Les Pays-Bas s'enfoncent dans la récession

 |   |  494  mots
Copyright AFP
Copyright AFP
La croissance est en berne aux Pays-Bas. L'activité s'est contractée de 1,1% au premier trimestre par rapport à 2011 et de 0,2% par rapport au trimestre précédent. Et les perspectives ne sont pas réjouissantes sur fond d'incertitudes politiques.

L?économie néerlandaise est en panne en 2012, avec d'autres pays de l'Europe comme la Grèce, le Portugal et l?Espagne, estime la Commission européenne. Les Pays-Bas se trouvent officiellement en récession depuis février, ayant accusé un déclin de 0,7 % de l?activité entre juillet et septembre 2011, puis de 0,4 % entre octobre et novembre, et encore de 0,2 % entre janvier et mars.

Le marché immobilier en berne

Qu?est-ce qui grippe la machine néerlandaise ? Selon le Bureau central des statistiques néerlandaises (CBS), la baisse de 4,2 % des investissements est en cause, notamment dans la construction. Le manque de perspectives pénalise ce secteur, plongé dans une grave crise. Les prix des logements occupés par leurs propriétaires ont baissé de 4,7% entre mars 2011 et mars 2012. Le marché immobilier, en berne, attend des jours meilleurs.

L?incertitude plane, sur une décision politique qui paraît inéluctable, pour réformer un système qui fait enfler la dette néerlandaise (223 % du PIB) à des niveaux records dans la zone euro. La déductibilité fiscale, pour les ménages, des intérêts sur les emprunts immobiliers rend la pierre accessible, mais la dette insoutenable. Le contexte politique n?arrange rien. Le pays se dirige vers des législatives anticipées, fixées au 12 septembre. Il y a fort à parier qu?aucun parti ne prenne le risque de réformer la déductibilité des intérêts immobiliers, considérée comme un avantage acquis.


Baisse du pouvoir d'achat

L?économie des Pays-Bas, qui repose sur le commerce international, reste sensible aux chocs extérieurs. La récession chez les voisins européens n?aide pas, malgré les bons indicateurs publiés par l?Allemagne. Sur le marché intérieur, la baisse du pouvoir d?achat aggrave encore la situation. Le chômage s?élève, bien que dans des limites raisonnables, à 5,9% en mars 2012, contre 5,1% en mars 2011. La confiance des ménages a pris un rude coup avec l?annonce du budget 2013, fin avril, marqué par la hausse de la TVA et des cotisations à l?assurance-maladie.


Les Néerlandais vont perdre 4% de pouvoir d?achat en 2012 et 2013, alors que l?inflation augmente à un rythme de 2,5% par an. Du coup, les cordons de la bourse se resserrent, avec une consommation en baisse de 1,1% au premier trimestre 2012, aggravant le cycle de récession. Alors qu?on se prépare à passer ses vacances d?été sur les plages de la mer du Nord, aucune embellie n?est en vue, avec ou sans les mesures d?austérité annoncées pour 2013.

Selon les prévisions pour la zone euro présentées à Bruxelles le 11 mai, les Pays-Bas vont connaître une contraction de -0,9 % en 2012 et renouer avec une légère croissance, de 0,7%, en 2013. Les prévisions européennes ne tiennent pas compte du budget néerlandais pour 2013, qui entend contenir le déficit budgétaire, mais risque de maintenir le pays dans la récession.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2012 à 9:17 :
mais la croissance dépend des taux d'interet. Il faut croitre pour pouvoir rembourser ? Si les prix baisse la croissance, à conso égale, devient négative, et pourtant les con-sommateurs sont con?tents. Etrange
a écrit le 16/05/2012 à 12:21 :
En France , on ne produit plus rien ...
Quelques avions,un ou deux TGV ,
Franchement, je n'achéte pas un TGV tous les jours ...
Personnellement Sarko nous a fait super mal ( je suis fonctionnaire donc le bouc émissaire de la crise européenne actuelle...)
Donc, je consomme le moins possible ...
En attendant si je dois acheter quelque chose, ce quelque chose est produit en France ...
C'est trés important ...
On continue à dilapider les montagnes d'argents économisées par nos parents et grands parents ...
Mais le bon temps est fini ...
Il va falloir revenir à des saines valeurs de travail et d'économies ...
a écrit le 16/05/2012 à 11:06 :
La déductibilité des interets d'emprunt est complètement débile car elle contribue à aire gonfler les prix...bref autant d'argent qui au final n'ira ni dans la conso et ni dans l'investissement vers les entreprises et les pme....la bulle immo doit exploser partout, pour pouvoir resolvabiliser les futurs propriétaires et locataire et libérer une partie de leur pouvoir d'achat vers de la conso ou de l'investissement...et donc vers du vrès PIB et de la vrai création de valeur ajoutée et d'emploi ! merci les politiciens et vos reves de propriétaires à tout prix, quitte à couler nos pays ! merci les baby-boomers qui avez été les grands artisans de ce fiasco !
a écrit le 16/05/2012 à 9:01 :
Bien vu Henri.
Effectivement le systeme capitaliste actuel est voué a l'echec.
Toutes les crises en Europe reposent sur le systeme de creation monetaire qui ne profite qu'a une tres petite minorité de speculateurs privés. Le tout biensur payé par les peuples. Ca parait evident quand on regarde la situation economique des pays europeens. C'est la crise partout. Preuve que quelquechose ne fonctionne pas correctement.
a écrit le 16/05/2012 à 8:53 :
dette néerlandaise (223 % du PIB)??
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_pays_par_dette_publique : 64% en 2010
Je crois qu'il y a une légère erreur dans votre article.
Cdlt
Réponse de le 14/06/2012 à 16:30 :
Il s'agit de la dette globale, publique + privée, la seconde étant en l'occurrence essentiellement immobilière. On a tendance à oublier que la crise actuelle est à l'origine une crise de l'endettement privé, tant les médias se sont focalisés sur les dettes publiques ces derniers temps. L'Espagne et le Royaume-Uni en sont des exemples frappants.
a écrit le 16/05/2012 à 7:46 :
On voit ce que donne cette politique sans discernement en Espagne, Irlande, UK etc. Le '' y a ka fokon'' dont vous vous félicitez, produit de merveilleux résultats : jamais, je dis bien jamais, ces pays ne s'en sortiront sans faire défaut, au moins en partie, malgré toutes les gesticulations de leur dirigeants.
Pourquoi ? Parce que c'est le système même le capitalisme financier, qui s'effondre...
Réponse de le 16/05/2012 à 11:37 :
Ecrit il de son iphone...C est grâce aux soutiens d adversaires aussi incohérents que vous que le système à de beaux jours devant lui...

Vous consommez vos vacances et vos billets d avions low cost tandis qu aucun de vos vêtements n est Made in Europe j imagine ?
a écrit le 16/05/2012 à 1:21 :
Hollande s'enfonce dans la récession ?
a écrit le 15/05/2012 à 17:18 :
Voila un pays qui ne respecte en rien les fameux critères signés sur son propre sol. Habitué à faire de la croissance avec du commerce de bazar-au sens économique-, ce rôle lui a été enlevé par l'Allemagne. Au surplus ses réserves de pétrole de la Mer du Nord filent, elles prendront fin dans 5 ans. Encore son statut de paradis fiscal lui est grignoté par la Suisse et le Luxembourg, parmi d'autres, la concentration ultime des entreprises n'aidant pas à sa réussite de ce point de vue. Comme d'autres le pays est en voie progressive de tutellisation. Cela étonne encore ?
Réponse de le 15/05/2012 à 19:27 :
Rajoutez une énorme bulle financière qui a entrainé un surendettement massif des ménages hollandais... C'est vrai, le problème de l'EU ce sont les fainéants du sud !!! J'aimerai que ce soit aussi simple malheureusement le problème est bien plus grave.
Réponse de le 15/05/2012 à 20:54 :
En effet, on ne lit guère les habituels commentaires des germanophiles obsessionnels sur les ''fourmis du nord contre les cigales du sud''...
Réponse de le 15/05/2012 à 23:11 :
Rajoutez aussi un problème communautariste qui devient d'année en année plus préoccupant tel une bombe à retardement et vous aurez à peu près un tableau complet de la situation là-bas. Ne voir les problèmes que sous un angle financier ou économique me paraît quelque peu léger.
Réponse de le 16/05/2012 à 0:34 :
C'est vrai que le problème communautaire n'est pas à négliger. Mais pour en rajouter une couche sur la situation, ajoutons que le taux de fécondité est bas et n'assure pas le renouvellement démographique, loin de là. En plus, le système de retraite pas capitalisation est en train de s'effondrer avec la crise de la dette européenne, entre -1 et -15% !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C'est une bombe !!!!!!!! Elle a commencé à sauter dans certains pays mais tous seront touchés !
Réponse de le 16/05/2012 à 2:15 :
@ Corso
c'est pas du pétrole, c'est du gaz, vous confondez avec la norvège
et c'est pas un paradis fiscal vous confondez avec le Luxembourg où la Belgique

Philips, Shell, Unilever, ING, AEGON, TomTom, le port de Rotterdam, ont été rendus possibles par la rigueur, le pragmatisme et l'ouverture sur le monde de cette société profondément tolérante et égalitaire, vous confondez donc avec l'autre pays du Hollande, celui qui est incapable de s'adapter et pense donc que les autres couleront aussi sans apprendre à nager.

Après avoir annoncé la fin de la déductibilité des intérèts sur les emprunts hypothécaires pour le 1 janvier 2013, il faut s'attendre à des coupes dans les programme sociaux, d'où ce remous sur l'immobilier et une légère montée du chomage (moyenne à 5,8 % en 2011, y a donc de la marge), qui concerne surtout les jeunes allochtones marocains, mais le niveau de vie restera bien sùr supérieur à celui de la france.
et ce comme toujours depuis 60 ans.

Donc ce titre de "les pays-bas s'enfoncent dans la récession" est plutôt une injection d'anesthésique pour préparer les français à ce qui s'en vient localement.
Réponse de le 16/05/2012 à 3:31 :
dernière nouvelle :
cette nuit les 4 grands partis (hors PVV) ont trouvés un accord pour économiser 12MdsEuros accord qui permet donc de rester en deçà des 3% de déficit autorisé par Bruxelles..
Voilà, premier problème traité efficacement par des gens simples et de bonne volonté

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :