Japon : fort de sa victoire écrasante, Shinzo Abe annonce son plan de relance économique

 |   |  259  mots
Le soutien fort du public me pousse à suivre le chemin choisi, en marchant tout droit, a déclaré Shinzo Abe.
"Le soutien fort du public me pousse à suivre le chemin choisi, en marchant tout droit", a déclaré Shinzo Abe. (Crédits : reuters.com)
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, dont le parti a remporté haut la main les élections législatives de dimanche, a promis lundi un nouveau plan de stimulation de l'activité dont le contenu devrait être arrêté sous peu.

"Nous allons préparer des mesures de soutien économique d'ici à la fin de l'année".

Lors d'une conférence de presse, lundi 15 décembre,  le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé un plan de relance. Il entend poursuivre sa "politique à trois flèches" (largesses budgétaires, souplesse monétaire, réformes structurelles) en requérant le concours des forces vives de la nation. Il a notamment indiqué qu'il allait demander au patronat de faire un geste salarial pour que le pouvoir d'achat des foyers augmente suffisamment avant que ne soit de nouveau augmentée la taxe sur la consommation (TVA) en avril 2017.

"Pas d'autre voie"

"Le soutien fort du public me pousse à suivre le chemin choisi, en marchant tout droit", a déclaré Shinzo Abe, répétant "qu'il n'y avait de toute façon pas d'autre voie". Il a rappelé que, lorsqu'il est revenu au pouvoir il y a deux ans, "régnait une ambiance sombre et lourde, qui n'est désormais plus" grâce à sa politique économique."La fuite des entreprises sur fond de yen fort, tout cela a été changé, nous avons augmenté les emplois", s'est félicité le Premier ministre, tout en reconnaissant qu'il y a "encore des difficultés et des problèmes devant nous".

Dimanche, le Parti Libéral Démocrate (PLD), formation de droite qu'il dirige, a gagné 291 des 475 sièges de la chambre basse, dissoute en novembre par le Premier ministre se disant désireux d'interroger le peuple, par des élections anticipées, sur sa politique économique baptisée "abenomics".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2014 à 4:58 :
Toujours le déni de réalité malgré la catastrophe de Fukushima Daiichi qui pèse sur l'économie du pays en complément du vieillissement avancé de sa population...
a écrit le 15/12/2014 à 23:54 :
Le Japon est en train de mourir et de disparaitre lentement... Rien ne le sauvera.
Réponse de le 16/12/2014 à 1:27 :
commentaire ridicule,c est plutôt l Europe qui disparait petit a petit.
t es pas Chinois toi ?
Réponse de le 16/12/2014 à 10:02 :
Ils savent très bien que c' est mort, seule issue possible pour le 51ème état us, la guerre à laquelle on prépare le terrain.
a écrit le 15/12/2014 à 23:14 :
Il était temps qu'il réagisse : il allait se faire battre en endettement par les US et l'Italie...
Réponse de le 16/12/2014 à 7:25 :
avec 225% d endettement le Japon est loin devant...
a écrit le 15/12/2014 à 19:37 :
J'ai l'impression de lire un article de sa première prestation. Que va t-il faire de plus? Il va encore sortir 3 flèches émoussées? Le mieux se serait de le mettre en maison de retraite, Il a visiblement oublié qu'il s'y est déjà cassé les dents.
Réponse de le 15/12/2014 à 21:27 :
il faut des flèches de Cupidon pour relancer les mariages et la procréation.
avant que le pays ne devienne une vaste maison de retraite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :