La banque Standard Chartered paiera 300 millions de dollars d'amende

La banque suspendra ou quittera une partie de ses activités. Elle est accusée par les autorités financières new yorkaises de ne pas être parvenue à empêcher des transactions douteuses qui pourraient être liées à des réseaux de blanchiment.

1 mn

Les autorités financières de l'État de New York reprochait à Standard Chartered de manquer à ses obligations en matière de surveillance, ce qui a permis à un nombre élevé de transactions potentiellement risquées de passer inaperçues.
Les autorités financières de l'État de New York reprochait à Standard Chartered de manquer à ses obligations en matière de surveillance, ce qui a permis à un nombre élevé de transactions potentiellement risquées de passer inaperçues. (Crédits : Reuters)

Le New York Times ne s'était pas trompé. Il évoquait mardi 12 août une amende à 9 chiffres que la banque britannique Standard Chartered devrait payer. Cette dernière a conclu un accord ce mardi 19 août avec les autorités new-yorkaises: elle devra leur verser finalement une amende de 300 millions de dollars.

En outre, la banque est sommée de suspendre ses activités de compensation en dollar pour les activités jugées extrêmement risquées de sa filiale de Hong Kong.

Manquement aux obligations en matière de surveillance

Les autorités financières de l'État de New York lui reprochait de manquer à ses obligations en matière de surveillance, ce qui a permis à un nombre élevé de transactions potentiellement risquées de passer inaperçues. Certaines pourraient être liées à des réseaux de blanchiment.

La banque britannique avait reconnu des "problèmes" au sein de son système informatisé de vérification des transactions.

Fin des activités à haut risque aux Émirats arabes unis

L'accord prévoit également que la banque mette un terme à ses activités à haut risque pour sa clientèle de PME aux Émirats arabes unis et qu'elle demande l'autorisation au régulateur new-yorkais avant d'ouvrir aux États-Unis des comptes de compensation en dollar.

Standard Chartered sera par ailleurs surveillée étroitement par un auditeur pour deux années de plus.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.