Le spectre du "shutdown" menace à nouveau les Etats-Unis

 |   |  402  mots
(Crédits : REUTERS)
Si les sénateurs américains n'adoptent pas ce samedi le projet de budget, les institutions fédérales seront paralysées comme en octobre 2013, où des centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux avaient été renvoyés chez eux pendant 16 jours, le temps de trouver un compromis.

"Shutdown" en vue aux Etats-Unis ? Sans accord avant samedi soir sur la loi de finances valable jusqu'en septembre 2015, les Etats-Unis replongeraient alors dans un "shutdown", autrement dit dans la même paralysie des institutions fédérales qui avait eu lieu en octobre 2013 quand les administrations fédérales avaient été contraintes de renvoyer chez eux des centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux pendant 16 jours, jusqu'à ce qu'un compromis budgétaire soit finalement voté.

C'est ce qui se passera ce samedi soir si le Sénat américain n'adopte pas avant minuit le projet de budget de 1.014 milliards de dollars de dépenses comme la Chambre des représentants l'a fait jeudi soir. Les sénateurs américains devaient tenir samedi une session extraordinaire.

La menace des Républicains

Vendredi, les conservateurs, furieux de constater que le texte ne permettait pas de bloquer le plan sur l'immigration du président Barack Obama, qui prévoit la régularisation de millions de sans-papiers et qu'ils contestent vigoureusement, ont demandé de pouvoir amender cette mesure. Les républicains ont menacé de demander un report du vote à lundi ou plus tard. Le financement du gouvernement fédéral expirant samedi soir à minuit, le Congrès serait alors été tenu de voter un budget provisoire de court-terme.

6,6 millions de journées de travail perdues en octobre 2013

 Le "shutdown" d'octobre 2013 avait coûté 6,6 millions de journées de travail perdues pour les employés fédéraux contraints de rester chez eux, et avait coûté selon les estimations de la Maison Blanche environ 2 milliards de dollars de productivité au pays.

Parmi les dégâts collatéraux entraînés par cette fermeture du gouvernement fédéral, les magnifiques parcs nationaux américains avaient dû garder porte close durant toute la paralysie budgétaire, avec à la clé un manque à gagner de 500 millions de dollars. Plus anecdotique mais illustration de l'étendue des désagréments causés par le "shutdown", les pêcheurs de crabe d'Alaska avaient aussi perdu des centaines de milliers de dollars par jour car ils ne pouvaient pas commencer leur saison tant que les autorités n'avaient pas fixé de quotas de pêche.

La Nasa et les Instituts américains de la santé avaient également été contraints de renvoyer chez eux durant plusieurs jours quelques chercheurs de haut vol employés par le gouvernement, dont cinq Prix Nobel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2014 à 8:35 :
Les usa sont devenus le pays malade du monde...la folie des grandeur, vivre 1000x au dessus de ses moyens, avec comme esclaves le monde entier...personne ne pourra les arrêter car ils ont la force avec eux. La russie ? la chine ? une guerre mondiale ? triste monde.
a écrit le 14/12/2014 à 8:12 :
Je n'ose imaginer cela en France ou l'on dirait aux fonctionnaires "l'état n'a plus d'argent pour vous payer, aussi restez chez vous".
a écrit le 14/12/2014 à 8:09 :
Les fonctionnaires seront-ils renvoyés chez eux par la société?
a écrit le 13/12/2014 à 21:23 :
même pas peur !!!
a écrit le 13/12/2014 à 20:22 :
La rengaine annuelle
a écrit le 13/12/2014 à 18:28 :
Dire que ça nous en touche une sans bouger l'autre est déjà le minimum. Sinon, pour ceux qui estiment qu'il habitent dans un pays qui gaspille l'argent, allez aux US, au Japon ou en Italie. Il parait qu'ils auraient trop de fonctionnaires...
Réponse de le 13/12/2014 à 19:07 :
Pas seulement trop de fonctionnaires, les US ont le goût du démesuré. Regardez leurs polices, leurs équipments, c'est du mato cher, très cher. Mais ils veulent montrer au monde qu'ils possèdent tout mieux que les autres pays, même sans en avoir les moyens, ils continuent à tourner leur planche à billet jour et nuit. Leus dettes publiques s'élèvent à plusieurs milliards de milliards déjà. Et en plus ils veulent faire la guerre à la Russie et à la Chine !!! c'est un pays de fous, carrément.
a écrit le 13/12/2014 à 18:16 :
le rêve: renvoyer les fonctionnaires chez eux sans salaire .. ça leur apprendrai à comprendre d'où vient l'argent qui les payent .
Réponse de le 13/12/2014 à 19:46 :
commentaire idiot et sans aucun intérêt de la part d une personne sans interet
a écrit le 13/12/2014 à 17:14 :
Un Congrès d'irresponsables qui adoptent vite une "loi" pour faire la guerre avec la Russie (comme quoi !) dans le plus court délai de leur histoire : 16 jours ! mais qui traînent quand il s'agit de résoudre les problèmes de politique intérieure américaine. Ce pays là est en perdition et il le sait, mais il est tellement c** qu'il imagine que les choses vont s'arranger par une 3ème guerre mondiale ! en Europe, bien entendu, pas chez eux !!!
Réponse de le 13/12/2014 à 17:46 :
+1001
Réponse de le 14/12/2014 à 1:39 :
Bien vu math!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :