Sanctions économiques contre la Russie : la finance et les armes dans le collimateur

 |  | 457 mots
Barack Obama a annoncé mardi soir, dans la foulée des Européens, une série de sanctions économiques contre la Russie, tout en rejetant l'idée que le monde était entré dans une nouvelle guerre froide. (Reuters)
Barack Obama a annoncé mardi soir, dans la foulée des Européens, une série de sanctions économiques contre la Russie, tout en rejetant l'idée que le monde était entré dans une "nouvelle guerre froide". (Reuters) (Crédits : Reuters)
Les États-Unis et l'Union européenne sont tombés d'accord mardi soir pour alourdir les sanctions économique contre la Russie, en représailles de l'attitude de Vladimir Poutine vis à vis de l'Ukraine. L'énergie, la finance et les armes, sont les secteurs les plus touchés par ces nouvelles restrictions.

Viser des "secteurs clés de l'économie russe". L'objectif du président américain Barack Obama pour faire plier Vladimir Poutine n'est pas voilé. Mardi soir, il a indiqué que l'énergie, la défense et les finances allaient être touchées.

Suspension des crédits à l'exportation 

Barack Obama a annoncé la suspension des exportations de biens et de technologies spécifiques en lien avec le secteur de l'énergie, l'assujettissement de nouvelles banques et entreprises du secteur de la défense aux sanctions et la suspension formelle des crédits à l'exportation et des financements du développement économique russe.

"Les importantes sanctions que nous annonçons aujourd'hui continueront de faire augmenter la pression sur la Russie, notamment sur les personnalités et entités qui soutiennent les actions illégales de la Russie en Ukraine" a déclaré le président américain.

Des banques dans le collimateur américain

Les établissements VTB, Bank of Moscow, la Banque agricole russe et la United Shipbuilding Corporation sont visés par les sanctions pour leur soutien aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine, a annoncé le département du Trésor.

Presque toutes les banques les plus importantes dont l'État russe est actionnaire majoritaire font désormais l'objet de sanctions, à l'exception de Sberbank.

Les mesures de rétorsion interdisent aux particuliers et aux entreprises américaines de souscrire à des augmentations de capital ou à des emprunts dont l'échéance dépasse 90 jours auprès des trois établissements bancaires.

L'Union européenne pas en reste

Quelques heures auparavant, les Européens étaient eux aussi parvenus à se mettre d'accord sur une série de sanctions économiques contre la Russie, accusée de déstabiliser l'est de l'Ukraine.

Bruxelles a annoncé le blocage de l'accès aux marchés financiers européens des entreprises et banques russes et l'interdiction de toute nouvelle vente d'armes et de technologies sensibles dans le domaine de l'énergie.

Les capitales ont bataillé ferme pour que l'impact des sanctions sur leurs économies soit "aussi équilibré que possible", a affirmé le Premier ministre finlandais Alexander Stubb.

Des hommes d'affaires blacklistés

Les mesures prises par l'Europe ne seront toutefois pas rétroactives dans le domaine de la défense, permettant à la France d'honorer son contrat de vente de deux porte-hélicoptères Mistral à la Russie, au grand dam de pays comme la Lituanie, en faveur de la méthode forte à l'encontre de Moscou.

Les Européens ont également décidé de bloquer les avoirs de huit personnes, dont quatre hommes d'affaires russes proche du président Poutine, accusés de bénéficier de l'annexion de la Crimée ou de soutenir activement la déstabilisation de l'est de l'Ukraine. Leur identité sera connue mercredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/08/2014 à 12:01 :
Que j'aurais aimé que nous européens ayons été plus courageux face aux mensonges des USA et à la violation par ces derniers des règles internationales quand ils ont envahi l'Irak. Ici pas de sanctions, mais nous récoltons toujours ce que l'on sème, l'avenir le dira. idem pour Israel : rien pas un mot des USA qui continuent à vendre des armes.ET nous les grands imbéciles dans ce jeu mortel on sanctionne après avoir recueilli l'avis et l'accord des USA, nous ne sommes que des hypocrites ! Quand la Chine a annexé le Tibet quelles ont été les sanctions ? néant. Nous n'avons plus de journalisme en France et en UE mais de propagandistes, alors balayons devant notre porte avant de critiquer son voisin. On avale tout cru la propagande de Kiev et des USA et on n'a toujours pas l'ombre d'une preuve contre la Russie. On ne fait que se venger de la Russie pour l'annexion de la Crimée
a écrit le 31/07/2014 à 15:13 :
Obama très énergique face à la Russie, complètement muet face à la Palestine !
c'est vrai que les States vendent des armes à Israel ! pas très cohérent d'un président qu'on a beaucoup surestimé et qui déçoit cruellement !!
a écrit le 31/07/2014 à 1:05 :
Quand ils ont commencé à faire des affaires en Europe dans les années 1990, les Russes ont compris très vite l’importance des entreprises connectées à la politique. En conséquence, ils ont commencé à acquérir des parts dans celles-ci. Rosneft, l’entreprise publique russe de pétrole –à présent la cible de sanctions américaines– a récemment acheté 13% des parts de Pirelli, une énorme entreprise italienne de pneus. Le président de Rosneft, qui ne pourrait pas obtenir de visa aux Etats-Unis, fait partie du conseil d'administration de Pirelli. L’année dernière le président Vladimir Poutine lui-même est venu en Italie pour annoncer la création d’un fonds d’investissement spécial russo-italien d’un milliard d’euros. Résultat? L’Italie, et non la France, la Grande Bretagne ou l’Allemagne, a été la plus assidue dans le blocage des sanctions à l’encontre de la Russie, et l’Italie est le plus grand soutien européen des «intérêts» russes en Ukraine.
Les efforts de la Russie en Europe du sud-est ont été particulièrement remarquables. En Serbie, qui n’est pas encore membre de l’UE, les compagnies russes contrôlent les plus grandes entreprises de pétrole et de gaz. En Hongrie, l’annonce par la Russie d’un investissement majeur dans le nucléaire civil semble avoir aidé à convaincre le gouvernement hongrois de rester silencieux sur l’Ukraine. En Grèce, la tentative de Gazprom d’acheter le fournisseur de gaz de l’Etat a été bloquée par l’Union européenne à la dernière minute car elle contrevenait aux lois de l’Union sur la concurrence.
But : affaiblir l’UE, l’empêcher d’avoir une politique étrangère, et par dessus tout l’empêcher de créer et de maintenir une stratégie unifiée concernant la Russie.
A ces fins, la Russie soutient des partis d’extrême droite anti-européens qui pourraient jouer un rôle perturbateur au Parlement européen, et elle mène par ailleurs une guerre de l’information à de nombreux niveaux en Europe. Mais l’argent est le meilleur levier dans les plus petits pays, et les investisseurs russes avisés le savent bien.
Réponse de le 31/07/2014 à 10:57 :
Ce sont les US qui veulent affaiblir l'Europe en anéantissant le seul pays capable de leur faire face !! La RUSSIE n'est pas dans l'UE, mais elle est en Europe, ne vous en déplaise !!
a écrit le 31/07/2014 à 1:03 :
Vladimir Poutine est pris en étau entre son opinion publique, qui est chauffée à bloc et qui l'encourage à subir les sanctions sans céder aux pressions occidentales, et le monde des affaires, mécontent des sanctions. Parmi ces mécontents, on compte le proche entourage du président. On verra à qui ce dernier prête plus l'oreille : au camp de la guerre, constitué de nationalistes et des anti-américains déchaînés, ou au camp de la paix, composé du milieu des affaires.
a écrit le 31/07/2014 à 1:02 :
Lorsqu’il n’était pas en train de menacer l’Occident de frappes nucléaires, Poutine a fait passer plusieurs nouvelles lois. L’une d’elles interdit la publicité sur les chaînes payantes du câble et du satellite, coupant les chaînes indépendantes de leurs revenus, aujourd’hui et pour plus tard (toutes les chaînes sont contrôlées par l’Etat). Une autre loi permet au gouvernement d’empêcher les Russes d’accéder à des réseaux occidentaux comme Facebook ouTwitter, ainsi qu’à des services comme Gmail ou Skype. Une troisième loi prévoit des peines de prison allant jusqu’à 4 ans pour quiconque nierait que la Crimée fait partie de la Russie. Le même jour, des tribunaux à Moscou et Saint-Pétersbourg ont jugé qu’une demi-douzaine d’organisations de défense des droits de l’Homme étaient des «agents étrangers», mettant fin à leurs activités. La guerre de Poutine contre l’Occident et ses «agents» prétendus en Russie, en d’autres termes, s’est poursuivie sans relâche. Selon lui, le malheureux incident de l’avion sera bien vite oublié. Il lui faudra peut-être au pire reculer un peu sur l’Ukraine, mais ce n’est pas grave: ce n’est qu’une bataille dans la grande guerre contre l’Occident qu’il a déjà déclarée.
a écrit le 30/07/2014 à 17:37 :
Les Etats-Unis sont censés d'être plus riches que la Chine, mais seulement par un calcul conventionné de revenu per capita. La richesse américaine cependant découle notamment de la planche à billets de la Federal Reserve qui tourne incessament, c'est de l'argent imprimé sous décret uniquement sans plus de réserves-or pour le garantir. L'actuel dollar américain peut être considéré comme étant un titre d'emprunt de guerre quelque part.

En réalité, l'économie des EU se réduit tandis que l'économie chinoise (à la croissance de 7.5 %) la dépassera bientôt. Un nouveau bloc économique, hors de la sphère d'influence des pétrodollars se consolide jour après jour et la tendace est que d'autres pays, mêmes européens, le rejoindront à partir du moment où le billet vert aura perdu son statut de monnaie internationale.

Comme prévoient les économistes qui font autorité dans ce domaine, les Etats-Unis sont un empire mourant et déjà en ses dernières convulsions, qui se tient encore à sa gloire d'antan comme si celle-ci était toujours réelle et brandit des menaces comme un tigre en papier. Il ne s'agit pas d'une théorie fumeuse de journaliste amateur mais d'une réalité qui fait l'unanimité parmi les les plus compétentes en matière et les plus indépendants de la pensée unique dictée par Wall Street.
Réponse de le 30/07/2014 à 19:54 :
@Ombudsman Votre analyse est parfaitement exacte, Paul craig ROBERTS ex bras droit de REAGAN s'attaquant aux néos cons US ne dit rien d'autre et depuis longtemps...
Réponse de le 30/07/2014 à 20:50 :
Il existe déjà dans l'air une méfiance de la part des experts économistes de certains Etats sur les réelles réserves d'or de Fort Knox, si elles existent encore ou non. La méfiance par rapport au dollar pourrait s’intensifier après que la Bundesbank allemande a demandé le rapatriement de son or entreposé dans la Réserve Fédérale des États-Unis, mais que Washington a refusé de le faire avant 2020. Or les représentants allemands se sont vus refuser le permis de visiter le coffre de la Banque Centrale des États-Unis où il est censé de se retrouver les tonnes d'or qui constituent les réserves d'or de leur propre pays ! résolument il y a quelque chose de bien pourri dans le royaume d'Europe et sa relation schizophrénique avec les Etats-Unis.
a écrit le 30/07/2014 à 15:39 :
Nos "amis" américains nous veulent "du bien" et nos dirigeants "européistes" sont incapables de défendre nos intérêts. Donc les américains augmentent d'autant plus la pression que le gouvernement Ukrainien est en train de s'effondrer, privé qu'il est de majorité et obligé de lancer des élections dans un peu plus d'une vingtaine de jours maintenant.
Réponse de le 30/07/2014 à 16:20 :
Le PIB ukrainien s'est effondré encore et encore, mais c'est pas grave, dans quelques mois il ne pourra plus s'éffrondre car il touchera le fond : il n'y aura plus de PIB, ce sera zéro.

Pauvre pays, ils collectionnent des élections désormais, tous les 3 mois....
Réponse de le 31/07/2014 à 1:15 :
C'est sûr que les pays de l'Est quand ils ont intégré l'Europe se sont "effondrés" lol Britannicus délire comme d'habitude. Si Poutine envahit l'Ukraine c'est justement pour l'empêcher de se développer comme les ex-pays européens de l'Est du bloc soviétique suite aux invasions européennes de Staline, avant celles de Poutine. Quant aux élections de Kaliméro elles font partie de la consitution, ce sont les légilsatives même si la situation oblige à les anticiper évidemment puisque le parlement n'a pas encore été renouvelé suite au présidentielles.
a écrit le 30/07/2014 à 15:28 :
Ce sont des infos que je vous donne là, elles m'ont été apportées par des familiers rentrées ces jours de la région est ukrainienne et je n'en dirai plus. L’armée ukrainienne a été complètement négligée par tous les gouvernements au pouvoir depuis 1991. Vous vous rappelez dans quel état était l’armée russe pendant la première guerre tchétchène ? Maintenant prenez cette armée et, au lieu de la remettre en état, laissez-la se dégrader 20 ans de plus. Vous aurez alors plus ou moins l’armée ukrainienne actuelle. Ajoutez à cela que la plupart des officiers et des soldats ukrainiens ne veulent pas se battre. Non seulement ils ne se sentent pas concernés par cette guerre (je le répète touts les Ukrainiens ne sont pas des fanatiques nazis du Secteur Droit !), mais ils souffrent de la faim (ils en sont réduits à manger des serpents! eh oui, de serpents) et d’un sous-équipement dramatique. Le système de commandement et de contrôle de l’armée ukrainienne est plus ou moins mort. Le SEUL avantage des Ukrainiens est le nombre d’avions de tanks et d’artillerie qu’ils ont, et c’est un avantage purement quantitatif.

Arrêtez alors de venir nous raconter de con*****, vous ne savez rien de ce qui se passe là-bas, des défections de l'armée ukrainienne et même d'une probable chute prochaine de ce gouvernement mis sur place par les occidentaux. Vous ne connaissez rien de la chose ukrainienne ni de la chose russe. Stop le commérage, c'est enfantin !
Réponse de le 31/07/2014 à 1:17 :
Faux votre propagande pro-Poutine : Toute l'armée ukrainienne n'est pas délabrée. La preuve les milices pro-russes de l'envahisseur pourtant super équipées se regroupent et se replient.
a écrit le 30/07/2014 à 15:02 :
On ne peut pas jouer aux dames contre un joueur d'échecs, Obama.
Réponse de le 30/07/2014 à 17:38 :
+1
Réponse de le 30/07/2014 à 20:52 :
Pas faux.
a écrit le 30/07/2014 à 14:41 :
Donc, voici de nouveau en action l’Empire du Chaos, manipulant une Cour néerlandaise après avoir littéralement volé l’or de l’Allemagne et infligé une amende à la France pour la vente de bateaux de guerre à la Russie (l'amende BNP-Paribas). Toutefois, dans ce cas, « l’Ouest » a plus d’investissements en Russie que le gouvernement russe n’en a à l’Ouest. La revanche pourrait être vache – par exemple, si Moscou gelait tous les investissements américains et européens, en particulier dans le nouvel espace ultra-juteux, les champs de pétrole de l’Arctique. Les grandes compagnies pétrolières occidentales ne permettraient jamais que cela arrive. Jamais !
Donc c'est du vent toute cette pantomime de guignols sur les écrans, faut pas se laisser berner. Cependant, et là c'est le côté le plus ennuyeux de la chose, cela pourrait durer éternellement.
Réponse de le 31/07/2014 à 1:20 :
Le chaos c'est Poutine qui l'a mis en envahissant la Crimée et l'Ukraine, faîtes des analyses objectives avant de poster.
a écrit le 30/07/2014 à 13:09 :
Si des humains survivent à la troisième guerre mondiale qui arrive, alors ils se souviendront des USA comme on se souvient de l'Allemagne en 39 : une nation impérialiste, belliqueuse et suprémaciste qui lance des guerres ignobles pour son seul intérêt.
Réponse de le 30/07/2014 à 13:31 :
Et les russes de gentils agressés?
Réponse de le 30/07/2014 à 14:04 :
Ne vous en déplaise, l'immense majorité de l'humanité sait que le barbare déchaîné est au kremlin ...
Réponse de le 30/07/2014 à 14:42 :
Vous écrivez depuis Gaza ou depuis Tel-Aviv ?
Réponse de le 30/07/2014 à 16:09 :
@ HALTE AU TROLLS.
Totalement d'accord avec votre message.
Réponse de le 31/07/2014 à 1:23 :
Historique : votre texte fonctionne bien mieux en remplaçant Etats-Unis par Poutine tout simplement.
a écrit le 30/07/2014 à 12:44 :
À quand des sanctions équivalentes contre la Chine pour la liberté du Tibet, ou contre la france pour la Savoie ? Suis-je bête, il n'y a aucun intérêt géopolitique, pas de pétrole, pas de gaz naturel dans ces pays injustement annexés...
Réponse de le 30/07/2014 à 13:08 :
@freeland: heureusement que le ridicule ne tue pas... L'invasion du Tibet par la Chine date de 1959, personne n'a vraiment réagi à cette époque, pourquoi cela changerait 'il maintenant? Quant à la Savoie... Votre commentaire dépasse les limites de l'absurde... Vous feriez mieux de vous abstenir, plutôt que d'écrire de telles âneries...
Réponse de le 30/07/2014 à 14:03 :
La Savoie ?
Vous êtes ridicule : Il y a eu un traité et un referendum concernant son rattachement à la France. Si vous voulez les contester, faites-le.
par la voie légale, seulement puisque le rattachement de la Savoie par voie légale est internationalement reconnu ...
Décidément, c'est le règne du grand délire dans les têtes soraliennes ...
Réponse de le 30/07/2014 à 17:44 :
Pourtant il existe des mouvements en cours pour la sécession de la Haute-Savoie, vous savez, d'entre autres la Ligue Savoisienne par ex. Renseignez-vous. L'Histoire savoisienne reste d'actualité, Monsieur.
a écrit le 30/07/2014 à 12:35 :
Lorsque l'on défend l'évidence c'est facile, et en plus M. Poutine est adroit alors les brailleurs menteurs attention au retour de bâton.
Réponse de le 31/07/2014 à 1:25 :
@ Freeland : On dirait du Marine le Pen tellement c'est bête votre commentaire.
a écrit le 30/07/2014 à 12:31 :
Les BRICS vont pouvoir maintenant faire chuter le dollar avec raisons valables.
Réponse de le 30/07/2014 à 13:39 :
t'as tout compris, sauf que le dollars est bas et que le soucis des USA serait qu'il remonte (juste l'inverse....lol)
Réponse de le 30/07/2014 à 14:06 :
On demande bien comment sachant que les autres membres des BRICS n'ont aucune intention de suivre Poutine dans son aventurisme irrationnel ...
a écrit le 30/07/2014 à 12:29 :
Seul le bon sens doit alimenter notre réflexion.
a écrit le 30/07/2014 à 12:24 :
Des sanctions contre Israël? Non, les Etats Unis sont complices du massacre en cours sur la population civile de Gaza.
Des sanctions contre le gouvernement de Kiev qui bombarde sa propore population? Non, car ce gouvernement a été mis en place par les Etats-Unis pour déstabiliser la Russie.
Il faut des sanctions contre les Etats-Unis, nation guerrière et impérialiste. Mais qui osera?
Réponse de le 30/07/2014 à 13:37 :
allo l'ambassade de Russie? Un de vos oligarques s'est perdu sur ce forum...
Réponse de le 30/07/2014 à 14:11 :
Prouvez vos dires ...
La réalité est que c'est bien Poutine qui réalise de nombreux contrats sur les armes avec l'Israël et surtout c'est encore lui qui affiche le plus fort soutien à la politique israélienne de répression sur Gaza
a écrit le 30/07/2014 à 12:17 :
2014 ressemble de plus e,en plus aux années précédent le guerre déclenchée contre Hitler .
Ce sont les USA et l'Europe qui veulent la guerre , je parle des gouvernements enjuivés et non des peuples.
Bientôt l'occupation Russe.
Réponse de le 30/07/2014 à 13:41 :
Comment la Trubune peut laisser tes propos immondes, antisémites, qui font honte à l'espèce humaine se répandre sur ce forum...
Réponse de le 30/07/2014 à 18:00 :
La guerre déclenchée contre Hitler !
J'admire votre culot... mais je n'envie pas votre ignorance.
a écrit le 30/07/2014 à 12:10 :
Des sanctions contre Israël? Non, les Etats Unis sont complices du massacre en cours sur la population civile de Gaza.
Des sanctions contre le gouvernement de Kiev qui bombarde sa propore population? Non, car ce gouvernement a été mis en place par les Etats-Unis pour qu'ils puissent installer une base militaire à côté de la Russie.
Il faut des sanctions contre les Etats-Unis, nation guerrière et impérialiste
Réponse de le 30/07/2014 à 12:35 :
Comme dit plus bas, c'est Poutine qui est le soutien les plus affirmé à la politique répressive de l'Israël, ne vous en déplaise ...
a écrit le 30/07/2014 à 11:49 :
Sanctions ???? AH AH Ah.....
Ce n'est pas le sujet, mais ce qui se passe à Gaza est bien plus déplorable que les l'attitude de la russie.

Bref, bonjour la crédibilité des dirigeants US et européens. Bref, je n'aime pas Poutine mais j'espère qu'il sera pointer du doigt ces contradictions et choisir le bon doigt...
Réponse de le 30/07/2014 à 12:17 :
Peut être une petite sanction contre israel
Réponse de le 30/07/2014 à 12:25 :
Si après tout il restera encore vivant.... comme nous tous y compris la bande à Washington.
Réponse de le 30/07/2014 à 13:45 :
Et aussi des sanctions contre ces groupements terroristes (HAMAS et autre), qui utilisent leur population comme bouclier humain, et dont la seule préoccupation et de répandre sur terre une fausse idéologie arriérée soit disant au nom de l'islam?
Réponse de le 30/07/2014 à 14:54 :
Israël contrôle les Etats-Unis, point. comment peuvent ils les US envoyer des sanctions contre celui qui les tient ?
a écrit le 30/07/2014 à 11:22 :
c'est pas avec ces méthodes que les US vont faire revenir poutine a la raison , loin de là , les russes ont connu le communisme et les magasins vides , donc pour eux ce sera comme avant quelque part et puis les embargos , sanctions ne marchent pas , l'Irak a été un cas d'école , on peut contourner via des pays amis ces sanctions , tout cela sert a rien qu'a alimenter la propagande anti occidentale en russie et donc a braquer un peu plus les gens lambda , le ridicule le tue pas lui heureusement
a écrit le 30/07/2014 à 11:18 :
Je suis sidéré par le manque d'instruction des Français, alors que d'habitude ce sont les américains qui ne connaissent rien à la géographie et à l'histoire des populations. C'est pour cela qu'ils déclenchent des guerres partout car ils n'ont rien compris aux réalités mais suivent leurs seuls interets.
Toutes ces régions de l'est Ukrainien sont l'ancienne Russie historique, bien avant la création de Moscou. Des dizaines de millions de gens sont Russes. Depuis des milliers d'années, c'est leur pays. Rien n'empechera leur volonté d'être indépendants à partir du moment où les anciens polonais de l'ouest ukrainien, xénophobes antiRusses bien connus, soutien aux nazis durant la deuxieme guerre mondiale (certains faisaient partie de la division Das Reich qui a exterminé les civils français) veulent les priver de leurs droits et de leur langue.
L'Ukraine est un Etat hybride créé durant l'URSS. La crimée, pays Russe millénaire, a été rattaché à l'Ukraine par un Ukrainien Russe Kroutchev ! De Kiev à la Crimée tout est Russe depuis les origines. La population de Russie ne comprend pas que Poutine n'intervienne pas pour protéger les pays Russes. L'Ukraine est un pays fictif.
Il faut imposer la paix à Kiev et non multiplier les sanctions qui vont finir par mener à la guerre généralisée en Europe.Les USA y poussent comme en Irak et Syrie. Pareil pour eux.
Réponse de le 30/07/2014 à 11:24 :
si on va par là , que dire de la Lettonie qui a acquis son indépendance en 1919 ? , les allemands conspirèrent contre ce jeune petit état , une violente guerre eu lieu , les russes et allemands associés a l'époque contre Riga , les alliés vainqueurs qui trainaient des pieds au seuil de la victoire de 1918 .. ah que la mémoire est courte , malheureusement un siècle après on a toujours pas compris la volonté des individus qui veulent leur liberté ?
Réponse de le 30/07/2014 à 11:58 :
Nous n'avons aucun besoin de vous pour savoir ce que dit la propagande néo-soviétique. De plus, le fait que ces bobards soient répétés en boucle dans les medias contrôlés par le kremlin n'en fait pas pour autant des vérités ou même seulement des apparences de vérités.
Faudra vous faire à l'idée des frontières ukrainiennes !
Réponse de le 30/07/2014 à 13:24 :
Poutine va donner des bombes atomiques aux separatistes ukrainiens .A partir de maintenant tu va devoir avoir peu et pas seulement à cause des bombes........
a écrit le 30/07/2014 à 11:11 :
Les chinois sont là
La Russie va collaborer avec eux, elle a la matière première, ils ont la technologie.
Et les européen seront dehors, sous la grace des US
Réponse de le 30/07/2014 à 12:15 :
Mouhahahahahahahah !
La Chine n'a aucune envie de lâcher ses relations commerciales avec l'Europe et Etats-Unis pour s'isoler avec la Russie.
Quelle technologie pour la Chine ? Vous y croyez vraiment ?
Demandez à Delamarche !
Vous vivez dans un monde parallèle ...
a écrit le 30/07/2014 à 10:55 :
Tout ça serait crédible si les crimes de guerre sous protection américaine qui ont lieu sciemment et quotidiennement à Gaza étaient sanctionnés de la même manière... Mais les USA mènent la danse et leur emprise mondiale se fait plus forte c'est pour eux une question vitale... Ils ont déstabilisé le moyen orient, puis le Sahel (avec le soutien actif de Sarkozy en Lybie)... Et prétendent donner des leçons aux russes qui leur tiennent tête.
a écrit le 30/07/2014 à 10:13 :
Les anglais ont les boites noires du MH17 depuis 6 jours et on ne connait toujours pas les conversations du cockpitt.
On ne sait pas :
Pourquoi le controle aerien de kiev a détourné l'avion au dessus de la zone de guerre alors qu'il devait passer sur la mer d'azov ?
Pourquoi le controle aérien de kiev a fait descendre l'avion de 1000 pieds au dessus de donestsk ?
Réponse de le 30/07/2014 à 12:18 :
Renseignez vous : les boîtes noires ont livré leurs premiers éléments autrement plus concluants que les fadaises issues de la propagande né-soviétique que vous répétez ici ..
Réponse de le 30/07/2014 à 12:24 :
1. c'est parce que l'ordre qui a été envoyé au MH17 par le contrôle aérien ukrainien pour qu'il change son cap de 350 km plus au nord venait en fait du Ministère de la Défense ukrainien ;

2. c'est parce qu'après avoir été touché par un missile air-air tiré par un SU-25 de l'armée de l'air ukrainienne, le MH17 avait tenté de faire encore un atterrissage d'urgence, raison pour laquelle l'avion avait fait un virage de 180 degrés et volé une quarantaine de km avant de s'écraser sur le sol.

3. Les enregistrements iraient incriminer les actuels dirigeants à Kiev et tous ceux qui l'ont mis en place.
Réponse de le 30/07/2014 à 13:59 :
vous avez des liens, des sources, des contenus qui donneraient des détails.
Parce que là le seul propagandiste, c'est vous.
Le seul élément qui a été diffusé dans la presse à propos de l'analyse des boites noires est que l'avion a été abattu par un missile . La surprise !!!
a écrit le 30/07/2014 à 10:05 :
L’Europe hésite à s’aligner sur Washington pour inclure l’Ukraine dans l’OTAN. Les Européens comprennent que si Washington ou ses larbins à Kiev provoquent une guerre contre la Russie, l’Europe sera la première victime. La « Loi sur la  Prévention d’une Agression Russe » du Sénat des États-Unis se révèle encore plus néfaste. Si le projet de loi passe, ce qui est probable, Washington se donne la possibilité de contourner l’OTAN et d’accorder à l’Ukraine le statut de « nation alliée » indépendamment de son adhésion à l’OTAN. Ce faisant, Washington peut envoyer des troupes en Ukraine et ainsi engager l’OTAN dans une guerre contre la Russie.

Une chose est sûre : la guerre Etats-Unis contre la Russie (ou si vous préférez, la Troisième Grande Guerre en Europe) est déjà presque un fait accompli, le début des hostilités peut arriver d'un moment à l'autre. La seule conclusion est que tous les pourris ont été payés. Les pourris de ce monde peuvent toujours compter sur l’argent de Washington. Contre de l’argent, ils sont en train de liquider la civilisation au service de la guerre du Pentagone, guerre qui sera probablement nucléaire et annihilera toute vie sur Terre. Sans exagération. L’argent des pourris brûlera avec eux. Et avec nous tous ensemble.
Réponse de le 30/07/2014 à 12:20 :
Vous ne pourrez rien face à la réalité : c'est Poutine, l'agresseur et c'est bien la Russie qui est isolée pour punition des actes de Poutine..
Réponse de le 30/07/2014 à 13:42 :
Poutine est l'agresseur, donc aucun probleme pour déclencher une guerre. j'espère que votre famille, vos enfants, seront mis a contribution, voire tués dans cette guerre. Pas de probleme puisque c'est votre souhait. j'ai hate de vous entendre vous lamenter en disant que ce n'est pas de votre faute, c'est Poutine. Si la folie vous quitte un jour et que votre cerveau retrouve un peu de discernement, vous regretterez amèrement votre stupidité criminelle, mais vous l'aurez bien mérité.
maintenant, pour ceux qui sont en état de réfléchir, un débat objectif pourrait commencer. On constate alors que les USA ont initié le conflit en provoquant une révolte (maiden) contraire aux interets russes. Qui est alors l'agresseur ?
Réponse de le 30/07/2014 à 13:55 :
et dir le père michel t'as pas oublié de prendre tes pillules ce matin? car la tu dérailles
Réponse de le 30/07/2014 à 14:43 :
Encore un verre, kamarade ?...
a écrit le 30/07/2014 à 9:43 :
les sanctions doivent etre dirigées contre les USA, qui deviennent un poison et une menace pour toute l'humanité !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :