L'inflation ralentit à 2,6% en janvier dans la zone euro

 |   |  270  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'inflation a ralenti en janvier dans la zone euro, à 2,6% sur un an après 2,7% en décembre, a indiqué mercredi l'office européen des statistiques Eurostat, dans une deuxième estimation.

Toujours trop haut, mais un peu moins. Selon l'office européen des statistiques Eurostat, l'inflation a ralenti à 2,6% en janvier dans la zone euro sur un an. Soit un peu moins que le taux affiché au mois de décembre, 2,7%. Dans une première estimation, Eurostat donnait un indice à 2,7% comme en décembre.

Ce chiffre est supérieur pour le quatorzième mois consécutif au seuil de 2% visé à moyen terme par la Banque centrale européenne, chargée de surveiller la hausse des prix, mais il va dans la direction pointée par la plupart des économistes qui pensent que le niveau d'inflation dans la zone euro devrait retomber autour de 2% en 2012.

Statu quo pour le taux directeur

Ce chiffre va certainement rassurer l'institut monétaire qui se réunit la semaine prochaine à Francfort. Face aux menaces économiques, l'institution avait abaissé en novembre puis en décembre son principal taux directeur de 0,25 point à chaque fois, le ramenant à un plus bas historique de 1%. Une nouvelle hausse n'est pas à écarter mais la BCE devrait opter pour le statu quo la semaine prochaine, selon les analystes.

Au sein de la zone euro, les taux d'inflation les plus faibles ont été observés en janvier en Irlande (1,3%) et à Malte (1,5%), et les plus élevés en Estonie (4,7%) et en Slovaquie (4,1%). Les principales composantes de l'inflation ont été le logement (4,5%), les transports (4,4%) et les boissons alcoolisées et le tabac (3,8%), tandis que les taux annuels les plus faibles ont été observés pour les loisirs et la culture (0,7%) ainsi que les articles d'habillement (0,9%), et qu'une baisse des prix a été enregistrée dans les communications (-2,4%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/02/2012 à 18:47 :
ça donnerait raison au gouvernement quant au livret A ?
a écrit le 29/02/2012 à 12:35 :
Meme si l'information est vraie : Si "l'inflation ralentie"
cela signifie QUE L'ON RECONNAIS qu'elle fut plus importante que 2,6% y a pas longtemps!!!!!
a écrit le 29/02/2012 à 12:12 :
L'inflation est à 2,6%, soit bien plus haut que l'objectif de la BCE et que fait la BCE, dont le mandat unique est de lutter contre l'inflation ? Elle octroie 1000 milliards d'euros par effet deplanche à billets aux banques... Ce qui va nécessairement augmenter l'inflation. Ceci est en contradiction totale avec son mandat, c'est une trahison favorable aux banques et défavorable aux populations.
a écrit le 29/02/2012 à 11:18 :
Du prix de la bagnole (les prix ont doublé en 12 ans) au prix de la salade (+60% en quelques semaines), l'inflation n'est certainement pas de 2,6%, rien que l'essence, les services (transports RP, loyers, honoraires de syndic, honoraires médicaux....), ya que les disques et les DVD qui baissent on sait pourquoi, mais c'est pas suffisant pour atténuer la folie des prix du reste, et la hausse des matières premières agricoles (alimentée par la spéculation financière) à bon dos, elle est mise à profit par les firmes du secteur pour faire gonfler leurs profits, la communication de leurs résultats en est l'exemple flagrant. Donc en résumé précarisation sur le marché de l'emploi, baisse des salaires, baisse du pouvoir d'achat, hausse des prélèvements et des impôts, baisse de la rémunération nette de l'épargne, allongement de la durée de cotisations retraite et baisse des retraites en pouvoir d'achat effectif m^me pour ceux qui ont eu la chance de cotiser sur la période requise....c'est pas terrible et en plus on ment tous les matins pour que les gens avalent le traitement sans rechigner...il y a des limites, je ne suis pas sûr que ces limites nous ne soyons pas très éloignés de les avoir atteintes et c'est pas parce qu'un "socialiste" de pacotille prendrait le pouvoir que la médecine serait plus digeste surtout que celui là augmenterait probablement la dose.
Réponse de le 29/02/2012 à 13:09 :
tout a fait, on nous donne les chiffres qu'on veut bien nous donner, mais comme vous le dites, lorsqu'on paie, on voit bien la difference ! ! !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :