Inondations catastrophiques en Serbie et en Bosnie

 |   |  409  mots
Les inondations en Serbie et en Bosnie ont fait 44 victimes
Les inondations en Serbie et en Bosnie ont fait 44 victimes (Crédits : reuters.com)
Les inondations qui frappent la Serbie et la Bosnie ont fait 44 morts au moins et ont conduit à l'évacuation de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

 

Bosnie-Herzégovine et Serbie doivent faire face à des inondations catastrophiques, les pires depuis 120 ans au moins. Au moins 44 personnes ont perdu la vie dans ces débordements de la Save et de plusieurs de ses affluents, selon le dernier bilan paru en fin d'après-midi dimanche. Un bilan provisoire qui risque de s'alourdir rapidement. En Serbie, le bilan est passé ce dimanche de 3 à 16 victimes. On dénombre 27 morts en Bosnie et un en Croatie, pays également touché, mais moins fortement. Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées dans les deux pays. Le premier ministre serbe, Alexander Vucic, a affirmé que « ce qui nous est arrivé se produit une fois tous les mille ans, pas une fois tous les cent ans. Nous sommes parvenus à éviter une catastrophe encore plus grave grâce à notre bonne organisation.»

La situation en Serbie

En Serbie, 20.000 personnes ont été évacuées, notamment dans la ville d'Obernovac, près de Belgrade. A Belgrade, où la Save se jette dans le Danube, des milliers de volontaires ont renforcé les digues. Les débordements devraient se poursuivre ce dimanche et la « vague » pourrait alors atteindre la capitale serbe.

La situation en Bosnie

En Bosnie, la situation la plus préoccupante est celle de la ville de Doboj, dans le nord, qui dénombre 20 victimes. Les cités de Savac et Biljeljina sont entièrement submergées.10.000 personnes ont été évacuées et des milliers d'autres attendent encore de l'être par les équipes bosniaques ou celles des pays occidentaux et de la Russie dépêchées sur place. La crainte de découvrir de nouvelles victimes dans cette région est encore forte.

Le danger des mines

Les pluies et les inondations ont également provoqués des glissements de terrain catastrophiques en Bosnie. A Zenica, ville dévastée par ces glissements de terrain, 3.000 personnes ont été évacuées et 2.000 sont en attente de l'être. Dans ce pays frappé par la guerre entre 1992 et 1995, le danger de voir les eaux emporter avec elles les nombreuses mines qui subsistent dans le pays est grand.

Solidarité intercommunautaire

Les observateurs ont noté une forte solidarité intercommunautaire face à ces catastrophes. Les Musulmans sont venus en appui aux populations serbes, très touchées. Les Musulmans de Zenica ont trouvé refuge chez les Croates de Zepce sans difficulté. Une solidarité que l'on avait déjà pu constater lors des émeutes de février dernier contre le chômage.  

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :