La Russie va renflouer une trentaine de banques

 |   |  228  mots
La banque centrale russe a déjà mis la banque Trust sous tutelle après l'avoir renflouée.
La banque centrale russe a déjà mis la banque Trust sous tutelle après l'avoir renflouée. (Crédits : reuters.com)
Face à la crise du rouble, Moscou a annoncé que son plan de recapitalisation du secteur bancaire s'éléverait à 13,3 milliards d'euros.

Le plan de recapitalisation annoncé fin décembre par l'Etat russe pour renflouer le secteur bancaire, fragilisé par l'effondrement du rouble, doit bénéficier à près de 30 banques, a annoncé mardi 20 janvier le ministre des Finances, Anton Silouanov.

Ce plan prévoit au total le déblocage par les pouvoirs publics de 1.000 milliards de roubles (13,3 milliards d'euros) et ses bénéficiaires doivent être rendus publics dans les jours à venir. "Près de 30 banques seront recapitalisées", a indiqué M. Silouanov, cité par les agences russes.

Déjà deux banques renflouées

En décembre dernier, la Banque centrale russe avait annoncé une aide publique de 562 millions d'euros pour renforcer le capital de Gazprombank, la troisième banque du pays. L'institution avait également mis sous tutelle la banque Trust, 29ème banque du pays, mais 15éme en termes de dépôts de particuliers, sur 800 banques. Elle avait consacré 492 millions d'euros pour renflouer l'établissement.

Le secteur bancaire russe est mis sous pression depuis le début de l'année 2014 alors que les sanctions occidentales tirent le rouble vers le bas. En décembre, un krach monétaire avait provoqué l'effondrement de la devise russe par rapport à l'euro et au dollar à des niveaux historiques. La  forte baisse des cours du pétrole entamée en juin 2014 et qui atteint aujourd'hui les 60%, a également contribué à fragiliser l'économie russe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2015 à 6:26 :
Si les russes n'ont plus confiance dans le secteur bancaire, quel est l'intérêt pour l'état russe de renflouer un commerce à la déroute? Une affaire de copains?
Réponse de le 22/02/2015 à 1:18 :
C'est vrai que les russes n'ont pas besoin de prêt bancaires Michel, ni de votre précieuse démagogie "anti banques" à deux kopeks..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :