Les manifestations dans le sud de l'Europe contre l'austérité dégénèrent

Des heurts ont éclaté en Espagne, au Portugal et en Italie entre des participants à la journée de mobilisation contre l'austérité et les forces de l'ordre.
Les manifestations en Espagne ont mobilisé plusieurs centaines de milliers de personnes le 14 novembre 2012. Copyright Reuters

Après les coups portés au porte-monnaie des européens suite à la crise économique, ce sont les coups de matraques qui ont plu hier soir dans plusieurs grandes villes du sud de l'Europe. A Madrid, une manifestation de grande ampleur a envahi les rues pour protester contre l'austérité, le chômage et la précarité. Selon les estimations de l'AFP, plusieurs centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues espagnoles. De la foule émergeaient des pancartes: "España desahuciada", (Espagne expulsée), allusion au drame des expulsions qui ébranle le pays, ou encore "Mariano go home", un appel à la démission du chef du gouvernement de droite Mariano Rajoy.

74 blessés en Espagne

L'ambiance était très tendue et la police a chargé à Madrid, en tirant des balles en caoutchouc, des manifestants qui leur avaient lancé des projectiles, pierres, bouteilles en verre et pétards à la fin des défilés, à proximité du Congrès des députés. A Barcelone, les policiers ont aussi chargé en fin de soirée contre des groupes de manifestants. Au total, 142 personnes ont été interpellées en Espagne lors de cette journée et 74 blessées, dont 43 policiers, selon le ministère de l'Intérieur.

Au Portugal, la police a chargé à coups de matraques devant le Parlement à Lisbonne, où plusieurs milliers de personnes protestaient. Dans d'autres pays d'Europe, des manifestations ont eu lieu mais la mobilisation était plus timide : 5.000 personnes ont défilé à Athènes, selon la police, quelques milliers en Italie (à Rome, Milan et Turin) ainsi qu'en France, à Paris notamment. Dans ces cinq villes, aucun heurt n'a été rapporté.
 

avec AFP

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 15/11/2012 à 12:06
Signaler
Circus Politicus" livre de Christophe Deloire et Christophe Dubois, éditions Albin Michel. Résumé: Mesure-t-on les conséquences du Putsch qui a été commis à notre insu, contre la démocratie ? Après l'immense succès de Sexus Politicus, Christophe De...

le 15/11/2012 à 15:54
Signaler
la théorie du complot est vieille comme l'humanité. Elle a toujours été utilisée pour masquer l'incompétence et rejeter la faute sur les autres, un défaut habituel de l'être humain.

à écrit le 15/11/2012 à 11:04
Signaler
Dans la mouise, carrément! mais ou va t-on, bon sang? que veulent -ils faire?que l'on redevienne des serfs du moyen âge? c'est sûrement le but calculé !les personnes âgés ne s'en sortent pas et des 600eur et moins de retraire, j'en connais ! les enfa...

le 15/11/2012 à 12:05
Signaler
Il faut absolument regarder ce cours d'histoire et de géopolitque http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est

à écrit le 15/11/2012 à 10:41
Signaler
Et ce n'est qu'un tout début. "Quand des millions de personnes se rendront compte que l'on ne peut plus vivre comme par le passé, la révolution sera logique et inévitable" D'après le livre super-idéaliste "les corps indécents". Il semble que nos resp...

à écrit le 15/11/2012 à 8:27
Signaler
Les françaid de +en+ nombreux au chomage.des retraités qui sont ponctionnéd alors qu ils prennent en charge leurs enfants et petits enfants au chomage.ces derniers sont incapables d assumer les frais de leurs ainés pour les maisons de retraite .alors...

le 15/11/2012 à 10:46
Signaler
Que faire ? pleurer après avoir vécu au dessus de nos moyens (pour certains bien sur) pendant 30 ans. Réduction des dépenses, sortie de l'euro, tout ça ne nous remboursera pas la dette contractée. Les politiques responsables (présidents, députés, sén...

le 15/11/2012 à 12:24
Signaler
Personne ne parle plus de la dette qui nous a été transferrée par la loi du mois d'Août 1973 de Gisscard d'Estaing et qui a été gravée dans le marbre dans le traité de Maastricht, en nous empêchant de pouvoir emprunter de l'argent auprès de la Banque...

le 15/11/2012 à 12:43
Signaler
Personne n'en parle parce que c'est totalement faux et fait partie de la propagande demago Le Pen-Melenchon et NPD... Pour resumer: il n'y a pas d'argent gratuit, cela a un cout d'imprimer de la monnaie aupres de votre banque centrale (cf hyper-infla...

le 15/11/2012 à 13:24
Signaler
cette loi était la réponse aux dévaluations successives,suivant le premier choc pétrolier(le brent de 3 à 12 usd)qui avait porté le nombre de chomeurs en france de 200000 à 1 million...réponse de l'opep à l'action militaire européenne au sinai

le 15/11/2012 à 13:55
Signaler
@blase: absolument

à écrit le 15/11/2012 à 8:13
Signaler
Le troc la nouvelle monnaie de l'union européenne.

à écrit le 15/11/2012 à 8:02
Signaler
Contre cet euro et les décisions des diirigeatnts de nos pays qui obéissent au dictat de la finance leur permettant de détruire no pays en les apauvrissant, les populations se réveillent. Les dirigeants de nos états en prennent ils conscience?...

à écrit le 15/11/2012 à 8:00
Signaler
En France tout est calme, la gauche est aux affaires et les syndicats encadrent les troupes.....

le 15/11/2012 à 12:25
Signaler
Une conference à voir absoulement http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est

à écrit le 15/11/2012 à 7:40
Signaler
Hasta la revolucion

à écrit le 15/11/2012 à 7:29
Signaler
A clermont ferrand il on defiler mais c eter calme er c ter bien et sur la place il y avais un truc bien pour les andicaper falai ecrire des mot pour eu il y en avai ki leur apartenai c eter ler plu touchan

le 15/11/2012 à 11:21
Signaler
Austerite ou pas, toi tu risques de galerer pour trouver un job a l'avenir...

à écrit le 15/11/2012 à 7:15
Signaler
Le début de la révolte des peuples avant l'embrasement général qui va nous conduire,hélas,à la catastrophe,l'homme et tellement stupide qu'il ne tiens jamais compte des erreurs du passé,au contraire.

le 15/11/2012 à 7:38
Signaler
Et oui, l'Histoire ne cesse de bégayer..... Seuls quelques idéologues pouvaient penser que cette dernière s'étati arrêtée....

le 15/11/2012 à 8:58
Signaler
c'est la révolution copernicienne,on tourne;c'est comme la crise,c'est cyclique...

à écrit le 15/11/2012 à 7:09
Signaler
UE, Prix Nobel de la Paix ??? N'aurait-il pas été plus judicieux de lui remettre le Prix Nobel de la Guerre ???

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.