Un record de 18 millions de chômeurs dans la zone euro !

Selon l'organisme Eurostat, en juillet, il y avait 18 millions de chômeurs dans la zone euro et le taux de chômage atteignait 11,3%. Un record. En un an, le nombre des chômeurs a augmenté de plus de deux millions. C'est l'Autriche qui s'en sort le mieux alors que c'est en Espagne que la situation est la pire.

2 mn

Une agence pour l'emploi en Andalousie. L'Espagne détient le triste record du pays d'Europe avec le taux de chômage le plus élevé: 25,1% en juillet 2012 - Copyright Reuters
Une agence pour l'emploi en Andalousie. L'Espagne détient le triste record du pays d'Europe avec le taux de chômage le plus élevé: 25,1% en juillet 2012 - Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Il n'y a pas que la France... loin de là. Selon les toutes dernières statistiques publiées par l'office européen Eurostat, l'Europe vient de d'atteindre un triste record en juillet avec 18 millions de personnes au chômage dans les 15 pays de la zone euro, soit 88.000 de plus qu'en juin. Mais, surtout, c'est sur un an que la progression est spectaculaire: comparé à juillet 2011, il y a... 2,05 millions de chômeurs de plus. S'agissant du taux de chômage, il s'est établi à 11,3% de la population active en juillet. Fin juin (dernière statistique connue), il était de 10,1% en France. Globalement,  Il s'agit du 15e mois consécutif au cours duquel le chômage a atteint ou dépassé le seuil de 10% dans l'union monétaire. Si, cette fois, on se concentre sur l'ensemble de l'Union européenne (27 Etats), le taux de chômage est resté stable par rapport à juin, à 10,4% de la population active. Mais là aussi il s'agit d'un niveau record.

L'Autriche la meilleure élève, l'Espagne en queue de peloton

Parmi les meilleurs élèves de la zone euro, c'est l'Autriche qui remporte la palme avec un taux de chômage de 4,5%, suivie par les Pays-Bas (5,3%), l'Allemagne et le Luxembourg (5,5%). On signalera, surtout concernant l'Allemagne et des Pays-Bas, qu'il s'agit là de pays où le temps partiel est très développé et/ou les mécanismes de chômage partiel sont très usités. Sans surprise, à  l'autre bout du spectre, on retrouve les pays frappés par la crise, l'Espagne avec un taux de chômage de 25,1%, devant la Grèce (23,1% selon les derniers chiffres disponibles, datant de mai).

Des données qui ne vont pas manquer d'alimenter le débat sur la nécessité de continuer à imposer aux pays du "club du Sud" des politiques d'austérité aussi drastiques, accusée par certains économistes de "tuer le malade" plutôt que de le guérir.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 01/09/2012 à 14:37
Signaler
Dette record, chômage record et croissance nulle, ceci explique cela. Surtout ne faisons rien! Depuis quand le but d'une société c'est de fabriquer du chômage?

à écrit le 31/08/2012 à 17:35
Signaler
En tant qu'allemand je me console en me disant qu'après tout l'Allemagne avait la possibilité et le droit de quitter l'UE et L'union Monétaire quand bon lui semble. Pour le moment tout va bien, avec nôtre excédent de la balance commerciale de 15 Mill...

à écrit le 31/08/2012 à 16:24
Signaler
Sont'ils au moins équitablement repartis? Parceque s'ils sont tous en Espagne les 18 millions de chômeurs alors personne ne travaille plus la bas!

à écrit le 31/08/2012 à 15:52
Signaler
Tant mieux!

à écrit le 31/08/2012 à 15:03
Signaler
Malheureusement sous la direction éclairée de la commission européenne de Bruxelles l'Europe va encore faire mieux. Entre chômage ou équilibre budgétaire notre chère Europe n'hésitera pas. Vive l'Europe ou comme dise certains la solution est toujours...

à écrit le 31/08/2012 à 13:50
Signaler
la croissance ..du chômage ...c'est maintenant . Encore une promesse tenue . Bravo !

à écrit le 31/08/2012 à 13:44
Signaler
Heureusement qu'on a une natalité vigoureuse !!!!

à écrit le 31/08/2012 à 13:36
Signaler
Pas de paique, la bourse monte (+1.31 %).

à écrit le 31/08/2012 à 13:33
Signaler
Mais non voyons, tout va bien, c'est la reprise !!!! Vite de la dette pour continuer à ne rien faire et surtout vite Airbus en Chine ou autres délires, comment voulez-vous que les choses s'arrangent on est de plus en plus et il y a de moins en moins ...

à écrit le 31/08/2012 à 13:13
Signaler
Pour avoir les vrais chiffres il faudrait ajouter les fonctionnaires

à écrit le 31/08/2012 à 12:40
Signaler
Les chiffres officiels sont bien plus bas que les chiffres réels... Cela pose plusieurs questions: principalement celui de la performance économique, ensuite le clivage entre les générations et la gestion des finances publiques par le laxisme. Il exi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.