Le Royaume-Uni relance l'extraction de gaz de schiste

 |   |  453  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après une année et demi de suspension suite à des tremblements de terre aux alentours des sites de forages, l'extraction de gaz de schiste va reprendre dans le nord de l'Angleterre

Après une année et demi de suspension, le gouvernement britannique vient d?autoriser la relance de l?extraction de gaz par fracturation hydraulique. « Le gaz de schiste représente une potentielle ressource énergétique prometteuse pour le Royaume-Uni, a justifié jeudi matin Ed Davey, le ministre à l?Energie et au Climat. Il pourrait contribuer sensiblement à notre sécurité énergétique, à réduire notre dépendance vis-à-vis du gaz importé, alors que nous nous dirigeons vers une économie moins consommatrice de CO2. »

Une décision "basée sur des preuves" scientifiques

L?enregistrement en avril et mai 2011 de deux tremblements de terre autour de l?un des sites exploités par la société britannique Cuadrilla avait provoqué l?arrêt des forages au mois de juin suivant. Cette technique, qui suppose l?injection dans les sols d?eau pressurisée mélangée à des produits chimiques pour percer les rochers et relâcher le gaz contenu sous terre, reste très contestée en raison de ses conséquences sur l?environnement. Le ministre a pourtant rejeté toutes ces critiques. S?il a expliqué que cette pratique « ne doit pas se faire aux dépens des communautés et de l?environnement », il a assuré que sa « décision est basée sur des preuves, elle vient après une étude détaillée de la dernière recherche scientifique disponible et les conseils des principaux experts du secteur ». Ses projections économiques sont par ailleurs mises en doute par les experts du secteur, qui estiment que l?impact sera très limité sur les prix de l?énergie et sur l?approvisionnement énergétique national.

Le maire de Londres a encouragé son pays « à se lancer dans le gaz de schiste immédiatement »

Cette annonce n?est néanmoins en rien surprenante. Elle participe à une prise de position récente et massive des responsables conservateurs en faveur des industriels sur des sujets sensibles. En début de semaine, le ministre à l?environnement Owen Paterson a assuré « être très clair que ce serait une bonne chose » que son Premier ministre soutienne les OGM « à un moment approprié », tandis que le maire de Londres, Boris Johnson, a encouragé son pays « à se lancer dans le gaz de schiste immédiatement ».

Ces déclarations confirment également la montée en puissance des lobbies industriels. Alors que le gouvernement vient de dépasser la moitié de son mandat de cinq ans et que sa réélection semble assez compromise, les industriels désirent sans doute s?assurer du passage de certaines lois qui leur permettraient de prendre solidement pied au sein du très juteux marché européen. Pas sûr que les Britanniques apprécient.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2012 à 17:00 :
Je viens de lire une feuille d'information économique consacrée, pour cette fois, au gaz de schiste. l'auteur fait trois remarques: les emplois créés par lesdits puits durent 18 mois, les infrastructures entourant les sites de production sont lourdement mises à contribution par les énormes transports routiers qu'ils nécessitent, mieux vaut investir dans les entreprises spécialisées dans le nettoyage des sites pollués... Bon, en Europe, dans un contexte géographique et humain européen, il nous fallait un pays assez courageux pour franchir le Rubicon et tester avant les autres les avantages et les coûts de l'exploitation du gaz de schiste... On va donc voir.
a écrit le 14/12/2012 à 11:57 :
En Europe, 38% de la consommation de gaz naturel est destinée au secteur résidentiel/tertiaire pour la production d?eau chaude et du chauffage des particuliers (Source ADEME). Il est temps pour l'Europe d'investir les maisons à basse consommation d'énergie. Cela aurait dû être fait il y a 30 ans.
a écrit le 14/12/2012 à 10:34 :
Un jour il faudra quand même les prévenir : le gaz de schiste, c'est comme le pétrole. Ça ne se boit pas. Une nappe phréatique, si.
Réponse de le 17/10/2014 à 20:39 :
prochaine étape tout les taxis de France vont bloquer Paris pendant un délai illimité ras le bol touche pas a mon taxi
a écrit le 14/12/2012 à 8:18 :
beaucoup plus fous que les gaulois et les romains, ces british ????
a écrit le 14/12/2012 à 2:14 :
Pendant ce temps le maire écolo de Sevran fait la grève de la faim pour avoir plus de budget
Il n'y a pas de miracle malheureusement, si on savait faire de l'or avec le la m.... on le ferait
Aujourd'hui, en France, et jusqu'à preuve du contraire_et arrêtons SVP avec les projets utopistes_le Gaz de Schiste est la voie la plus prometteuse pour payer les mairies en faillites et remplir la sébille tendue des démagos socialos-écolos
a écrit le 14/12/2012 à 1:00 :
Ça va durer combien leur gaz ? 20 ans ? Et la pollution de leur sous sol ? 1000 ans ? Et combien ça coute de filtrer une eau polluer ? Plus que le bénéfice en gaz ? Quand le dernier arbre sera abattu....vous connaissez la suite.
Réponse de le 14/12/2012 à 10:31 :
Voyons, ne parlez pas de vision long terme. C'est grossier. D'une part, une partie des électeurs vote à court terme, d'autre part, les lobbyistes "payent" à court terme. Bref, pourquoi s?embêter avec du long terme, les prochaines génération gèreront ça (avec c'est vrai, la faillite des systèmes sociaux et de retraite, un réchauffement climatique, des centrales nucléaires en bout de course, etc.. mais avec tous les CDD qu'on leur offre, ils ne peuvent pas non plus voir à long terme, comme ça, la boucle est bouclé).
Ahh. un peu de cynisme le vendredi, c'est permis !
a écrit le 13/12/2012 à 23:54 :
Les énergies renouvelables peuvent subvenir aux besoins des populations quelles que soient les conditions 99,99% du temps avec des coûts raisonnables, comme l'a amplement démontré sous 28 milliards de combinaisons de temps pendant 4 ans l'université de Delaware entre autres : http://www.udel.edu/udaily/2013/dec/renewable-energy-121012.html Par ailleurs il existe en Europe en hydraulique
plusieurs milliers de sites d'écoulements, de déversoirs de montagnes etc où il est désormais possible de capter l'énergie à des coûts de 30 à 50% inférieurs comparativement à ceux des bassins hydrauliques habituels, sans incidence sur l'environnement et qui ont la capacité de répondre aux besoins électriques de plus de 200 millions de foyers en Europe pour cette seule ressource comme l'ont démontré des équipes de l'Université de Munich (Prs Albert Sepp et Peter Rutschmann Technische Universität München Département d?Hydraulique et Génie des Ressources en Eau) et d'autres en Norvège. De plus General Electric va fabriquer des pales d'éoliennes plus performantes, plus faciles à transporter, ayant un faible impact environnemental et dont les coûts sont en chute de 25 à 40% selon les tailles ce qui rend l'énergie éolienne encore bien plus compétitive par rapport aux autres énergies http://www.genewscenter.com/Press-Releases/GE-Developing-Wind-Blades-That-Could-Be-The-Fabric-of-our-Clean-Energy-Future-3cb0.aspx
a écrit le 13/12/2012 à 21:14 :
Des tremblements de terre aux alentours.. ce n'est pas possible, surtout pour tous ceux qui préfèrent pourrir leurs sous-sols plutôt que de changer leur consommation. Relançons l?énergie geo thermique.. celle la nous n'en parlons pas car elle est inépuisable..... Mais tout tout les bons perroquets (tel La Taupe) ne veulent que du gaz de schiste parce que on leur a dit qu'il n'y avait pas mieux... à pleurer
a écrit le 13/12/2012 à 21:14 :
Pendant ce temps, en France, nous ne produisons que du gaz de sheet...(biologique celui-là, il parait que nos vaches en produisent beaucoup, ce qui augmente tout de même pas mal l'effet de serre...). C'est Fillon qui le disait, avant que les éclats de rire de l'assemblée ne lui aient Copé la parole...
a écrit le 13/12/2012 à 19:33 :
Lorsque l'on parle d'exploiter les gaz de schiste les écolo crient au scandale et a la manipulation par les lobby pétrolier. Par contre lorsqu'il s'agit de construire des éolienne, rien n'est dit sur la pollution engendré, 1 éolienne nécessite environ 600 kilo de terre rare. 95% de leur production se fait en chine, les autre pays ayant décidé de fermé leur mine a cause de la pollution engendré. Leur extraction nécessite l'utilisation de substances chimiques extrêmement polluantes et rejette des métaux lourds (plomb, mercure?) ainsi que des déchets radioactifs (les mine de terre rare sont 2 fois plus radioactive que Tchernobyl). dans ces zone la mortalité par cancer est de 70 % (cancer du pancréas, du poumon et de leucémies)
On retrouve ces matériaux dans les cellules photovoltaïques, les turbines d'éoliennes, les batteries, les aimants, les moteurs de véhicules électriques. D'ailleurs certain rapport sur les terre rare ne sont plus accessible au public.
Mais bon comme cette pollution n'a pas lieu en France et que ces matériaux sont nécessaire a l'industrie verte pour les les écologistes ne sont pas intéressé pas ce type de pollution
Réponse de le 13/12/2012 à 21:30 :
C'est pas vrai...
La taupe a du fumer une moquette synthétique!
-Primo; notre monde technophile a pris l'habitude d'appeler Eoliennes ce qu'il était convenu des "moulins à vents", technique millénaire très commune sous nos latitudes. Malheureusement, notre monde soi disant super-moderne ne sait plus que fabriquer des machins énormes, très compliqués, fruit de quelques constructeurs possédant un savoir faire propriétaire... On ne voit jamais d'éoliennes à axe vertical, quand bien mème c'est plus élégant, facile à entretenir, silencieux.. Dommage.
600 kg de terre rare? Ou ça? nos délirants technoides seraient-ils arrivés à fabriquer des éoliennes toxiques? Là, chapeau ..
Bon, évidemment il n'y a plus que les chinois pour bosser, c'est sûr. Fabriquer en zone Euro est inabordable, on le sait..( Il faudra en parler à Goldman's Draghi )
Par contre, le Fracking, c'est top! ça pollue pour 50 ans, ça bousilles les sols, les nappes phréatiques, les sols; c'est pas aussi radical que le nuke, mais question dommages collatéraux, c'est du sérieux!
Donc il faut y aller, à fond, car on est un monde de gens sérieux, non mais!
Allons-y .. à mort vers le progrès obligatoire, unique et définitif!
a écrit le 13/12/2012 à 17:59 :
Excellente initiative des anglais et de US qui ont compris l'aubaine qui se trouve sous leurs pieds.D'autres sont un peu lourds et ne realiseront que lorsqu'il sera trop tard qu'ils ont de l'or dans leur sol et qu'il n'ont pas su ou voulu exploiter.L'ecologie est importante mais il y a des priorites, les nouvelles techniques d'exploitation preserverons la nature encore d'avantage d'ici peu.
Réponse de le 13/12/2012 à 19:32 :
@ ; un parmi les lourds...le WTI a baissé de combien depuis que les Us sont auto suffisant? ou en sont
leur exports....paroles, paroles . Laissons les faire leurs expériences, si c' est vrai on aura toujours le temps d'allez voir ce qui est sous nos pieds.
Réponse de le 13/12/2012 à 20:02 :
coût d'exploitation ? environ 100$ le baril , et encore quand c'est relativement facile, ça va pas faire baisser le prix du pétrôle
Réponse de le 13/12/2012 à 21:10 :
Vous confondez le WTI = pétrole, avec les prix du gaz, qui ont fortement baissé aux USA.
Réponse de le 13/12/2012 à 21:20 :
le gaz c'est encore pire . coût d'extraction : 7$/BTU , prix de vente 2$/BTU , plus on en vend plus on perd d'argent :-)
a écrit le 13/12/2012 à 17:24 :
La prochaine "bulle", les gaz et huiles de schistes. Au passage, certains, toujours les mêmes, s'en seront mis plein les poches, laissant derrière eux des territoires dévastés,
Réponse de le 13/12/2012 à 19:32 :
ainsi que des nappes phréatiques ...mais , l'eau, or bleu...BOFF........!
a écrit le 13/12/2012 à 16:05 :
D'accord avec jarod , pourquoi la france doit toujours être le bon élève , se contraindre alors que d'autres se frottent les mains nous vendant leurs énergies "sales" au prix fort.Alors si l'extraction du gaz de schiste peut nous donner une autonomie énergétique et créer des emplois je dit oui à la recherche pour permettre une extraction plus propre.
Réponse de le 13/12/2012 à 17:07 :
Un terrain schisteux n'est pas forcément riche en gaz et les puits sont d'une rentabilité aléatoire. Les emplois seront crées par les économies d'énergie (isolation) ou par l'installation de pompes à chaleur, d'énergie géothermique ou autres. La désinformation des lobbies pétroliers fait mouche à tout les coups.
Réponse de le 13/12/2012 à 17:59 :
Ce qui est une très bonne raison pour effectuer des recherches et de la prospection et puis vous voulez nous faire croire que les pétroliers vont exploiter des ressources à perte... Allons... La désinformation n'est pas où l'on croit.
Réponse de le 13/12/2012 à 20:04 :
les exploitants font des pertes énormes , mais leur société est valorise en fonction des "ressources" dont ils "disposent" , donc ils peuvent attirer l'argent des investisseurs et faire monter la valeur de leur action :-) ça vous rappelle pas une autre bulle ?
a écrit le 13/12/2012 à 15:58 :
Pour un pays producteur..(gaz et pétrole en mer du Nord pendant 40 ans...) Ces Anglais m'ont l' air d' étre aux
aboies...GREEN - PEACE au secours....!! Le prochain tremblement de terre pour quand ? pas grave on est loin de Londres.....!!
Réponse de le 13/12/2012 à 20:05 :
les anglais ont peur, si les écossais prennent leur indépendance , fini le pétrole !!
a écrit le 13/12/2012 à 15:43 :
@Ben voyons, Oui vous avez raison au lieu d'exploiter aussi proprement que possible nos ressources, au lieu de créer de l?emploi, au lieu de booster notre économie, achetons au prix du pétrole les ressources exploitées salement dans les pays voisins. Pour ne pas que "les nantis se paye des iles paradisiaques" comme vous dite. C'est logique...
Réponse de le 13/12/2012 à 17:02 :
T'as raison, boostons notre économie pour que le petit peuple continue à acheter des iphones USA, prendre Ryanair pour un week à venise, le dernier 4x4 coréen etc.... Prisonniers du système unissez vous pour forer dans votre jardin !
a écrit le 13/12/2012 à 15:22 :
Continuons à dégrader tout notre environnement pour que certains nantis puissent se payer des iles paradisiaques et nous laisser la m.... à nous et à nos descendants. Sans être pour les gauchistes recyclés en verts, la dégradation de la planète a trop duré !
Réponse de le 13/12/2012 à 15:52 :
Oui, continuons à ne jamais rien faire, à moins que l'argent sonnant et trébuchant ne tombe directement (sans rien faire, cela va de soi) dans ta poche. Le problème est que la France est totalement sclérosée par les lobbies et autres fanatiques de toute sorte, qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Résultat, plus rien pour personne, pas de croissance.
Réponse de le 13/12/2012 à 16:56 :
question lobbies, le nucléaire, les pétroliers, l'agro alimentaire etc... sont certainement plus influents que les écolo (voir pétrole guyane) et question ne pas voir plus loin que son nez, la croissance au détriment de la santé (exemple amiante, médiator et j'en passe), les productivistes n'ont pas à donner de leçon ! C'est un choix de société, gros profits pour les uns, miettes pour les autres ! C'est pas tout l'un ou tout l'autre, réfléchis un peu plus loin que l'instant présent....
Réponse de le 13/12/2012 à 17:02 :
Et si on laissait un peu de ressources pour nos enfants. Qu'en pensez-vous Claude34 ?
Réponse de le 13/12/2012 à 19:34 :
FAIRE, OUI! mais PAS à N'importe quel PRIX !!!!!!! + 100 Marie
Réponse de le 13/12/2012 à 21:18 :
Ben voyons... vous avez bien raison.....
Réponse de le 14/12/2012 à 0:19 :
@Marie: noble pensée, mais nous vivons dans un monde de fric, pas de philosophie humanitaire :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :