Ukraine : la pire chute de l'économie "depuis la Deuxième guerre mondiale"

 |   |  328  mots
Sous la pression du FMI, la banque centrale ukrainienne a finalement abandonné tout soutien à la devise, qui s'échangeait mardi matin à 15,82 hryvnias pour un dollar contre 8,24 hryvnias en début d'année.
Sous la pression du FMI, la banque centrale ukrainienne a finalement abandonné tout soutien à la devise, qui s'échangeait mardi matin à 15,82 hryvnias pour un dollar contre 8,24 hryvnias en début d'année. (Crédits : Reuters)
Le PIB du pays a chuté de 7,5% en 2014. La gouverneure de la banque centrale, Valeria Gontareva, compte aborder 2015 "avec optimisme".

"Notre pays n'avait pas connu d'année aussi difficile depuis au moins la Deuxième guerre mondiale."

La gouverneure de la banque centrale, Valeria Gontareva, s'est montrée catastrophée à l'annonce du PIB de 2014, devant la presse, mardi 30 décembre. Elle a ainsi annoncé que le PIB du pays a chuté de 7,5% en 2014. Elle a précisé que le taux d'inflation atteignait fin novembre en Ukraine 21% en raison d'une détérioration rapide du niveau de réserves de la banque centrale en or et en devises.

Les réserves en devises divisées par deux

Les réserves en devises de l'Ukraine ont fondu de plus de moitié en 2014, passant sous le seuil des 10 milliards de dollars pour la première fois depuis dix ans. Les autorités ont largement puisé dans ces réserves pour soutenir la monnaie nationale, la hryvnia, qui a chuté face au dollar, et financer huit mois de campagne contre les rebelles pro-russes dans l'Est industriel du pays.

Sous la pression du FMI, la banque centrale ukrainienne a finalement abandonné tout soutien à la devise, qui s'échangeait mardi matin à 15,82 hryvnias pour un dollar contre 8,24 hryvnias en début d'année.

"Je pense que ce que nous avons vécu cette année ne se reproduira jamais. Sans l'ombre d'un doute, nous abordons 2015 avec optimisme", a-t-elle toutefois ajouté.

Kiev recevra de nouvelles aides du FMI

Par ailleurs, l'Ukraine s'attend à recevoir en une seule fois trois tranches d'aide du Fonds monétaire international à l'issue de la visite de représentants de l'organisation le mois prochain, a déclaré mardi la présidente de la Banque centrale, Valeria Gontareva.

Kiev a pour l'instant reçu deux tranches d'aides, d'un montant total de 4,6 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros) dans le cadre du plan de 17 milliards conclu en avril pour soutenir l'activité économique et renforcer ses réserves de change.

    Lire aussi >> L'Ukraine mise sur l'austérité mais quintuple son budget militaire

Mis à jour le 30/12/2014 à 11:48

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2015 à 10:30 :
l'otan garentit la securite des participant. supposons qu'un conflit beclate entre un membre de l'otan et la russie pour hater la fin du conflit la russie à titre d'avertissement envoie une petite bombe atomique pas trop mechante qui va prendre le risque de riposter en sachant qu'il sera detruit meme si la russie est aussi detruite?
a écrit le 05/01/2015 à 0:20 :
Pays? L´ukraine n´est pas un pays.
a écrit le 03/01/2015 à 16:12 :
ce prof de nancy me rappelle furieusement un prof " de la sorbone qui la sortait bonne , je l'avais baptisé vil coyote
a écrit le 31/12/2014 à 15:08 :
Après que Poutine a validé la nouvelle Doctrine militaire russe, maintenant c'est le département d'État US et l'OTAN qui déclarent ne pas vouloir une confrontation avec la Russie, bien au contraire. Les va-t-en guerre-Hollywood du Pentagone vient-ils de reconnaître que la Russie finalement n'a rien à voir avec l'Irak, ni la Libye et moins encore avec la Corée du nord ? il faut toujours se méfier des américains, toujours….
Réponse de le 31/12/2014 à 18:14 :
Les US et l'Otan sont des tigres de papier, je vous les disais depuis mars/avril. Ils s'insèrent dans le profil classique du méchant des films de cowboy : d'abord ils menacent, puis ils écrasent les plus petits qu'eux. Mais le jour quand ils trouvent un plus fort qu'eux….. alors là ils filent à l'anglaise. Point barre.
a écrit le 31/12/2014 à 12:48 :
Pour continuer le théâtre de l'absurde en Ukraine. Imaginez un Parlement, son rôle, son prestige. Une des fonctions clés des parlementaires est l'adoption du budget. Certes, l'adoption. Mais surtout la discussion, point par point, car ainsi ils exercent leur contrôle sur l'exécutif, c'est-à-dire sur le Gouvernement.
Mais l'Ukraine, une fois de plus, nous a montré que tout est possible: les députés ont discuté pendant des heures d'un budget dont ils n'ont pas lu la rédaction modifiée par le Premier ministre et qu'ils ont fini par adopter en désespoir de cause, au petit matin, en le voyant de loin agité dans les mains de Yatséniuk, plus cynique que jamais. Vive la démocratie "européenne" ukrainienne!
a écrit le 31/12/2014 à 10:25 :
Le secteur bancaire russe est très vulnérable avec plus de 800 établissements hérités des années postsoviétiques pour certains très fragiles. La banque centrale a déjà fermé depuis deux ans plusieurs dizaines d'entre eux pour éliminer les maillons faibles du système. Ces derniers jours, les taux interbancaires du marché, baromètre de la confiance que les banques s'accordent entre elles, ont fortement monté, reflétant des tensions et des problèmes de liquidités.
Réponse de le 31/12/2014 à 12:49 :
Allez, papy, il fait frais, mettez vous en pantoufles… une petite tisane à la verveine et hop! on va faire un beau dodo! :-)
Réponse de le 31/12/2014 à 12:54 :
professeur foldingue, fait il fait à nancy?
Réponse de le 31/12/2014 à 12:58 :
les oligarques estampillés pro-Otan se frottent déjà les mains, eux qui rachètent pour deux francs , six sous les biens que ce pays est forcé de brader depuis qu'il est sous la coupe du FMI. Pourquoi notre prof de nancy ne nous parle t'il pas des 3 ministres non ukrainiens, dont une américaine aux finances, naturalisés en urgence la veille de la mise en place du nouveau gouvernement...?.les ukrainiens commencent à se rendre compte tout doucement, mais avec douleur, qu'on a fait les poches de son pays et de son or, et qu'on les a réduit en esclavage maintenant que les retraites ont été coupé et les salaires divisés....
a écrit le 31/12/2014 à 10:20 :
Et toute cette gabegie en Ukraine comme en Russie à cause d'une génération d'anciens soviets du FSB en mal d'impérialisme.
Réponse de le 31/12/2014 à 13:24 :
A Moscou il fait froid, papy, et à Nancy que temps il fait ?
a écrit le 31/12/2014 à 10:17 :
Et toute cette gabegie en Ukraine comme en Russie à cause d'une génération d'anciens soviets en mal d'impérialisme.
a écrit le 31/12/2014 à 8:57 :
Le cineaste américain Oliver Stone a déclarer préparer un film sur les évènements de Kiev qui montrera comment cette pseudo révolution n'est en fait qu'une enième manipulation de la CIA...qu'en pense le prof de Nancy anti-poutine? Oliver Stone peut il être accusé d'etre un agent Russe?
Réponse de le 31/12/2014 à 10:16 :
C'est un réalisateur en mal de succès qui tente une provocation au même titre qu'un Depardieu mais çà ne signifie pas qu'il dit la vérité. Faites la différence entre la pub et la réalité.
Réponse de le 31/12/2014 à 12:50 :
+++++++++++++++++++++----------------- tout à fait !!!!!
Réponse de le 31/12/2014 à 13:06 :
ah ok, un peu comme Colin Powell et son antrax ou comme Obama et son piratage sur Nord Coréen de Sony pour lequel il s'avère qu'il s'agit juste d'une vengeance d'un ex employé?
Réponse de le 31/12/2014 à 13:26 :
C'est la rumeur de fin d'année à Nancy, c dans l'air et on n'en parle.
a écrit le 31/12/2014 à 0:06 :
Les ukrainiens sont décidément TRES forts: dans un bazar total, ils arrivent néanmoins à générer des données fiables pour calculer un PIB, et le tout sans contrôler leur territoire..ils seront d'une grande aide à nos dirigeants...
a écrit le 30/12/2014 à 22:14 :
L'argent du FMI en attendant celui de l'Europe qui leur servira à acheter des armes américaines comme les Polonais.
Réponse de le 30/12/2014 à 22:44 :
That's right ! l'Europe toujours en guerre et (surtout) avec de matos made in us, ah cela arrange bien les américains, et comment !!
Réponse de le 31/12/2014 à 10:32 :
Ils ont déjà assez d'armes russes comme çà et on voit le bilan de ces armes. Autant qu'ils achètent européen ou américain ce sera plus efficace.
Réponse de le 31/12/2014 à 14:58 :
Vous savez, oh mémorable ancien à 10:32, vos arguments sont toujours semblables parce que dans un combat d’une telle ampleur que celui où le maître de l'OTAN est partie prenante, où les enjeux sont si colossaux mais si simplement définis, le sens de ce combat ne change pas les pions de notre victoire. Bravo !
a écrit le 30/12/2014 à 21:57 :
Pas grave, les Américains se battront jusqu'au dernier Ukrainien ! Et avec l'argent de l'Europe si possible.
a écrit le 30/12/2014 à 21:43 :
L'Ukraine est en totale banqueroute, néanmoins la junte de Kiev va débloquer 20 millions de dollars pour la réalisation d'un "mur" à la frontière avec la Russie. Fini le mur de Berlin, un autre voit le jour quelques 20 ans plus tard à l'est en Europe. Il vaut mieux que la Russie coupe pour de bon les ponts avec l'Europe, c'est vraiment dépriment.
Réponse de le 31/12/2014 à 12:33 :
C'est un projet dédié au gaspillage et pour les média. Vous avez vu les photos et les vidéos de ce mur. Il sert à rien d'autre, aucune utilité partique.
a écrit le 30/12/2014 à 16:12 :
Eh oh, les russes! Il faut arrêter de mettre vos commentaires pourris à chaque article sur l'Ukraine. La technique est tellement grossière que c'est risible. :)
Réponse de le 30/12/2014 à 16:25 :
Eh oh, les ukrainiens! Il faut arrêter de mettre vos commentaires pourris à chaque article sur les Russes. La technique est tellement grossière que c'est risible. :)
Réponse de le 30/12/2014 à 16:39 :
Et les Trolls payés par les USA pour alimenter la désinformation !
Réponse de le 30/12/2014 à 18:01 :
Eh oh, les trolls! Il faut arrêter de mettre vos commentaires pourris à chaque article sur l'Ukraine. La technique est tellement grossière que c'est risible. :) heureusement qu'on est sur un journal démocratique où la liberté de la parole est donnée à tous...
Réponse de le 31/12/2014 à 10:33 :
ce sont pas les russes ce sont des anciens cocos et des gens du FN !
Réponse de le 31/12/2014 à 12:30 :
@faux ex-Moscovite de 10:33: En usurpant mon pseudo, vous montrez bien vos qualités intellectuelles et morales. Disons, il n'y a rien à envier.
a écrit le 30/12/2014 à 15:20 :
on cherche le clown de Nancy et ses élucubrations anti-Russes. Je sais que ce sont les fêtes, mais tout de même...peut être est il lui aussi à la recherche de l'or ukrainien qui a disparu depuis que les putchistes ont pris le pouvoir....
Réponse de le 30/12/2014 à 16:18 :
Pour les poutiniens, tout ce qui ne va pas dans le sens de la propagande du Kremlin est forcément faux.
Je ne comprends pas votre utilisation du mot "puchistes", alors que les dirigeants actuels de l'Ukraine ont enfin été élus démocratiquement.
Réponse de le 30/12/2014 à 17:35 :
Les actuels dirigeants ukrainiens ont renversé un gouvernement démocratiquement élu (le Prés. Viktor Ianoukovitch) et ensuite ils se sont "élus démocratiquement" par une mascarade d'élection. Si une telle chose arrivait dans un pays latino, on appelerait cela une dictature; en Ukraine vous voulez que ce soit un gouvernement "élu démocratiquement". Je ne vous comprends pas.
En toute évidence vous êtes totalement lobotomisé.
a écrit le 30/12/2014 à 15:17 :
non la pire est à venir ....
a écrit le 30/12/2014 à 14:34 :
Le FMI coupe l’aide à la Grèce à cause d’une élection et augmente son aide à l’Ukraine pour sa guerre civile. On voit bien ce qu’est devenue cette institution.
a écrit le 30/12/2014 à 14:27 :
La question est: 7.5% de la chute c'est calculé à partir d'une base de territoire contrôlé par Kiev qui est comparé avec le même territoire avant la crise? Dans ce cas les chiffres semblèrent réelles. S'ils prennent pour la base l'économie de toute l'Ukraine à 2013 avec la Crimée et les Républiques d'Est, cette chute est largement sous-estimée.
a écrit le 30/12/2014 à 13:48 :
après la fête la gueule de bois ! A quand une union des grecs , roumains , bulgares , ukrainiens ... avec le 93. On doit refuser de payer .
a écrit le 30/12/2014 à 13:20 :
Le trou économique qui se creuse pour Kiev est un problème quasiment insoluble, au moins à long terme. Kiev n’a pas d’argent pour acheter ses propres armements et matériel ? Ce n’est pas grave. Les finances seront octroyées dans le cadre des programmes du Pentagone Ventes militaires étrangères (Foreign Military Sales, (FMS) et Financement militaire étranger (Foreign Military Financing, (FMF).
Ces programmes ont été déjà lancés en Ukraine cette année. Cependant les revenus seront virés sur les comptes des producteurs américains. Même si la supériorité du matériel américain sur le matériel ukrainien est parfois contestable il est évident que personne ne financera le développement du complexe militaro-industriel de l’Ukraine. Cherchez l'erreur.
Réponse de le 30/12/2014 à 14:24 :
Si les americains financent il semble normal que ce sout leur industrie qui en profite non?
Réponse de le 30/12/2014 à 15:23 :
Les américains n'ont pas de partenaires mais des clients forcés. Ils obligent les Ukies à devenir leurs clients. Cherchez l'immense erreur.
Réponse de le 31/12/2014 à 10:37 :
Poutine fait pire.
a écrit le 30/12/2014 à 13:13 :
L’Ukraine admet que son or a disparu : « Il n’y a presque plus d’or dans les coffres de la Banque centrale. » ont ils annoncés.
L'or en réserve qui est pourtant fondamental pour avoir une monnaie stable.
A ton des news là dessus?
Réponse de le 30/12/2014 à 13:20 :
L'or ukrainien se trouve à Fort Knox, la réserve d'or de la FED aux US.
Réponse de le 30/12/2014 à 14:31 :
Iatsenouk a transféré l'or ukrainien aux USA en juillet dernier sans en informer le parlement ukrainien. Et hop, les Ukrainiens quittent le giron de la Russie pour devenir soumis à l'Oncle Sam qui commence à les croquer et à les mettre au régime très très sec.
Réponse de le 30/12/2014 à 16:16 :
Non, ce sont les extraterrestres qui ont pris l'or.
Par contre, a-t-on des nouvelles des chars russes dans l'est de l'Ukraine?
a écrit le 30/12/2014 à 13:08 :
La monnaie ukrainienne a vu sa valeur divisée par 3 en 9 mois. Les contribuables européens soumis vont se faire racketter (une fois de plus) par les technocrates européens pour soutenir ce pays en désuétude.
a écrit le 30/12/2014 à 12:14 :
La victimisation de l'Ukraine est en route avec les déboires qu'elle crée elle même ou par ceux qui l'utilise!
Réponse de le 30/12/2014 à 16:21 :
Vous vous moquez de qui????
C'est la Russie qui est à l'origine de tout cela.
Ce sont les colons russes arrivés dans l'Est de l'Ukraine après la la grande famine organisée par la pouvoir central soviétique (=russe) qui ont engendrer tout ça.
Réponse de le 30/12/2014 à 17:17 :
Par victimisation, vous pensez a l'utilisation des médias pro US je suppose?
Réponse de le 30/12/2014 à 21:24 :
@Propagande..: Vous montrez des connaissances de l'histoire dignes d'un établissement spécialisé (évidement pas un établissement pour les chercheurs brillants, plutôt celui pour les clients des psys). Toute l'information est fausse, même la phrase "pouvoir soviétique = russe" est incorrecte.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :