La trêve est prolongée dans la bande de Gaza

Israël et le Hamas ont décidé de prolonger le cessez-le-feu samedi dans la bande de Gaza.
Les armes se tairont pendant douze heures ce samedi à Gaza
Les armes se tairont pendant douze heures ce samedi à Gaza (Crédits : reuters.com)

Samedi, lors de la trêve de 12 heures acceptées par les belligérants, plus d'une centaine de corps ont été retirés des décombres à Gaza. Israël a accepté de prolonger jusqu'à minuit le cessez-le-feu, alors que le bilan des hostilités entre l'Etat hébreu et le Hamas dépasse le millier de morts.

Au terme d'une réunion à Paris, les chefs de diplomatie des Etats-Unis, du Qatar, de Turquie et de plusieurs pays européens ont demandé une prolongation de la trêve pour "24 heures renouvelables", indiquant chercher "aussi rapidement que possible un cessez-le-feu durable" qui réponde aux besoins "légitimes" des Israéliens et des Palestiniens.

Selon la télévision israélienne, le cabinet de sécurité, réuni samedi soir, a accepté de prolonger la trêve de quatre heures, jusqu'à 21H00 GMT.

Israël et le Hamas avaient donné leur accord à un cessez-le-feu de douze heures samedi dans la bande de Gaza, le secrétaire d'Etat américain John Kerry ayant échoué à arracher une trêve plus durable entre les belligérants.

Cette promesse de répit était arrivée alors que le pessimisme semblait l'emporter : le cabinet de sécurité israélien avait auparavant rejeté "à l'unanimité" le projet transmis par John Kerry, selon les médias israéliens.

Une réunion ce samedi à Paris

Toutefois, les efforts diplomatiques devraient reprendre samedi à Paris, où se tiendra à partir de 11H00 une réunion internationale sur la situation à Gaza en présence des ministres des Affaires étrangères des principaux pays impliqués.

Outre John Kerry, arrivé sur place dans la nuit, y participeront ses homologues français, britannique, allemand, italien, qatari, turc et de l'Union européenne.

Côté israélien, plusieurs hauts responsables cités par les radios publique et militaire israéliennes ont jugé les termes de la trêve transmis par M. Kerry trop favorables au Hamas.

Pour le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukri, les belligérants n'ont "pas fait preuve d'une volonté suffisante pour négocier" et décrocher un accord.

Mais John Kerry, présent à ses côtés, s'est montré moins négatif, assurant que "le cadre fondamental" d'un cessez-le-feu durable avait été fixé et évoquant des points de "terminologie" à régler.

Une trêve humanitaire de sept jours se dessine-t-elle ?

"Ce qui se dessine serait une trêve humanitaire de sept jours pour permettre à toutes les parties de venir discuter au Caire", avait auparavant expliqué à l'AFP un proche du président palestinien Mahmoud Abbas.

Une fois obtenu le silence des canons, restera à s'attaquer aux questions de fond et aux divergences profondes entre belligérants.

Israël a fixé pour mission à son armée qui s'est déployée sur le sol de la bande de Gaza le 17 juillet, de détruire l'arsenal du Hamas et de son allié le Jihad islamique, notamment les roquettes qui ont fauché deux Israéliens et un ouvrier agricole thaïlandais.

Autre priorité de l'opération "Bordure protectrice" : les tunnels utilisés par le Hamas pour mener des attaques au coeur de l'Etat hébreu. Sur ce second point, l'armée a prévenu qu'elle poursuivrait ses opérations durant la trêve de samedi.

Signe de cette détermination affichée, le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon a même appelé vendredi ses soldats à se tenir prêts à "un élargissement significatif des opérations terrestres à Gaza".

Israël et le Hamas ont leurs exigences

Mais le Hamas, qui avait rejeté la semaine dernière une mouture d'accord élaborée par l'Egypte, a aussi ses exigences, la principale étant un engagement d'Israël à lever le blocus qui asphyxie depuis 2006 l'économie de ce minuscule territoire de 362 km2.

En attendant un cessez-le-feu et de très incertaines négociations, les combats se sont poursuivis jusque dans la nuit du nord au sud de Gaza.

Huit Palestiniens, dont quatre enfants, ont été tués dans la nuit lors d'une frappe aérienne à Khan Younès (sud), selon les secours locaux, ce qui porte le bilan côté palestinien à 879 morts et 5.750 blessés.

Côté israélien, deux soldats ont été tués lors de combats à Gaza, ce qui porte le bilan des soldats morts depuis le début de l'offensive terrestre à 37, soit les pertes les plus lourdes pour l'armée israélienne depuis la guerre en 2006 contre le Hezbollah libanais.

De son côté, même si Israël assure avoir tué 240 de ses combattants et frappe inlassablement ses infrastructures, le Hamas s'emploie à démontrer que ses moyens militaires n'ont pas été annihilés : des roquettes, qui ont tué trois civils depuis le 8 juillet, continuent de viser Israël.

Fortes tensions en Cisjordanie

Et le conflit à Gaza, le quatrième depuis que l'armée israélienne s'est retirée de ce territoire en 2005, a des conséquences sur la Cisjordanie occupée, théâtre de violents affrontements rappelant des scènes des deux intifadas.

Au terme d'un "jour de colère", les affrontements se sont poursuivis dans la nuit, avec notamment la mort de deux Palestiniens de 16 et 18 ans lors d'affrontements avec l'armée israélienne. En 24 heures, une dizaine de Palestiniens de Cisjordanie ont perdu la vie.

Israël doit aussi faire face aux critiques sur le tribut payé par les civils palestiniens, notamment les plus jeunes. L'Unicef a fait état vendredi d'un bilan d'"au moins 192 enfants" tués dans la bande de Gaza.

Au lendemain du drame dans son école de Beit Hanoun (nord), où selon les secours palestiniens une quinzaine de réfugiés ont été tués par un obus israélien, l'Agence pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a de nouveau lancé un signal d'alarme sur la situation humanitaire.

Selon l'UNWRA, 160.000 réfugiés sont hébergés dans 83 refuges, ce qui représente près de 10% de la population.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 27/07/2014 à 9:50
Signaler
Mais rompue par le hamas !

à écrit le 27/07/2014 à 7:33
Signaler
Il y a tout de même à signaler la bonne reprise du secteur armement français. Le malheur des uns fait le bonheur des autres ? Comment ne pas être révolté par les ventes d'armes françaises , les morts qu'elles engendrent.et ne pas s'ébahir de la repri...

le 27/07/2014 à 10:01
Signaler
Les ventes d'armes sous couvert de secret défense, c'est aussi une manne financière en rétrocommission pour les partis politiques au pouvoir, droite UMP Nouveau Centre et gauche PS MAIN DANS LA MAIN comme des jumeaux inséparables

à écrit le 27/07/2014 à 6:42
Signaler
Dans cette affaire les hauts responsables français et à leur tête Hollande et Valls ont montré ou va leurs préférences. Que ceux qui ne sont pas d'accord avec cette position s'en souviennent aux prochaines élections.

à écrit le 27/07/2014 à 1:31
Signaler
Peut-on encore éviter le déclenchement de la 3 (ieme) guerre mondiale ? Faisant appel à la sagesse des braves, avant qu’il ne soit trop tard.

à écrit le 27/07/2014 à 1:28
Signaler
Ou` est donc passé, la conscience internationale ?

à écrit le 27/07/2014 à 1:27
Signaler
Commençons par enseigner la tolérance à nos enfants avant d’arriver a` des actes irréversibles qui peuvent provoquer l’extermination, de la race humaine.

à écrit le 27/07/2014 à 1:26
Signaler
Peut-on un jour arriver a nous accepter les uns les autres avec nos propres différences ? C’est une question qui reste posée’ a` la race humaine.

à écrit le 27/07/2014 à 1:25
Signaler
Pendant que ces deux peuples se font la guerre. Les autres rigolent devant leurs postes de télévision.Ca ne les concerne pas ou bien ils s’en fichent éperdument. C’est lâche tout simplement.

à écrit le 27/07/2014 à 1:23
Signaler
A chaque fois qu’il y’a des gens de bonne volonté des deux cotes qui essayent malgré tout de construire la paix. Il y’a toujours d’autres qui veulent déclencher une guerre, quelque soit le prétexte. A chaque fois qu’il y’a un mort soldat ou civil, ...

à écrit le 26/07/2014 à 22:49
Signaler
La Tribune censure telle un canard boiteux qui a honte des faits de génocide dans le camps de concentration Gaza génocide crime de guerre commis par les proches du pouvoir politique français

à écrit le 26/07/2014 à 21:45
Signaler
Un génocide passe .....

à écrit le 26/07/2014 à 20:42
Signaler
ça y est ...c'est fini... il est l'heure...

à écrit le 26/07/2014 à 17:12
Signaler
le Hamas a été élu à Gaza avec comme programme de faire la guerre à outrance à Israël. Le peuple de Gaza a décidé de placer le Hamas à la place du Fatah. Il est évident que si le Hamas, au lieu d'envoyer des roquettes chaque jour, aurait utilisé une...

le 26/07/2014 à 19:53
Signaler
De toute façon, Gaza a était transformé par Israël en camp de concentration. C'est tout l'ironie de l'histoire du peuple élu, devenu bourreau a son tour. Alors n'attendez pas d'un prisonnier qui n'a plus rien a perdre et a qui ont a déjà tout pris...

le 26/07/2014 à 20:02
Signaler
le mur de la honte d'un coté, et le blocus maritime de l'autre, le tout imposé est géré par Israël. Gaza est devenue une prison a ciel ouvert, dont Israël est le geôlier. j'imagine que cela ne vous a pas échappé non ? Comment voulez vous que le...

le 26/07/2014 à 21:17
Signaler
Le Hamas est comme l'Etat islamique, Al Qaïda, le Hezbollah et Boko Haram. Il défie la modernité et rejette le pluralisme"

le 27/07/2014 à 8:03
Signaler
Qui a installé le Hamas à Gaza? C'est Israel qui voulait saper lepouvoir de l'OLP. Il y a à Tel Aviv une clique colaition d'extrême droite qui ne peut survivre et prospérer qu'en entretenant le conflit et en assassinant les leaders capables de pa...

à écrit le 26/07/2014 à 16:59
Signaler
Bof!! Un demi sabbat....

le 26/07/2014 à 21:08
Signaler
Le Hamas est comme l'Etat islamique, Al Qaïda, le Hezbollah et Boko Haram. Il défie la modernité et rejette le pluralisme"

à écrit le 26/07/2014 à 14:12
Signaler
C' est bien ... ça permettra aux hamas de se réaprovisionner en roquettes et de changer d' endroit pour mieux agresser Israel !!! Décidément tous les politiques de la planètes sont des nuls en matière de tactique militaire !!!!

le 26/07/2014 à 14:26
Signaler
dis leurs quoi faire toi le génie de la politique

le 26/07/2014 à 14:32
Signaler
la droite israélienne au pouvoir est aussi agressive ! et nourrit la rage du hamas ... on ne s'en sortira pas avec de tels affrontements ; ce n'est pas la solution ..

à écrit le 26/07/2014 à 12:35
Signaler
Les juifs :une partie de nos hommes politiques, 67% du cac40, 87% des ets bancaires, 56% des commerces = 5000000 de chomeurs, 12 millions de precarite

le 26/07/2014 à 13:16
Signaler
A Gaza, Israel les juifs ont tué volontairement l'équivalent de 7,6 avions comme celui qui s'est craché en Afrique ; et ce sont des bébés, des enfants, des femmes, des vieillards qui sont massacrés, des innocents sans défense qui sont massacrés, un ...

le 26/07/2014 à 14:35
Signaler
pour les states qui vendent des armes à israel c'est un vrai débouché ; et puis la finance est très représentée chez les juifs américains ...Obama soutenu par ceux ci se tait...

le 26/07/2014 à 14:38
Signaler
beaucoup de sanctions contre Poutine , rien contre Israel considéré comme état démocratique ?

à écrit le 26/07/2014 à 12:11
Signaler
La situation au Proche-Orient paraît simple pour tout le monde: les Palestiniens veulent une patrie et les Musulmans veulent le contrôle de sites qu'ils considèrent comme étant sacrés. Et bien, en tant que journaliste arabe Américain qui s'est for...

le 26/07/2014 à 14:31
Signaler
Va faire la guerre puisque t'es si malin , ça t'occuperas.

le 26/07/2014 à 14:36
Signaler
ça fait plus de 50 ans que ce conflit perdure ...j'ai 65 ans et ne verrai sans doute pas l'issue ! triste monde

le 26/07/2014 à 16:21
Signaler
vous ne croyez plus aux coboy et aux indiens....

le 26/07/2014 à 19:48
Signaler
S'il fallait redessiner toutes les frontière du monde comme elle existaient il y a 5 000 ans, on s'en sortirait pas...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.