L'Italie et l'Espagne empruntent à des taux en forte baisse

L'Espagne a levé ce mardi 3,6 milliards d'euros de dette à court terme à des taux allant de 0,964% à 2,026%, soit bien plus faibles que lors de la précédente adjudication de juillet. Dans le même temps, le Trésor italien a émis 7,7 milliards d'euros de bons à des taux globalement en forte baisse, de 3,064% à 4,39%.

2 mn

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy (à gauche) et le Premier ministre italien Mario Monti (à droite) lors d'un meeting à Madrid (Espagne) le 2 août. Copyright Reuters
Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy (à gauche) et le Premier ministre italien Mario Monti (à droite) lors d'un meeting à Madrid (Espagne) le 2 août. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Bonnes opérations pour les pays du sud de l'Europe. L'Espagne et l'Italie ont émis ce mardi des obligations d'Etat à des taux en forte baisse comparé aux précédentes adjudications de juillet. Un souffle d'optimisme pour des Etats qui attendent toujours les interventions de la Banque centrale européenne ou du Fonds européen de stabilité financière sur les marchés obligataires.

Ainsi, le Trésor espagnol a vendu 1,7 milliard d'euros de bons à trois mois et 1,9 milliard de bons à six mois, lui permettant de lever au total 3,6 milliards d'euros, soit un peu plus que son objectif initial de 2,5 à 3,5 milliards d'euros. Les rendements ont largement baissé, à 0,946% pour les bons à trois mois, contre 2,434% en juillet, et à 2,026% sur les bons à six mois, en net repli par rapport aux 3,691% d'il y a un mois. Le 6 septembre, l'Espagne reprendra son programme d'émissions obligataires à long terme, nouveau test pour vérifier la confiance des investisseurs.

Plafond atteint

De son côté, l'Italie a emprunté au total 3,75 milliards d'euros, soit le maximum visé. C'est bien plus que les estimations du trésor italien qui tablait sur une émission de 2,5 à 3,75 milliards d'euros. Dans le détail, les taux des certificats à échéance 2014 émis par le Trésor italien pour un total de 3 milliards d'euros se sont inscrits à 3,064% contre 4,86% lors de la dernière opération similaire le 26 juillet. Rome a émis en outre 455 millions d'euros de bons du Trésor indexés sur l'inflation à échéance 2016 à un taux de 3,69% contre 5,2% le 26 juin.

Un peu moins réjouissant, 295 millions d'euros de bons indexés sur l'inflation à échéance 2019 ont été émis à un taux légèrement en hausse, soit 4,39% contre 4,32% lors de l'opération précédente le 24 avril. Cette émission obligataire, la première en Italie depuis deux semaines et très attendue sur les marchés financiers, sera suivie par des émissions de dette à court terme mercredi et à moyen et long terme jeudi prochain.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 21/09/2012 à 7:53
Signaler
La disparité des compétitivités à l'intérieur de l'Union Monétaire est surtout due à des facteurs naturels et immuables (taille du marché intérieur, position géographique, topographie, climat, ressources et richesse naturelles (matières premières), t...

à écrit le 29/08/2012 à 12:12
Signaler
Il faut faire condamner les régmes de bourreaux d'enfants de l'Europe du Sud!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.