Europe  : Westerwelle met en garde sur l'utilisation de la « massue teutonique »

 |   |  235  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a appelé les hommes politiques allemands à ne pas trop s'immiscer dans la campagne présidentielle française et à se montrer modestes au plan européen.

"Je recommande à tous les partis politiques allemands de faire preuve de retenue. Les divergences politiques allemandes ne doivent pas être exportées vers la France", a estimé le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, dans un entretien à l'édition dominicale de Die Welt. Une participation de la chancelière conservatrice, Angela Merkel, à un meeting de campagne de Nicolas Sarkozy a été évoqué, de même que celle du responsable social-démocrate Sigmar Gabriel avec le socialiste François Hollande.
M. Westerwelle veut aussi que le gouvernement ne prenne pas trop fortement parti : "Il ne doit subsister aucun doute sur le fait que l'Allemagne travaillera très bien avec tout gouvernement choisi par le peuple français".

" Doigté et de sens des responsabilités"

Cette attitude réservée doit également être celle affichée au niveau européen, poursuit le ministre libéral. L'Allemagne "a l'obligation de faire preuve de doigté et de sens des responsabilités" dans l'usage de l'influence qu'elle a comme première économie de la zone euro. La crise de la dette, où l'influence allemande s'est particulièrement faite sentir est un tournant, selon lui. "C'est maintenant que se dessine l'image de l'Allemagne en Europe pour les années à venir", a-t-il expliqué et cette phase doit être "gérée de façon intelligente".
"Quiconque agite maintenant la massue teutonique doit s'attendre à un retour de bâton", a-t-il assuré.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :