Fitch retire (à son tour) le triple A du Royaume-Uni

 |   |  267  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence Fitch Ratings a retiré vendredi sa note maximale "AAA" à la Grande-Bretagne, en raison de la dégradation de sa situation économique qui l'a amenée à revoir à la hausse ses prévisions en matière de déficits publics.

?Fitch prévoit désormais que la dette publique atteindra les 101% du PIB en 2015-2016 (...) et qu?elle ne diminuera graduellement qu?à partir de 2017-2018.? C?est par ces explications que Fitch a annoncé la dégradation, de AAA à AA+, de la note de la Grande-Bretagne. La perspective était négative depuis mars 2012.

Auparavant, l?agence tablait sur un pic à 97% et un recul à partir de 2016-2017. ?La dégradation de la note souveraine du Royaume-Uni reflète essentiellement une perspective économique et fiscale plus faible, d?où les révisions à la hausse des projections à moyen terme du déficit budgétaire et de la dette publique britannique?, explique le communiqué.

Perspective stable

L?agence de notation garde cependant la perspective de la note en stable. Ce qui indique "qu'il y a moins de 50% de chance que le Royaume-Uni soit confronté à un changement de la note souveraine au cours des deux prochaines années", ajoute le communiqué.

L?agence explique que la note est en perspective stable, du fait du ?profil extrèmement fort des émissions britanniques?. L?agence note que malgré les facilités qu?a le Royaume-Uni de se financer par l?impôt, soutenu par le statut de monnaie de réserve de la livre, et une maturité assez éloignée de la dette publique, ?l?espace fiscal pour absorber un plus grand choc économique et financier n?est plus compatible avec une note ?AAA?.

Moody's, l'une des deux autres grandes agences de notation, avait déjà abaissé la note de Londres d'un cran en février.

>> Le communiqué (en anglais) de Fitch

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2013 à 22:43 :
normal, le royaume uni n'a ni industrie, ni agriculture, c'est que des services, des banques.
a écrit le 20/04/2013 à 11:19 :
le dogme thacher quel a legue a la gb elle en paye aujourd'hui au prix fort et il ya toujours des cons qui prenne toujours la gb en exemple
Réponse de le 20/04/2013 à 11:51 :
+1000.
Réponse de le 20/04/2013 à 12:38 :
YES sir elliotte
a écrit le 20/04/2013 à 10:55 :
Il était suspect de voir qu'un pays en récession, usage massif de la planche à billet, déficit colossal, et cela ne date pas d'aujourd'hui avait un triple A. Tant qu'on disait la zone euro va chuter, ça sera fini, le catastrophe, les épisodes du Portugal, Irlande, Italie, Grèce, Espagne et que la zone euro allait disparaître, c'était bon pour le Royaume-Uni puisque n'ayant pas adhéré à l'euro, mais maintenant quelqu'un a-t-il vu se réaliser toutes les scénarios catastrophe. La zone euro est toujours là. Le Royaume-Uni au pied du mur maintenant avec la réalité au grand jour. C'est bien beau d'avoir une monnaie en dehors de l'euro, mais ça implique dévaluation. Et dévaluation, renchérissement des importations. Déjà les prix sont chers au Royaume-Uni, ça c'est pas nouveau, donc c'est encore la population qui va morfler dans la vie de tous les jours. De plus, on verra si à ce moment là, il sera intéressant pour les capitaux de fluer vers la City, rien n'est moins sûr. Et l'avantage d'une dévaluation pour les exportations, c'est bien quand c'est un pays qui produit. Mais le Royaume-Uni, ce n'est pas le cas. Ils n'ont pas voulu rentrer dans l'euro, c'est leur responsabilité. Ce n'est pas la BCE qui viendra à son secours. ça c'est certain.
Réponse de le 20/04/2013 à 15:00 :
@LINUS

Le problème du Royaume-Uni n'est pas d'avoir refusé une monnaie de singe telle que l'Euro, mais plutôt d'avoir bâti son économie sur la finance qui déraille au plan international. Tout ceci n'est que l'héritage de Margaret THATCHER.
Réponse de le 21/04/2013 à 12:44 :
Une monnaie de singe est une monnaie qui n'a pas de valeur. Si tel était le cas, elle ne pèserait pas autant face aux autres monnaies. Ceci dit si vous estimez toujours que l?euro est une monnaie qui ne vaut rien, envoyez moi vos euros et on verra qui est le singe.
Réponse de le 21/04/2013 à 14:01 :
A MICHEL la monnaie de singe c'est plutôt la Livre Anglaise. Elle ne cesse de baisser, creusant le deficit lié aux importations. Pour le Royaume Uni, Dans quelle grande monnaie se font les transactions, en dollar et/ou euro. Avant uniquement le dollar, et il fallait acheter des dollars absolument. Aujourd'hui, non. Réflechissez avant de parler. L'Union européenne ne dépend plus de la suprématie du dollar. Comment paient les pays européenns leur pétrole, pas en dollar. Si vous n'avez pas compris ça, c'est triste. Le RU, a voulu jouer cavalier seul pour des raisons de spéculation, n'entrant pas dans la monnaie euro, eh bien, maintenant il en assume les conséquences. On ne peut gagner sur tous les tableaux. Il faut se dire que n'étant pas dans l'EURO, il ne recevra aucune aide de la BCE. Il vaut mieux avoir en poche des euros que des livres sterling!
Réponse de le 23/04/2013 à 14:56 :
@LINUS

Comme si la France achetait son pétrole aux algériens en euros... Et je ne parle pas de la majorité des produits textiles et électroniques provenant d'Asie. Vous faites peut être partie de ces français qui achètent des voitures allemandes mais au delà de ce cas particulier vous consommez en majorité des produits d'origine extra-communautaire. Je persiste à dire que les britanniques ont bien fait de conserver leur monnaie mais devraient remettre en cause les fondamentaux de leur économie et pousser à la réindustrialisation du Royaume-Uni. L'Euromark n'a de valeur que pour les allemands mais pour l'ensemble des européens cela reste une monnaie de singe!
a écrit le 20/04/2013 à 10:54 :
merci ficth!
a écrit le 20/04/2013 à 10:14 :
L'annonce un vendredi. Tout le monde passera un bon week end !
a écrit le 20/04/2013 à 7:54 :
Montant de la dette imputé au secteur financier :voisine de 600% du PIB, chiffre de 2012.
Réponse de le 20/04/2013 à 11:57 :
Effectivement, j'ai lu le rapport de "Morgan Stanley Research" précisons que ces 600% concerne les dettes des banques privées anglaises.
a écrit le 19/04/2013 à 23:20 :
Les Agences de notations toutes anglo saxonne commencent à ajuster les notes la grande Bretagne devraient être à une note de type Bb- si elle note sa dette dans sa globalité et de maniÚre aussi fragstoqie que la France. Ce qui est intéressant c est que aprÚs c est Allemagne qui va perdre son triple À, À cause de Austérité mais pas avant Septembre pour permettre la réélection de Merkel, c est toujours les US les Patrons. La preuve les bourses commence à anticiper les valeurs Allemndes vont perdre plus de 10% alors que le CAC va revenir à 3800 point d ici l été.
a écrit le 19/04/2013 à 23:01 :
Tous ces gens qui donnent des notes aux autres ,on aimerait bien les voir à un gouvernement et voir ce qu'ils feraient ! S'ils sont si forts que ça ,ils auraient bien fait de tirer la sonnette d'alarme avant l'endettement massifs des pays capitalistes et de leurs déficits
Réponse de le 19/04/2013 à 23:50 :
Personne ne vous force à les écouter et à approuver leur notation.
a écrit le 19/04/2013 à 22:47 :
les anglais ont réussi un joli coup , casser le couple franco-allemand et devenir l'allié privilégié de Merkel. C'est une faute diplomatique majeure de Hollande au regard de
l' Histoire . Il n'a pas dû suivre les cours à l' école ... Une erreur qui devrait coûter beaucoup plus cher à terme qu' un cran d' agence de notation .
Réponse de le 19/04/2013 à 23:12 :
Vous ne comprenez rien non seulement vous êtes hors sujet mais en plus vous faites deux erreurs ce que craignent les Allemand c est que la France se rapproche de la Grande bretagne, deuxiÚment les agences de notations ont êtes plutôt indulgente avec la grande Bretagne qui est dans une situation catastrophique ce n est pas seulement la dette publique qui est le problÚme mais la dette privé qui atteint des sommets plus de 200% du PIB
Réponse de le 20/04/2013 à 7:25 :
la dette privée de la GB frôle les 900% % du PIB.
Réponse de le 20/04/2013 à 7:45 :
Erratum :la dette globale de la GB frôle les 900% % du PIB dont 170% de dettes des ménages.La GB est en récession.
a écrit le 19/04/2013 à 22:11 :
Comme quoi, la théorie du retour à la souveraineté sur la monnaie n'est pas la panacée. Les Anglais ne sont pas dans l'EUROLAND et pourtant, quelle claque!
a écrit le 19/04/2013 à 21:19 :
encore un modèle de l'ump qui s'écroule . jusque là ,ils n'ont eu que des modèles (pas terribles ) ,mais pas d'idées originales . pour prétendre gouverner le pays il leur faudra faire preuve de créativité ;en sont-ils capables ??? on les sent plutôt réacs!!!
a écrit le 19/04/2013 à 21:03 :
Marrant comme faire tourner la planche à billets ne marche pas forcément... Mais il y a pire qu'une monnaie forte ou faible. Il y a le risque de change. Et là, ça vous tue direct. Cela a bien servi les US qui, en suppriment l'étalon or, ont récolté ce qu'ils avaient semé...
a écrit le 19/04/2013 à 19:06 :
Le vieux continent en promouvant les liberalisme et l'ouverture des frontiere a beneficie d'une periode de croissance des profits du capital. Maintenant que les portes sont ouverte et que les clients traditionels ne sont plus solvables, le capital investi dans les BRICs et dit au revoir au vieux continent. Nous ne sommes plus bon qu'a acheter des produits chinois en hypotequant notre richesse. Demain, les proprietaires de la dette europeenne viendront demander leur du (taux d'interets + eleves). Il faudra donc soit payer vendre les bijoux de famille ou faire defaut.
Qui croit qu'un peuple gave au RSA, PPE, CMU puisse se remettre au travail?
Réponse de le 19/04/2013 à 19:16 :
Encore la faute des pauvres... Si on n'en avait plus tout serait plus facile !
Réponse de le 19/04/2013 à 19:28 :
Je ne savais que les British avaient le RSA, la CMU, etc;
Réponse de le 19/04/2013 à 20:57 :
Votre raisonnement date effectivement de l'age de pierre. Pourquoi en appeler a la restauration de la royaute?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :