"Abenomics 2" : le Japon injecte des milliards d'euros dans l'économie régionale

 |   |  251  mots
Le gouvernement japonais a pour objectif une réduction de moitié du déficit primaire en 2015-2016.
Le gouvernement japonais a pour objectif une réduction de moitié du déficit primaire en 2015-2016. (Crédits : reuters.com)
Tokyo va lancer un plan de relance d'un montant susceptible d'atteindre 24 milliards d'euros (3.500 milliards de yens), fondé principalement sur des crédits aux collectivités régionales et sur des aides aux ménages pour l'achat de carburant.

Les Abenomics, deuxième partie ? Après sa victoire aux élections législatives du dimanche 14 décembre, le Premier ministre Shinzo Abe a promis de donner un nouvel élan à sa politique économique, notamment par le biais de réformes structurelles et budgétaires. Le mois dernier, il a donné pour instruction à ses ministres d'élaborer un plan de relance qui devrait être bouclé le 27 décembre, avec pour objectif de sortir l'économie japonaise de la récession dans laquelle l'a plongée le relèvement de trois points de la TVA en avril.

Crédits aux collectivités locales et aides aux ménages

Le plan devrait représenter 23,3 à 24 milliards d'euros (3.400 à 3.500 milliards de yens) d'investissements. Il sera fondé principalement sur des crédits aux collectivités régionales et sur des aides aux ménages pour l'achat de carburant, ont déclaré jeudi 18 décembre à Reuters plusieurs sources au sein du gouvernement et du parti au pouvoir. Le quotidien Asahi a rapporté de son côté que l'Etat allait consacrer plus de 20,5 milliards d'euros (3.000 milliards de yens) à la relance de l'économie dans les régions.

La priorité accordée à l'échelon régional traduit la volonté de Shinzo Abe de renouveler le succès de dimanche dernier, lors des élections locales prévues en avril. Dans les grandes lignes du budget pour l'an prochain, le gouvernement exprime sa volonté de "faire de son mieux" pour atteindre son objectif d'une réduction de moitié du déficit primaire en 2015-2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2014 à 13:36 :
Je plain celui qui devra reprendre la situation économique du Japon après Abe. Abe c'est la fuite en avant sans fin. Il a l'intention de faire combien de feux de paille de se type avant de plier bagages?
Réponse de le 18/12/2014 à 14:36 :
C'est comme Yellen, qui passe après Ben hélicoptère.
Le successeur d'Abe sera pris au piège par la politique menée par Abe, tout comme Yellen, qui ne peut monter les Taux aux USA. Obligé de faire comme le prédécesseur... impossible de changer de cap.

FREE MONEY in JAPAN FOR EVER !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :