Ukraine : le port stratégique de Marioupol sous le feu des rebelles

 |   |  288  mots
Ville tenue par l'armée régulière ukrainienne, Marioupol se trouve, au bord de la mer d'Azov, sur la route menant de la frontière russe à la Crimée, presqu'île anciennement ukrainienne que Moscou a annexée en mars dernier
Ville tenue par l'armée régulière ukrainienne, Marioupol se trouve, au bord de la mer d'Azov, sur la route menant de la frontière russe à la Crimée, presqu'île anciennement ukrainienne que Moscou a annexée en mars dernier (Crédits : © Stringer . / Reuters)
L'armée ukrainienne a fait état d'attaques séparatistes "de forte intensité" contre des positions gouvernementales. Au moins une vingtaine de personnes ont été tuées.

Marioupol sous les bombes. Au moins 20 personnes ont péri et 83 autres été blessées dans le bombardement de certains secteurs de la ville portuaire, emplacement stratégique, samedi 24 janvier, ont déclaré la police régionale et le ministère ukrainien de l'Intérieur. Quinze personnes ont trouvé la mort et 76 autres ont été blessées samedi dans un bombardement qui a visé la ville portuaire de Marioupol.

Ville tenue par l'armée régulière ukrainienne, Marioupol se trouve, au bord de la mer d'Azov, sur la route menant de la frontière russe à la Crimée, presqu'île anciennement ukrainienne que Moscou a annexée en mars dernier. Des missiles GRAD tirés par les séparatistes ont atteint un immeuble d'habitation et déclenché des incendies, a déclaré la municipalité de Marioupol.

Les rebelles pro-russe impliqués

Après avoir démenti être responsables, les séparatistes pro-russe ont reconnu leur implication. Cité par l'agence de presse russe RIA, le chef rebelle, Alexander Zakhartchenko a ainsi déclaré lors d'une cérémonie tenue à Donetsk :

"Aujourd'hui, une offensive a été lancée contre Marioupol. Ce sera le meilleur mausolée que nous pourrons élever à la mémoire de tous nos morts"..

Détérioration des relations entre l'UE et la Russie

Pour Oleksander Tourtchinov, secrétaire du Conseil national de défense ukrainien, il s'agit d'"un nouveau crime contre l'humanité commis par l'armée russe et les bandes de terroristes entièrement sous son contrôle".

"Cette escalade va inévitablement provoquer une grave détérioration des relations entre l'UE et la Russie", a pour sa part affirmé la représentante de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini dans un communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2015 à 21:32 :
Selon des sources ukrainiennes même la rumeur de qu'après une semaine de durs combats l'armée de Kiev se trouve encerclée par les forces séparatistes dans (comme ils appellent) "un chaudron" se répand déjà un peu partout. Les pertes sont très très élévés, la moral est à son plus bas et les commandants se trouvent perdus, affolés.
On comprend mieux maintenant l'appel du secrétaire de l'OTAN pour trouver une solution diplomatique car la solution militaire ne marche pas. D'autres appels en venant de Berlin demandent aussi l'arrêt immédiat des combats.
Si les gentis modérateurs de ce forum m'accordent la grâce suprême de libérer mon message, alors je vous livre ici une adresse web où vous pourriez en savoir davantage. Merci.
cluborlov.blogspot.ch/2015/01/panic-in-kiev.html
Réponse de le 29/01/2015 à 15:04 :
La Douma (parlement russe) est en train de voter une loi qui permet à la Russie d'héberger les jeunes ukrainiens qui ne veulent pas s'engager à l'armée nazie et ses mercenaires US et britanniques. Les défections sont déjà très importantes et ce n'est pas par lâcheté que ces jeunes fuient la mobilisation, mais parce que les commandants nazis de l'armée ukrainienne sont totalement incompétentes. Les pauvres soldats, sans la moindre préparation, sont envoyés à une mort certaine sur le front. Les grandes nations qui se veulent donneuses de leçons au monde (l?UE et les US) ferment les yeux à cette aberration qui se passe en Europe de l'est. Nous coulons dans notre honte la plus abyssale.
Réponse de le 19/02/2015 à 13:44 :
Après l'Ukraine, la Russie déstabilisera une autre ex-république, et pourras conduire sa guerre non déclarée partout ou ces intérêts l'appellerons, ceci aux détriment des civils et des états eux mêmes.
a écrit le 27/01/2015 à 20:03 :
Un peu la pagaille en Ukraine et aux Etats-Unis. En Ukraine on parle déjà qu'un coup mené par le secteur droit est en train de se préparer pour forcer le roi du chocolat à démissionner.

Aux Etats-Unis, le chef du Commande de Frappe Globale de l'Armée de l'Air US le Général Stephen Wilson, a souligné l'importance de coopération militaire bilatérale entre les États-Unis et la Russie dans la sphère militaire. Son avis se trouve à l'opposé de celui de son Président et de celui du sénateur John McCain, président de la Commission des Forces armées. Des sons de cloches pas tout à fait consonants au sein de deux gouvernements qui se trouvent, officiellement, engagés contre la Russie.

Aurons-nous bientôt une Troisième Guerre, cette fois thermonucléaire, ou pas ? c'est l'attente le plus difficile à supporter.
a écrit le 27/01/2015 à 16:01 :
La France a livré 6 tonnes d'aide à l'Ukraine dans le cadre de la mission humanitaire de l'UE ! des aliments ou des armes pour que les soldats de Kiev aillent tuer les populations civiles au Donbass ? Il est évident que ce convoi humanitaire de l'UE est une mascarade de Bruxelles et de l'OTAN. L'UE a choisit la manière douce pour faire entrer des armes et soldats en Ukraine, et le gouvernement ukrainien doit frotter les mains à ce moment. Mais du côté des occidentaux les sabots sont encore plus gros. Comme si personne (à part les irréductibles) ne s’était aperçu du manège des américains. Ne parlons même pas de la France qui, dans cette histoire, sert de soubrette.
Réponse de le 28/01/2015 à 12:30 :
Le Gén. Jack Keane s'est rejoint aux Gén. James Mattis de la Marine US et l'Administrateur de la Navy, Gén. à la retraite William Fallon pour témoigner devant les membres du Comité des Services Armés du Sénat des US que l'administration Barack Obama a multiplié par quatre les forces armées d'Al-Qaïda.

Une telle révélation on ne la verrait jamais dans un journal français, les consignes y sont très claires et strictes. Un grand dommage pour notre information. Le lecteur lambda français continuera à croire que les US sont les sauveurs du monde libre et que la Russie de Poutine est un État qui sponsorise le terrorisme !!! C'est navrant.
Réponse de le 29/01/2015 à 15:08 :
Vous dites une grande vérité. L'un de mes vieux amis, journaliste de profession depuis plus de 30 ans, vient de quitter définitivement la presse car selon lui "il n'y a plus de journalisme en France mais de copié-collés d'agences de presses aux ordres des chancelleries". Nous vivons des temps très tristes et assez décevants, justement comme ceux qui se trouvent à la veille d'une catastrophe majeure.
a écrit le 27/01/2015 à 8:28 :
Bonjour, les amis. Dans cette journée sans Facebook ni Instagram, je vous apporte un scoop, on le saura par nos médias le jour où ce sera un fait accompli.

Le Président du Parlement de Novorussie, Oleg Tsarev, a donné une interview exclusive à une chaîne russe. Il a dit pourquoi les maîtres des marionnettes de l’ambassade des États-Unis à Kiev, associés à Turchinov (le président du Parlement ukrainien), à Iatseniouk (le PM ukrainien) et à l’odieux oligarque Kolomoysky, toujours en quête de dollars, veulent renverser Porochenko à tout prix.

Iatseniouk lui-même a déjà donné des ordres pour mener une campagne d’information contre le président ukrainien. Arsen Avakov (ministre de l’Intérieur) est en train de collecter des informations compromettantes sur Porochenko. Ce qui a l'air d'être le scénario d'un film se passe de même avec nos États occidentaux mais puisque nous n'avons plus de journalisme d'investigation et nos historiens n'ont de tribune publique, on ne le saura jamais.

Poroshenko est désormais mis sur un siège éjectable car le pouvoir oligarco-nazi mise en place par les US et l'UE à Kiev le trouve plutôt mou pour faire la guerre à la Russie. Une guerre contre la Russie sera le suicide de toute la junte, et elle le sait, mais poussée à chaud par les US, elle finira par se suicider. Et avec elle une bonne partie d'Ukrainiens.
À quand on verra les dirigeants européens dire "Basta!" à la néfaste politique de Washington en Europe ?
a écrit le 26/01/2015 à 20:40 :
Les Américains veulent une petite guerre en Europe. Cela sert leurs intérêts. Mais les Européens n'ont pas à être leurs larbins. Nous, les Européens, sommes très fiers de nous mêmes, de notre Histoire et de notre civilisation, nous ne serons jamais les larbins d'un peuple plus jeune que nous, jamais.
Réponse de le 27/01/2015 à 14:09 :
Dire que nous ne serons jamais larbins des USA c'est faux, à ce moment tous nos dirigeants lèchent les bottes des ricains abjectemment. Dire le contraire c'est de la totale désinformation ou alors de la mauvaise foi.
a écrit le 26/01/2015 à 20:28 :
Ce soir, le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg à l'issue d'une réunion extraordinaire de la commission Ukraine-Otan, a appelé les parties au conflit à faire tout leur possible pour régler la situation conformément aux accords de Minsk !! L'Otan estime qu'il n'existe pas de solution militaire à la crise en Ukraine. Et les soldats russes dans cette histoire, vont-ils aussi être présents à la table de négociation ? ou n'a jamais eu de soldat russe – comme l'affirmait l'OTAN – en Ukraine ?

Si l'on croit à la parole d'un menteur, c'est un revirement de situation et on aimerait savoir les causes. Une chose est pourtant sûre: ce n'était parce que l'armée de Brancaleone des ukies était en train de gagner contre les séparatistes, bien au contraire, les pertes se comptaient déjà aux milliers y compris des soldats américains, canadiens et britanniques trouvés parmi les morts à l'aéroport de Donetsk.

Israël a proposé une médiation entre la Russie et l'Ukraine. Poutine a remercié l'Etat de Israël tout en disant qu'il ne pouvait pas accepter cette médiation "car la Russie n'était une partie de ce conflit". Très bien dit, d'ailleurs, car vouloir une guerre entre l'Ukraine et la Russie est une histoire du département d'État US et de l'UE uniquement. Les putschistes qui se trouvent à Kiev ils veulent une guerre, bien sûr, mais le moment venu de celle-là ils partiront tous à leurs pays d'accueil, les US et le Canada.

La Russie est en guerre pas contre les Ukrainiens, cela est la version tendancieuse de la presse-Pentagone. En aucun moment on peut lire cela dans les médias ni dans les déclarations des dirigeants russes. Les Russes sont des frères avec les Ukrainiens, et bonne partie des Ukrainiens se trouvent justement en Russie pour échapper à la furie assassine de la junte de Kiev. La Russie n'a pas encore entré en guerre avec la junte de Kiev, mais le jour qu'elle le fera, c'est dommage que ces dirigeants responsables de tant de morts de soldats et de civiles ukrainiens sauteront vite dans leur jets privés pour fuir aux USA avant de l'arrivée des chars russes. Vraiment dommage. (Vincent Jauvert)
a écrit le 26/01/2015 à 17:23 :
Nom de Dieu, nous venons d'apprendre qu'un chasseur F-16 grec vient de tomber sur la base aérienne de l'Otan Llos Llanos en Espagne, plusieurs morts et blessés. Que faisait-il un chasseur grec sur l'Espagne ? Pourquoi cela, mon Dieu, pourquoi ? suis en pleurs
Réponse de le 26/01/2015 à 18:45 :
Si tes pilotes pilotent aussi bien que leurs soldats otanesques en Ukraine les Russe ne feront qu'une bouchée de vous tous.
Réponse de le 26/01/2015 à 20:07 :
La presse espagnole, aussi aux ordres de l'OTAN, dans un premier temps a essayé de minimiser l'accident en parlant de "2 morts seulement, les pilotes" et 10 blessés "légers". Le dernier bilan parle de 10 morts et 13 blessés dont 5 dans un état grave.
Nous n'avons de journalisme en Europe, rien que de la propagande et de la propagande, hélas.
a écrit le 26/01/2015 à 15:29 :
Juste après les déflagrations, une chaîne ukrainienne s'est déplacée au port de Marioupol et parmi les gens qui se trouvaient sur place (la plupart des citadins ukrainiens) la reporter s'est approché des deux soldats qui marchaient à la hâte. Lorsqu'elle pose une question à l'un d'eux (en ukrainien, bien sûr) le soldat, visiblement stressé, lui répond en anglais avec un accent texan : "Outta my face, outta my face" (dégage-toi, dégage-toi).
US special forces ? et que faisaient-elles à ce moment dans un port stratégique en face de la Russie ? du tourisme ?….
Réponse de le 26/01/2015 à 16:13 :
@ Jakob39 : On peut dire qu'il n'existe proprement pas une armée ukrainienne mais que celle-ci est une sorte de "légion étrangère" de l'OTAN. Ce sont des pros (US et anglo-saxons) et qui vont mourir comme des pros. R.I.P. d'avance.
J'espère que le département d'Etat US paiera une pension à leurs veuves.
a écrit le 26/01/2015 à 13:22 :
Pour les chancelleries il n'existe pas de coïncidence, tout obéit à un calendrier rigoureux. Souple, car il s'adapte à certains événements, mais rigoureux tout de même. Trois petits points à retenir pour mijoter sur une "simultanéité" entre visite de chefs d'États et les événements :

1. Le voyage de 2/3 jours de B. Obama en Inde;
2. L'attaque à un quartier résidentiel à Marioupol;
3. La commémoration de la libération du camp d’Auschwitz sans la présence de Vladimir Poutine (donc de la Russie).

Pour le premier cas, à part de vouloir faire semblant que les US sont plus "unis" à l'Inde que la Russie (ce que doit faire bien rigoler les gens du BRICS), l'occasion ô combien précieuse du chef de la Maison Blanche de proposer (il ne sait faire rien d'autre) des nouvelles sanctions à la Russie.

Pour le deuxième, encore une histoire de faux pavillon des putschistes de Kiev, pour qui la vie des ukrainiens, soient-ils de l'est ou de l'ouest, n'en vaut pas grande chose dès qu'il s'agit de "faire la guerre au monstre russe". Rien de neuf.

Et pour finir, un scandale qui éclabousse l'actuel gouvernement polonais car il cherche à ré-écrire l'Histoire, à l'insu des avis des historiens du monde entier y compris celui des Juifs. C'est du révisionnisme officiel, si l'on peut dire. Un scandale, certes, qui porte atteinte pas seulement à ceux qui se trouvent actuellement au pouvoir en Pologne, mais également à tous ceux qui iront à Auschwitz pour le rituel annuel institué depuis 2001. Une complicité qui va s'avérer déshonorante. Que Kolomoïsky y aille et qu’il y justifie son soutien aux nazis de "Aidar" et d’"Azov". Sous les bénédictions des gouvernements de l'Occident dit "démocratique".
Réponse de le 26/01/2015 à 14:14 :
Bonne analyse, félicitations. Je pense toutefois que vous avez oublié de citer qu'aujourd'hui à Moscou ont commencé les négociations entre les représentants du gouvernement syrien et de l'opposition. Celles ci pourraient permettre de préparer la tenue d'une conférence visant à régler la crise en Syrie. Il y a du pain sur la planche ces jours….
a écrit le 26/01/2015 à 10:07 :
Encore une "false-flag" de la junte de Kiev. Plusieurs témoignages et les premières analyses des experts nous invitent à le croire. Surtout du fait que c'étaient des missiles tirés par des système Buk postés (selon l'angle dont les missiles ont percé le sol) dans une région occupée par l'armée ukrainienne. Impossible de faire déplacer en toute hâte le système Buk des séparatistes qui se trouvait à ce moment proche à l'aéroport de Donetsk.

Enfin, je n'entrerai pas en d'autres détails au risque de me faire censurer, mais je peux vous affirmer que, selon les meilleurs compte-rendus, il s'agit d'une nouvelle bavure de l'armée ukrainienne, ce n'était pas un coup des séparatistes. Faites attention à tout ce qui vous tombe sous les yeux à ce moment. "Le prix de la liberté c'est la vigilance éternelle".
a écrit le 26/01/2015 à 9:11 :
Mouais,
Si les villes des méchants rebelles se font bombarder et raser, sa s'appelle une guerre de libération (Sloviansk). Mais quant une ville tenue par le gentil gouvernement se fait attaquer par les rebelles, là sa s'appelle un crime de guerre.
Messieurs, cessez d'être hypocrite, si vous ne vouliez pas de la guerre, il fallait le dire avant, quant s'en était pas une. La vie d'un civil est la même pour tous, rebelle ou pas.
N'oubliez pas que cette guerre est avant tout un problème Ukrainien, une partie de la population souhaite se rapprocher de l'UE (Poroshenko) ; Alors que l'autre veut se rapprocher de la Russie (Yanukovitch). Chaque partie soutient son favoris et ces intérêts. Sa sent les Balkans tout sa ....
a écrit le 26/01/2015 à 6:25 :
Je vous rappelle qu'à l'image des russes, nous avons soutenu militairement les séparatistes kosovares il n'y a pas si longtemps. L'intégrité territoriale, c'est comme ça nous arrange!
Réponse de le 26/01/2015 à 10:08 :
Haut les mains ! vos papiers, svp.
Réponse de le 26/01/2015 à 11:10 :
Le Kosovo était une république de la fédération yougoslave, ainsi que la croatie, la slovénie et la serbie.
Ces 4 premières entités ont fait le choix de se séparer des serbes (pro-russes) en activant les mécanismes légaux et juridiques prévus dans la constitution yougoslave. Mais la légalité et le respect du droit chez les serbes pro-russes n'étant pas le soucis premier, ils ont préféré déclencher une guerre d'anti-indépendance en supprimant la large autonomie dont bénéficiait le kosovo dans la constitution yougoslave, ce qui a entrainé la demande d'indépendance.
Sur le même modèle que les guerres précédentes avec toutes les autres entités yougoslaves (croatie, slovénie, Bosnie), avec son lot de massacres.
Dubrovnik (siège de la ville et pilonnage par l'artillerie), Sarajevo, idem, avec les snipers, Srébrenica la tristement célèbre.
Vous validez ça aussi?
Bizarre quand même que tous les peuples qui ont eu à apprécier les régimes "pro-russes" aient choisi de s'en affranchir, quitte à se faire massacrer.
Réponse de le 26/01/2015 à 14:14 :
C'est faux, et anti-historique .
Le Kosovo n'a jamais eu d'existence légale du temps de la Yougoslavie .
Si vous acceptez le droit à l'autodétermination pour les Kosovars, il faut l'admettre aussi des millions de russes d'Ukraine : les deux sont illégales, mais légitimes .
Maintenant excusez-moi mais qu'est devenu le Kosovo : une base de l'armée américaine, une gigantesque poubelle de ce que l'Europe ne peut recycler, une mafia qui contrôle le reste : tout ça pour ça ...
a écrit le 25/01/2015 à 21:50 :
Juste un rappel : dans ce forum les insultes contre la Russie et la propagande anti-Poutine sont vivement conseillés. En revanche, faites attention avec vos critiques à l'OTAN et ne cherchez surtout pas de faire de la propagande pro-Russie. Nous nous trouvons dans un forum français, pas dans un forum russe. Liberté d'expression. Donc, le Russia bashing est permis voire même encouragé. Bonne semaine à tous !
a écrit le 25/01/2015 à 21:13 :
Les amis, je vous livre un p'tit tuyau : next stop pour l'Express Putsch – Hongrie. Restez attentifs, ça ne va pas prendre trop longtemps…. :-)
a écrit le 25/01/2015 à 21:00 :
La Russie a bloqué une déclaration du Conseil de sécurité en refusant d'y inclure une condamnation des récentes déclarations provocatrices faites par les séparatistes» : Tout est dit ! Il n'y a pas de meilleure preuve de leur culpabilité et de leur implication !" regardez les Etats-Unis et les autres membres du CS, le RU et la France, ils n'ont jamais bloqué une seule déclaration de la Russie, ce sont des pays démocratiques et qui possèdent des principes d'éthique et de moral, ils jouent "fair-play" mais pas la Chine ni la Russie. Il faut les ejecter du CS et les remplacer par l'Ukraine et Israel, et le monde vivra en paix !
Réponse de le 25/01/2015 à 21:21 :
C'est vrai quand Israel à massacré les civils palestiniens les Etats unis n'ont pas mis leur véto, quand ils ont envahi l'Irak sans accord de l'ONU et en venant mentir sciemment devant le mode entier c'est pas grave.
Quand à vos valeurs démocratiques , les nazis devaient avoir les mêmes, à bon entendeur
Réponse de le 25/01/2015 à 21:21 :
Quelle haine pour la Russie,
qui portant ne bloque pas vraiement Israël au conseil de sécurité
a écrit le 25/01/2015 à 20:55 :
Il n'y a qu'à lire la masse de messages postés ici par les thuriféraires de Poutine et les coryphées de l'impérialisme russe pour se convaincre que Poutine n'a cure de la communauté internationale. Il fait ce qu'il veut, agresse et annexe les pays qu'il veut.
Réponse de le 25/01/2015 à 21:03 :
L'UE ferait mieux d'ouvrir les yeux sur ce qu'il se passe réellement dans les pays de l'Europe sur la soi disant laïcité....
Réponse de le 25/01/2015 à 22:01 :
NED= National Endowement for Democracy ? l'usine à "révolutions colorées" de la CIA ?
a écrit le 25/01/2015 à 20:25 :
Poutine ne va pas reculer mais il est coincé. Bravo l'Europe. Mettre en avant Cameron et Merkel pour négocier et en arrière Obama et Hollande les 2 camps les mieux armés avec des awacs de surveillance préalable à toute riposte de l'Otan et la signature accélérée des accords Ukraine+Europe est une bonne stratégie. Si Poutine avance plus il a l'Otan. il a gagné la Crimé qui n'a rien et va perdre l'Ukraine et est en position défavorable en cas de mesures économiques car plus dépendant des autres que l'inverse (voir étude Oxford Economics entre autres). D'ailleurs Larov commence à être ennuyé de la situation d'autant que les chinois ne sont pas favorable à cette annexion de la Crimée. On parle même que les BRICS sont en train de se séparer.
Réponse de le 25/01/2015 à 21:01 :
l'Otan est complètement impuissante face à la Russie, la France et l'Allemagne sont en train de se rendre compte qu'elles seront les grandes perdantes pour le plus grand profit des USA.
qu'est-ce qu'il y a dans les accords Ukraine-Europe ? à part des dettes à faire payer par le contribuable européen ?
si ça pouvait accélérer l'explosion de l'UE, cela aurait au moins un aspect positif.
Réponse de le 26/01/2015 à 11:43 :
C'est le principe de la dissuasion nucléaire française : que le coût d'une invasion soit supérieur au bénéfice tiré de la conquête des territoires. Ici la Russie a dors et déjà payé un prix nettement supérieur au bénéfice lié au retour de la Crimée.
Et cela pourrait continuer jusqu'à la faillite Poutine est echec et mat.
a écrit le 25/01/2015 à 20:11 :
Lorsqu’il n’était pas en train de menacer l’Occident de frappes nucléaires, Poutine a fait passer plusieurs nouvelles lois. L’une d’elles interdit la publicité sur les chaînes payantes du câble et du satellite, coupant les chaînes indépendantes de leurs revenus, aujourd’hui et pour plus tard (toutes les chaînes sont contrôlées par l’Etat). Une autre loi permet au gouvernement d’empêcher les Russes d’accéder à des réseaux occidentaux comme Facebook ouTwitter, ainsi qu’à des services comme Gmail ou Skype. Une troisième loi prévoit des peines de prison allant jusqu’à 4 ans pour quiconque nierait que la Crimée fait partie de la Russie. Le même jour, des tribunaux à Moscou et Saint-Pétersbourg ont jugé qu’une demi-douzaine d’organisations de défense des droits de l’Homme étaient des «agents étrangers», mettant fin à leurs activités. La guerre de Poutine contre l’Occident et ses «agents» prétendus en Russie, en d’autres termes, s’est poursuivie sans relâche. Selon lui, le malheureux incident de l’avion sera bien vite oublié. Il lui faudra peut-être au pire reculer un peu sur l’Ukraine, mais ce n’est pas grave: ce n’est qu’une bataille dans la grande guerre contre l’Occident qu’il a déjà déclarée. Vive l'OTAN UNIE !! Vive les USA, vive l'UE, vive Israel et Vive le monde libre !
Réponse de le 25/01/2015 à 20:48 :
oui, Vous avez sans doute raison, vivement une bonne guerre thermonucléaire,
qu'on en finisse avec tous ces empêcheurs de danser en rond
Réponse de le 26/01/2015 à 18:48 :
Et avec tous ces trolls pro US et OTAN qui sévissent dans nos forums….
a écrit le 25/01/2015 à 20:06 :
Sondage effecté avant l'invasion de la Crimée et les référendums bidons (01.14) : Poutine est extrêmement impopulaire en France. - Les deux tiers des Français (66%) le jugent «mauvais président de la Russie » et son rôle sur la scène internationale est très largement jugé négatif (72%). - Son image détaillée fait par ailleurs ressortir le portrait d’un homme froid (85%), dictateur (80%), arrogant (79%), dangereux (77%), antipathique et mégalomane (74%). - Il est toutefois jugé énergique (72%) et défendant bien les intérêts de son pays (56%). Près de 6 Français sur 10 considèrent par ailleurs que la Russie sera à l’avenir de plus en plus puissante. Un certain soutien des sympathisants de droite - Un quart des sympathisants de droite (25%) ont ainsi bonne opinion de Poutine, c’est le cas de 36% des sympathisants FN.
- Des sympathisants qui le jugent bon Président à 42% (49% au FN) et 35% considèrent que son rôle est positif sur la scène - internationale (53% au FN).
- Les sympathisants du FN sont même 45% (contre 49%) à considérer que ce serait une bonne chose d’avoir en France un Président comme Vladimir Poutine (15% auprès de l’ensemble des Français)
Réponse de le 25/01/2015 à 20:51 :
Merci de citer vos sources
Réponse de le 25/01/2015 à 20:54 :
Elle m'épate ta moquette ...
a écrit le 25/01/2015 à 20:04 :
Les satellites US ont photographié les séparatistes du Donbass au moment même qu'ils lançaient des roquettes sur le quartier de Marioupol. Les photos sont sur Facebook et sur Twiter. Les médias de Poutine encore pris la main dans le sac à mentir pour tenter de cacher la réalité du tir de la 53e brigade antiaréienne russe de Koursk qui a abattu le vol MH17. Andreï Menchenine, éditorialiste de la radio indépendante russe Ekho Moskvi, a dénoncé pour le « pseudo-sensationnalisme » du reportage russe et affirme que l’angle d’attaque qui aurait été celui du chasseur ukrainien ne correspond pas aux dégâts constatés sur l’épave du Boeing. Интересно, изображение Боинга они прямо загуглили тоже? Или совпадение? Первая картинка в выдаче «Боинг вид сверху» pic.twitter.com/e5MyH07UWQ — Максим Кац (@max_katz) 14 Novembre 2014 Sur Internet, les détournements du photomontage se multiplient, afin de démontrer la grossièreté du procédé. Des internautes, via Twitter, démontrent ainsi que le logo de la compagnie aérienne Malaysia Airlines n'est pas au bon endroit sur la carlingue. Autre indice : la texture de l'habillage des ailes du chasseur ukrainien ne correspond en rien à celle d'un avion. Autant de constats qui poussent certains internautes à l’humour. ПРАВДЫ НЕ СКРЫТЬ! На снимке видно, что крылья истребителя, сбившего Боинг, раскрашены в цвета украинской вышиванки! pic.twitter.com/VfttMMu72i
— Дядюшка Шу (@Shulz) 14 Novembre 2014 Bellingcat, site internet de journalisme d’investigation basé en Grande-Bretagne, a dénoncé un « faux grossier » et affirmé que les photos avaient été en partie « fabriquées » à partir d’images de Google Earth datant de 2012. #версия Боинг сбили фашиствующие инопланетяне... pic.twitter.com/4z25E7UBjb — Reincarnation. (@TukvaSociopat) 14 Novembre 2014
Réponse de le 25/01/2015 à 20:11 :
ce qqui est étonnant c'est que les mêmes satellites US n'avaient pas réussi à photographier le missile qui avait abattu l'avion de la Malaisyan Airlines.
Photos sur Facebook et Twitter , c'est comme les vidéos sur Youtube , des preuves toujours aussi fiables.
a écrit le 25/01/2015 à 20:02 :
Population Russie : 142,5 millions
Population OTAN : 989 millions

Mitaires actifs Russie : 845.000
Militaires actifs OTAN : 38.585.000

Réservistes Russsie : 2 millions
Réservistes OTAN : 727,4 millions

Chars Russie : 2,550
Chars OTAN : 1,367,500

Avions de combats Russie : 1,456
Avions de combat OTAN : 725,900

Têtes nucléaires Russie : 1.800
Têtes nucléaire OTAN : 1.911.580

Données décembre 2014
Réponse de le 25/01/2015 à 20:13 :
on se demande comment font l'Otan et les USA pour perdre toutes les guerres qu'ils ont déclenchées dans le monde ces 50 dernières années ( à part peut-être l'invasion de Panama )
Réponse de le 25/01/2015 à 20:48 :
Ces chiffres ne veulent rien dire, si il y une guerre entre l'Otan et la Russie elle sera nucléaire.
La seule vraie question à poser est : "être vous prêt à mourir pour l'Ukraine de Poroshenko et Iatseniouk et toute la clique d'oligarques ?"
Poser vous la question
Réponse de le 25/01/2015 à 20:52 :
Selon vous : Avions de combat OTAN : 725,900 (!!!!!) quelle stupidité !
Têtes nucléaire OTAN : 1.911.580 (!!!!) ne mérite même pas une réponse.

Tout ça c'est du Lego si je bien compris.
Réponse de le 25/01/2015 à 20:58 :
Si j'ai bien compris, ce Monsieur veut faire son djihad contre la Russie, Dieu sait pourquoi !
Réponse de le 25/01/2015 à 22:17 :
Vous nous dites qu'il y a 38,585 millions de militaires en europe : c'est dingue , tous ces fonctionnaires ; alors,que l'on manque de profs, de mèdecins, de juges ...
Réponse de le 26/01/2015 à 10:10 :
N'importe quoi ces données….
a écrit le 25/01/2015 à 19:58 :
En se procurant des infos en peu partout, surtout dans les canaux d'information indépendante, un lecteur avisé comprendra que cette "attaque" à Marioupol semble plutôt une histoire mal racontée. Les témoignages les plus frais de la part des habitants de Marioupol, ceux qui ont été cueillis peu après les explosions, parlent que les missiles venaient de l'armée ukrainienne. Or cet actuel pouvoir à Kiev à déjà fait preuve qu'il n'hésite pas à tricher et à faire n'importe quoi pour atteindre ses objectifs. Il accuse avec véhémence pour après dire le contraire. Ce n'est pas un pouvoir sérieux, il suffit de voir les partis d'extrême-droite qui se trouvent sur place.

Pour moi cela ressemble à encore un Maïdan et dans le but de torpiller les accords de Minsk. Un faux pavillon de plus monté par les néo-nazis et oligarques ukrainiens et soutenu en force publicité par toute la presse alignée avec Washington. C'est dommage car le lecteur moyen passe à côté des événements, de leur vérité. Mais il est bien possible que ce soit le but des nos médias.

En tout cas, j'attends vivement la réaction de Moscou (qui amasse déjà plusieurs hommes et équipement en Crimée depuis des mois) et une possible (en tout cas souhaitée par bien de dirigeants occidentaux) attaque à Kiev. Cela anéantirait le pouvoir sur place et changerait le cours de cette interventions américaine en l'est européen.

Une crainte, cependant, que la Russie opte pour augmenter ses embargos envers l'Europe. N'oublions pas que toute cette "crise de l'euro" n'est que pour dissimuler l'impact de l'embargo russe sur nos exportations ainsi que la perte graduelle du marché russe par nos constructeurs automobiles et nos banques. Peut-être même que la solutions pour l'Europe et les Etats-Unis serait une guerre thermonucléaire. Sans état d'âme.
Réponse de le 25/01/2015 à 21:50 :
Allez, papy, une petite tisane à la verveine et hop! on va faire un beau dodo !
a écrit le 25/01/2015 à 19:53 :
Le FN reçoit des fonds de la banque détenue par Yuri Kudimov, encore un ancien du KGB reconverti dans la banque d'État VEB Capital, dont le conseil de surveillance a été présidé par Poutine et Medvedev . La Russie joue donc bel et bien un rôle de toute première importance et d'influence au sein du FN.
Réponse de le 25/01/2015 à 20:07 :
Un Mig 17 s'écrase en Russie. "Il y a eu un accident et le pilote est mort" a annoncé ce dimanche 27 juillet Viktor Bondarev, cité par l'agence Interfax. "Nous enquêtons sur ce qui s'est passé. Les premiers éléments indiquant que l'accident a été causé par une défaillance technique". C'est vrai çà fait peur ces avions russes qui n'arrêtent pas de tomber pour incidents techniques lol
Réponse de le 25/01/2015 à 20:29 :
un MIG17 ? cet avion ne vole plus en Russie depuis au moins 20 ans.
il doit en rester quelques uns au Mozambique ou en Tanzanie :-)
Réponse de le 25/01/2015 à 20:51 :
Le mig 17 n'est plus en service en Russie depuis plus de 40 ans c'est quoi un avion fantôme comme les colonnes de chars russes en Ukraine ?
Réponse de le 25/01/2015 à 21:04 :
j'ai vérifié .. la Russie n'utilise plus de MIG17 depuis la fin des années 70.
Réponse de le 25/01/2015 à 21:31 :
J'habite à Tours ; un avion militaire bien français, a fait un crash .
Personne n'a songé à rendre le gouvernement de l'époque responsable .
Merci de ne pas dire n'importe quoi !
Réponse de le 25/01/2015 à 21:32 :
Juste pour votre info, le meilleur avion du monde est russe : c'est le Su-35 dans ses versions BM et S. Point à la ligne.
a écrit le 25/01/2015 à 19:48 :
Poutine perpétue les vols de la Russie : Géorgie, Moldavie, Crimée, Ukraine, Carélie finlandaise, îles Kouriles japonaises, pacte de partage de la Pologne en 39/41 etc Si on a de nouveau une guerre mondiale ce sera bien à cause de cet envahisseur maffieux pion du FSB.
Réponse de le 25/01/2015 à 20:06 :
bon, pour la propagande il faudrait remonter un peu le niveau , parce que là ça devient de la caricature :-)
a écrit le 25/01/2015 à 19:25 :
Pour avoir été artilleur, un tir peut se faire avec une précision meilleure que 100m. Soit ce sont des amateurs, soit c'est délibéré (erreur de 300m). Dans ce dernier cas, on ne peut que condamner.
Ces tirs ne sont peut-être pas compatibles avec les accords de Minsk, c'est possible. Un couloir de 30 km devait être réalisé par les belligérants. Qu'en est-il dans la réalité des deux côtés?
Il y a eu des milliers de civils tués du côté est-ukrainiens (tirs depuis l'aéroport) et un million de déplacés, peut-être plus. Chaque mort est de trop, mais qu'il soit traité avec le même respect des deux côtés et par la communauté internationale.
La communauté internationale dont on parle certains journalistes: c'est qui? Toute la planète? Ou Obama les occidentaux ses larbins?
Selon moi, la Russie soutient les séparatistes, en toute logique; Ces derniers agissent aussi selon leurs propres initiatives de guerre et Poutine doit certainement se faire de temps en temps des cheveux blancs à cause d'elles.
Sanctionner un pays comme la Russie peut l'obliger à cesser de prendre en considération les "oukazes" occidentales. Moi je ne parierais jamais sur une victoire américaine.
Réponse de le 25/01/2015 à 20:08 :
Pas sûr que Poutine le règle ce chaos qu'il a mis. En tout cas sur le terrain. Pour la facture c'est clair çà a commencé, plus de 160 milliards de $ en quelques semaines sur les 500 milliards dont dispose la Russie, même Sarko n'a pas su faire aussi mal
Réponse de le 25/01/2015 à 21:13 :
LRM n'a pas tort
Insulter Poutine, le rendre responsable de tout, et surtout le mettre en demeure de suivre les injonctions de l'Ue n'est pas de la bonne diplomatie .
Ce n'est pas seulement lui qui se braque, ce sont tous les Russes .
Aréttez de vouloir les humilier !
Que ceux qui veulent se battre militairement pour les oligarques ukrainiens, le fassent ..
a écrit le 25/01/2015 à 19:12 :
Le jour ou les Russes perdront patience, et qu'ils lanceront réellement une offensive sur Kiev pour en déloger ces putschistes et y rétablir la paix et la démocratie, les alliés de l'OTAN, si pressés à la condamner via les médias qu'ils contrôlent sans partage, feront alors profil bas. Car de toute évidence, ils ne voudront pas que la Russie étale au grand jour à quel point ils ont participé à encourager ces massacres, dans le seul but de mettre la main sur les ressources naturelles de l'Ukraine et leur main d’œuvre qualifiée à bas cout. Avec les Etats européens de leur côté, hélas.
Réponse de le 25/01/2015 à 20:37 :
Allez, papy, une petite tisane à la verveine et hop! on va faire un beau dodo!
a écrit le 25/01/2015 à 18:58 :
La Russie impériale distinguait administrativement deux Ukraine:
- la "Rive Gauche" (du Dniepr) orthodoxe qui était l'Ukraine russe composée des territoires cosaques et de la Nouvelle Russie, le khanat de Crimée vassal d'Istanbul annexé à la fin du XVIII° siècle et repeuplé de russes,
- "la Rive Droite" catholique qui est l'Ukraine polonaise.
Malgré deux guerres mondiales qui se déroulèrent sur le territoire ukrainien, les constantes historiques demeurent.
L'Ukraine née du démantèlement de l'URSS fut gouvernée en alternance par deux partis, le parti Orange pro-occidental dont l'assise politique est Rive Droite et le parti Bleu pro-russe dont l'assise politique est rive gauche. C'est vérifiable puisque nos journaux publiaient souvent une carte politique de l'Ukraine à chaque alternance.
Les émeutes insurrectionnelles de Maïden ont chassé du pouvoir le parti Bleu qui n'est plus représenté, mais ses électeurs n'ont pas disparu. Ils se sont révoltés contre les "Orangistes", certains ont fait sécession rapidement (la Crimée), d'autres se sont engagés dans une guerre qui apparaît maintenant comme une véritable guerre entre "unionistes (les yankees) et sécessionnistes (les rebelles - Johnny Reb).
Dans la guerre qui opposa l'Union à la Confédération, la France Impériale avait pris le parti de l'Union, la Grande Bretagne celui des confédérés.
La Russie sortira gagnte de cette guerre car elle en possède les moyens et les Russes sont motivés. Ce sera le moment où un nouvel ordre mondial sera effectivement bâti, sans plus l'hégemonie des Etats-Unis et moins encore de la "Désunion Européenne".

Vive le grand "tzar" Poutine, que Dieu vous bénisse et à tout le peuple russe et de Novarussie !
Réponse de le 25/01/2015 à 22:29 :
Enfin un peu de réflexion de fond , on en aurait aimé autant des journalisteS
a écrit le 25/01/2015 à 18:54 :
L’armée Ukrainienne abandonne ses positions sur la ligne de front, et devançant l’imminence de la mobilisation les jeunes Ukrainiens partent se réfugier en Russie. Nous marchons vers une confrontation Russie-Ukraine et c'est magnifique, que de retombées, nom de Dieu, on savoure déjà à l'Elysée.
Réponse de le 25/01/2015 à 19:16 :
Moins sûr qu'il y aura de retombées pour la France. Mais on parle d'une attaque russe imminente.
a écrit le 25/01/2015 à 18:38 :
Vive la Russie Libre ! c'est bon de voir des hommes qui ne baisse pas leur pantalon face au diktat des Germano Americano Anglais .
a écrit le 25/01/2015 à 18:10 :
« Je demande à la Russie d’user de son influence considérable et de cesser tout soutient militaire, politique et financier aux dirigeants séparatistes afin d’éviter des conséquences désastreuses pour tout le monde, a averti Mme Mogherini. »
Je traduis pour ceux qu’auraient quelques difficultés pour comprendre:
Il faut donc que la Russie se demande à elle-même de cesser de se soutenir.
Ca a fait le tour ? Tout le monde a compris ?
Dites donc les dirigeants de l’Europe, la Russie vous ferait-elle peur ?
Va peut-être falloir lui acheter des couches à Mme Mogherini.
Alain d
a écrit le 25/01/2015 à 17:00 :
Beaucoup de pays commencent en avoir marre des invasions de Poutine en Ukraine, le bons sens va prévaloir face à ce dictateur.
Réponse de le 25/01/2015 à 17:28 :
Qui a envahi l'Irak illégalement ? Qui a déversé de l'agent orange sur les civils vietnamiens ? Qui a équipé, financé et formé les talibans dans les années 80 ? Qui a installer Pinochet à la tête du Chili ? Qui a lâché 2 bombes atomiques sur la population japonaise ?
Beaucoup de pays commencent en avoir marre des invasions et de l'ingérence des usa dans le monde, le bons sens va prévaloir face à ces opportunistes sponsors des guerres à l'étranger.
a écrit le 25/01/2015 à 16:43 :
Après avoir tué et torturé des civiles pendant des mois au Donbass, Kiev portera plainte à La Haye pour crimes contre l'humanité !!! tiens, dans l'Ukraine des néonazis et des oligarques pro-US le ridicule ne tue pas non plus.
Réponse de le 25/01/2015 à 19:06 :
C'est comme en France, le ridicule ne tuera jamais. :-)
Réponse de le 25/01/2015 à 20:54 :
Les seuls à avoir le droit de massacrer des gens c'est l'Otan, si vous ne faites pas partie gare à vous, par contre si vous l'êtes...
a écrit le 25/01/2015 à 16:33 :
@Jean: 1. La guerre de 2008 a été comencée par la Géorgie, voir les conclusions de la commision internationale. 2. Quel est le rapport avec Moldavie en sachant que le conflit à Moldavie a eu lieu au début des années 90? 3. La Russie a l'accès à la mer d'Azov, il suffit voir la carte. 4. L'Ukraine est bien dirigée? Disons, ce n'est pas du tout vrai. Une petite remarque: Prenez le nombre officiel des soldats ukrainiens tués dans le conflit et ensuite le comparer uniquement avec les pertes dans la bataille d'Illovaisk en aout. Vous verrez bien à quel point les autorités ukrainiennes sont honnêtes. 5. Le gouvernement précédent n'est pas bon, certes, mais il était dans la ligne de la dégradation avec tous les gouvernements précédents. 6. Ce gouvernement n'était pas pro-russe, contrairement aux idées reçues. Il suffit de rappeler ses conflits gaziers avec la Russie.
Ce message est ici, puisque le mode "répondre à" sur la Tribune fonctionne mal, si ce n'est pas un problème de modération.
a écrit le 25/01/2015 à 16:27 :
Vous devriez être content, le site anglais de l'OTAN est traduit depuis longtemps en 3 langues, dont le russe.
Allemand, Italiens, Danois, Norvégiens seraient en droit de se plaindre, puisqu'ils doivent faire l'effort de traduire, au contraire des russes.
Oups!
a écrit le 25/01/2015 à 16:14 :
Le journal atlantiste Le Figaro, alerté par ses confrères de Washington et Londres, a déjà fait un titre fallacieux de plus pour sa collection : "Ukraine : la communauté internationale met en garde la Russie." Quelle communauté internationale ? Les USA et ses sbires européens ? décomptez le nombre de pays "qui mettent en garde la Russie" et comparer-les avec le "reste du monde".

Force est de convenir, le Figaro ne fait pas ici de l'information mais de la désinformation à ses lecteurs. Il se rallie du côté de la propagande bidon qui sort de la bouche des porte-paroles de la maison-Blanche et du Pentagone, des accusations à la Russie sans la moindre preuve et qui, deux jours après, dans le ridicule ils reconnaissent n'en a pas avoir de preuves. Mais peu importe, ceux qui liront ce titre à trois balles peut-être que ne liront pas l"errata" de Washington.

Déjà passablement critiqué par des sites d'observation critique des médias, la presse française fait une pitre figure en Europe, en se confondant dans son parti pris à la désinformation la plus honteuse à ses confrères anglo-saxons, eux, des journalistes engagés toujours dans la pensée des néoConservateurs américains. Mais qu'a-t-elle à voir avec les néocons américains la presse française ? existe-t-il encore une "presse française" ?

Non, MM. les journalistes du Figaro, ce n'est pas la Russie qui est mise en garde par "la communauté internationale", c'est plutôt vous et vos seigneurs, ceux qui ont décidé de ficher la pagaille et la mort dans ce monde, en créant plusieurs fronts de guerre pour vendre leur philosophie abjecte et leurs armements de pacotille. Ce n'est pas la Russie qui est pointée du doigt mais VOUS et vos seigneurs, désespérées que se trouvent déjà devant la Bérezina finale.
Réponse de le 25/01/2015 à 17:17 :
Les investisseurs internationaux démontrent qu'ils ne croient guère en la Russie de Poutine, voir la valeur du rouble, la chute du marché, la fuite des capitaux, la baisse des réserves évaluées à seulement 18 mois désormais etc.
Réponse de le 25/01/2015 à 20:28 :
malheureusement le Figaro n'est pas le seul
a écrit le 25/01/2015 à 15:57 :
Toujours dans le sujet crise ukrainienne, on a appris hier que la Russie a payé une somme d'environ un milliard d'euro conformément au contrat d'achat de Mistral. L'adjoint du Ministre de la Défense Nationale russe, Yuri Borisov, a dit a un journal moscovite que la Russie a payé à la France une somme d'environ un milliard d'euros conformément au contrat d'achat de Mistral. Il a dit "Nous voulons avoir notre remboursement, nous avons payé environ un milliard d'euro à l'avance."
Il a dit aussi que la Russie accepterait n'importe quel résultat. "S'ils (les Français) remettent (les navires), nous savons les utiliser. S'ils rendent notre argent, nous savons l'utiliser aussi, mais dans les deux cas il aurait toujours un impact défavorable du réarmement technique de la Marine russe".

Donc, contrairement à ce que veulent nous faire croire certains journalistes ou même commentateurs peu avisés (ou de mauvaise foi) de nos journaux, l'achat des Mistral par la France était peut-être un beau geste de l'ancien ministre de la Défense envers Nicolas Sarkozy, mais pas une bonne chose pour la marine russe. Bien à son style, l'ancien Président français savait que ce serait peut-être dans une autre administration que se passerait la livraison de ces bâtiments à la Russie et que, très vraisemblablement, celle-ci ne serait pas du goût de ses patrons Américains. Sarkozy a agit bien à son style car c'est l'argent et le glamour qui compte pour lui, il s'en moque de la réputation de la France dans le concert des nations. Et en toute évidence, son successeur lui aussi.

La France commence-t-elle à apparaître comme un État-voyou pour la communauté internationale non-alignée avec Washington ?
a écrit le 25/01/2015 à 15:36 :
Chers journalistes, il semble que vous ayez omis, par étourderie, les massacres de civils dans l'est ukrainien ces derniers mois par le gouvernement néo-cons de Kiev.

Que d'étourdis dans ce monde de brute...
a écrit le 25/01/2015 à 14:56 :
Peut-être les habitants de Marioupol vont-ils se lever pour chasser l'agresseur de Kiev
Quand les Amerloques ont détruit Brest et Lorient combien de civils on-t-ils tué?
a écrit le 25/01/2015 à 13:29 :
La fin de l'état fantoche aux mains de l'oligarquo-bureaucratie bruxéllo-étatsunienne
a écrit le 25/01/2015 à 12:04 :
Les accords n’étaient qu’un leurre afin que Poutine obtienne le temps pour renforcer les positions séparatistes**, puis d’installer son armée au premier rang sur toute la ligne de séparation et préparer ses troupes au nord-est de la Crimée.
L’Ukraine et l’Union européenne se sont bien fait berner (et je suis poli). Ca devient une habitude.
Evidement que les civils tués à Marioupol sont à mettre au crédit de l’armée russe.
Si vous avez un scoop sur une 3ème nation qui participe à ce conflit, lâchez-vous, ca devrait intéresser les experts militaires du monde entier.
**séparatistes : beaucoup de russes de Russie, des tchéchènes et autre nationalités de l’ex-URSS, et donc pas majoritairement des combattants réellement originaires d’Ukraine.
Ce n’était qu’une partie d’échec masquée, facilement gagnée par Poutine, la partie adverse, l’Union Européenne ayant été très médiocre.
Pourtant, ces derniers jours, les européens se chamaillaient, certains d’entre eux souhaitaient annuler les sanctions contre la Russie.
Poutine a très bien réussi à semer la zizanie sur l’Europe, afin de la déstabiliser.
L’Europe n’a jamais existé, l’union n’est ni économique, ni sociale, ni militaire, ni diplomatique. Chacun défend bêtement sa paroisse.
L’Allemagne d’abord, en imposant une politique idiote durant 6 années, tout en négligeant gravement son armée.
Il appeler un chat un chat, sans quoi, diplomatiquement, ca n'avancera jamais, l'armée russe est fortement installée en Ukraine.
Maintenant, que la diplomatie européenne se bouge, sinon à Noël prochain, nous y seront encore.
Il est temps que le dialogue soit renoué.
Réponse de le 25/01/2015 à 14:27 :
@ @Ex-Moscovite: Vous présentez tous les clichés habituels de la propagande ukrainienne. Non, les locaux sont et étaient toujours largement majoritaires parmi les rebelles. Non, les accords de Minsk étaient ultra-favorable à l'Ukraine, il n'y avait aucune nécessité pour le renforcement de l'armée russe, parce que les forces ukrainiennes ont subies des pertes d'une gravité extrême et ont réculé de partout à la fin d'aout-début septembre. De quel dialogue parlez-vous? Il faut dialoguer avec les américains, sans eux c'est une perte de temps.
a écrit le 25/01/2015 à 11:49 :
C'était l'artillerie des nazis de Kiev qui a perpétré cette attaque à Marioupol, il existe même des témoins de la région d'où sont partis les missiles et une carte explicative à cette adresses : (ajoutez un "h")ttp://vineyardsaker.blogspot.com.br/2015/01/just-honest-mistake-this-time-maybe.html

Que les yankees fassent gaffe, il y a déjà un bâtiment russe de répérage électronique au port de La Havane et Poutine est en pourparlers avec deux ou trois gouvernements de l'Amérique du sud dans le sens d'y implanter des bases russes. Les ricains vont sentir dans leur peau la présence russe à leurs côtés, ils vont comprendre vite qui est le plus fort dans cette histoire.
a écrit le 25/01/2015 à 10:15 :
Poutine a perdu l'Ukraine alors il préfère l'envahir selon la même méthode qu'en Géorgie et Moldavie. Il cherche l'accès à la mer d'Azor et le lien avec la Crimée entre autres. C'est clair depuis le début. Il est coincé par sa dictature et maffia corrompue interne donc c'est la fuite en avant et çà va lui coûter très cher finalement, le pétrole n'est pas durable. L'Ukraine a été enfin bien dirigée malgré un contexte déplorable laissé par l'ancien dirigeant pro-russe.
Réponse de le 25/01/2015 à 11:05 :
Jusqu'à preuve du contraire, tout l'est et le sud de l'ukraine étaient territoires russes et russophones jusqu'à la fin de la première guerre mondiale, tandis que l'ouest (autour de Lvov / Lviv) territoire polonais ou austro-hongrois. Si la Russie, dans le cadre de l'URSS) a intégré l'ouest dans sa subdivision administrative du RSFS d'Ukraine, elle a le droit aujourd'hui de vouloir récupérer ses territoires dès lors que l'Europe et l'OTAN, par le biais d'une mafia politico-financière de Lviv, veut faire main basse sur toute l'Ukraine. N'oublions pas que Kiev est la capitale historique des princes russes et est toujours appelée Petite-Russie ou Russie-Kievienne.
Réponse de le 25/01/2015 à 16:31 :
@Jean: 1. La guerre de 2008 a été comencée par la Géorgie, voir les conclusions de la commision internationale. 2. Quel est le rapport avec Moldavie en sachant que le conflit à Moldavie a eu lieu au début des années 90? 3. La Russie a l'accès à la mer d'Azov, il suffit voir la carte. 4. L'Ukraine est bien dirigée? Disons, ce n'est pas du tout vrai. Une petite remarque: Prenez le nombre officiel des soldats ukrainiens tués dans le conflit et ensuite le comparer uniquement avec les pertes dans la bataille d'Illovaisk en aout. Vous verrez bien à quel point les autorités ukrainiennes sont honnêtes. 5. Le gouvernement précédent n'est pas bon, certes, mais il était dans la ligne de la dégradation avec tous les gouvernements précédents. 6. Ce gouvernement n'était pas pro-russe, contrairement aux idées reçues. Il suffit de rappeler ses conflits gaziers avec la Russie.
a écrit le 25/01/2015 à 8:19 :
Alors que nous avons soutenu les séparatistes kosovares militairement jusqu'à appuyer leur indépendance contre l'avis de Moscou nous voilà maintenant dans la situation inverse! Moscou soutient les séparatistes Russophones contre notre avis.
Retour de bâton...
Réponse de le 25/01/2015 à 8:25 :
Il ne soutient pas il envahit la Crimée, l'Ukraine comme la Géorgie et la Moldavie auparavant.
Réponse de le 25/01/2015 à 11:41 :
Tout à fait, vous avez raison, mais il y aura toujours quelques zozos pour tenter de nous dire le contraire.
a écrit le 25/01/2015 à 6:18 :
Un rien ne les occupent...A leurs âges quand même, jouer à la guerre...
a écrit le 25/01/2015 à 1:19 :
S'il s'agit effectivement des séparatistes, ils devraient utilisés la rhétorique et les mots clés de l'Otan et appelé cela un dommage collatéral ça marche toujours quand c'est les américains massacrent des civils.
Réponse de le 25/01/2015 à 3:41 :
En effet, cela est sans commune mesure avec le massacre de palestiniens par le Likoud accueilli en grande pompe à Paris il y a plusieurs jours...
a écrit le 25/01/2015 à 0:53 :
Ils sont où les fans de Poutine qui pendant des mois nous ont expliqué que les Russes n'intervenaient pas directement dans le conflit? Les rebelles sont mieux armés et équipés que l'armée régulière... Même Poutine ne s'en cache plus vraiment. Il s'est bien foutu de la gueule du monde avec sa trêve bidon, bien opportune pour réorganiser et réarmer les rebelles. On est loin d'une guérilla menée par une poignée de paysans russophones!
Réponse de le 26/01/2015 à 10:54 :
Exact! On est dans une guerre du peuple de NovoRussia pour sa liberté!
a écrit le 25/01/2015 à 0:04 :
Poutine envahit l'Ukraine pour s'approprier un accès direct à la Crimée et aux ressources de la mer d'Azov etc, zone également miltairement stratégique. Il arme d'ailleurs à fond la Crimée. C'est la porte ouverte à d'autres avancées en Géorgie, Moldavie, pays Baltes etc. Il est plus que temps que réagir on a un nouveau Hitler face à nous qui en outre finance les partis populistes séparatistes comme le FN en Europe.
Réponse de le 25/01/2015 à 0:08 :
Plus caricatural je crois que c'est pas possible, bravo!
je me suis pissé dessus de rire....
Réponse de le 25/01/2015 à 0:11 :
Tout à fait juste.
Réponse de le 25/01/2015 à 3:37 :
Ce serait plutôt Barack Hussein qui tente l'invasion de l'Ukraine en manipulant l'UERSS afin de capter les infrastructures gazières et pétrolières staliniennes. Le pire c'est que malgré la servilité des européens, ils ne seront pas récompensés mais seront invités à financer la reconstruction une fois les nouveaux contrats signés par les multinationales américaines.
Réponse de le 25/01/2015 à 11:43 :
Faites gaffes avec vos théories plutôt farfelues, les dérapages ne pardonnent pas et vous allez vous retrouver les quatre jambes en l’air.
Réponse de le 25/01/2015 à 20:19 :
la Crimée a toujours été russe , donc ce n'est qu'un retour au bercail , approuvée par l'immense majorité des habitants
les autres pays n'ont rien à craindre de la Russie qui a d'autres chats à fouetter.
le danger vient des USA et de leur politique étrangère complètement folle, ce sont eux qu'il faut arrêter
a écrit le 24/01/2015 à 23:58 :
Poutine envahit l'Ukraine pour s'approprier un accès direct à la Crimée et aux ressources de la mer d'Azov etc, zone également miltairement stratégique. Il arme d'ailleurs à fond la Crimée. C'est la porte ouverte à d'autres avancées en Géorgie, Moldavie, pays Baltes etc. Il est plus que temps que réagir on a un nouveau Hitler face à nous qui en outre finance les partis populistes séparatistes comme le FN en Europe.
Réponse de le 25/01/2015 à 11:55 :
Apparemment l'OTAN manque d'idées, propos vides de sens ! donc = non recevable !
a écrit le 24/01/2015 à 23:55 :
De toute façon quoi que feront les Russes ils se feront sanctionnés, la junte de Kiev a tué des milliers de civils dans le Donbass ces derniers mois et je n'ai pas le souvenir qu' aucune sanction à été prise à leur encontre.
De l'autre la junte de Kiev à intérêt de pourrir la situation au maximum comme cela ils pourront essayer de cacher leurs responsabilités envers leur population qui tôt ou tard leur demandera des comptes et vis à vis des occidentaux.
Réponse de le 25/01/2015 à 0:05 :
Normal ce sont les russes qui envahissent l'Ukraine, la Géorgie, la Moldavie etc
a écrit le 24/01/2015 à 23:54 :
Oui, les civils sont massacrés par les ukrainiens comme par les russes.
Russes et ukrainiens tiennent les villes et répliquent donc aux tirs adverses en tirant sur des positions en ville.
Donc les civils trinquent, mais ne sont pas les cibles.
Combien vous paie t'on vous relayer la propagande du Kremlin?
Et ceux qui viennent de se faire massacrer à Marioupol, c’est l’armée ukrainienne ?
Réponse de le 25/01/2015 à 0:11 :
la verité c'est qu'on ne sait pas encore d'ou viennent les tirs. Il s'agirait d'une erreur de visée des troupeaux ukrainiens qui voulaient atteindre des groupes du donbass qui répondent aux aggressions de ces derniers jours
a écrit le 24/01/2015 à 22:57 :
L'est de la Dniepr doit rester sous influence russe , permettre la continuité jusqu'à la Crimée et même Odessa .C'est dans la logique du Kremlin depuis la première heure où
l' OTAN (Obama) a cherché à avancer ses pions (on se demande bien pourquoi , nous européens ? ) Le rapprochement des européens et des russes est sans doute la seule voie raisonnable pour offrir à l'Ukraine un avenir ouvert mais ce n'est pas l'essentiel . L'entente avec la Russie est capitale pour nos 2 parties face à la menace musulmane d'une part et à celle des chinois de l'autre . Il faut que l'oncle Sam réalise que le mur de Berlin est tombé il y a 25ans et que l' on ne voit pas très bien comment Staline pourrait ressusciter ? La Turquie est beaucoup plus inquiétante par le jeu trouble qu'elle joue dans ce monde anarcho-fasciste du prophète .
a écrit le 24/01/2015 à 22:37 :
1. Comme j'ai déjà dit, le status quo existant après les accords de Minsk était intenable. Malgré leur caractère ultra-favorable à l'Ukraine, Kiev ne veut pas de la paix. C'est d'ailleurs est évident dès le début du conflit, où aucune proposition politique sérieuse n'a été faite par eux. Le Kremlin ne pouvait pas céder plus (par exemple, la Crimée, comme les Occidentaux veulent), pour les rebelles ce qu'il a déjà été cédé, est pratiquement une trahison. Ainsi, le recommencement des batailles était inévitable.
2. Avant d'être un pas vers la voie terrestre à la Crimée, Mariupol est un des principaux portes d'Ukraine et un centre industriel très important. Avec Mariupol les républiques d'Est peuvent survivre comme indépendantes (on ne parle pas de questions politiques, la géorgaphie économique uniquement), sans Mariupol – non. Spécialement pour les adorateurs de Poutine : Au début de septembre les rebelles ont été aux portes de cette ville, qui a été protégé par quelques centaines soldats ukrainiens complètement démoralisés par des grosses défaites récentes et prêts à fuir. Mais les accords de Minsk ont stoppé l'attaque. Merci à qui ?
3. Actuellement les éventements clés se passent surtout autour de Debaltsevo, où les troupes des républiques essaient d'encercler un grand nombre des soldats ukrainiens (vers 8000) ce que fera, en cas de succès, le plus grand encerclement des troupes ukrainiens dans cette guerre.
4. On parle des civiles tués à Mariupol, où la responsabilité des tirs n'est pas encore évidente, mais pas un mot sur des dizaines des civiles tués lors de bombardement de Gorlovka et d'autres villes d'Est, où il est impossible d'attribuer la faute aux rebelles.
5. On verra les éventements importants en cours des 2-3 semaines prochaines.
Réponse de le 24/01/2015 à 22:55 :
Votre analyse est très censée et je vous en félicite. D'ailleurs, on vient d'apprendre que le maire de Pervomaisk, Evgeny Ischenko, a été tué aujourd'hui.

La marionnette des affaires étrangères de l'UE, tantôt parle de lever les sanctions contre la Russie, tantôt parle de les intensifier. En toute évidence ce n'est pas l'Italienne qui parle mais son mentor de Washington. Que veut-elle, Madame ? les rebelles se plaignent que Poutine ne fait rien pour eux, malgré les bobards de la Peksi et de l'OTAN qu'il existe des troupes russes en Ukraine !

A la place de Poutine j'enverrais des troupes dans les républiques car il existe troupes étrangères (américaines la plupart) en combattant du côté des ukies.
Plusieurs cadavres de ces mercenaires ont été découverts lors de la reprise de l'aéroport de Donetsk. Pourquoi permettre que des américains aillent tuer des civiles russophones dans les républiques et pas des russes pour les défendre ?
a écrit le 24/01/2015 à 21:37 :
Et tout ça parce que le gouvernement de Kiev a décidé de ne plus reconnaître le russe comme deuxième langue officielle dans le pays. Il y en a qui doivent avoir des remords...
a écrit le 24/01/2015 à 21:04 :
C’est une vraie guerre qui nous est menée, la guerre de l’Otan, du FMI, de l’Union européenne. Nous vivons peut-être nos derniers jours.
Les bombes et la mitraille à Donestsk, à Marioupol, et la Loi Macron ou le Pacte de responsabilité à Paris, c’est la même guerre et les mêmes objectifs : détruire tous les fondements de la civilisation, préparer les peuples à la barbarie.
C’est d’un Stalingrad social dont nous avons besoin, à Paris, Athènes, Berlin ou Madrid, que l’un de ces gouvernements mette le genou à terre et tout leur édifice s’effondrera..
On peut toujours rêver, mais qui connait la fin de l’histoire..
a écrit le 24/01/2015 à 20:11 :
Chaque dollar, chaque euro donné à l'Ukraine disparaît immédiatement dans les poches des dirigeants, de la même manière que l'or de la banque nationale ukrainienne, Mme Lagarde ! Seules les unités étrangères en Ukraine sont aptes au combat, car approvisionnées en direct de l'étranger.

Mais voilà, elles n'ont connaissance ni du terrain, ni de la langue, ni des traditions locales, ce qui les rend parfaitement inutilisables. Tout le reste du pays n'est que pillage et fuite en avant. Les dirigeants sont les fossoyeurs de leur pays.
Il n'est nul besoin que la Russie y joue le moindre rôle : l’Ukraine s'effondre d’elle-même sous l'effet du pourrissement de la classe dirigeante. Même dans les régions de l'ouest, les soins médicaux commencent à manquer y compris pour traiter les cas graves. Les chances de sortir vivant de l'hôpital s'amenuisent.

Depuis l'intervention des USA en Ukraine, le mépris affiché pour le peuple par les intervenants étrangers ont boosté à la maltraitance de ce peuple par leurs propres autorités. Seule la Croix Rouge y peut encore quelque chose. Seule la Croix Rouge russe fait quelque chose.

L'occident n'obtiendra rien de l'Ukraine, hormis des pertes d'argent, de temps, la détérioration de ses relations avec la Russie et finalement la perte totale de contrôle sur les échanges avec le bloc slave. Washington a fait du paisible peuple ukrainien un peuple maudit.
a écrit le 24/01/2015 à 19:49 :
Au milieu des années 90, nous avons soutenu les séparatistes de la région du Kosovo peuplé majoritairement d'Albanophones et ce jusqu'à accepter les résultats de leur référendum illégal quant à leur indépendance. Il se passe exactement la même chose avec les régions séparatistes peuplés en majorité de Russophones et notre réaction est exactement inverse. Le précédent Kosovare nous revient en pleine poire et on s'étonne de la réaction de ces personnes. Il faut rappeler, même si les autorités de Kiev ont entre temps fait machine arrière sous la pression internationale, qu'on leur a même interdit de parler russe! Aucune cohérence...
Réponse de le 24/01/2015 à 20:07 :
Ne cherchez pas la cohérence du côté des agissements du département US et de ses larbins européens car il n'y a pas.
a écrit le 24/01/2015 à 19:27 :
Ils vont à Odessa, ville russe, et ne s'arrêteront pas. Ils ont raison. Leur combat est juste. Ils vaincront.
Réponse de le 24/01/2015 à 21:50 :
C'est sûr. Et personne pourra les empêcher, car ni les US (Otan) ni l'UE sont en mesure de faire fléchir la Russie, elle est la plus forte. Les nazis de Kiev vont finir par faire une grosse connerie et Poutine va perdra son sang-froid. Alors là, ce sera la fin des haricots...

Pendant ce temps, ce sont les pauvres paysans et ceux qui ne sont pas motivés qui servent dans la guerre ukrainienne et qui sont sacrifiés par des chefs ineptes, alors que les fils des politiciens pro-guerre qui ont des relations, et ceux des oligarques, échappent aisément au service militaire.

L'Europe est bel et bien finie, la chute de l'euro s'est déjà annoncée et les oligarques et néonazis qui ont fait le Maïdan pour rejoindre "l'Europe-merveille" maintenant doivent se poser des questions.
a écrit le 24/01/2015 à 19:07 :
Aucune trace dans les médias français du dernier délire de M.Iatseniouk concernant "l'invasion de l'Allemagne hitlérienne par l'URSS"! Une réécriture de l'Histoire serait-elle en marche? ah si c'était un Le Pen on criairait au scandale…

Les dirigeants occidentaux refuseront-ils l'invitation aux commémorations du 9 mai 2015? C'est à craindre hélas! la conscience lourde pèse-t-elle aussi fort toujours?

Quant aux derniers événements sanglants en Ukraine, la responsabilité - toujours d'après les médias français - en incombe aux seuls "rebelles" et à leurs "soutiens russes". Obama, comme de sa coutumée, a même affirmait qu'il avait des troupes russes au Donbass, avant que sa porte-parole ne dise qu'il "n'avait pas suffisament de preuves" !!

BFMTV annonçait hier le franchissement de la frontière par 400 soldats russes. Tous les bobards et la propagande de Kiev est parole d'Evangile. Un tel aveuglement accompagné d'un manque total d'objectivité est consternant et inquiétant. C'est l'actuel "Oxydent" quoi ! ...

Personne ne songe à évoquer les souffrances dans le Donbass, le blocus de la Crimée etc... Silence total! Vive Charlie !!! nom de Dieu, le krach du franc suisse, c'est la catastrophe !!
On assiste à la préparation des esprits à un futur conflit majeur où la Russie serait malheureusement affublée du mauvais rôle. Injustement !!

DU COURAGE, AMIS RUSSES !!!Il y a en France de plus en plus de personnes lucides qui ne se laissent pas abuser par le médias.
Réponse de le 24/01/2015 à 20:38 :
Très bonne analyse à laquelle j’adhère totalement.
a écrit le 24/01/2015 à 18:50 :
Les civils de Donetsk se font massacrés en silence par l'armée ukrainienne depuis des mois, où sont les BHL, Cohn Bendit, Soros et tout la clique d'humanistes opportunistes qui surfent sur les conflits pour avoir leur bibine dans les journaux, avec la collaboration et complicité des journalistes occidentaux ?
a écrit le 24/01/2015 à 18:48 :
C'est une guerre russes vs ukrainiens.
Réponse de le 24/01/2015 à 19:04 :
c'est vrai zoz ?
a écrit le 24/01/2015 à 18:47 :
Si les US n'avaient pas voulu annexer l'Ukraine, nous n'en serions pas là.
Réponse de le 24/01/2015 à 19:20 :
Celle-là, elle est bien bonne ! C'est énorme !! Vous l'avez vraiment inventée ? Ou vous êtes sérieux ? Parce que c'est pas tout à fait ça, mon bon ami, je vous signale. Si vous êtes sérieux, c'est les Russes qui vous ont dit ça ? Vous vous êtes laissé prendre ? Alors c'est pas grave, vous n'êtes pas le premier (Sartre et d'autres vous ont précédé, vous voyez, ça n'a rien de déshonorant). Mais si vous l'avez inventée, cette blague énorme, vous tout seul, comment en avez-vous eu l'idée ? Exactement ?
a écrit le 24/01/2015 à 18:13 :
kolossal erreur de calcul pour les artilleurs
Cela arrive malheureusement.
On appelle ça tirer "au journal"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :