Allemagne : les exportations au plus haut en mars

Au mois de mars, les exportations ont atteint des volumes record en Allemagne, grâce notamment à la demande hors de la zone euro. En hausse de 8,4% par rapport à février, elles dépassent de 0,7% le précédent record qui datait de mars 2011.

1 mn

Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)

Les exportations ont atteint des volumes record en mars en Allemagne, grâce notamment à la demande hors de la zone euro, selon des données brutes publiées mercredi par l'Office fédéral des statistiques (Destatis). Les exportations ont progressé de 8,4% sur un mois à 98,9 milliards d'euros, dépassant de 0,7% leur plus haut niveau historique de mars 2011. Les importations ont augmenté de 6,8% sur un mois à 81,5 milliards d'euros.

Des exportations vers les "pays tiers" en hausse de 6,1% sur un an

La hausse des exportations provient de la demande des "pays tiers", c'est-à-dire qui n'appartiennent pas à la zone euro ni à l'Union européenne: dans ces pays l'Allemagne a exporté en mars pour 41,9 milliards d'euros de marchandises, en hausse de 6,1% sur un an. Dans le même temps, ses exportations à destination des pays de la zone euro, en crise, ont reculé de 3,6% sur un an, à 38,1 milliards d'euros, mais ses importations de la région ont augmenté de 2,3% à 37 milliards d'euros dans le même temps. L'excédent commercial allemand a grossi de 16,8% sur un mois à 17,4 milliards d'euros. Ajusté des variations saisonnières et calendaires, il s'est élevé à 13,7 milliards d'euros en mars, précise Destatis.

La balance des comptes courants en excédent de 18,8 milliards d'euros

Toujours en données ajustées, les importations ont augmenté plus rapidement (+1,2% sur un mois) que les exportations (+0,9%). La balance des comptes courants, qui rassemble outre la balance commerciale celles des services, des revenus et des transferts courants, était en excédent de 18,8 milliards d'euros en mars, selon des calculs provisoires de la Bundesbank mentionnés par Destatis. Elle était excédentaire de 11,7 milliards d'euros en février et de 21,3 milliards en mars 2011.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 09/05/2012 à 15:32
Signaler
Oui mais notre déficit est bien égale au profit de la balance commerciale allemande, c'est notre premier client mais notre premier fournisseur, bien avant les chinois. Donc effectivement si un pourcentage de nos compatriotes avait l'esprit un peu plu...

le 09/05/2012 à 18:09
Signaler
votre raisonnement est logique et je roule aussi français pour cette raison.

le 09/05/2012 à 21:44
Signaler
Moi aussi mais aussi pour le plaisir ... nouvelles Déésses ....

à écrit le 09/05/2012 à 15:31
Signaler
Le produit de la balance Allemande est égal à notre déficit, il y a bien un lien, nous sommes le premier client et le principal fournisseur, mais pas de manière équitable, si à chaque que l'on fait un achat on se pose la question, est ce que je pourr...

le 09/05/2012 à 17:27
Signaler
marcher à pied aussi...

à écrit le 09/05/2012 à 15:21
Signaler
Pendant que nous on se chamaille eux ils bossent et exportent à tour de bras, il serait grand temps qu'on s'y mette,( heu! pas moi, désolé je suis à la retraite) donc il serait grand temps que vous vous y mettiez.

à écrit le 09/05/2012 à 14:07
Signaler
l´Allemagne peut également remercier la France et les francais pour cet éxédent commercial, combien de nos compatriotes préfèrent acheter une voiture allemande par exemple pendant que nos usines tournent au ralenti... Pour ma part, je privilégie le...

le 09/05/2012 à 14:46
Signaler
L'allemagne peut surtout se remercier elle même, les sacrifices qu'elle a consenti en matière salariale au cours des 30 dernières années ; les réformes douloureuses et impopulaire de l'agenda 2000 de gerard shroder ; et son réseau de PME placée dans ...

le 09/05/2012 à 17:29
Signaler
et un soutient permanent à toutes les entreprises technologiques de la part de l'état.

le 09/05/2012 à 18:33
Signaler
exact; l'Allemagne pratique un dumping salarial depuis une décennie, les salaires ont très faiblement augmentés depuis lors, l'absence de SMIC, présence de nombreux intérimaires dans l'industrie à des salaires à 700 bruts par mois profite à l'économi...

à écrit le 09/05/2012 à 13:15
Signaler
Pour combien de temps encore ??????????????

le 09/05/2012 à 14:18
Signaler
ils n' ont rien à craindre de la gauche française qui nous mène à la débâcle comme lors du front populaire . http://www.politique.net/2012041201-patrimoine-de-hollande.htm encore un bobo !

à écrit le 09/05/2012 à 12:16
Signaler
Au moins, quand ils sont contents, les allemands brandissent un drapeau ... Allemand. j'en connais d'autres que la honte n'étouffe pas.

le 09/05/2012 à 12:47
Signaler
brandissez un drapeau allemand pendant le prochain euro de foot... et vous verrez ce que les memes personnes vont vous dire !! ( et sur quel ton!)

à écrit le 09/05/2012 à 12:00
Signaler
A méditer pour les nouveaux dirigeants français. Après le succès des 35 heures, enviées par le monde entier, ils préparent sans doute quelques autre mesures révolutionnaires.

le 09/05/2012 à 12:58
Signaler
Les 35 heures, l'UMP n'a rien fait pour les supprimer parce que le MEDEF et les patrons du CAC 40 voulaient les garder de façon à profiter des aides de l'Etat. VOiLA LA VéRiTé.

le 09/05/2012 à 14:47
Signaler
Quelles aides de l'Etat ? et si vraiment il y en avait en quoi serait-elles conditionnelles aux 35 heures ?

le 09/05/2012 à 20:03
Signaler
Tous les contrats de travail inférieurs à 35 heures/semaines ... imposés abusivement par la grande distribution, les banques, et tous les profiteurs qui ont l'oreille des politicards.

le 09/05/2012 à 21:50
Signaler
Avec les 35h il y a eu (suivant négociations , si si ...) annualisation du temps de travail ou bien modération salariale pendant plusieurs années. Puis sont arrivé les déplafonnements des heures sup et même mieux leur défiscalisation ... Bref mainten...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.