Merkel met les petits plats dans les grands pour la famille Cameron

 |   |  242  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Angela Merkel et son mari recevront la famille de David Cameron pour un week end familial au château de Meseberg près de Berlin. Il sera bien entendu question de politique et d'économie entre les deux chefs de gouvernement.

Rencontre familiale ce week-end à Berlin. La famille du Premier ministre britannique, David Cameron, sera reçue par Angela Merkel et son mari, Joachim Sauer, au château de Meseberg, à 70km de Berlin. Restauré pendant les années 1990, ce château baroque sert de résidence officielle de la République allemande depuis 2007. Son premier invité a été Jacques Chirac. Depuis, d'autres grandes personnalités comme George W. Bush, Nicolas Sarkozy ou encore Dmitri Medvedev ont été reçues dans cette luxueuse résidence.

Le porte-parole de la chancelière a insisté sur le fait que cette réunion restera avant-tout "un bon moment familial" pour les adultes et les enfants. Il a toutefois rappelé que cette réunion doit également illustrer "l'étroitesse des liens et de l'amitié entre l'Allemagne et la Grande-Bretagne".

Les deux chefs de gouvernement ne pourront évidemment pas échapper à des discussions autour des questions économiques et politiques qui secouent l'Europe. Angela Merkel veut ainsi convaincre son invité d'adopter une attitude plus europhile. En janvier dernier, elle s'était dite "prête à discuter" avec David Cameron après la décision de celui-ci d'organiser un référendum sur la sortie de son pays de l'Union Européenne à horizon 2015-2017. Une perspective qui dérange la chancelière alors que les deux capitales semblent s'être rapprochées sur divers débats européens comme le budget, la "socialisation" des dettes, ou les nouveaux transferts de compétence à Bruxelles. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2013 à 16:49 :
Les égards importants et inhabituels pour les anglais signent bien le peu de crédit que les allemands portent à la France sous le règne de notre président bien ordinaire. La France est décidemment déchirée sur le plan sociétal,très abimée économiquement et dévaluée dans sa parole...Pas mal comme bilan !
a écrit le 13/04/2013 à 13:32 :
Merci de me preciser les motifs de non parution de mon commentaire de ce matin
a écrit le 13/04/2013 à 13:02 :
Ils pourront discuter de fraude fiscale paradis fiscaux machines à laver d'argent de corrompus et d'argent mafieux, ces deux sources fondamentales de leurs économies respectives, au bal des hypocrites et de la fausseté il vaut mieux ne pas y être invités on risquerait de vomir sur tant d'ignominie et de fausseté.
Réponse de le 13/04/2013 à 14:58 :
@antirosbif+++++ Montecarlo,Andorre,St.Martin,St.Barth,les DOM-TOM sont pires que les
machines à laver de Mme Merkel.Lisez sur la défisc des DOM-TOM et vous verrez que la
France,grace à ce système permet l'évasion et l'arnaque.Il y a plus des milionaires dans
les DOM-TOM que en France (par rapport à la population) et sont tous immobiliers ou pro
moteurs BTP en batiments.Calmez vous et prenez congé de l'ordinateur et lisez sur la défisc ultramarine.Cameron deviendra rouge de honte et colère.
Réponse de le 13/04/2013 à 20:13 :
l'Allemagne sans l"évasion fiscale, les mafias, la corruption des politiques dans les pays émergents et ailleurs, sans les rémunérations débiles, des banksters , des spéculateurs et de leurs acolytes, ne vendrait pas un quart des grosses bagnoles qu'elle vend idem pour sa marque de matériel photo haut de gamme...idem pour nos vendeurs de luxe d'ailleurs mais ils ne pèsent pas lourd par rapport à l'industrie allemande.
a écrit le 12/04/2013 à 23:26 :
Voila 2 pays qui feraient bien de quitter l'Europe. Voila 2 pays qui ne pense qu'à leurs propres intérêts.
Réponse de le 13/04/2013 à 6:25 :
félix: votre acidité vous causera des ulcères,attention à ne pas nous dire, que c'est la faute à
Mme Merkel ou Cameron.
Mme Merkel a cru bien inviter un chef d'état avec sa famille pour un weekend en famille
Elle ne peut pas inviter Hollande (dans le meme conteste) en raison,que il vit avec une
maitresse et que les enfants sont chez la 1.ère femme.Cherchez la faute.A partir de lundi
tout sera possible après l'adoption du "mariage pour tous"!!!!!!!
Réponse de le 13/04/2013 à 9:38 :
Comme si il existait des pays qui ne pensent pas à leurs propres intérêts...Vous êtes de quel pays, Felix? Un pays d'assistés? Vous avez raison, revendiquez et indignez vous au lieu de bosser et de produire de la richesse, essayez de voler celle des autres, c'est plus commode...
Réponse de le 26/04/2013 à 22:23 :
tien?? un collabo?? egoistes de tous les pays unissez vous...vous allez detruire l'europe.
les moi-je du conservatisme ne pensent meme pas a leur propre population, alors penser aux autres europeens ca leur est impossible. en fait ils pensent a leur bourgeois respectifs. un riche francais de droite preferera un riche allemand de droite plutot qu'un socialiste francais. le nationalisme est une vision du XIX siecle. mais la lutte des classes une vision bien actuelle encouragé par l'egoisme de chacun. trop preoccupé pour s'appercevoir qu'il se tire une balle dans le pied et dans le pied des autre, esperant toujours qu'il aura moins mal que le voisin. pour ce qui est de la richesse je pense que nos bons ouvriers participent aussi bien sinon plus a la creation de richesse que ces patrons flemards qui ont dormi sur leur laurier en vivant de la rente depuis tant d'année...la productivité monsieur ce n'est pas le coup du travail, mais l'organisation de son entreprise en vu de produire mieux et moins cher. le salaire n'etant qu'une infime part du prix d'un bien, et une variable d'ajustement encore plus dérisoire. et je terminerais en disant que les "assistés" qui le sont bien moins que vous, a bien y reflechir, vous emmerde. allez donc vivre en allemagne ou en angleterre si ca vous chante, j'espere que l'odeur de la misere vous gonflera d'orgueil et de satisfaction.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :