Uniqlo passe 16.000 employés à temps plein au Japon

 |   |  377  mots
Le taux de chômage au Japon a diminué à 3,7% en janvier, son plus bas depuis 5 ans.
Le taux de chômage au Japon a diminué à 3,7% en janvier, son plus bas depuis 5 ans. (Crédits : Reuters)
Plus de la moitié des employés à temps partiel d'Uniqlo vont obtenir un contrat à temps plein. Une façon pour la marque de vêtements nippone de lutter contre le fort turnover dont pâtit le milieu de la mode au Japon.

Voilà qui devrait plaire au Premier ministre japonais Shinzo Abe, qui a fait de la relance du pouvoir d'achat des ménages une de ses priorités. L'enseigne japonaise de vêtements basiques Uniqlo a annoncé jeudi son intention de titulariser 16.000 salariés à temps partiel au Japon.Une décision qui vise à s'assurer une main-d'oeuvre plus stable et plus motivée, a indiqué jeudi un porte-parole de la firme.

Taux de chômage inférieur à 4% au Japon

Uniqlo, qui emploie actuellement dans ses 853 boutiques de l'archipel quelque 30.000 personnes sous des contrats qui ne sont pas des postes fixes à plein temps, espère parvenir à atteindre cet objectif en deux ou trois ans, indiquant que les coûts ne seraient pas nécessairement plus élevés.

La marque-vedette du groupe Fast Retailing va titulariser des personnes déjà en fonction, et recruter à plein temps et à durée indéterminée de jeunes diplômés ou des individus en milieu de carrière.

Ce mouvement du géant de l'habillement reflète non seulement la confiance et la bonne santé du groupe, mais aussi de façon plus générale l'embellie économique au Japon, où le taux de chomâge intégral est inférieur à 4% (3,7% en janvier).

Enrayer le phénomène de "turnover"

Les employés des secteurs de la restauration et de l'habillement sont souvent tentés de changer d'enseigne parce que les offres abondent. Il est dès lors très difficile pour leurs employeurs de les conserver, sauf à leur proposer un poste stable et les avantages qui vont de pair, comme les primes deux fois par an.

D'autres chaînes de boutiques implantées au Japon seraient en train ou prêtes à faire de même selon la presse nippone, qui cite notamment les cafés Starbucks, les grands magasins Mitsukoshi-Isetan ou encore la marque Diesel Japan.

Quelque en soit la motivation, l'annonce d'Uniqlo va dans le sens de la politique de relance de la consommation du gouvernement. Relance à laquelle les entreprises doivent participer, estime Shinzo Abe, qui n'hésite pas à solliciter leurs efforts en matière d'augmentation salariale. Jeudi dernier, le Premier ministre avait notamment annoncé qu'il n'hésiterait pas à sanctionner les grands groupes qui refuseront d'augmenter les revenus de leurs employés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2014 à 20:16 :
Parlons de la réalité je vous en prie. Parlons de la condition des salariés d'Uniqlo en France. Parlons-en. Il est temps d'en parler.

Je travaille à Uniqlo Beaugrenelle à Paris, qui a ouvert en septembre 2013.

J’y suis depuis décembre 2013 et je peux vous dire que je suis très déçue par la politique de cette société.
Très bonne ambiance entre staff, certes, il n’y a rien à dire là-dessus et c’est une chose importante au travail.
Cependant, je ne suis pas d’accord avec ce système de soi disant équité. Déjà, ce n’est qu’une apparence, ca n’existe pas en vrai, ce n’est pas mis en application! Ce n’est qu’une idée qui sublime l’image de cette société et donc qui est censée donner envie aux gens de postuler. C’est n’importe quoi, la réalité est tout autre. Le problème majeur d’Uniqlo est sa politique salariale envers les salariés, qu’ils soient PN ou AP.
Chaque mois, il y a des problèmes sur les fiches de paie: heures supplémentaires non payées ou payées à moitié, des absences qui datent d’il y a des mois sont prélevées au hasard sur tel mois, on ne sait pas pourquoi il a fallu des mois à la direction des ressources humaines pour se rendre compte de telle absence et la prélever sur ce mois-ci, enfin bref, direction des ressources humaines: absolument incompétente et inefficace.
Uniqlo a de nombreux procès en cours avec ce genre de problèmes, et je peux vous dire que ce n’est que le début. Evidemment, ils n’en parlent pas, personne n’en parle.
Mais la raison pour laquelle j’ai été la plus déçue est le fait que lors de la journée d’induction, c’est-à-dire la première journée qui se passe au siège, à Opéra, où la société nous est présentée totalement sublimée et de manière complètement déconnectée avec la réalité, chose dont on se rend compte dès que l’on commence à travailler, dès les premiers jours, on nous parle de l’exigence qui nous est demandée, en tant que vendeur. Ok, très bien, je peux comprendre que l’on nous demande d’être à 200% tout le temps, c’est un vrai challenge et en tant que vendeur on a envie de réaliser cet objectif. Le problème, c’est qu’une entreprise n’a pas le droit de demander cette exigence si en retour, elle n’est pas capable d’assurer elle-même sa part d’exigence envers le staff. C’est inadmissible qu’une entreprise fasse des erreurs sur les heures de travail d’un staff, dise « ok c’est bon on s’en occupe » ne s’en excuse pas, et répète ces erreurs, et en retour, croit que le staff va continuer à garder sa motivation et être à 200% tout le temps. C’est inadmissible. Honteux.

En plus de toutes ces erreurs, nous sommes très mal payés pour ce qu'on nous demande de faire, c'est un fait. Je ne dis pas que l'on est mieux payé ailleurs, mais il existe quand même une différence avec un magasin comme Zara par exemple. Pourquoi croyez-vous que nombre de staffs d'Uniqlo démissionne (j'en connais énormément) pour se diriger vers des enseignes comme Zara ou Hollister ou Gap? Parce que chez eux, existe la prime, chose qu'Uniqlo s'obstine à ne pas accorder à ses salariés.

Uniqlo n’est en France que depuis 4 années seulement, c’est un petit bébé qui souhaite être le n°1 du textile. Pour prétendre être perfectionniste, il faut aujourd’hui que cette entreprise réfléchisse réellement à sa politique salariale et aux changements qu’elle doit y apporter si elle souhaite exceller.

Cordialement.
a écrit le 21/03/2014 à 21:11 :
relayer de fausses infos. bravo. pk traduire par temps partiel et temps plein ?? revoyez vos traductions... la difference de ces contrats sont les affiliations a la secu et autres droits, mais la duree du travail est identique !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :