Le Portugal fait son retour sur le marché de la dette

Un échange portant sur près de 4 milliards d'euros d'obligations a permis au Portugal de faire sa première émission de dette à moyen terme depuis qu'il est sous assistance financière.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le Portugal a levé mercredi 3,76 milliards d'euros de titres à échéance 2015, dans le cadre d'un échange d'obligations. Il s'agit de la première émission de dette à moyen terme du pays depuis qu'il est sous assistance financière. Concrètement, le pays a acheté pour 3,76 milliards d'euros d'obligations qui seraient arrivées à échéance en septembre 2013 (elles présentaient un rendement de 3,1%) en échange d'un montant équivalent d'obligations présentant un rendement de 5,12% pour une échéance en octobre 2015.

Le Trésor espagnol gagne du temps

L'opération peut être considérée comme un succès pour le Trésor espagnol qui cherche à retrouver l'accès aux marchés de la dette à long terme. Elle lui permet en outre d'alléger les remboursements qui l'attendent l'année prochaine, en repoussant à 2015 le remboursement d'environ un tiers des 9,6 milliards d'euros de titres venant à maturité en septembre 2013. D'ici à la fin de l'année prochaine, le pays souhaiterait revenir pleinement sur les marchés de la dette. L'échange "marque une première étape dans le retour du Portugal sur les marchés de la dette à moyen et long terme", a d'ailleurs indiqué le directeur de l'agence portugaise de la dette, Joao Moreira Rato.

Un test réussi

"Le résultat a été très satisfaisant car il montre qu'il y a un intérêt de la part de investisseurs, qui sont prêts à allonger leur exposition à la dette portugaise. Si nous envisageons cet échange comme un test sur les marchés, on peut dire que le Portugal l'a réussi", indique un stratégiste de la banque Carregosa dans une note. Pour Orlando Green, stratège dette chez Crédit Agricole à Londres, "le montant de l'échange est très correct et je suppose que cela reflète d'une certaine façon le fait que des investisseurs ont confiance dans les perspectives du Portugal et de la zone euro".

Lors de l'octroi à Lisbonne du plan d'aide international de 78 milliards d'euros, il n'était pas prévu que le pays puisse revenir sur les marchés du financement avant le second semestre 2013.

Une reconquête progressive du marché

L'échange de dette réalisé aujourd'hui est semblable à l'opération réalisée par l'Irlande en juillet dernier. Ainsi, pour certains, le Portugal suit le chemin de l'Irlande et devrait progressivement reconquérir le marché.

Pris dans la tourmente de la crise de la zone euro, le Portugal ne pouvait plus se financer sur les marchés financiers à long terme en raison de taux trop élevés et s'était contenté jusqu'à présent d'émettre de la dette à court terme (moins d'un an) afin de garder un lien avec les investisseurs. En échange d'un vaste programme de rigueur et de réformes sur trois ans, le pays bénéficie depuis mai 2011 d'un prêt de 78 milliards d'euros de l'Union européenne et du Fonds monétaire international.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 03/10/2012 à 20:56
Signaler
Ah!? le printemps? (enfin... pour la dette d'Etat...) C'est une excellente nouvelle. L'un des premiers signes que les politiques européennes d'austérité sont favorablement perçues par les investisseurs internationaux. Pour le reste, le FMI nous annon...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.