Bruxelles veut contraindre Budapest à modifier plusieurs lois récentes

La Commission européenne a lancé des procédures à l'encontre de Budapest pour sanctionner une série de réformes concernant la banque centrale, l'appareil judiciaire et l'autorité chargée de la protection des données.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Bruxelles a ouvert ce mardi une triple procédure d'infraction contre la Hongrie pour ses récentes lois économiques et judiciaires. L'Union européenne (UE) craint notamment que l'indépendance de la banque centrale soit remise en cause, que des centaines de juges soient poussés vers une retraite anticipée et que l'agence de protection des données personnelles soit placée à la merci de pressions politiques.

Le président de la Commission fait valoir que "comme l'ensemble des Etats membres, la Hongrie est contrainte en vertu des traités européens de garantir l'indépendance de sa banque nationale centrale, de son Autorité de protection des données ainsi que la non discrimination des juges". José Manuel Barroso a ajouté : "la Commission est déterminée à entreprendre les mesures légales nécessaires pour s'assurer du maintien de la compatibilité avec la législation de l'Union européenne. "

La Hongrie a un mois pour répondre à ces inquiétudes et modifier ces lois. Son gouvernement s'est déclaré prêt à revoir les mesures controversées.

Par ailleurs, Budapest est sous pression du Fonds monétaire international (FMI). L'Etat hongrois tente d'obtenir un crédit de 15 à 20 miliards d'euros de l'UE et du FMI. Son octroi est soumis à la "pleine indépendance de la banque centrale", précise de son côté le commissaire en charge des questions économiques, Olli Rehn.

Par ailleurs, Viktor Orban va rencontrer le président de la Commission, le 24 janvier, à Bruxelles.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 18/01/2012 à 17:29
Signaler
Peut-être que la langue hongroise ne les aide pas beaucoup à comprendre dans quel monde ils vivent.

à écrit le 18/01/2012 à 12:51
Signaler
Adieu souveraineté nationale, vive l'ingérence tout azimut des technocrates européens

à écrit le 18/01/2012 à 9:27
Signaler
Le Parlement hongrois a adopté, vendredi 30 décembre, une nouvelle série de lois controversées qui isole encore davantage le pays au sein de l'Europe. La première d'entre elles accroît l'influence du gouvernement conservateur de Viktor Orban sur la B...

le 18/01/2012 à 10:33
Signaler
mal aux yeux !

le 18/01/2012 à 12:32
Signaler
Achète des lunettes, les mutuelles remboursent à 100%, enfin j'espère pour toi, sinon tu as Malakoff-mederic du frère à Sarkozy

à écrit le 18/01/2012 à 8:44
Signaler
que les programmes d'histoire en Hongrie, soient enfin adaptés au cours actuel de l'Europe et cessent de tant insister sur Tianon et Clémenceau! Que font les inspecteurs généraux de Budapest?

à écrit le 18/01/2012 à 5:37
Signaler
Quel bazar !

à écrit le 17/01/2012 à 20:50
Signaler
Rappelez-vous que si les allemands avaient les moyens de vous faire parler, l'Union européenne a les moyens de vous faire taire.

à écrit le 17/01/2012 à 20:28
Signaler
quelle légitimité démocratique possède la commission européenne pour venir sanctionner des lois votées par des parlementaires démocratiquement élus ? Aucune, bien sûr !

à écrit le 17/01/2012 à 19:00
Signaler
L'Union a raison ! Elle protège nos libertés !! Elle doit garantir la démocratie car c'est des critères d'adhésion ! Vive l'Union !

le 17/01/2012 à 20:52
Signaler
Il est rare que j'ai une réaction viscérale mais là, pour le coup, vous m'avez donné un haut le c?ur qui a failli remettre à tout de suite mon dîner de ce soir. Je suis très heureux de ne pas vous connaître.

le 18/01/2012 à 7:04
Signaler
pas toujours d'accord avec vous Bastien mais là pour le coup... ;:);)

à écrit le 17/01/2012 à 16:43
Signaler
Vous l'avez voulu alors passez sous les fourches et baissez les yeux ! Mais si vous avez des c...........s alors sortez de cette europe qui ne vous apportera rien sinon une participation au remboursement de la dette souveraine des majors !

le 17/01/2012 à 18:39
Signaler
votre reponse est un peu legere concernant la situation de la Hongrie et le gouvernement actuel. La Hongrie tout comme d'autres pays a joue avec le feu en doppant la consommation avec du credit facile (en franc suisse et non en Forint) a des taux tr...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.