Deux députés français de droite iront au parlement européen

 |   |  389  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : latribune)
Le projet de loi du gouvernement visant à désigner deux nouveaux députés européens a été adopté en commission. Les groupes parlementaires de gauche ont déjà annoncé qu'ils ne présenteraient pas de candidat.

Le feuilleton touche à sa fin. La commission des lois de l?Assemblée nationale a adopté, mercredi 16 mars, le projet de loi du gouvernement sur le mode de désignation des députés européens supplémentaires prévus par le traité de Lisbonne.

Entré en vigueur en décembre 2009, cinq mois après les élections européennes, celui-ci prévoit l'arrivée de dix-huit députés supplémentaires au parlement européen, dont deux pour la France.

Le projet de loi prévoit que les deux futurs parlementaires européens seront désignés au sein de l'Assemblée nationale, selon un scrutin proportionnel de liste. Les deux représentants élus cesseront alors d?exercer leur mandat au parlement français.

Pas de candidat à gauche

Indignés par le choix de la procédure, les deux principaux groupes de gauche de l'Assemblée ont décidé qu'ils ne présenteraient pas de candidats. Selon eux, les futurs élus auraient dû être choisis sur les listes qui avaient reçu le plus de suffrages lors des élections européennes de juin 2009.

"Nous ne présenterons pas de candidat", a affirmé Christophe Caresche, membre du groupe socialiste à l'Assemblée nationale. Il précise également que son groupe votera contre le projet de loi. "Il est hors de question de se prêter à une telle pantalonnade!"

Lors de l'examen du texte en commission, le chef du Modem, François Bayrou, a lui aussi évoqué un "scandale à l'état pur", dénonçant la méthode employée afin de pourvoir les sièges. "Le parlement européen, ce n'est pas la représentation des parlements nationaux, c'est la représentation des peuples au jour de l'élection", a-t-il déclaré, selon l'AFP.

De son côté, le groupe Gauche démocrate et républicaine (GDR), qui intègre les communistes et les verts, ne présentera pas non plus de liste, selon une source officielle interrogée par EurActiv.fr.

Pour l'heure, le Nouveau centre (NC) ne s'est pas prononcé. La place est donc libre pour les députés de droite.

Les places vacantes à l?Assemblée nationale ne seront probablement pas remplacées.

Lire la suite de l'article Deux députés français de droite iront au parlement européen

 

 Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :