Un Boeing disparaît entre la Malaisie et la Chine, avec 239 personnes

Le Boeing 777-200 disparu appartenait à Malaysia Airlines, une compagnie considérée comme sûre. 239 personnes étaient à bord. Des traînées de carburants ont été repérées en mer, selon le gouvernement vietnamien
Un Boeing 77-200 de Malaysia Airlines
Un Boeing 77-200 de Malaysia Airlines (Crédits : DR)

 Le Vietnam et la Malaisie ont lancé samedi des opérations de recherche après la disparition, samedi matin (soit vendredi soir, heure de Paris), d'un Boeing 777 de Malaysia Airlines effectuant la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin avec 239 personnes à bord.

Les autorités ne sont pas toujours pas en mesure de localiser le vol MH370, qui transportait 227 passagers de plusieurs nationalités, dont quatre Français, et 12 membres d'équipage. Selon le gouvernement vietnamien, l'avion a perdu le contact près de l'espace aérien de la province de Ca Mau, dans le sud du pays. Il aurait dû prendre contact avec le contrôle aérien de Ho Chi Minh-Ville à 17H22 GMT mais n'est jamais apparu.

Des traces de carburants apparues

Mais des avions vietnamiens à la recherche du Boeing disparu ont repéré deux traînées de carburant parallèles de plusieurs kilomètres en mer de Chine méridionale, a indiqué un haut responsable militaire vietnamien.

"Deux de nos avions ont détecté deux traînées de carburant d'une longueur d'environ 15 à 20 kilomètres, en parallèle et à environ 500 mètres l'une de l'autre", a déclaré en direct à la télévision publique le général Vo Van Tuan, adjoint au chef d'état-major de l'armée vietnamienne. "Nous ne sommes pas sûrs d'où viennent ces traînées de carburant; nous avons envoyé des navires vietnamiens" vers cette zone, a-t-il ajouté.

Ces deux traînées sont les premiers signes possibles du vol MH370, qui a perdu samedi matin le contact avec le contrôle aérien quelque part entre l'est de la Malaisie et le sud du Vietnam.

Disparu deux heures après son décollage

L'appareil, un Boeing 777-200 qui devait arriver à Pékin à 06H30 locales (22H30 GMT vendredi), a disparu samedi à 02H40 locales (18H40 GMT vendredi), environ deux heures après son décollage de Kuala Lumpur, selon la compagnie.

Il transportait 227 passagers de 14 nationalités, dont quatre Français, et 12 membres d'équipage, tous malaisiens.

Plusieurs pays ont envoyé des équipes de recherche en mer de Chine méridionale pour tenter de localiser l'avion.

Une mission de secours lancée

Le ministère vietnamien de la Défense a lancé une mission de secours en coordination avec la Malaisie et la Chine, a-t-il ajouté. Les autorités ont envoyé un avion, deux hélicoptères et quatre navires pour fouiller une zone de la mer de Chine méridionale, a indiqué Faridah Shuib, porte-parole de l'Agence de surveillance des affaires maritimes de Malaisie.

Les Philippines ont également envoyé trois navires de la Marine et un avion de surveillance. La compagnie a indiqué que l'avion n'avait pas envoyé de signal de détresse ni aucune autre indication signalant un problème. L'appareil, un Boeing 777-200, a quitté Kuala Lumpur samedi à 00H41, et devait arriver à Pékin à 06H30 locales (22H30 GMT vendredi).

227 passagers, dont quatre Français

Mais il a disparu samedi à 02H40 locales (18H40 GMT vendredi), environ deux heures après son décollage, selon la compagnie. "Nous sommes très attristés ce matin par les informations sur le vol MH370", a commenté le PDG de Malaysia Airlines Ahmad Jauhari Yahya lors d'une conférence de presse. "Nos pensées et nos prières accompagnent les passagers et l'équipage, ainsi que les membres de leurs familles".

"Notre priorité maintenant est de travailler avec les équipes de secours et les autorités", a-t-il ajouté, précisant travailler avec les Vietnamiens pour localiser l'avion.

L'appareil transportait 227 passagers dont 12 enfants en bas âge, et 12 membres d'équipage, a précisé Ahmad Jauhari. Parmi eux se trouvaient notamment au moins 153 Chinois, 38 Malaisiens, 12 Indonésiens, 7 Australiens, 4 Américains et 4 Français.

Quatre Français, dont trois élèves du lycée français de Pékin, se trouvaient à bord de l'avion de Malaysia Airlines transportant 239 personnes, disparu samedi entre Kuala Lumpur et Pékin, a indiqué à l'AFP la ministre déléguée chargée des Français de l'étranger Hélène Conway-Mouret.

"Je souhaite adresser un message de solidarité et de soutien aux familles des disparus du vol MH 370 dans cette épreuve difficile", a déclaré la ministre.

Selon Mme Conway-Mouret, les quatre disparus sont une mère de famille et ses deux enfants ainsi qu'une troisième adolescente, de nationalité franco-chinoise, qui voyageait avec eux. "Tous les trois sont élèves au Lycée français de Pékin et la maman, très impliquée dans la vie du lycée en tant que vice-présidente de l'association des parents d'élève", a précisé Mme Conway-Mouret. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place dans le lycée pour accueillir les élèves, a précisé la ministre.

"Le centre de crise du ministère des Affaires étrangères ainsi que nos ambassades en Malaisie et Chine sont pleinement mobilisés. Les recherches se poursuivent", a ajouté Mme Conway-Mouret. Les autorités françaises sont en contact étroit avec le directeur commercial de Malaysia Airlines.

Le vol devait passer au-dessus de la mer de Chine méridionale puis de la péninsule indochinoise avant d'entrer dans l'espace aérien chinois.

Les Chinois inquiets

"Ces informations nous inquiètent beaucoup", a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi dans un communiqué. "Nous espérons que tous les passagers sont saufs. Nous faisons tout notre possible pour obtenir plus de détails".

Les autorités chinoises et thaïlandaises ont indiqué que l'appareil n'était pas entré dans leur espace aérien. A Pékin, les écrans de l'aéroport ont d'abord indiqué que le vol était "retardé", avant de l'afficher "annulé".

Une responsable de l'aéroport de Pékin a indiqué qu'une structure d'urgence avait été mise en place. A l'aéroport international de Kuala Lumpur, des membres de famille de passagers attendaient dans l'angoisse. "Ils ne nous ont donné aucune information jusqu'à présent", s'est plaint un homme précisant que sa nièce et son mari était à bord, pour aller passer une semaine de vacances en Chine.

Boeing s'exprime sur twitter

Boeing, de son côté, s'est exprimé sur Twitter: "Nous suivons attentivement les informations sur le MH370. Nos pensées vont à tous ceux qui sont à bord".

Peu d'accidents pour cette compagnie, qui perd de l'argent

La compagnie Malaysia Airlines (MAS) n'a enregistré que peu d'accidents. Le pire accident de ses 66 ans d'histoire avait eu lieu en 1977, lorsque qu'un appareil s'était écrasé dans le sud de la Malaisie après un détournement, tuant les 93 passagers et les sept membres d'équipage. Un accident serait un coup dur pour la compagnie, qui perd de l'argent depuis des années face à des concurrents comme la compagnie low-cost AirAsia.

Malaysia Airlines, qui avait admis en 2012 être "en crise", a enregistré son quatrième trimestre consécutif de pertes durant les derniers trois mois de 2013.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 33
à écrit le 09/03/2014 à 13:06
Signaler
Pourquoi de tel drame???? Dieu tu fais toutes choses selon ta volonté mais moi je m'en plains à TOI... J'imagine ces familles dans la détresse totale!!! Soyez fortifiées. https://www.facebook.com/pages/EKOUE-KOKOU-CALEB/202519036603037?ref=ts&fr...

le 09/03/2014 à 13:59
Signaler
Alléluia, gloria, ...et n'oublions NESLE

à écrit le 09/03/2014 à 4:39
Signaler
David Coperfield est très fort, faut bien le reconnaitre.

à écrit le 08/03/2014 à 21:11
Signaler
faut attendre l’enquête pour ce faire une idée

à écrit le 08/03/2014 à 15:51
Signaler
Moi , je vole pas en Boeing , moi. T'as vu mon front ? Y'a pas marqué Cobaye !!!

le 08/03/2014 à 18:11
Signaler
Condoléances aux familles. Votre commentaire est abject il ne s'agit pas de dire de telles âneries il fait attendre les conclusions de l'enquête, les discussions du café du commerce ne s'appliquent pas lors d'un tel drame. Pour votre gouverne le dram...

le 08/03/2014 à 19:28
Signaler
@ @ Chang Condoléances aux familles . Je vous prie d'accepter mes excuses. J'ai eu tort.

le 09/03/2014 à 8:33
Signaler
Merci.

le 09/03/2014 à 11:28
Signaler
Je m'adressais aux familles.

à écrit le 08/03/2014 à 15:49
Signaler
Voila ce qui arrive quand on ne vole pas sur Airbus. Il y a un GROS blème chez boeing. Des morts... Lamentable.

le 08/03/2014 à 18:11
Signaler
C'est vous qui êtes lamentable.

le 08/03/2014 à 18:47
Signaler
Je crois qu'on a droit à un beauf de première ... Ne pas savoir faire la différence entre un 737 et un dreamliner... Confondre micro fissures de l'A380 et d'autre imaginaires... Nous faire un peu de bashing à l'encontre de l'avion le plus sur au m...

le 08/03/2014 à 19:26
Signaler
737 ou 787 , je m'en fiche royalement. Airbus ou boeing aussi. Condoléances aux familles. Point...

le 08/03/2014 à 19:39
Signaler
@Harry +1000 . Lamentable de lire de telles énormités surtout qu'il s'agit d'un drame. Comme toujours certains "experts" devraient s'abstenir d'écrire. Et dire qu'ils ont le droit de vote...

le 09/03/2014 à 8:36
Signaler
Laissez tomber il est irrécupérable son pseudo en dit long sur sa personnalité. Pensons aux victimes et familles.

à écrit le 08/03/2014 à 14:48
Signaler
A-t-on vu un missile nord-coréen dans les environs ?

le 08/03/2014 à 16:06
Signaler
Qui l'aurait vu n'est plus... le monde (atlantiste) n'est pas motivé pour écraser la Corée du nord mais pour la Russie, c'est une autre histoire!

le 08/03/2014 à 18:18
Signaler
Motivé pour écraser la Russie. Bel euphémisme et bonjour la parano

à écrit le 08/03/2014 à 14:35
Signaler
La photo choisie pour illustrer l'article est pathétique. La rédaction trompe ses lecteurs de deux façons: 1. l'avion disparu a été trouvé dans l'état montré dans la photo; 2. trouver un 777 éventré sur une piste d'atterrissage est le "quotidien" de ...

le 08/03/2014 à 16:12
Signaler
Entièrement d'accord avec vous. Il y a aussi ceux qui espèrent qu'on retrouve l'avion avec des survivants. En la voyant j'ai tout de suite pensé qu'on avait retrouvé le boeing disparu et vu son état, qu'il y avait certainement des survivants. M...

à écrit le 08/03/2014 à 14:13
Signaler
Le choix de votre "illustration": c'est vraiment nul...

à écrit le 08/03/2014 à 13:10
Signaler
Pour l'instant, on a aucune info sur les raisons de ce crash. En tout cas, comme le mentionne l'article, les qualités de l'avion ne sont pas à remettre en cause car des tas de paramètres peuvent expliquer cette chute. Le 777 est l'une des plus grande...

à écrit le 08/03/2014 à 12:14
Signaler
Disparu à environ 250/300 Km de Ca Mau, il serait étonnant qu'il n'y ait pas un radar dans le coin qui est la trace du vol. Il faudrait peut être demander aux militaires du coin....Au milieu de l'Atlantique les radars sont rares....dans le golfe de T...

à écrit le 08/03/2014 à 11:56
Signaler
C'est bien triste pour les familles ,ca me rappelle l'Airbus entre Rio et Paris...

à écrit le 08/03/2014 à 11:45
Signaler
Ma compassion aux familles !

à écrit le 08/03/2014 à 10:50
Signaler
Micro-fissures détectées dans les ailes du Boeing 737. Dreamliner.

le 08/03/2014 à 11:40
Signaler
Détectées dans des Airbus A380 aussi...

le 08/03/2014 à 11:55
Signaler
Tout aussi déplorable. 1) le dreamliner est le 787 et pas le 737 2) le crash n'a rien a avoir avec le problème des micro fissures (autre type d'avion, autre technologie..,) Quand on y connaît rien on a la décence de s'abstenir.

le 08/03/2014 à 12:10
Signaler
Le 737 est tout sauf le Dreamliner....doit y avoir une légère erreur.....

le 08/03/2014 à 12:15
Signaler
Vous parlez de choses techniques .... pas de l'humain ... c'est triste pour vous !!!!!!!!!!!

à écrit le 08/03/2014 à 10:43
Signaler
Et sinon mettre une photo d'un 777 de Malaysia qui VOLE c'est trop vous demander?? C'est sur c'est moins vendeur qu'un 777 ouvert en 2 au sol, qui plus est d'une autre compagnie!

le 08/03/2014 à 21:43
Signaler
Pensées à celles et ceux qui sont concernés par cette disparition, ce-nonobstant que l'on peut tjrs espérer un miracle! J'ai lu vos divers commentaires ci-dessus; la seule chose = laisser les professionnel faire leur travail et, surtout, prendre du r...

le 09/03/2014 à 13:09
Signaler
Bien dit M.le pilote Achrisam

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.