Comment la Poste se prépare à la "libéralisation totale du courrier"

 |   |  347  mots
Le capital de la Poste devrait augmenter très prochainement afin de répondre aux besoins d'investissement du groupe.

L'Etat français et la Caisse des dépôts et consignation (CDC) se sont accordés, mardi 19 octobre, pour investir 2,7 milliards d'euros dans la Poste. La CDC, qui participe à hauteur d'1,5 milliards d'euros, entre ainsi au capital de la société. Le groupe postal est valorisé à trois milliards d'euros. Cette augmentation de capital a été rendue possible grâce à la transformation du statut de la Poste en société anonyme (SA) en mars 2010.

Cependant, avant d'être validé, ce projet doit être accepté par la Commission européenne. Celle-ci doit s'assurer que l'investissement fait par l'Etat et la CDC ne va pas à l'encontre des règles sur la concurrence. Les fonds étant dédiés à des investissements et non à un rachat de capital, le dossier devrait passer rapidement.

Cet investissement doit permettre à la Poste de préparer au mieux la libéralisation totale du secteur du courrier prévue le 1er janvier 2011. C'est la dernière activité qui s'ouvre à la concurrence, à la suite de la directive européenne adoptée en 2008.

Nouveaux investissements

Cette augmentation de capital donnera à la Poste "les moyens d'améliorer les services qu'elle rend à la collectivité et à ses clients", précise le site Internet du groupe.

Les investissements nécessaires à la réalisation du plan stratégique 2008-2015 ont été estimés aux alentours de 7,5 milliards d'euros. Avec un endettement de 5,5 milliards d'euros, un bilan financier fragile et un recul de l'activité du courrier, l'augmentation du capital est devenue une nécessité, selon le président du groupe la Poste, Jean Paul Bailly.

Dans sa stratégie pour 2015, le groupe prévoit notamment de moderniser le réseau des bureaux de poste, d'achever la construction d'un réseau européen pour les colis, de moderniser la Banque postale et de créer des outils innovants pour répondre aux nouvelles formes de communication. Une étude sur une éventuelle participation de Dexia dans le capital de la Poste a aussi été lancée.


Lire la suite : La Poste se prépare à une "libéralisation totale du courrier".

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :