Bonne nouvelle sur le front de l'emploi américain, en attendant Wall Street...

 |   |  249  mots
(Crédits : reuters.com)
Au lendemain d'une journée noire sur les places boursières et de statistiques macroéconomiques américaines décevantes, les chiffres hebdomadaires du chômage ont agréablement surpris les économistes.

Bonne surprise sur le front de l'emploi aux Etats-Unis. Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont chuté de façon inattendue tombant à leur plus bas niveau depuis 14 ans, a annoncé jeudi le département du Travail.

Le ministère a recensé le dépôt de 264.000 demandes d'allocations chômage en données corrigées des variations saisonnières pendant la semaine close le 11 octobre, soit un recul de 23.000 (-8%) par rapport à la semaine d'avant. C'est le plus bas niveau depuis la semaine du 15 avril 2000 où 259.000 demandes avaient été enregistrées. Les analystes s'attendaient au contraire à une légère hausse des demandes à 290.000.

Un soutien à la chute des marchés ?

Cette nouvelle pourrait atténuer la mauvaise humeur des marchés déçus par une série de mauvaises statistiques macroéconomiques publiées hier et qui avaient contribué à prolonger la chute des marchés entamées en Europe. Le Dow Jones a alors terminé sa séance de mercredi sur une baisse de 1,06% à 16.141 points. Le S&P 500 a reculé de 0,81%.

Le recul des prix à la production aux Etats-Unis, pour la première fois depuis un an, la baisse des ventes au détail, puis enfin le ralentissement des stocks des entreprises américaines ont conduit plusieurs économistes à réviser leurs hypothèses de croissance de l'économie américaine.

A lire aussi : "Le déclencheur de la baisse des marchés, c'est le flottement des politiques monétaires", de Christopher Dembik, économiste chez Saxo Bank.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2014 à 11:33 :
Les faux monnayeurs sont en action aux us, qui n'en veut ?? !!
a écrit le 17/10/2014 à 7:48 :
La base de calcul diminue...car bcp de chomeurs sortent des stat car decourages...et ceux qui retrouvent du boulot ...salaires en baisse....
a écrit le 16/10/2014 à 18:47 :
Manipulation.
Réponse de le 16/10/2014 à 19:06 :
Je ne sais pas si c'est de la manipulation mais ce que je sais, c'est qu'ici (j'habite dans le nord de la Californie) on a un mal de chien a trouver du personnel.
Réponse de le 16/10/2014 à 22:31 :
mais cela a tout à voir avec le coût de la vie locale et non les opportunité. Le microcosme de SF s'est bâti en autoexclusion.
Réponse de le 17/10/2014 à 2:36 :
Ben dans le New Jersey c'est tout pareil... Il faut aller recruter dans le mid west pour trouver du monde... Un microcosme de plus peut etre?
Réponse de le 17/10/2014 à 12:45 :
@Ah bon et Olivier : mais que font les 50 millions de bénéficiaires des food stamps alors ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :