se résoudre avec une consultation virtuelle", affirme l'étude.

Selon le document, les eVisits ont également un fort potentiel de développement au Royaume-Uni et au Danemark, au Kenya et en Indonésie, même si la pénétration dans la région Asie-Pacifique "est limitée" pour l'instant. Les visites virtuelles devraient générer cette année au niveau mondial une économie potentielle de plus de 5 milliards de dollars (3,6 milliards d'euros), par rapport au coût des "vraies" consultations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2014 à 10:40 :
A quoi serviront donc les professionnels ? déjà, il sont conditionnés au nombre d'actes à tarifer à l'heure, disputant la compétitivité à la coupe de cheveux chez le coiffeur. Comme la génération Y, chantons la gloire de tout trouver sur internet et de ne plus avoir besoin de culture .
Réponse de le 14/03/2014 à 12:03 :
Vision réductrice... Les professionnels pourront optimiser les visites, en économisant le temps nécessaire entre deux patients dans un cabinet. De plus, via les visites virtuelles, les coûts liés aux déplacements vont aussi baisser, réduisant par la même la pollution liée aux transports. Et la visite n'est pas si virtuelle que cela, puisqu'il y a interaction entre le médecin est son patient. Le terme visite médicale virtuelle devrait être remplacé par visio visite médicale. Ce serait plus pertinent...
Réponse de le 14/03/2014 à 14:28 :
Déshumanisation des soins... dès qu'il y a interaction logicielle entre médecin et malade.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :