Manifestation anti-traité européen dans les rues de Paris

Des milliers de personnes ont défilé à Paris dimanche à l'appel d'une soixantaine d'organisations, dont le Front de Gauche, pour dénoncer l'Europe de "l'austérité". Jean-Marc Ayrault a rappelé que le vote du traité au parlement était une "étape essentielle".
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les opposants au traité européen se sont fait entendre dimanche. Des milliers de personnes ont manifesté à Paris pour dire non à l'Europe de "l'austérité", à l'appel d'une soixantaine d'organisations dont le Front de gauche. La manifestation intervient à deux jours du début de l'examen au Parlement français du traité budgétaire européen.

Au cri de "Résistance", le cortège s'est ébranlé peu après 14 heures de la place de la Nation. Il devait rallier la place d'Italie sur l'autre rive de la Seine. Selon le Front de gauche (FG), il y avait "plus de 50.000" manifestants au départ. Aucune chiffre n'était disponible dans l'immédiat de source policière. "Ce jour est le jour où le peuple français entre en mouvement contre la politique d'austérité", a lancé Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche, principale composante du FG avec le PCF, insistant sur la présence à ses côtés d'élus européens de gauche radicale, venus notamment d'Espagne et du Portugal.
Avec lui en tête du cortège se trouvaient Pierre Laurent, numéro un du PCF, Philippe Poutou et Olivier Besancenot, ex-candidats du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à la Présidentielle, Annick Coupé du syndicat Solidaires ou encore des représentants d'Attac. En revanche, aucun membre de la gauche du PS ou d'EELV (Europe Ecologie-Les Verts) n'était identifiable dans le cortège.
Olivier Besancenot a montré son opposition à la gauche de gouvernement. «Il faut assumer un statut d'opposant politique. Il était temps que la rue se réinvite un peu et se fasse entendre contre la politique du gouvernement", a ajouté le leader trotskiste. «Le mouvement social ne va pas se taire pendant cinq ans", avait prévenu avant le départ Aurélie Trouvé, coprésidente de l'organisation altermondialiste Attac France. Elle a déjà donné rendez-vous pour le 8 octobre à un meeting européen des forces de gauche à l'espace Reuilly à Paris.

Dans le cortège, de nombreuses militants féministes marchaient derrière une banderole "Femmes en lutte contre l'austérité et la précarité pour une Europe solidaire". Christiane Marty (Attac, fondation Copernic) a rappelé que les femmes étaient les premières victimes de l'austérité, "structurellement plus nombreuses chez les plus précaires". Egalement présents dans les rangs, une cinquantaine d'employés de l'usine Fralib de Gémenos (Bouche-du-Rhône). «Nous sommes là avant tout pour manifester contre le traité européen, dire qu'on n'est pas d'accord avec ce traité inventé par Sarkozy et Merkel», a affirmé Gérard Carzola, secrétaire CGT du comité d'entreprise de cette filiale du groupe Unilever.
 

L'UMP soutient le Front de gauche
Pour enfoncer un coin à gauche, l'ex-ministre UMP Bruno Le Maire a jugé sur Radio J la manifestation "logique, compréhensible". Le Front de Gauche "a été dupé de bout en bout", selon lui, "François Hollande leur avait répété, 'je modifierai le traité, j'irai voir Merkel', et résultat: zéro modification!".
 

Le traité, une étape «essentielle»
De son côté, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré, lors du congrès du PRG, que le vote du Parlement serait «une étape essentielle, manquer ce rendez-vous serait prendre une responsabilité historique». "L'ambiguïté en disant +non+, c'est aussi engager la sortie de l'euro", a-t-il souligné. "François Hollande, comme moi-même, nous ne prendrons jamais la responsabilité (...) de faire disparaître l'euro".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 01/10/2012 à 20:53
Signaler
Ce type de manifestation va se multiplier, tant en France, qu'au sein de l'Europe. Le peuple manque de vision sur la volonté des dirigeants Européens. L'on ne peut pas demander des efforts, sans expliquer les grandes orientations, les grandes perspec...

à écrit le 01/10/2012 à 14:14
Signaler
Mélanchon devrait avoir l'honneteté de demander la récupération de la cagnotte du sénat pour s'améliorer leur retraite déjà sympathique (1,5 millairds) de supprimer la caisse noire qui permet de s'acheter leurs voies (140 000 e par sénateurs, 60 mill...

à écrit le 01/10/2012 à 13:27
Signaler
Je suis satisfais que le traité sera voté dans les prochains jours et que nous pourrons aller vers une EUROPE qui ne soit pas un moignon mais bel et bien une grande fille et que l on aura alors pas besoin de toutes ses remontrances que nous avons dep...

le 01/10/2012 à 15:43
Signaler
amen !!!

à écrit le 01/10/2012 à 11:18
Signaler
Selon un sondage BVA, 64% des Francais sont favorables au nouveau traite... Alors le "Ce jour est le jour où le peuple français entre en mouvement contre la politique d'austérité" de Melenchon me semble quelque peu presompteux... Cet homme, opportuni...

le 02/10/2012 à 8:54
Signaler
alors pourquoi refuser le référendum ?

à écrit le 01/10/2012 à 9:22
Signaler
En Avril je crois, l'assemblé devait voter un texte préalable au traité de stabilité. Les députés PS ont simplement quitté l'Assemblé de peur d'avoir à prendre position notamment sur la règle d'or....Ceci suite à l'appel du président du groupe PS de ...

à écrit le 01/10/2012 à 5:06
Signaler
Pendant que la gauche caviar s'amuse dans les rues de Paris, l'économie turque ralentit et les consommateurs trinquent

le 01/10/2012 à 6:17
Signaler
Pour sûr. 80 % des gens qui défilaient n'avaient effectivement par l'air d'avoir des origines bretonnes

à écrit le 01/10/2012 à 1:59
Signaler
appel de 60 organisations : 50.000 personnes revendiqués (pas de chiffre officiel pour l'instant) ... ça fait moins de 835 personnes par organisation, femmes et enfants compris !!! (si en plus on exclut les non-imposables qui de toutes façons ne sont...

à écrit le 30/09/2012 à 20:57
Signaler
La politique est ailleurs et nullement dans les bulletins de vote. Avez vous assez d'argent pour imposer le votre?

à écrit le 30/09/2012 à 19:59
Signaler
Hollande a toujours dit qu'il ne signerait le traité "SarkoMerk" que si un accord sur la croissance était accepté; cet accord a été entériné par l'Union Européenne en juin 2012...

le 30/09/2012 à 22:11
Signaler
preuve en est, les 35h sont adoptées par le monde en,tier ! ! !mort de rire ! ! !

à écrit le 30/09/2012 à 19:55
Signaler
Voir l'UMP soutenir la manisfestation de l'extrème gauche....!! Quid des 600 Md? de dettes supplémentaires de Sarko en 5 ans, des 300Md? de dettes supplémenataires de Raffarin/Villepin....!! Nous en sommes à 1700 Md? d'endettement...!! Facile de ne...

le 30/09/2012 à 21:09
Signaler
et oui c ce que je di depuis des semaines 12ans de chirac 5 ans de sarko voila le résultat et il sans prement a hollande peut ton redresser un état , une entreprise en 6mois NON alors la dette qui la faite depuis 17 ans la droite je vous le rapp...

le 30/09/2012 à 21:45
Signaler
17 ans de droite + 15 de gauche....(sic)

le 01/10/2012 à 7:45
Signaler
saus QUE au bout de 17ans mis a part si on est incapable les comptes sont au vert ( sic ) quick va chez mcdo faire tes cours

à écrit le 30/09/2012 à 19:53
Signaler
Melenchon, le FG et consorts ne comprennent meme pas qu'ils scient la branche sur laquelle ils et nous sommes assis. Etre contre tout ce qui pour et pour ce qui est contre est une posture simpliste, quel est leur projet de societe a part tout detruir...

à écrit le 30/09/2012 à 19:47
Signaler
il n-y a plus que la solution du traité pour nous sauver. faire croire au gens qu'il y a une autre solution en le refusant c', est amener tout le monde dans la récession l'austérité. Il faut de l'argent pour payer le social et ce n'est pas en s'y opp...

le 01/10/2012 à 2:12
Signaler
renseignez-vous sur la dette publique en Islande, c'est fascinant...

le 01/10/2012 à 10:43
Signaler
@yop: l'Islande et les liberaux qui etaient au pouvoir au moment ont refuse de soutenir leurs banques et les ont laisse tombes (ils ont simplement garanti les depots pour eviter un bain de sang), le probleme n'etait pas tant la dette de l'Etat que ce...

à écrit le 30/09/2012 à 19:22
Signaler
Il est amusant de remarquer que Mélanchon, qui parade aujourd'hui contre l'Europe, a été un des plus vigoureux partisans du traité de Maastricht !.... Mais il n'en est plus à une veste près, n'est ce pas ?...

à écrit le 30/09/2012 à 18:56
Signaler
Cette Europe n'est qu'une "machination" formée d'engrenage qui te happe la manche pour te manger le bras tout en te culpabilisant au fur et à mesure pour éviter toute résistance des victimes. Si l'Europe était un bienfait, la question ne se poserai p...

à écrit le 30/09/2012 à 18:52
Signaler
C'est sûr Ni Hollande ni Ayrault ne prendront jamais le risque de sortir de l'euro. Ce serait une vraie décision politique, ce dont ils sont incapables. Mentir, louvoyer et tricher pour accéder au pouvoir est une chose, continuer à le faire pour fair...

à écrit le 30/09/2012 à 18:25
Signaler
Je soutiens de toutes mes forces cette manif anti traite. Hollande a berne les vrais gens de gauche et j en suis. Les socialistes nous ont toujours trahis. Sans nous Hollande ne serait pas en place. Indignons nous et continuons a lutter contre l aus...

le 30/09/2012 à 18:46
Signaler
Eh bien non, Hollande a battu Aubry aux primaires pour avoir une gauche responsable. Si vous aviez Sarko, vous auriez la rigueur sur toute la classe des travailleurs et employés. Pensez vous que l'on peut indéfiniment vivre en s'endettant.

le 30/09/2012 à 19:36
Signaler
Coco ... Tu ferais mieux de faire des efforts en orthographe et en grammaire

le 30/09/2012 à 22:53
Signaler
Elle a 75 ans hein! Les fautes sont sûrement plus des fautes de frappe qu'autre chose ^^

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.