Entre États-Unis et Chine, quelle est la puissance préférée des autres pays ?

 |   |  416  mots
Les États-Unis gardent une certaine popularité dans le monde mais un grand nombre de pays imagine que Pékin remplacera Washington en tant que première puissance mondiale.
Les États-Unis gardent une certaine popularité dans le monde mais un grand nombre de pays imagine que Pékin remplacera Washington en tant que première puissance mondiale. (Crédits : Reuters)
Avec la compétition économique que se livrent les deux grandes puissances mondiales, de nombreux pays affichent clairement leur préférence soit pour l'une soit pour l'autre.

Les blocs de l'Ouest et de l'Est semblent se reconstituer, plus de 20 ans après la chute de l'URSS. Sauf qu'à la place de l'actuelle Russie, c'est la Chine qui devient la tête de pont du bloc de l'Est, capable de rattraper, voire dépasser les États-Unis. Le think tank américain Pew Research Center a publié une recherche durant l'été sur les pays qui préfèrent la bannière étoilée ou l'Empire du Milieu.

Les États-Unis largement préférés dans le monde sauf au Moyen-Orient

L'étude du Pew Research Center démontre que Washington bénéficie toujours d'une bonne image dans la majorité des régions du monde, par rapport à Pékin. Premièrement en Europe, où 66% des européens ont une image favorable des Américains en 2014. De manière plus détaillée, la cote de popularité de Washington est remontée en Allemagne et en France depuis la guerre d'Irak de 2003, et ce malgré le scandale de la NSA avec l'affaire Snowden en 2013. Par contre, l'image des États-Unis en Russie s'est fortement dégradée depuis 2013.

L'Amérique latine reste une région partisane des Américains par rapport aux Chinois, même si en Argentine par exemple, l'anti-américanisme prédomine.


Données manquantes pour le Japon (2003,2004,2005) et l'Argentine (2003, 2004, 2005, 2006, 2011, 2012).

L'enjeu de l'Afrique

Le continent africain est le continent où les deux grandes puissances ont leur plus fort niveau de popularité respectif, d'après le Pew Research Center. Par conséquent, il est compréhensible que Washington et Pékin essaient de séduire les pays du continent berceau de l'humanité, en développant notamment des accords commerciaux.

>> Chinafrique : les échanges commerciaux ont atteint un record en 2013

>> "Les Américains veulent reprendre pied sur le continent" africain

La Chine dépassera les États-Unis

Le Pew Research Center indique tout de même une mauvaise nouvelle pour l'orgueil de l'oncle Sam. L'ensemble des régions du monde est persuadé que la Chine dépassera les États-Unis en tant que première puissance mondiale. En particulier l'Europe, qui est pourtant la grande zone alliée de Washington.

Europe Confident China Has Replaced or Will Replace U.S.; Asia, Not So Sure

Encore plus accablant pour la bannière étoilée; même les Américains pensent, à une courte majorité relative, que Pékin dépassera Washington à l'avenir. Parmi les rares pays où la majorité de la population pense que ce ne sera pas le cas, figurent le Japon, le Vietnam, les Philippines et le Brésil.

Many Say China Is/Will Be Leading Superpower

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2014 à 19:21 :
Je préfère manger des NEMS que des GUERRES !
a écrit le 20/09/2014 à 14:51 :
Désolé mais ce sondage sent fort le bidon. Les stats ne sont pas crédibles, on sent la manipulation là-dedans.
a écrit le 20/09/2014 à 10:59 :
la différence, ce que la Chine n'a jamais pensé déployer des soldats à l'étranger, au contraire que l'occident
a écrit le 19/09/2014 à 13:12 :
La vérité... je ne suis pas sûre de la connaître alors je tente de m'en approcher. La vérité... c'est une dynamique complexe qui ne peut se comprendre que bien des années après.
Alors je me contente de la réalité, celle du moment présent.
Et même si c'est difficile, il faut réussir à accepter ce sur quoi l'on n'a pas la capacité d'agir, et à contrario, réagir là où l'on peut le faire et où l'on en a encore le temps de le faire.
a écrit le 19/09/2014 à 13:12 :
Nous avons eu les Grecs, les Romains, les Ottmans, les emmpires britanniques et français, etc., qui n'ont pas survécu. On peut donc dire sans se tromper que les empires américain, chinois ou autres n'auront qu'un temps :-)
a écrit le 19/09/2014 à 12:42 :
TOUS EST POSIBLE? LE MONDE CHANGE ET LES IDEOLOGIES CHANGENT? MAIS PERSONNE NE SOUHAITE LA GUERRE ?IL Y AURAS TOUJOURS DES TENSIONS INTERNATIONNALES ? MAIS TOUS ONT INTEREZ A PREFEREZ UNE GESTION ECONOMIQUE DU PARTAGE DANS UN MONDE EN PAIX???
a écrit le 19/09/2014 à 11:47 :
L'on pourrait se poser la question différemment et non sur des aspects seuls de croissance économique qui fausse la cohérence planétaire et cosmique pour des croyances non durables et polluantes...
Exemple :
- la planète entière (et l'effet de serre) ne peut se satisfaire des terres sèches où toute l'eau est évacuée au plus vite (où les batraciens mangeant les insects on disparu, où le sol se tasse et demande de plus en plus d'engrais, d'insecticides, de pesticides pour "produire" en dépit de toute entraide vitale des éco-systèmes) ;
- à l'encontre des annonces catastrophiques modiales sur lma surpopulation et le manque de nourriture à venir, une bonne partie de la Chine séculaire a su nous démontrer qu'en gérant ses rizières et ses forêts elle arrivait en bien des endroits à s'en sortir.

L'agriculture productiviste US en manque d'agroforesterie pour y faire vivre et bouger sainement les jeunes, n'entraîne qu'une constatation obligée que ce modèle est faux, pas viable sur le long terme, quoiqu'en disent les économistes à vues étroites, parcellaires (ceux qui se moquent bien des conséquences écologiques, de désertification, de déforestation et de surchauffe planétaire à très long terme...!§!
https://greenjillaroo.worpdress.com vous a tout révélé sur la méthode...

Gaffe, on y est avec l'Afrique en déroute.

Le premier à y intervenir intelligemment et massivement (avec des pelles et des plants d'arbres..., de bulles-d'ose-erre...) devrait être Obama !

Pas les chinois les copiant à tort..., pour que ne construire que des immeubles qui ne seront jamais habités
a écrit le 19/09/2014 à 9:05 :
La Russie et la Chine vont s’allier pour la lutte contre les USA, ce auquel ne s’attendent pas les USA-Israël. Tout va se dénouer dans les semaines qui viennent. Nous sommes dans le pire de l’histoire de l’humanité.
La Russie est forcée de réagir. Ses alliés n’attendent que cela mais c’est à elle à lancer l’assaut. Oui, ce sera un carnage, le temps de prendre position. Oui, tout le monde va réagir en même temps. Oui, le gouvernement français va démissionner en bloc. La France n’est plus gouvernable. Et ce n'est pas de "prévisions météo", soyez attentifs.

Pour le Conseil de Sécurité de L’ONU, cette volonté d’exclure la Russie fera tomber l’ONU et en même temps créer les conditions du Renouveau. Il n’est plus temps de jouer avec le feu, aux apprentis sorciers. C’est la goutte d’eau qui fera déborder le vase.
Le CS va sauter et avec lui, la refonte de l’ONU se jouera à Genève.
En voulant aller trop loin, les USA vont tomber.
Leur campagne n’est qu’intimidation et n’est fondée que sur le mensonge.
Tout le monde le sait. Il est temps d’agir. L’avenir de l’ONU est en jeu.

Par son acte, l’Ukraine déclare la guerre à la Russie en bafouant un traité qu’elle vient de signer. Il n’y a rien qui retienne la réponse de la Russie, souhaitée par les USA-Israël, mais qui va avoir une toute autre issue.

C’est la victoire des Justes qui est assurée dont la Russie porte le flambeau.
C’est l’écrasement des USA-Israël qui fera aussi la libération de la Palestine. Nous aiderons la Russie à imposer la Paix, même si les moyens et méthode ne sont pas « orthodoxes », conformes aux outils de la Paix. La Russie est obligée de répondre et Nous aiderons à la Victoire des Justes, avec les outils du moment. Ce sera dans la guerre et il est hors de question que le clan pro-américain-sioniste l’emporte.

Quant à la Russie, elle va et doit donner suite aux provocations. C’est son devoir pour le monde. Nous n’en dirons pas plus. Le monde va à sa perte.
Réponse de le 19/09/2014 à 9:26 :
"La Russie et la Chine vont s’allier contre les USA/Israël."
C'est un peu plus compliqué que cela.
L'important n'est pas tant ce qui est dit, mais davantage ce qui n'est pas dit.

"Le monde va à sa perte."
Non il n'ira pas. Vous avez tort, vous verrez.
Réponse de le 19/09/2014 à 10:29 :
"La Russie et la Chine vont s’allier pour la lutte contre les USA, ce auquel ne s’attendent pas les USA-Israël. "
ça se voit votre origine
Réponse de le 19/09/2014 à 14:04 :
hmmmm ça se peut.... mais pourquoi justement les US et Israël ? ils sont tellement gentils avec nous !....
Réponse de le 19/09/2014 à 18:11 :
En tous les cas, jouer avec le feu en ce qui concerne la France est une stratégie bien risquée.
Si la France et son peuple sont ciblés, alors je crois bien que plus rien ne sera maitrisable, et toutes les options seront possibles.
Réponse de le 19/09/2014 à 18:25 :
Toutes les options sont possibles dès le moment où ce fou de Poroshenko lancera un missile sur la Russie. Peut-être que cela ne va pas tarder. Poutine ne va plus rester dans la défensive, c'est certain que non. Alors là la vraie boîte de Pandore sera ouverte. Et une guerre, on sait quand elle commence, pas quand elle termine.
Réponse de le 20/09/2014 à 14:49 :
Les armées d’où qu’elles soient ne sont plus ce qu’elles étaient, donc pas de précipitation ni d’affolement.
En outre je ne pense pas que les choses soient pas aussi manichéennes que vous le dîtes.
Au surplus, même s’il y a une dynamique en œuvre, un aléa peut absolument tout changer.
C’est d’ailleurs pour cela que je ne comprends pas la volonté de déstabilisation de la France et de son peuple en ce sens que, selon moi, si les élites s’attendent à des heurts ou des émeutes civiles, cela pourrait se transformer en tout autre chose auquel personne ne peut raisonnablement croire à aujourd’hui. Et je ne pense pas que cela soit de l’intérêt des élites (de France et d’ailleurs) justement (c’est précisément pour cela que je ne les comprends pas).
Dernier point. Je pensais que Nicolas Sarkozy était fini d’un point de vue politique. Et il s’est passé plusieurs choses depuis le 16 courant qui font que je pense qu’il pourrait reprendre la tête du pays après le mandat de François Hollande (bien que je ne comprenne pas comment il pourrait faire, car il est détesté). Nota : je précise à toutes fins utiles que je n’ai pas voté ni pour lui ni pour F. Hollande, et que je ne suis pour aucun parti spécifique.
En tous les cas, inutile de vous dire que si cela était confirmé par les faits, un gouvernement réduit auprès de lui ou pas de gouvernement du tout reviendrait strictement au même.
Cela a sans doute un lien avec les émirats du Moyen-Orient et l’ancien empire Ottoman.
Je conclurais sur le fait que N. Sarkozy devra être prudent pour sa sécurité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :