Deux grandes banques se préparent discrètement à la fin de l'Euro

 |   |  160  mots
Copyright Reuters
Au moins deux banques d'envergure mondiales ont pris des mesures pour se préparer à mener des transactions dans d'anciennes monnaies de pays de la zone euro, alors que la crise de la dette européenne s'est intensifiée ces derniers mois, écrit le Wall Street Journal vendredi

Deux banques qui ont tenté de mettre en place des systèmes pour pouvoir mener des transactions dans des monnaies comme la lire ou le drachme, se sont heurtées à des difficultés, explique le quotidien financier, citant des sources proches du dossier.

Des responsables techniques de ces banques ont contacté Swift, la firme belge qui gère le réseau utilisé pour les transations financières internationales, afin d'obtenir son aide technologique et des codes de devises nécessaires pour préparer des systèmes de secours, au cas où la zone euro exploserait, ont détaillé ces sources.

Mais Swift a refusé de donner ces informations, en partie par crainte que cela alimente les spéculations et fragilise encore plus la zone euro. Selon le quotidien, les banques étudient tous les aspects de l'impact qu'aurait la sortie d'un ou plusieurs pays de la zone euro, des accords de prêts à la sécurité de leurs effectifs sur place.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2011 à 10:00 :
Ce ne sont pas les gens qui ne veulent pas de Marine LEPEN, mais le système politique en général...Vous ne vous rendez pas compte si Marine Lepen venait au pouvoir, comment feront-ils tous ces privilégiés de l'état. Ils devront rendre des compte à la France, ces profiteurs. Ils n'ont pas intérêts a ce qu'elle arrive au pouvoir
a écrit le 26/12/2011 à 12:47 :
Si la zone euro disparait il n'y aura qu'un bénéficiaire... le dollars. C'est une cabale, une diversion destinée à détourner l'attention des marchés pour sauver une monnaie de singe et elle est en train de prendre. L'histoire retiendra le nom des gaulo-ricains et des euro-rocains qui auront sciemment, par intérêt ou par naïveté trahit les intérêts de leurs peuples respectifs.
a écrit le 26/12/2011 à 12:02 :
Pour les investisseurs internationaux il faut choisir de deux maux le moindre :
Prêter aux pays de la zone euro et courir le "risque" (bien hypothétique, sauf pour la grèce ) de ne pas être entièrement remboursés.
Prêter aux us et à la grande bretagne, et prendre le risque d'être remboursés en monnaie de singe (risques là conséquents vu la manière plus que cavalière dont ces pays traitent leur créanciers à coup de quantitative easing qui fait fondre la valeur de leur épargne à vu d'oeuil ).
La spéculation est organisée pour faire croire que le premier risque est infiniment plus important, avec des conséquences aberrantes tel que l'italie qui a une balance commerciale équilibrée, contient la progression de sa dette (certes à des niveaux très élevés, mais pas beaucoup plus que les us ), et témoigne d'une forte volonté politique de restaurer ses finances, donc l'italie qui est donc autrement plus vertueuse et fiable que les usa, et devrait donc emprunter à un taux d'intêret beaucoup plus faible, se retrouve dans une situation exactement inverse.
Mais une telle situation est quand même fragile, on se souvient comment au début des années 2000 les marchés faisaient monter au ciel les actions des technos avec des analystes financiers qui n'étaient jamais à court d'inventions pour justifier ces valorisations ; ou encore comment après ces mêmes marchés s'inventer des raisons pour trouver les sub-prime étaient beaucoup moins risqués que les obligations des pays émergents ...
Qu'il n'y aie pas d'emballement politique , que l'euro ne s'effondre pas artificiellement ,prématurément, la spéculation se dégonflera, et n'étant plus omnibulés par la zone euro, les marchés seront obligés d'enfin se poser des questions sur les usa et la grande bretagne ...
a écrit le 26/12/2011 à 9:00 :
Des noms, SVP, La Tribunes. Quels sont ces banques?
Réponse de le 26/12/2011 à 9:49 :
OOOPS, La Tribune sans s et quelles
a écrit le 25/12/2011 à 22:36 :
Ces soit-disant experts qui anticipent l'éclatement de l'Euro alors qu'ils n'ont même pas pu prévoir le crash financier. Si l'Euro était si malade il ne serait pas a 1.30 USD. Il valait moins d'un dollar au début alors il faudra qu'on m'explique pourquoi aujourd'hui on panique. C'est surement les médias financiers qui manipulent la masse pour en tirer profit.
Réponse de le 26/12/2011 à 8:59 :
Votre optimisme est reconfortant, surrealiste. Tout irait donc pour le mieux ? La preuve etant que l'Euro est a 1.30 USD. Le probleme est qu'a 1.30 USD l'Euro Allemand est sous cote avec pour consequence une Allemagne florissante(exportations en hausse, chomage en baisse) et l'Euro grec sous cote avec les resultats que nous connaissons. Euro et l'Europe ne marchent pas.
Réponse de le 26/12/2011 à 9:51 :
Dure les lendemains de fete. L'Euro grec surcote et non sous cote.
a écrit le 25/12/2011 à 19:42 :
Ceux qui esperent la fin de l'euro (comme souvent sur ce site d'ailleurs) n'ont soit RIEN compris aux tenants et aboutissants d'un eclatement de la zone soit on largement mis de cot?our speculer sur la perte de l'euro en jouant les oiseaux de malheur (voir en jubilant).

L'eclatement de la zone euro ne fera qu'empirer la situation et jettera des milions de personnes dans une pauvret?ans nom, gripera l'economie de facon durable pour les 15 prochaines annees...

Donc soit les oiseaux de malheur n'ont rien a perdre par ignorance soit ils pnt tout a gagner par speculation...
Réponse de le 25/12/2011 à 20:14 :
Je partage votre avis ! ... mais l?Allemagne ne veut pas entendre parler de fédéralisme .... ce qui est navrant !
Réponse de le 25/12/2011 à 21:33 :
Mais non, le monde n'a pas commencé avec l'euro, il ne finira pas avec. "N'ayez pas peur !"
Réponse de le 25/12/2011 à 22:42 :
Iui oui...tout comme la crise de 1929 qui a non seulement mis les pays "civilis?ans une misere noire...mais a permis de mettre les graines de la deuxieme guerre mondiale dans un terreau deja bien fertile...
Les images des soupes populaire avec des millions de personnes affamees, pauvres et un systeme financier completement innoperant ca vous parle?

Cest ce qui va se passer si l'euro disparait. Au risque de me repeter, ceux qui souhaitent sa fin sont soit inconscient, soit ont un benefice a en tirer....

Réponse de le 26/12/2011 à 1:21 :
Vous devriez arreter de fumer car c'est vraiment grave ... L'euro nous tue, et il faut en sortir au plus vite ... Ceux qui veulent y rester sont des criminels au regard de la misération des peuples que l'euro a provoqué.
a écrit le 25/12/2011 à 16:10 :
Je pense que la sortie de l'euro se fera de gré ou de force d'ici 3 mois comme annoncé par de nombreux experts !
Réponse de le 25/12/2011 à 16:43 :
Ah oui? combien on parie?
Réponse de le 25/12/2011 à 17:00 :
eiffel est diplômé en économie !
Réponse de le 25/12/2011 à 17:55 :
Quel serait l impact pour la France de la sortie de l'Euro ?
Réponse de le 25/12/2011 à 18:24 :
Je souhaite qu'elles se fasse dans 6 mois, mais ne confondons pas prevision et esperance...
Réponse de le 25/12/2011 à 18:28 :
La réponse à la sortie de l'euro est dans le programme du Front National, disponible sur leur site.
Réponse de le 25/12/2011 à 19:35 :
Bastien, c'est quoi leur site que je me fasse une idée. Je suppose qu'il faut être adhérent pour avoir connaissance du programme.
Réponse de le 25/12/2011 à 20:01 :
ce qui se fera de gré ou de force sera le défaut de paiement sur les dettes des états .. l'euro devrait résister car une sortie serait beaucoup trop longue et compliquée
Réponse de le 26/12/2011 à 12:21 :
@Christophe D, moins 20% sur l'argent des livrets et le reste! pas triste!
a écrit le 25/12/2011 à 14:16 :
euro est une grande erreur , on a rien gagné, par contre on'a beaucoup perdu,
Réponse de le 25/12/2011 à 18:28 :
Tu m'étonnes !
Réponse de le 25/12/2011 à 18:51 :
je ne croit pas qu'on est au top économiquement ??????
a écrit le 25/12/2011 à 11:51 :
Scénario peut probable .... plutôt une Allemagne qui sort de l'euro (seul pays à pouvoir le faire)
Réponse de le 25/12/2011 à 12:31 :
Les français adorent utiliser la méthode coué. Cependant, plus les mois passent et plus le risque d'implosion de l'Euro devient probable.
a écrit le 25/12/2011 à 11:40 :
Que cela se fasse le plus vite possible.
Réponse de le 25/12/2011 à 14:17 :
inchallah
Réponse de le 25/12/2011 à 17:51 :
Pas inchallah, mais "inchmerkel" :D
Réponse de le 25/12/2011 à 18:28 :
bien dit :mdr
Réponse de le 26/12/2011 à 13:46 :
marine a encore raison...mais les gens preferent leur ruines plutot que reflechir...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :