Etats-Unis : baisse surprise du taux de chômage en juin

 |   |  420  mots
Le taux de chômage a décliné de 0,2 point en un mois pour s'établir à 6,1% --son plus bas niveau depuis près de six ans, alors que les analystes tablaient sur une stagnation à 6,3%.
Le taux de chômage a décliné de 0,2 point en un mois pour s'établir à 6,1% --son plus bas niveau depuis près de six ans, alors que les analystes tablaient sur une stagnation à 6,3%. (Crédits : reuters.com)
C'est la première fois depuis le boom des nouvelles technologies de la fin des années 1990 que le rythme des créations de postes dépasse le seuil de 200.000 pendant cinq mois consécutifs.

L'économie américaine a créé nettement plus d'emploi qu'attendu en juin et le taux de chômage a reculé à 6,1%, montrent les statistiques officielles publiées jeudi, qui semblent, selon les analystes, montrer un rebond de l'activité après un début d'année difficile.

Le département du Travail a fait état de 288.000 créations de postes non-agricoles le mois dernier, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 212.000. Les créations d'avril et mai ont en outre été révisées en hausse, de 29.000 au total par rapport aux chiffres annoncés précédemment.

Une situation inédite depuis 1990

C'est la première fois depuis le boom des nouvelles technologies de la fin des années 1990 que le rythme des créations de postes dépasse le seuil de 200.000 pendant cinq mois consécutifs.

Quant à la baisse de 0,2 point du taux de chômage en juin, elle a ramené celui-ci à son plus bas niveau depuis septembre 2008, le mois du dépôt de bilan de Lehman Brothers, détonateur de la crise financière mondiale. Le chômage aux Etats-Unis avait ensuite culminé à 10% en octobre 2009.

La proportion d'Américains ayant un emploi a ainsi atteint 59%, le chiffre le plus élevé depuis août 2009. Les Etats-Unis comptent toutefois encore 9,5 millions de sans emploi.

Le dollar et les rendements des emprunts d'Etat américains étaient orientés à la hausse après ces chiffres. L'euro est ainsi brièvement retombé sous le seuil de 1,36 dollar, contre 1,3645 environ juste avant la publication des statistiques. Wall Street a ouvert en légère hausse et l'indice Dow Jones gagnait 0,23% dans les premiers échanges.

Vers une reprise ?

"Les chiffres sont extrêmement favorables. Ils montrent que pratiquement tous les voyants sont au vert, je ne crois pas qu'on aurait pu imaginer des chiffres encore meilleurs", a commenté Jacob Oudina, économiste senior de RBC Capital Markets.

Ces bonnes nouvelles sur l'emploi s'ajoutent à des indicateurs solides sur l'activité manufacturière et les ventes de voitures publiés ces derniers jours, qui accréditent, selon Reuters, le scénario d'une reprise marquée après la chute du produit intérieur brut (PIB) subie au premier trimestre, liée avant tout à la rigueur de l'hiver, analyse Reuters.

Pour rappel, le PIB s'est contracté de 2,9% en rythme annualisé sur janvier-mars, ce qui a conduit à une révision en nette baisse des prévisions pour l'ensemble de l'année. Mais au second semestre, la croissance pourrait avoisiner 3,5%, toujours en rythme annualisé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2014 à 10:36 :
Je ne comprends pas comment la baisse aussi marquee du PIB au premier trimeste n'a pas eu d'effet sur l'emploi.
a écrit le 04/07/2014 à 12:52 :
États-Unis : 33 villes interdisent de nourrir les personnes sans-abri à titre personnel

Bon rassurez vous , les chats, les chiens les pigeons, vous pouvez encore!
a écrit le 04/07/2014 à 11:34 :
Le contraste avec l'Europe est ahurissant.
Par ailleurs, l'obamabashing est de plus en plus fréquent et violent dans les médias français, un signe que l'ordolibéralisme gagne de plus en plus de terrain en France.
a écrit le 04/07/2014 à 11:07 :
L'article semble bien nébuleux concernant les secteurs d'activité en expansion aux USA...
a écrit le 04/07/2014 à 7:54 :
revisé a la hausse (tx chomage) dans 1 ou 2 mois
a écrit le 03/07/2014 à 20:08 :
Comme quoi, la politique d'Obama porte ses fruits. On me fait remarquer que certains emplois (pas tous donc) seraient mal payé. Je répond qu'il vaut mieux mal payé que pas payé et au chômage. Même les stages et les temps partiels valent mieux que rien. Si vous voulez critiquer à tout prix par dogmatisme, il vaut effectivement mieux parler de la dette par exemple.
Réponse de le 04/07/2014 à 9:50 :
et un jour on dira vaut mieux un travaille sans salaire que ne pas travailler du tout
et plus tard on dira vaut mieux être esclave que mourir dans les arènes.....
Réponse de le 04/07/2014 à 10:56 :
Quels fruits de la politique d'Obama ? Quand on voit les milliards de dollars injectés dans l'économie américaine tous les mois, on peut parler d'emplois subventionnés. Le taux de chômage n'est pas représentatif de la performance économique, car ce qui importe est l'accroissement du PIB par habitant. C'est pourquoi aujourd'hui des états inclus les transactions illégales dans leur calculs du PIB pour le gonfler.
a écrit le 03/07/2014 à 17:28 :
ha les journalistes il faut faire le travail à leur place maintenant : les créations d'emplois sont en réalité pour l'essentiel des jobs à temps partiel, de l'intérim et des contrats de courtes durées, des jobs d'étudiants ou pour des vieux retraités, les revenus des jobs sont en baisses, ce n'est pas le signe d'une reprise mais le signe qu'il n'y a pas de véritable croissance aux USA, le premier trimestre a vu une baisse du pib de -3%, et ne pas oublier à quel prix les USA payent leur croissance médiocre, des milliards de dettes en plus qu'il faudra rembourser. C'est une fuite en avant, jusqu'à la prochaine crise généralisée, que nos merveilleux journalistes auront bien évidemment anticipé depuis des lustres et nous expliqueront alors du haut de leur grand savoir ce qui n'a pas fonctionné !
a écrit le 03/07/2014 à 16:53 :
Alors que 50millions d’américains mangent a la soupe populaire et qu'il y a un million d’américains en plus tout les 3mois ?
a écrit le 03/07/2014 à 16:36 :
Tant mieux .................. si c'est vrai !!!
Réponse de le 03/07/2014 à 16:47 :
les créations de postes sont essentiellement du temps partiel subi, semble t-il.
il y a des commentateurs US qui disent qu'ils sont dans la même configuration que la bulle de 1999/2000. et donc que la bulle va pas tarder à éclater...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :