Allemagne : une nouvelle taxe pour financer les dépenses vieillesse ?

Confrontée au vieillissement de sa population et à la faiblesse de la natalité, l'Allemagne doit repenser son système de financement des dépenses vieillesses. Un projet ministériel à long terme, qui sera présenté après les vacances de Pâques, prévoit de créer une taxe sur les revenus des contribuables de plus de 25 ans, selon le quotidien Die Welt de ce mercredi.
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)

Le gouvernement allemand planche sur une stratégie pour faire face au vieillissement de sa population, et envisage une taxe sur les revenus pour financer les coûts qu'il engendre, écrit le quotidien Die Welt mercredi. Le gouvernement va présenter une "stratégie démographique" globale après la pause de Pâques. Il s'agira du premier projet interministériel et à long terme présenté par un gouvernement pour prendre en compte le vieillissement de la population allemande, indique le journal.

L'une des mesures-phares, proposées par le parti conservateur CDU/CSU de la chancelière Angela Merkel, qui gouverne dans une coalition avec les libéraux du FDP, serait de créer une taxe sur les revenus des contribuables de plus de 25 ans qui permettrait de pérenniser le système de protection sociale.

Jusqu'à 1% des revenus

Toujours selon Die Welt, le niveau de cette contribution, qui toucherait tous les types de revenus, n'a pas encore été décidé, mais pourrait aller jusqu'à 1%. La réserve financière ainsi crée doit permettre d'aplanir les déséquilibres dans la solidarité entre les générations, poursuit le journal conservateur, citant un document du groupe de travail mis en place par la CDU/CSU.

Elle pourrait même être inscrite dans la Constitution, pour éviter le détournement des recettes générées à d'autres fins, précise-t-il encore.

La démographie allemande, une bombe à retardement

Avec un taux de fécondité parmi les plus bas du monde et un âge moyen parmi les plus élevés, la démographie fait figure de bombe à retardement pour l'Allemagne, pesant sur son potentiel de croissance et sur les finances publiques.

Les prévisions démographiques voient la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus passer de 20% actuellement à 34% en 2060. A cette date, le nombre de septuagénaires sera le double de celui des enfants qui naissent.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 04/04/2012 à 17:59
Signaler
Au de la du raisonnement de Corso auquel je n?adhère pas totalement (mais vrai en partie), il faut préciser que l?Allemagne n?avais eu de vraie politique de natalité comme la France depuis la guerre. En France malgré la dernière tentative stupide de ...

le 04/04/2012 à 18:29
Signaler
C'est l'augmentation continuelle de la population qui est une bombe a retardement

le 04/04/2012 à 19:08
Signaler
L'augmentation est peut-être un problème mais le vieillissement et la diminution de la population en sont tout autant. En fait, l'idéal c'est le remplacement (un peu + de 2 enfants ou immigration)

à écrit le 04/04/2012 à 15:19
Signaler
La vérité est que les assurances données aux bons peuples européens d'après guerre par leur dirigeants étaient des paroles d'escrocs ! Quelle était la problématique du moment : faire venir des campagnes des gens pour travailler en ville ou a proximi...

à écrit le 04/04/2012 à 14:20
Signaler
Porquoi ne pas faire payer cette taxe aux Espagnols et aux Grecs, Angela ? Grace a eux, le chomage Allemand ne cesse de baisser et les exportations explosent, je suis sur qu'ils seraient pres a un petit effort supplementaire...au point ou ils en sont...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.