Boeing disparu : la Malaisie parle d'"action délibérée" mais pas de détournement

 |   |  375  mots
Les systèmes de transmission de données du Boeing 777 ont été désactivés, a précisé le chef du gouvernement. Mais des contacts satellites ont été relevés pendant plus de six heures et demi après la disparition de l'avion des écrans radars civils.
Les systèmes de transmission de données du Boeing 777 "ont été désactivés", a précisé le chef du gouvernement. Mais des contacts satellites ont été relevés pendant plus de six heures et demi après la disparition de l'avion des écrans radars civils. (Crédits : DR)
Le Premier ministre malaisien, Najib Razak, a déclaré samedi lors d'une conférence de presse que les systèmes de transmission de données de l'appareil "ont été désactivés".

Détournement ou pas ? Telle est la question qui demeure au sujet du Boeing (vol MH370) disparu il y a une semaine après avoir brusquement quitté sa trajectoire. Le Premier ministre malaisien Najib Razak reste prudent. Il a ainsi évoqué "une action délibérée", samedi, lors d'une conférence de presse, sans toutefois confirmer l'hypothèse d'un détournement.

Des contacts satellites plus de 6 heures après sa disparition

Une chose est sûre: les systèmes de transmission de données du Boeing 777 "ont été désactivés", a précisé le chef du gouvernement. Mais des contacts satellites ont été relevés pendant plus de six heures et demi après la disparition de l'avion des écrans radars civils.

L'appareil était alors à mi-chemin entre les côtes de Malaisie et du Vietnam, une heure après son décollage de Kuala Lumpur, à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord. Il était 01H30 du matin, samedi 8 mars.

"Une action délibérée" d'une personne à bord

L'avion a ensuite changé de cap, s'orientant vers l'ouest, est repassé au-dessus de la péninsule malaisienne, en direction de l'Océan indien. "Ces mouvements sont cohérents avec une action délibérée de quelqu'un à l'intérieur de l'avion", a déclaré le chef du gouvernement.

Mais "malgré des informations de presse évoquant un détournement, je souhaite être très clair: nous en sommes encore à enquêter sur toutes les possibilités qui ont pu provoquer le changement de direction du MH370", a-t-il dit.

Perquisition au domicile du pilote

Le chef du gouvernement a également annoncé l'arrêt des recherches en mer de Chine méridionale, en raison de ces informations indiquant que l'appareil avait dévié sa route vers l'ouest de la péninsule malaisienne: "nous mettons fin à nos opérations en mer de Chine méridionale et nous réexaminons le déploiement de nos forces".

Pour l'heure, la police a entamé une perquisition au domicile du pilote du Boeing 777 de Malaysia Airlines a appris Reuters de source policière. Les policiers sont arrivés au domicile du capitaine Zaharie Ahmad Shah, 53 ans, samedi après-midi, peu après la fin de la conférence de presse du Premier ministre.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2014 à 22:05 :
Que peut-il y avoir de particulier dans cet avion ?
a écrit le 15/03/2014 à 11:09 :
Le commandant de bord s'appelait Zaharie Ahmad Shah, tout est devenu possible...
a écrit le 15/03/2014 à 10:34 :
de l'espoir !?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :