La CDU de Merkel battue dans une élection test en Basse-Saxe

 |   |  437  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En Allemagne, une alliance de gauche a renversé le gouvernement régional de coalition des conservateurs et libéraux en Basse-Saxe.

Le verdict est tombé. Dans cette élection au parlement de Basse-Saxe en Allemagne, considérée par certains observateurs comme un test avant l'élection générale de septembre prochain, l'inamovible CDU d'Angela Merkel est tombée. Grâce à une improbable alliance qui peine à se former au niveau national, la coalition SPD - Les Verts s'est hissée en tête des scrutins en remportant un siège de plus que l'alliance historique de centre-droit CDU-FDP. 

La CDU paye le soutien des électeurs au FDP

Hors alliance, la CDU fait toutefois la course en tête avec 36% des voix, mais perd 6 points par rapport aux prévisions. La cause en est le vote tactique des supporters de la coalition de centre-droit qui ont soutenu les libéraux du FDP. En difficulté dans les sondages qui leur donnaient moins de 5% des voix, ils risquaient de rater leur entrée au parlement de l'État-région. Condamnant la CDU à siéger seule face à l'alliance SPD - Les Verts. En votant pour le FDP, les électeurs de droite ont voulu éviter un tel scénario mais ont privé le parti de la chancelière allemande d'une partie de ses voix. Le FDP remporte quant à lui 9,9% des suffrages, bien au delà des 4% qui lui étaient prédits.

Un bon point pour l'impopulaire Peer Steinbrück

Il reste que cette tactique n'a pas payé, et que même en soutenant l'entrée du FDP au parlement de Basse-Saxe pour préserver la coalition de centre-droit avec la CDU, cette dernière est battue. Un signal pour la chancelière. Mais aussi un bol d'air pour le candidat du SPD à la chancellerie en septembre prochain, Peer Steinbrück. Dans cette élection, son parti fait mieux que prévu avec 32,6% des suffrages exprimés, à 3,4 points derrière la CDU. Au niveau national, l'écart est de 17 points à l'avantage du parti conservateur. En chute dans les sondages depuis plusieurs semaines, Peer Steinbrück a payé jusque là son début de campagne calamiteux. Ce résultat "montre que la course est loin d'être jouée" au niveau national, s'est pris à espérer le candidat du SPD dimanche, à l'issue du scrutin.

S'il montre que via le jeu des alliances, le centre-gauche peut mettre fin au règne sans partage de la CDU sur l'Allemagne et relance la candidature de l'impopulaire Peer Steinbrück, il faut toutefois relativiser ce résultat. Car au niveau national, Angela Merkel bénéficie encore d'une très grande popularité qu'elle se contente de gérer sans se mettre en danger. Pendant que Peer Steinbrück multiplie les maladresses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/01/2013 à 11:53 :
Il serait grand temps que l'on admette (je suppose que on l'aura déjà compris) que ce sont les déséquilibres des balances commerciales qui sont à la base de la crise et du problème du surendettement.. .
Que un pays comme l'Allemagne, avec ses moyens de production modernes, considère que vouloir défendre et même accroître son excédent de la balance commerciale aux dépends des autres est légitime et même digne d'être imité (Modèle Allemand?) par les autres pays de l'Union Monétaire, prouve que le chauvinisme l'emporte sur la raison en Allemagne. La vérité est que en ce faisant l'Allemagne exporte son chômage.
Produire plus que l'on consomme et par là noyer l'économie des autres pays de l'Union Monétaire (moins fort économiquement) c'est faire preuve d'un manque de prévoyance et de maturité politique
a écrit le 21/01/2013 à 14:35 :
J attend de voir que d ici a septembre que les élections de septembre donnent le vrai verdict mais j ai confiance en MME MERKEL pour remonter la pente car elle elle sera soutenue par la CDU CSU et le FDP qui remonte aussi je pense que celle ci a plus d un tour dans son sac et qu elle va faire en sorte de faire quelques concessions aux electeurs du FDP pour qu ils puissent gouverner en force car il est évident que le FDP ne peut pas s allier ni aux VERTS ni aux SDP..
Réponse de le 21/01/2013 à 21:24 :
N´avez vous pas compris qu un certain potentiel d électeurs CDU (Merkek) ont voté deliberement FDP pour passer la barre des 5 % sinon le FDP aurait eté éjecté du Landtag.
Reste a voir si ces bonnes gens de la CDU feront la meme chose en Septembre prochain. Personnellement j´ai de gros doutes.
Le FDP n a pas raté une occasion de se ridiciuliser depuis qq années. C´est un mini parti qui defend qq professions tres liberales et tres aisées et qui n´a rien de charitable.
Il ne fait qu une chose :offrr ses quelques électeurs contre rancon !
a écrit le 21/01/2013 à 9:31 :
@ventrachoux.....La competence de P. Steinbrück est indeniable, il est brillant, bon orateur se fait bien payer pour lses conferences juteuses comme vous dites, je ne vais donc pas vous contredire. Vous habiter en Allemagne vous avez suivit les elections en Basse.Saxe mais personnellement un gars qui menace la suisse et qui veut envoyer la "cavalerie" comme il dit le rend peu Sympathique.
Réponse de le 21/01/2013 à 9:51 :
C´est vraic c´etait peu sympaythique chez les quelques %%, ceux qui ont planqué leur argent en Suisse , a l´abri du fisc.
D un autre coté la grande majorité des electeurs a applaudi cette tirade et refusé un accord bidon négocié avec la Suisse pour une amnistie de polichinels !
a écrit le 21/01/2013 à 9:04 :
Pourqoui voulez vous toujours déniger P. Steinbrück comme étant impopulaire ?
Ce n´est pas le cas au contraire et c est exactment le but poursuivi par une certaine presse pour lui nuire !
Les "faux pas" qu on lui attribuent pour justifier cette perte de popularité sont absoluement ridicules et les électeurs ne sont pas dupes !
Fait est que Steinbrück est un brillant orateur et qu il est trés demandé pour ses conferences, même dans les cercles de l´opposiotion et se fait royalement bien payer pour cela.


a écrit le 21/01/2013 à 8:13 :
le spd ne veut pas non plus de ' eurobonds' pour que la france se vote la retraite a 40 ans payee par personne

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :