Vol MH370 : la France envoie des enquêteurs pour participer aux recherches

La Malaisie a annoncé dimanche que 25 pays étaient désormais impliqués dans les recherches pour retrouver le Boeing 777 de Malaysian Airlines disparu il y a huit jours

2 mn

La France fait partie des 25 pays qui aide la Malaisie à retrouver le Boeing 777 du vol MH370
La France fait partie des 25 pays qui aide la Malaisie à retrouver le Boeing 777 du vol MH370 (Crédits : reuters.com)

La Malaisie a annoncé dimanche que 25 pays étaient désormais impliqués dans les recherches pour retrouver le Boeing 777 de Malaysian Airlines disparu il y a huit jours, dans une vaste zone élargie à terre et en mer.

"Le nombre des pays impliqués dans les recherches et les opérations de sauvetage du vol MH370 est passé de 14 à 25, avec ce que cela comporte comme nouveaux défis à relever en matière de coordination et de diplomatie", a déclaré le ministre malaisien de la Défense et des Transports Hishammuddin Hussein.

La France envoie des enquêteurs

La France est également impliquée. Paris a décidé d'envoyer  des enquêteurs pour participer aux recherches en Malaisie a précisé le ministère des Transports. 

"Les autorités malaisiennes ont accepté l'assistance technique du BEA que Frédéric Cuvillier avait proposée dans les premières heures suivant la disparition du Boeing 777, vol MH370, le 8 mars 2014, dans le cadre de la coopération internationale", indique le ministère dans un communiqué.

"Trois membres du BEA se rendent donc à Kuala Lumpur dès aujourd'hui et rejoindront les équipes du NTSB, l'homologue américain du BEA, pour se tenir à disposition des autorités malaisiennes dès lundi matin afin d'examiner et exploiter les données disponibles et aider à l'organisation des recherches", indique le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier.

L'enquête avance

L'enquête continue. Le commandant de bord et son copilote sont désormais au coeur de l'enquête sur la disparition du vol MH370. La police malaisienne a perquisitionné les domiciles des deux hommes. C'est notamment le simulateur de vol chez l'un d'eux et le témoignage d'une ancienne passagère qui ont attiré l'attention des autorités malaisiennes.

 

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 17/03/2014 à 22:02
Signaler
Il est probable que cet avion soit chez les Talibans; quelquepart au Pakistan. Quoique si c'était le cas, dix jours sans revendications peut paraître étrange. Peut-être, nous cachetons la vérité. Demandez l'aide des Israéliens pour retrouver l'avion,...

à écrit le 17/03/2014 à 21:45
Signaler
Si nos maîtres enquêteurs sont autant incompétents que pour le Rio-Paris, on ne saura jamais la vérité. A moins que le Boeing 777 soit chez les Talibans. Tout ce que l'on peut souhaiter et que les passagers soient vivants.

à écrit le 17/03/2014 à 10:31
Signaler
J'ai comme un doute , comment avec tous les radars et toutes les sations d'écoute de la zone un avion puisse disparaitre ?

à écrit le 16/03/2014 à 14:08
Signaler
On est capable d'envoyer des robots sur Mars et incapable de trouver un avion sur Terre!!!

à écrit le 16/03/2014 à 13:32
Signaler
Déjà 8 jours que la Malaisie montre aux familles des membres d'équipage et passagers sa totale incompétence .

à écrit le 16/03/2014 à 13:25
Signaler
La possibilité vraiment inquiétant, c'est que le système informatique de l'avion a été piraté et l'avion a été piloté à distance. Cela peut expliquer l'ascension inexplicable de l'avion à 45 000 pieds et d'autres anomalies telles que le transpondeur ...

le 16/03/2014 à 18:58
Signaler
Je viens de regarder le même film. Mais j'informe tous ceux qui ne l'ont pas vu, et ceci afin d'éviter d'extrapoler, que ça se termine bien à la fin.

le 17/03/2014 à 8:15
Signaler
N'étant pas de la partie, je demande à quelqu'un de m'expliquer comment peut on à distance pirater un avion? Est-ce vraiment possible ? Y ail une technologie pour cela, sachant qu'un 777 n'est pas un avion de modélisme. je remercie d'avance l'éclair...

le 17/03/2014 à 21:53
Signaler
On peut programmer un vol du décollage à l'atterrissage; mais ces avions de 200 tonnes ne sont pas encore des drônes. Cela viendra ! Comme dans les super- marchés où l'on remplace les caissières par l'informatique...Dans quelques temps, on sera retra...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.