La "sharing economy", bien plus qu'une mode ?

 |   |  433  mots
Lyft transforme les particuliers en taxi.
Lyft transforme les particuliers en taxi. (Crédits : DR)
[Replay Arte] Utiliser à plusieurs au lieu de posséder seul : cette pratique vieille comme le monde, tombée en désuétude avec l’individualisme moderne, prend une autre dimension grâce aux nouvelles technologies. Sur le long terme, ce concept de "sharing economy" (ou économie du partage) pourrait forger un nouveau modèle social et représenter un mode de consommation alternatif. Le réalisateur Jörg Daniel Hissen sillonne la France et l'Allemagne à la rencontre de ceux qui participent à l'essor de cette pratique. Comment fonctionnent leurs projets ? Quels sont leurs enjeux et leurs conséquences ?

Echange, troc et partage

Utiliser à plusieurs au lieu de posséder seul : cette pratique vieille comme le monde, tombée en désuétude avec l'individualisme moderne, prend une autre dimension grâce aux nouvelles technologies. Sur le long terme, ce concept pourrait forger un nouveau modèle social et représenter un mode de consommation alternatif.

La sharing economy met ainsi à profit les nouvelles possibilités qu'offrent les réseaux sociaux pour répondre à l'impératif d'une consommation plus durable et moins nocive pour l'environnement.

Un business comme les autres ?

Berceau de l'économie du partage, San Francisco a vu naître et se développer les premiers modèles d'entreprise inspirés des technologies numériques. Depuis le début de la décennie, les start-up de consommation collaborative y voient le jour à un rythme effréné.

À Séoul, la municipalité, confrontée à de nombreux problèmes sociaux, soutient activement la sharing economy afin de rendre la capitale sud-coréenne plus humaine et durable. Toutefois, certains acteurs de l'économie traditionnelle voient ce boom d'un mauvais œil.

En Europe, de nombreuses voix appellent désormais à une réglementation intelligente de l'économie collaborative. En fait, les autorités et les législateurs cherchent avant tout à comprendre ce nouveau secteur.

Face au "sharing", un besoin de réglementation ?

De nombreuses voix appellent à une réglementation intelligente. En fait, les autorités et les législateurs cherchent avant tout à comprendre ce nouveau secteur. Seule certitude : ce concept né de la révolution numérique est en passe de changer durablement nos façons de vivre et de consommer...

______

>>> FOCUS Entretien avec l'essayiste américain Jeremy Rifkin

Dans son dernier ouvrage, "La nouvelle société du coût marginal zéro" (éditions Les Liens qui Libèrent), il livre sa vision de ce que sera le monde après la fin annoncée du capitalisme : une société fondée sur une économie du partage et de la collaboration.

Émilie Aubry s'entretient avec l'essayiste, auteur d'une vingtaine de best-sellers, dont Une nouvelle conscience pour un monde en crise, Le rêve européen, La fin du travail, ou La troisième révolution industrielle.

Dans son dernier ouvrage La nouvelle société du coût marginal zéro, aux éditions Les Liens qui Libèrent, il nous livre sa vision de ce que sera le monde après la fin annoncée du capitalisme : une société fondée sur une économie du partage et de la collaboration, qui s'appuiera sur les opportunités offertes par les nouvelles technologies numériques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2014 à 18:56 :
Opitrip est le plus grand moteur de recherche au monde pour les vacances et la location à court terme, le co-voiturage, la location de voiture et les services entre particulier. Avec plus de 1 million de propriétés dans 50.000 villes, Opitrip.com vous donne la plus grande sélection de logements uniques à travers le monde, l'ensemble des trajets en co-voiturage et des milliers de locations de voiture.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :