L'union budgétaire européenne se prépare en coulisses

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Photo Reuters)
Les dirigeants de la Commission européenne, de l'Union européenne, de l'Europgroupe et de la Banque centrale européenne plancherait sur un plan pour unifier les politiques budgétaires afin de sauver l'euro, selon l'Hebdomadaire allemand Der Spiegel à paître lundi. Tout déficit serait soumis à autorisation et financé par des euro-obligations.

Les dirigeants des institutions européennes préparent un plan qui déboucherait sur une véritable union des politiques budgétaires pour sauver l'euro, affirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel à paraître lundi.

Barroso, Van Rumpuy, Juncker et Draghi préparent un plan

Alors que les pays de la zone Euro essaient ce samedi 9 juin de se concerter pour mettre en place une aide à l'Espagne qui pourrait atteindre 100 milliards d'euros afin de soutenir le secteur bancaire du pays, un projet plus ambitieux se prépare en coulisses. Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, celui de l'Union Européenne, Herman Van Rompuy, le chef de l'eurogroupe, Jean-Claude Juncker, et le président de la Banque Centrale Européenne (BCE), Mario Draghi, travaillent à ce plan, selon lequel les Etats membres ne pourraient plus faire de nouvelles dettes comme bon leur semble. D'après le communiqué de l'hebdomafdaire Der Spiegel, les Etats pourraient disposer seulement des revenus déjà couverts par leurs propres recettes.

Le déficit serait soumis à autorisation et financé par des eurobonds

Tout pays ayant besoin de plus d'argent qu'il n'a à disposition devra faire connaître ses besoins au groupe des ministres des Finances de la zone euro qui décidera alors si ses demandes sont justifiées et à quelle hauteur. A la suite de quoi, seraient émises des euro-obligations pour financer ces nouvelles dettes.

Un président, appelé au final à devenir un ministre des Finances européen, dirigerait le groupe de ministres, qui serait contrôlé par un nouvel organe européen, dans lequel siègeraient des représentants des parlements nationaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2012 à 7:39 :
Réveillez-vous, des pseudos "pères de l'Europe" prennent des décisions pour les peuples d'Europe sans être élus. Cela s'appelle une dictature.
Ouvrez votre esprit sans a priori en consultant les analyses du Président de l' UPR sur le site www.u-p-r.fr
Réponse de le 11/06/2012 à 11:05 :
Depuis Raymond barre .... nos politiques piochent du fric dans la caisse .... alors finalement ... qu'ils n'est plus accès la caisse et la planche à billets ..tant mieux !
Réponse de le 11/06/2012 à 11:11 :
"aient " pardon
a écrit le 11/06/2012 à 4:00 :
Cela faisait presque 2 années que je parlais de ce plan( celui de la règle d'or puis investissements réglés au cas par cas par euro-obligations), par contre la France n'arrivera sans doute pas à le faire, il y a déjà trop d'impôt et elle elle est toujours en déficit primaire, Hollande va sans doute devoir réformer plus qu'en Italie et presque autant que la Grèce, et ce en moins de temps. Au début il essayera de jouer sur les mots( des fonctionnaires dans les écoles c'est de "l'investissement") mais à la fin il taillera à fond dans le secteur publique, sinon le pays va droit à la dépression avec 30% de perte de pib, et là il pourra dire adieu à presque tout.
a écrit le 10/06/2012 à 19:41 :
Pour que le plan ait une chance d'être efficace la France et l'Allemagne ne doivent en aucun cas participer à son élaboration.
Nous avons vu ou nous a mené l'axe franco-allemand!
Réponse de le 10/06/2012 à 19:52 :
C'est surtout à l'Allemagne qu'il ne faut plus demander son avis : elle joue sa propre partie, aux dépens des autres, parce qu'elle, elle a tout intérêt à garder l'Euro, qui lui permet de mettre à bas les industries française et italienne tout en exportant beaucoup plus que ce qu'elle ne devrait. Il ne faut pas attendre de celui qui profite d'un problème qu'il essaie de le résoudre.
Réponse de le 11/06/2012 à 11:08 :
C'est surtout à l'Allemagne ... la fourmi qui détient les sous .... !
a écrit le 10/06/2012 à 19:07 :
Parité des états dans cette nouvelle europe ... !
a écrit le 10/06/2012 à 18:59 :
De toute manière, tôt ou tard, si on veut conserver la monnaie commune, il faudra en arriver à cette solution. Cela va entraîner un bouleversement politique de taille car, les Etats n'auront plus d'autonomie politique en matière de finances. Ils devront, à l'avenir, passer sous les "fourches caudines" de Bruxelles avant de se lancer dans la dépense. En fait, c'est le paragraphe qu'il manquait au traité de Maastricht et que personne ne voulait écrire, sous peine de créer un séisme politique européen. Mais....la crise est passée par là !
Réponse de le 10/06/2012 à 19:13 :
L'Euro n'est pas une monnaie "commune", mais une monnaie "unique". Cette différence qui vous échappe explique toute l'horreur qui arrive à l'Europe depuis douze ans. L'Euro tue l'Europe. Vouloir sauver l'Euro, c'est vouloir tuer l'Europe, en l'ignorant.
Réponse de le 10/06/2012 à 20:21 :
@ Truk.
Concernant le terme attribué à l'euro, c'est plutôt de l'ordre de la sémantique.
En fait, cette Europe de Maastricht s'est mise en place sans vision à long terme. Une sorte de test prometteur, jusqu'à la crise des subprimes. Maintenant, c'est le moment de redresser la barre, avant que ça ne pète pour de bon !
Car, les politiques y laisseront des plumes !
Réponse de le 10/06/2012 à 20:39 :
Il vaut mieux tuer l'Euro que l'Europe. Car si nos dirigeants forçaient la main des peuples en imposant une Europe fédérale sans leur demander leur avis, je crains le pire. Pour rappel, seuls trois pays ont consulté leurs populations sur le Traité Européen de 2005, et ces trois pays ont voté non. Pays-Bas, France, Irlande. Et le traité est passé quand même. Ils ne peuvent pas recommencer ce genre de viol. Les Européens sont sympas, mais l'Histoire a toujours montré que quand leurs dirigeants essayaient de les forcer, ça se finissait très mal.
a écrit le 10/06/2012 à 18:05 :
Pour se protéger de l'euro, voici les dix bonnes raisons d'investir dans l'or :

Pourquoi investir dans l?or ?

Il y a différentes raisons qui peuvent vous pousser à investir dans l?or, et quelque soit votre position l?or vous apportera de toute façon une stabilité financière pour les années à venir. D?ailleurs depuis les années 70, les prix n?ont fait que s?apprécier, et ont donc permis d?assurer de solides rendements aux investisseurs avisés. De plus investir dans l?or vous permet surtout de ne pas vous inquiéter d?un éventuel effondrement de la monnaie. Mais voici les principales raisons qui devraient vous poser à investir dans l?or.

Investir dans l?or vous permet de maintenir la valeur de votre capital même si la valeur de la monnaie fiduciaire diminue.
Investir dans l?or vous permet de vous protéger de l?inflation des prix.
Le marché de l?or est généralement beaucoup plus stable que les autres marchés financiers.
L?or est reconnu partout à travers le monde, c?est un investissement universel.
Les pièces d?or sont très facilement transportables et l?or est un actif très liquide.
L?or ne se détériore pas dans le temps et est donc parfait pour un investissement sur le long terme.
L?or a depuis longtemps prouvé ses avantages en terme de stabilité pour protéger un capital financier.
L?or est de plus en plus recherché et donc son prix va encore s?apprécier.
L?or possède une valeur intrinsèque contrairement à la monnaie fiduciaire qui ne cesse de se dévaluer.
L?or est pour l?instant très faiblement imposé et représente donc un bon moyen de faire croître un capital.
a écrit le 10/06/2012 à 16:49 :
"En coulisses" : toute la construction européenne résumée en deux mots... Jamais les yeux dans les yeux, jamais au grand jour, jamais par la franchise, toujours par la traîtrise, toujours dans le dos des peuples, toujours de biais, voila comment avance la construction européenne. Illégitime, inefficace, idéologique : le fédéralisme européen est le nouveau totalitarisme que l'Europe s'inflige après le fascisme et le communisme. D'ailleurs, comme ces régimes criminels, les pouvoirs législatif et exécutif sont honteusement concentrés dans les mêmes mains, celles d'une commission technocratique, qui bien sûr n'est pas élue démocratiquement. Où est la séparation des pouvoirs ? où est la Démocratie ? Où sont les résultats ?
Réponse de le 10/06/2012 à 17:42 :
bingo
On a un vrai problème avec cette dictature molle qui gonfle, qui gonfle, sans qu'on n'y puisse rien faire..
Réponse de le 10/06/2012 à 18:01 :
Dictature soft, en effet, qui fait des dégâts de moins en moins soft cela dit.
a écrit le 10/06/2012 à 15:35 :
C'est mal parti avec les Socialistes qui reprennent la politique nefaste de Tonton et Jospin.
a écrit le 10/06/2012 à 14:01 :
Cela ne changera rien au problème de fond: l'Europe est une zone faible qui rejette le progrès. Ainsi les investissements en technologies sont faibles. Le niveau des déficits sont excessifs dans de nombreux pays et menacent fortement les classes moyennes au lieu de réformer le mauvais fonctionnement des administrations. Les anglais par exemple ont près de 150 milliards de déficit pour 17% de chômage. Il faut que le système change, il faut une réelle croissance et pour cela nous avons des diplômés que l'on ne veut pas faire travailler. En France, un bon dixième de nos master n'a pas accès à la vie active, alors que penser des autres? Ce qu'on fait c'est une hécatombe intolérable et contraire aux droits de l'homme.
a écrit le 10/06/2012 à 11:30 :
"afin de sauver l'euro, selon l'Hebdomadaire allemand Der Spiegel fait paître le troupeau de vaches lundi. " ;o))
Réponse de le 10/06/2012 à 17:17 :
C'est tout le problème de l'UE : elle a oublié le dicton "chacun son boulot, et les vaches seront bien gardées"
a écrit le 10/06/2012 à 11:19 :
Et ils vont créer du hors bilan au niveau européen !! Comme on sait si bien le faire en France !!
a écrit le 10/06/2012 à 10:50 :
ouf ... il est temps !
a écrit le 10/06/2012 à 8:31 :
Enfin une proposition forte et réaliste, même si elle suscite de nombreux commentaires de gaulois irréalistes et dépassés.
Il faut avoir les moyens de sa politique et, après plusieurs décennies de gabegie et de laxisme, la France ne les a plus et ne parait pas avoir le courage de faire les efforts pour les retrouver.
Je partage totalement l'avis exprimé par "eurofederal"
Réponse de le 10/06/2012 à 14:06 :
à Sirius. Alors pour vous vous mutualiser les dettes des pays européens laxiste avec de la fausse monnaie papier qui perd + de 5 % de sa valeur chaque année de par son inflation car non étalonnée à l'or serait "réaliste" ? Je vous invite à relire l'histoire récente notamment l'union latine des pays européen et latin du début du siécle est l'écroulement de cette première "union européenne" et ses conséquences désastreuses dont la première guerre mondiale. Mais aussi les assignat du 18 eme siècle qui ruina par deux fois en un siècle les citoyens francais. Et comme l'euro actuellement, les raions et les causes sont toujours les memes : La manipulation de la monnaie papier que les gouvernements et les banksters adorent faire pour des raisons financières et politiques, et qui fini toujours de la meme façon, c'est à dire très mal pour les peuples et les épargnants, la ruine totale et de grands risques de conflit. Oui en effet c'est très réaliste.

Mon cher la seule façon d'avoir une politique financière et politique réaliste c'est celle qui apporte une stabilité économique due à une monnaie stable et sans inflation car impossible de manipuler par les responsables politiques et bancaires : une monnaie étalonnée à l'or. C'est à dire que chaque billet de banque à une contre valeur en Or, et donc a une valeur réelle qui correspond à de l'or réel et échangeable dans le monde entier. Voila la réalité d'une économie saine basée du réel, et déjà expérimenté avec succès dans l'histoire. La bulle financière actuelle qui sera encore gonflée par cette nouvelle lubie "d'union bancaire européenne" éclatera comme l'histoire l'a déjà démontrée dans ce cas, ruinant au passage les épargnants, les peuples et les nations, avec des grandes souffrances pour les citoyens.

Et si pour vous avoir abandonné notre souveraineté monétaire contre l'avis du peuple, pour se voir imposer cette fausse monnaie euro prêter par la BCE aux banques privées à un taux de 1 % et reprêté aux gouvernements européens à 2, 4 ou 12 % comme pour le Portugal c'est être "réaliste" alors permettez de vous dire que vous êtes complice intellectuellement d'une formidable escroquerie contre les nations européennes et leurs citoyens. C'est une honte et surtout destructeur, c'est pourquoi je renouvelle une fois de plus d'acheter un maximum d'or physique qui ne peut disparaitre contrairement au papier toilette européen, sans subir d'inflation et échangeable partout. Achetez de l'or vite !!!!
Réponse de le 10/06/2012 à 16:22 :
"as good as gold" merci on a vu ce que ça donnait face aux besoins réels ou alors vous vous coupez des réalités: vieux dilemne!!
Réponse de le 10/06/2012 à 17:40 :
à "à libre". Ce que ca donnait face aux besoins" ? Vous pourriez préciser ? On a surtout vu ce que donne les bulles financières issues de le sur impression de papier monnaie sans valeur, vous voulez dire. Les besoins réels ? De quoi parlez vous ? J'affirme face à l'histoire que c'est uniquement lorsqu'une monnaie papier est étalonnée à l'or qu'elle est stable et pratiquement sans inflation, et rassurez vous il y a suffisamment d'or extrait dans le monde pour garantir des monnaies stables. Vous critique est bien courte et sans développement, si vous voulez etre crédible il faudrait avoir quelque chose à dire, et j'attends avec impatience votre hypothétique développement.
Réponse de le 10/06/2012 à 19:28 :
@libre. L'étalon-or est une mauvaise réponse à un vrai problème, que vous soulignez à juste titre. Si vous vous dites libéral, lisez au moins Von Mises et Hayek, mais lisez-les bien : vous verrez qu'implicitement, l'étalon-or n'est pas leur tasse de thé du tout. Je ne sais pas pourquoi certains libéraux croient que pour échapper au monstre de la planche à billets, il faut se ruer dans la gueule du loup étalon-or.
Réponse de le 10/06/2012 à 22:01 :
à Truk. Très bien alors dites nous en quoi l'or serait un "loup" s'il vous plait. L'histoire a suffisamment démontré qu'à chaque fois que les gouvernements se sont accaparés la monnaie, qui ne devrait en aucun dépendre des politiciens, mais seulement avoir une réelle banque centrale indépendante, les monnaies papiers finissent toujours par s'écrouler lorsque celles ci ne sont pas étalonnée à l'or. La durée de vie de toutes les monnaies papiers de tous les pays au monde n'est en moyenne que de 73 ans au maximum, en ruinant au passage, les citoyens, les épargnants et l'économie.

Le Général De Gaulle nous avait bien prévenu du danger de l'abandon de l'or pour les échanges internationaux au profit du dollar, imposé après sa mort aux nations en 1971 par Nixon sous la pression des banksters et leurs complices. Regardez cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=OHZ76kxjlFo

L'or est la monnaie libérale par excellence car il protège les richesses acquises par les citoyens de par leur travail, leurs entreprises et celle acquise par leur famille.

Je vous informe également que toutes les banques centrales du monde sont entrain d'acheter de l'or en masse, et notamment la Chine qui a dans ses tiroirs l'étolannage en partie du Yuan. Dés que cela sera fait cette monnaie deviendra rapidement la première monnaie au monde, car eux ont une vision à long terme et s'instruisent de l'histoire, meme si bien évidement je ne défends leur politique anti libérale, et anti individu, normal ils sont toujours communistes, mais ils savent utiliser l'économie à leur profit. Alors que rien n'empèchent la France d'en faire autant si celle ci s'arracher des euroféféralistes et de l'europe des technocrates qui ont confisqués la souveraineté de la monnaie de notre nation avec la complicité de nos gouvernants.

Je vous informe que depuis l'introduction de la fausse monnaie papier dénommée Euro la valeur de celle ci a perdue 50 % de sa valeur à cause de son inflation, supérieur à 5% par an (et non 2% comme on voudrait nous le faire croire, alors que l'or est passé de 200 euro l'once à plus de 1270 aujourd'hui, en fait ce n'est pas l'or qui monte mais les monnaies papiers qui s'effondrent, ruinant le pouvoir d'achat et les économies des citoyens. Si cela vous convient ok, mais les citoyens doivent le savoir, ils se font voler chaque jour qui passe car on les dépouillent des richesses qu'ils acquièrent par leur travail et leurs entreprises, déjà extrêmement affaiblies par l'hyper fiscalités des conservato collectivistes.

J'attends de votre part que vous argumentiez point par point sur ce que j'évoque, plutôt que de me renvoyer à mes livres libéraux pour lecture. Je n'ai pas besoin de vous pour cela, ce n'est pas le sujet sinon on va débattre des fondamentaux du libéralisme interminablement, ce qui présentement n'a aucun intérêt dans ce débat. La question n'est simplement pas la.

J'attends vos arguments contradictoires fondés et démontrables et nous verrons qui dit la vérité mon cher. Merci de nous éclairer d'une façon constructive, mais pour ma part les faits sont les faits, et l'histoire en atteste.
Réponse de le 10/06/2012 à 22:22 :
à Tuk. Les suisses aussi sont entrain de songer à la réintroduction d'un Franc Or.

Valeur-refuge L?or est actuellement la valeur-refuge par excellence. Tout aussi recherché, le franc suisse souffre actuellement d?une pression haussière quasi structurelle contre le dollar et l?euro, en raison de son image de monnaie «as good as gold», (aussi bon que l'or) fausse bénédiction pour les secteurs de l?exportation et du tourisme helvétiques. Dès lors, ne faudrait-il pas créer une monnaie parallèle en Suisse, un «franc-or», qui puisse absorber une partie de la demande des investisseurs? C?est l?idée du conseiller national Ulrich Schlüer, qui a lancé le 9 mars une initiative parlementaire pour l?institution d?un franc-or, à savoir des pièces de différentes valeurs nominales contenant une teneur en or. «En instituant un franc-or officiel, la Suisse offrira un dérivé attrayant aux capitaux en mal de sécurité - ce qui permettra de maintenir dans des limites les appréciations du franc suisse, toujours difficiles à maîtriser», dit l?initiative. Par ailleurs, «ce franc-or mettrait l?or à la portée de tout un chacun, souligne Olivier Ledoit, économiste à l?Université de Zurich. Car une pièce d?une teneur de 0,1gramme d?or vaudrait 4,20 francs, et celle contenant 1 gramme vaudrait 42 francs».
Encore un signe, s'il en fallait un, que l'écroulement des monnaies papier sans valeur sera mondial. Il est donc urgent que la France récupère sa souveraineté monétaire et l'introduction du Franc Or en France aussi, cela serait pour le bien de tous les citoyens.
a écrit le 10/06/2012 à 7:38 :
On va donc demander à la France d abandonner une part de sa démocratie
Ce seront des technocrates non élus qui décideront du budget et des choix de notre pays

C est scandaleux
Y aura t il au moins un référendum pour demander si les Français sont d accord pour abandonner leur pouvoir à Bruxelles?
Rejoignez le forum démocratique www.forumdemocratique.fr
Réponse de le 10/06/2012 à 9:59 :
On ne peut pas avoir toujours le beurre et l'argent du beurre : bomber le torse en disant que nous sommes les plus beaux, les plus intelligents, la cinquième puissance économique du Monde (plus pour longtemps) et demander aux autres de financer notre politique budgétaire. Où est la démocratie quand on a pas d'autre choix que de tendre la main ?
Réponse de le 10/06/2012 à 19:25 :
Nous n'avons plus les moyens de notre politique, parce que l'Union Européenne nous asphyxie. Débarrassons-nous de cette saleté : l'UE est la pire chose qui soit arrivée à la France depuis 1939. L'Euro nous épuise économiquement. L'Europe nous épuise moralement. Débarrassons-nous de ces machins. Suisse, Suède, Danemark, Grande-Bretagne, Pologne, Norvège... les exemples sont nombreux de pays européens qui ne se sont pas embarqués sur cette galère de l'Euro voire de l'Europe tout court : tous se portent mieux que les autres, sauf l'Allemagne qui détourne l'Europe à son seul profit.
Réponse de le 10/06/2012 à 22:25 :
Je suis d'accord mais que proposez vous comme monnaie pour remplacer l'euro que vous dénoncez puisque vous n'êtes pas d'accord pour la réintroduction du Franc Or, seule monnaie qui deviendrait souveraine de notre nation assurant les richesses du pays et des citoyens sans se faire manipuler par les politiciens ?
a écrit le 10/06/2012 à 6:04 :
bravo, ils viennent de découvrir qu'il faut une gestion unifiée, plus tard, après un transfert massif des activités vers les zones les moins imposées, ils découvriront qu'il faut une fiscalité unifiée, puis après la création d'un fond européen de secours aux nombreux indigents, ils songeront à une norme commune de gestion sociale, certains réaliseront que tout cela implique une politique de centre droite pour tout le monde, les évolutions et les révolutions seront impossibles, donc l'Europe ne sera plus qu'un centre commercial proposant ses ressources humaines au plus offrant, c'est à dire bradant sa population.
a écrit le 09/06/2012 à 22:06 :
Je vois mal certains pays dont la France être d'accord avec cette proposition. ça pourrait se terminer avec une Europe à deux vitesses, ceux d'accord avec la règle de discipline budgétaire, et les autres: en gros l' Europe du Nord et l' Europe du Sud. Le président normal pourrait très bien avec ses alliés Mélanchon et écolo être président de l' Europe du Sud.
a écrit le 09/06/2012 à 21:10 :
Ah ouf, je n'avais pas noté que les allemands ne faisaient pas partie des fous eurobéats. Ce projet d'allumés ne verra pas le jour.
a écrit le 09/06/2012 à 21:09 :
2500 ans d'histoire balayés par des tyrans. Un référendum ! Rien d'autre ! Le pouvoir au peuple.
Réponse de le 10/06/2012 à 18:01 :
Et oui Bastien, l'histoire se répète, nous vivons la fin d'une monnaie papier sans valeur, et les dirigeants ne veulent reconnaitre leurs erreurs, quitte à ruiner les peuples et les citoyens.....
a écrit le 09/06/2012 à 21:09 :
Enfin, ce serait formidable, nous serions enfin sauvés des guignols qui nous gouvernent
Réponse de le 10/06/2012 à 10:54 :
ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Réponse de le 10/06/2012 à 11:11 :
Quand on voit "le président des bisous " élu avec 20 % de votes blancs ... mais ça... on en parle pas !
Réponse de le 10/06/2012 à 11:17 :
OUI!!!!!!!!!!!mais pour tomber dans d'autres mains,et celles la sont des mains de politiques ultra libérales, et cela est encore plus dangereux......................................
Réponse de le 10/06/2012 à 17:36 :
Qu'en savez vous la france ne marche ps et c'est le pays le moins liberal de l ocde. Oui au liberalisme que l'on puisse enfin vivre de notre travail et non plus d aides...
Réponse de le 10/06/2012 à 17:53 :
Absolument il faudrait enfin que la France essaie le libéralisme seul créateur de réelle richesses en économie. Et c'est bien parce que la France est conservato collectiviste que l'on en est la. Vive Bastiat, et le libéralisme humaniste !!
Réponse de le 10/06/2012 à 17:56 :
à evelyne. Le mot ultra libéralisme ne veut rien dire, c'est une invention des collectivistes francais pour essayer de faire peur au bon peuple qui ne savent pas de quoi il s'agit car ils ne s'informent pas autrement que par la TV. Lisez un peu les écrit de Bastiat, penseur français du 18 eme, et vous commencerez à vous faire une vraie culture socio économique, au lieu de répéter des inepties pré digérée par d'autres.
a écrit le 09/06/2012 à 18:58 :
Et en route vers l'Europe fédérale! Enfin,..... il aura fallu presque 3 années de crise..... et quel ancien président disait qu'ila vait sauvé l'euro.... ? Mme Merkel a rasion, l'euro ne peut survivre qu'avec une Fédération des états qui utilisent l'euro... il nous faut à présent unc alendrier clair et EXPLIQUER aux européens les enjeux.....surtout les conséquences en cas de refus!!!!! vive l'Euroe! fédérale.... et sans les Brits!
Réponse de le 09/06/2012 à 19:15 :
d'accord une europe féodale gouverné par l?Allemagne; on aurait pas perdu 70 ans là.
Réponse de le 09/06/2012 à 20:05 :
Le fédéralisme signifie la fin de la France à moyen terme !! le retour à une europe du moyen âge ( regroupement par exemple de l'alsace avec la région allemande voisine , du pays basque français avec le pays basque espagnol, de la région niçoise avec l'italie voisine etc... ) bref le dépeçage de la france !!
Le peuple français le souhaite t il ? Je suis persuadée que NON
Réponse de le 09/06/2012 à 20:24 :
Une Europe du Moyen-Age ?
En quoi est-ce un problème si cela apporte plus de stabilité, de croissance et de richesse ? Une telle Europe mettrait en avant les particularités des régions, cela règlerait pas mal de problèmes.
Votre position est dogmatique ou vous n'y avez pas réfléchi ?
Réponse de le 10/06/2012 à 0:53 :
Je fais le constat que des pays n'ayant pas adopté l'Euro et ayant conservé leur monnaie nationale ( la Suisse, la Norvège, la Suède) se portent beaucoup mieux que le nôtre. Ces pays ne sont pas pour une Europe Fédérale !! Il faut en revenir au concept de De Gaulle à savoir une Europe des Nations et non à la vision américaine que tente de nous imposer nos principaux dirigeants .
Réponse de le 10/06/2012 à 2:11 :
C'est vrai! A chaque fois on nous dit : "plus d'Europe, plus de bonheur sur Terre! Plus de richesses etc etc. Souvenons-nous des promesses faites en 1992 et 1996! Et que voyons-nous: plus de chômage, plus de misère, plus d'inégalités, plus de précarité, plus de difficultés quotidiennes. L'Europe nous ramènera aussi bientôt la guerre. L'Europe a fait elle-même la démonstration qu'elle n'était pas pleine de promesses. Bien au contraire. Bref: 60 ans pour un des plus lamentable échec de l'histoire contemporaine. La messe est dite. L'euro est un échec mais après tout il n'a que dix ans et on vivait mieux sans. L'Europe est aussi condamnée. Réfléchissons à ce qui lui suivra pour éviter le chaos à cause de l'incompétence des élites auto-proclamées. Les Nations sont le meilleur repère et le plus solide. Adieu l'Europe et nous nous en porterons que mieux.
Réponse de le 10/06/2012 à 10:57 :
il faut sauver le soldat euro !
Réponse de le 10/06/2012 à 17:58 :
Sans compte rla Pologne qui en plus a instauré la Flat Tax de 20 % sur tous les revenus au dela d'un certain montant, et rien en dessous, qui d epar ce fait attire les investisseurs, donc les création d'emplois, et c'est bien pour cela que ce pays connait la croissance depuis des années, en ayant assaini ses finance, et tout cela sans l'euro. La preuve est faite qu'on a pas besoin de cette fausse monnaie papier qu'est l'Euro pour assurer l'avenir économique en Europe sans l'euro, car eux ont gardé le sloti.
Réponse de le 10/06/2012 à 17:59 :
non il vaut mieux qu'il meurt pour face la place à des vraies monnaies nationales étalonnée à l'or, seule monnaie stable et durable qui vaille.
Réponse de le 10/06/2012 à 19:12 :
Comme d'habitude : les Eurofédéralistes ont échoué, et devant les erreurs auxquelles ils ont mené, ils réclament plus de pouvoirs pour eux ! Sans jamais passer par la case "démocratie" bien sûr, car ils n'en ont pas le courage. L'Euro était censé nous apporter bien des bienfaits : il a fait l'inverse. Mais nos dogmatiques dirigeants n'en ont cure, et décident d'aller plus loin encore. 1500 ans d'histoire indépendante menacée par 30 ans de pouvoirs d'apprentis sorciers sournois et incompétents, et soutenus par les antidémocrates comme eurofédéral.
a écrit le 09/06/2012 à 18:55 :
et si cette union ne sauve pas l'euro?
Réponse de le 09/06/2012 à 23:21 :
;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :