Turquie : bilan définitif de 301 morts dans l'accident de la mine de Soma

 |   |  282  mots
Les opérations de secours se sont achevées samedi à Soma, quatre jours après la catastrophe minière
Les opérations de secours se sont achevées samedi à Soma, quatre jours après la catastrophe minière (Crédits : reuters.com)
Les opérations de secours sont terminées, a annoncé le ministre turc de l'Energie. Les corps des deux derniers mineurs bloqués dans la mine de charbon ont été récupérés samedi.

La mission de sauvetage s'est achevée samedi au fond de la mine de Soma, en Turquie, où les corps des deux derniers mineurs encore bloqués ont été récupérés. Le ministre turc de l'Energie, Taner Yildiz, a annoncé que le bilan définitif de la catastrophe s'élèvait à 301 morts. « Il n'y a désormais plus aucun mineur au fond de la mine » a-t-il assuré. Les sauveteurs ont fait savoir que le décompte qu'ils ont établi était conforme aux informations fournies par les parents et les proches des mineurs. Un nouvel incendie survenu samedi matin, quatre jours après l'incendie initial qui a provoqué des émanations mortelles de monoxyde de carbone, avait retardé la fin des opérations de secours.

 

Des manquements aux mesures de sécurité

Au-delà du drame humain, la catastrophe de Soma a provoqué un mouvement de colère contre la compagnie minière et contre le gouvernement islamo-conservateur du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, accusé d'avoir négligé la sécurité des mineurs. La police turque a utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes vendredi pour disperser 10.000 personnes qui manifestaient à Soma contre les conditions de travail dans la mine. Les dirigeants de la mine dévastée ont été contraints de concéder qu'elle ne disposait d'aucune chambre de sécurité susceptible de protéger les mineurs des émanations de monoxyde de carbone à l'origine de la mort de la plupart des victimes. Un rapport préliminaire sur les causes de la catastrophe dénonce de nombreux manquements aux mesures de sécurité dans le puits accidenté, en particulier un manque de détecteurs de monoxyde de carbone, selon le quotidien Milliyet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2014 à 20:54 :
Je ne les voyais pas si petit (la photo)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :