A Cuba, les parfums "Ernesto" et "Hugo" tombent à l'eau

 |   |  203  mots
Les parfums masculins Ernesto et Hugo ont été interdits de commercialisation par les autorités cubaines.
Les parfums masculins Ernesto et Hugo ont été interdits de commercialisation par les autorités cubaines. (Crédits : Reuters)
Le laboratoire cubain Labiofam, public, souhaitait commercialiser des fragrances portant les noms du révolutionnaire argentin et de l'ancien président vénézuélien. A La Havane, le gouvernement n'a pas apprécié.

Trop en odeur de sainteté pour finir en parfum... Ernesto "Che" Guevara, médecin argentin devenu compagnon de la révolution cubaine et figure mythique de cette dernière ainsi que l'ancien président du Vénézuéla, Hugo Chavez, décédé en mai 2013 devaient donner leur prénom à deux "eaux" développées par le laboratoire cubain Labiofam.

Ayant développé la formule pendant 18 mois avec l'entreprise grassoise Robertet, il comptait commercialiser les flacons au printemps 2015.

Instigateurs "sanctionnés"

Mais les autorités cubaines n'ont pas du tout apprécié l'hommage. Le comité du conseil des ministres, l'une des plus hautes autorités du pays, a fait connaître son mécontentement, samedi 27 septembre dans un communiqué publié par "Granma" l'organe officiel du PCC. Non seulement la commercialisation de ces parfums est interdite mais leurs concepteurs chez Labiofam "seront sanctionnés" pour cette "erreur".

"Symboles sacrés"

Les "initiatives de cette nature ne seront jamais acceptées par notre peuple et par le gouvernement révolutionnaire", écrit le Comité pour qui ces "symboles sont sacrés". Il précise en outre que la famille des deux personnalités dont Labiofam souhaitait saluer la mémoire n'ont pas donné leur accord.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2014 à 19:47 :
Pour faire du succès il faut donc deux parfums français : "François" et "Nicolas". La réussite assurée !
a écrit le 28/09/2014 à 14:46 :
Il faut donc que Lancôme ou Givénchy y aillent pour créer les "odeurs" "François" et "Nicolas", ça va faire un grand tabac !!! hihihihihihi
Réponse de le 28/09/2014 à 15:20 :
@Marinette: sauf que pour François, ça sent le roussi et pour Nicolas, les Français ne semble pas le porter en odeur de sainteté :-) Reste Marine avec ses effluves de l'air du large :-)
Réponse de le 28/09/2014 à 15:42 :
Le parfum Marine risque de puer, l'emballage sera surement plein de promesses mais au fond on connait bien les ingrédients, il n'ont pas changé depuis 60 ans!

Quoique, avec un marketing efficace, il dépassera largement les 20% de part de marché.

Mais a priori ceux qui ont pu gouter les échantillons ces derniers mois, disponibles dans certaines communes uniquement, regrettent leur achat;

Un problème de dissonance cognitive dit-on!
a écrit le 28/09/2014 à 13:04 :
Boss fait déjà un parfum qui s'appelle Hugo non ??.
Réponse de le 28/09/2014 à 19:48 :
@yoyo: ce devait être un parfum décliné en vers...comme Victor Hugo en faisait dans le pot .. d'oû l'odeur particulière :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :