Russie : les fuites de capitaux ont plus que doublé en 2014

 |   |  389  mots
La banque centrale avait estimé début décembre les fuites de capitaux à 128 milliards de dollars (110,3 milliards d'euros), mais l'effondrement du rouble en fin d'année, en raison de la chute des cours du pétrole et de la panique de la population qui a converti des fonds massivement, a nettement aggravé le phénomène.
La banque centrale avait estimé début décembre les fuites de capitaux à 128 milliards de dollars (110,3 milliards d'euros), mais l'effondrement du rouble en fin d'année, en raison de la chute des cours du pétrole et de la panique de la population qui a converti des fonds massivement, a nettement aggravé le phénomène. (Crédits : ILYA NAYMUSHIN)
Elles ont atteint 151 milliards de dollars (130 milliards d'euros) l'année dernière, alors qu'elles s'élevaient à 61 milliards de dollars (52,6 milliards d'euros) en 2013. Sur le seul quatrième trimestre, elles ont représenté 72,9 milliards de dollars (62,8 millards d'euros).

La crise ukrainienne et l'effondrement du rouble ont dopé les fuites nettes de capitaux de la Russie. Ces dernières ont ainsi été multipliés par 2,5 en 2014, selon des statistiques de la banque centrale publiées lundi 19 janvier. Ce phénomène, difficulté récurrente du pays, a fini par atteindre 151 milliards de dollars (130 milliards d'euros) l'année dernière, alors qu'il s'était "limité" à 61 milliards de dollars (52,6 milliards d'euros) en 2013.

Au total, la balance des comptes courants de Moscou, mesure la plus large des échanges économiques avec le reste du monde, s'est élevée à 56,7 milliards de dollars en 2014 (48,9 milliards d'euros) contre 34,1 milliards (29,4 milliards d'euros) en 2013.

Une hausse particulièrement accentuée au 4e trimestre

La banque centrale avait estimé début décembre les fuites de capitaux à 128 milliards de dollars (110,3 milliards d'euros), mais l'effondrement du rouble en fin d'année, en raison de la chute des cours du pétrole et de la panique de la population qui a converti des fonds massivement, a nettement aggravé le phénomène. Sur le seul quatrième trimestre, les fuites de capitaux ont représenté 72,9 milliards de dollars (62,8 millards d'euros) contre seulement 16,9 milliards (14,6 milliards d'euros) un an plus tôt.

La banque centrale a souligné que cet indicateur avait été gonflé par les liquidités en devises fournies pour la première fois aux banques pour les aider à résister à la chute du rouble. "Ainsi, 19,8 milliards (17 milliards d'euros, ndlr) de fuites de capitaux portent un caractère temporaire", a souligné l'institution dans un commentaire transmis à l'AFP.

Remboursement de dettes à l'étranger

Par ailleurs, les départs de capitaux ont été accélérés par le remboursement des dettes contractées à l'étranger par les sociétés russes, dans un contexte d'accès aux marchés de financement réduit par les sanctions liées à la crise ukrainienne. La banque centrale, qui espère un retour au calme cette année, précise:

"En 2015, le montant de ces paiements de dette extérieure doit diminuer, ce qui devrait se refléter de manière positive sur les indicateurs de fuites de capitaux".

Les économistes de la banque russe Alfa ont toutefois prévenu que les fuites de capitaux resteraient "très élevées en 2015, surtout si la banque centrale continue d'injecter des liquidités en roubles dans les banques".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2015 à 17:28 :
Les 152 milliards de dollars de "fuite des capitaux" intègrent 130 milliards de remboursement de dette extérieure et 34 milliards de conversion d'épargne de rouble à USD/EUR par les épargnants russe - il est un peu trompeur de qualifier ces deux phénomènes de fuite des capitaux..
a écrit le 19/01/2015 à 19:50 :
Il suffirait que la Russie mette sur le marché tout l'or qu'elle possède. Je fais confiance à Vladimir Poutine pour qu'il trouve la solution. Pour le moment les russes que je connais (de la Région d'Orenburg), qui sont de simples gens ne semblent pas souffrir. Ils supportent leur président.
Si seulement on en avait un comme ça; aulieu du minable (et de sa clique) que l'on a...
Réponse de le 20/01/2015 à 16:49 :
Si la Russie met l'ensemble de son or sur le marché cela lui rapporte 45 milliards de dollars (d'après les derniers chiffre de la banque centrale russe) mais une vente massive d'or sera vu comme un signe de panique du gouvernement tusse et lle rouble replongera ....
a écrit le 19/01/2015 à 14:12 :
50 hommes disposent de 90% de la richesse du pays.

Rien a voir, circulez
a écrit le 19/01/2015 à 14:11 :
Pas sûr d'ailleurs qu'il s'agisse de fuite de capitaux parce qu'en Russie, on peut avoir un compte dans la devise de son choix et on est donc pas vraiment exposé au change. Les gros montants de transfert ressemblent plutôt à mon humble avis à des investissements à l'étranger, car l'incivisme est moins courant que chez nous par exemple et que les ennemis connus du pouvoir sont pourchassés (comme chez nous, même si on a pas de Sibérie) :-)
Réponse de le 19/01/2015 à 15:24 :
1. Même si on peut avoir des comptes dans les devises différentes en Russie, vu les problèmes financiers, les sanctions et la récession prévue pour cette année il est normal de voir une fuite des capitaux, peu importe dans quelle devise ils ont été placés. 2. Les investissements sont présents évidemment dans ce chiffre, mais il est difficile d'imaginer qu'ils sont responsables de telle variation. De plus certains sont une forme de fuite des capitaux (les gens changent leur base). 3. L'incivisme (dans ce sens) est moins fréquent en Russie? Non.
Réponse de le 19/01/2015 à 18:22 :
@ex-moscovite: bien sûr que l'incivisme est moins fréquent en Russie parce que soit on conserve son compte en dollars US (par exemple), car on est un citoyen lambda, ou soit on est un ripoux et on se tire en Angleterre avec un maximum de fric comme beaucoup ont fait :-)
Réponse de le 21/01/2015 à 21:07 :
Patrickb. Vos arguments sont toujours sensés. Personnellement j'ai cessé de commenté sur ce site car les articles sont biaisés (toujours favorables au nouvel empire nazi de la Terre) et la plupart des commentaires sont nuls...Je préfère la Tribune de Genève...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :